Organiser ses vacances sur Internet, les bonnes pratiques à connaître

06 juin 2016 à 15h00
0
La période estivale arrive et elle rime souvent avec vacances. Si certains préfèrent s'y prendre à l'avance pour bien préparer leur voyage, en passant, par exemple, par une agence, d'autres préfèrent tout préparer eux-mêmes en furetant sur Internet à la recherche des meilleurs tarifs, quitte à s'y prendre à la dernière minute.

Les chiffres du secteur du tourisme en ligne en France sont impressionnants. Selon le cabinet d'études Xerfi, le secteur truste 30 % de l'ensemble des achats des particuliers réalisés sur Internet, tous secteurs confondus. D'après le baromètre de Guy Raffour Interactif sur les nouvelles tendances de l'e-tourisme, près de 30 millions de Français ont consulté des sites Internet pour préparer et réserver tout ou partie de leurs vacances en 2014. Une manne convoitée par un nombre incalculable de services dédiés au tourisme. Agences de voyages, transporteurs, comparateurs de prix, plateformes collaboratives, sites d'achat et de revente de billets entre particuliers... L'offre est tellement vaste que faire son choix peut se révéler un véritable casse-tête.

Quelques clics suffisent désormais pour partir aux quatre coins du monde, mais encore faut-il avoir le budget. En cette période de crise, ceux qui ne renoncent pas purement et simplement à partir en vacances gardent un œil sur leurs dépenses. Mais attention, derrière les offres les plus attractives du Web se cachent parfois de mauvaises surprises, voire de vraies arnaques. Sans verser pour autant dans la paranoïa, mieux vaut toujours rester vigilant et vérifier la réputation d'un service (même connu) avant de lui passer une commande, veiller à ce qu'il n'y ait pas d'éventuels frais cachés, étudier les conditions de remboursement et d'annulation...

0320000008463628-photo-vacances-sur-internet.jpg

Que vous soyez du genre à vous y prendre 6 mois à l'avance ou bien une semaine avant de partir, toutes les astuces restent bonnes à prendre pour faire des économies, trouver l'excursion originale ou encore, planifier son voyage comme il se doit grâce à Internet. Voici une liste de conseils et de sites Web pour voyager malin, et idéalement, pas trop cher !

Comparateurs et moteurs de recherche de billets d'avion

Les comparateurs de vols sont devenus indispensables aux voyageurs. Ces outils d'une efficacité redoutable sont capables de rechercher et comparer instantanément le tarif d'un vol sur des centaines de compagnies aériennes. Quelques secondes suffisent pour afficher les meilleurs prix, et réserver un billet.

Il existe deux types de comparateurs : les agences de voyages en ligne telles que Opodo, Lastminute et Go Voyages permettant de réserver directement un vol sans changer de site ; et les comparateurs : ils s'apparentent à des moteurs de recherche de vols comme Easyvoyage, Skyscanner, Liligo ou encore Kayak qui comparent les résultats entre les agences en ligne et renvoient les internautes sur leurs sites pour les réservations.

Utiliser deux ou trois comparateurs de vols parmi les plus reconnus suffit généralement pour avoir un bon aperçu des tarifs du marché. La plupart possèdent de nombreux outils pour optimiser les recherches en permettant d'indiquer des dates de voyage flexibles, de limiter la recherche aux vols directs ou avec escales, ou encore de se concentrer sur le budget disponible. Il est difficile, voire impossible, de prétendre que l'un ou l'autre de ces comparateurs présente de meilleurs tarifs. Ces derniers peuvent varier du simple au double en fonction des destinations, des compagnies aériennes référencées, et des accords qu'ils nouent avec elles et les autres voyagistes. Attention, car les différences entre les prix d'appel sont parfois subtiles pour ne pas dire... trompeuses. Les prix affichés sur certains comparateurs ne correspondent pas en effet aux prix réels. Des frais de gestion, de dossier, d'émission de billets voire de surcoût de bagages qui n'apparaissent pas au départ viennent s'ajouter au moment de la commande selon le mode de paiement utilisé.

0320000008040240-photo-kayak-r-sultats-de-recherche.jpg

Les comparateurs Opodo et Go Voyages qui appartiennent au groupe OGIDEO ont d'ailleurs récemment été condamnés par la justice française pour leurs pratiques commerciales douteuses. Sur ces deux sites qui cumulent un nombre de plaintes de consommateurs impressionnant, les prix d'appel affichés ne sont valables en réalité que si le règlement est effectué avec une carte Visa EntroPay, un système de cartes virtuelles très peu répandu en France. Dès lors que l'on utilise un autre mode de paiement (Visa, MasterCard, PayPal...), des frais de gestion s'appliquent, faisant sérieusement gonfler le prix initialement indiqué. Ce ne sont malheureusement pas les seuls à avoir recours à ce stratagème pour attirer les clients. Exemples parmi beaucoup d'autres, les promotions de Lastminute incluent une remise valable uniquement avec les règlements MasterCard, celles de Degriff avec Visa Débit, etc. Le géant américain Kayak joue quant à lui la transparence. Sur son site dans la rubrique « Vols », un outil permet de sélectionner son mode de paiement et de visualiser directement les éventuels frais à ajouter aux prix d'appel.

En règle générale, les comparateurs proposent des tarifs plus avantageux que les sites des compagnies aériennes. Le cas échéant, il est évidemment préférable de réserver sur les sites de ces dernières en se passant d'intermédiaires. A noter que les vols charter et les compagnies low cost ne sont pas forcément inclus dans les recherches des comparateurs. En fonction des destinations, il est possible de trouver des vols moins chers directement sur les sites des compagnies à bas coûts.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
1 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top