EDF : une hausse des tarifs de l’électricité de 6 % proposée par le régulateur de l'énergie

Alexandre Boero Contributeur
30 janvier 2019 à 16h18
0
électricité EDF.jpg
Pixabay

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) propose une forte hausse des tarifs qui pourrait concerner l'ensemble des consommateurs résidentiels liés au tarif bleu d'EDF, ainsi que les professionnels, soit près de 30 millions d'abonnés.

Voilà une nouvelle qui, par les temps qui courent, ne devrait pas atténuer le pessimisme ambiant dans lequel la France est plongé depuis plusieurs mois, et dont l'une des conséquences a été la naissance du mouvement des Gilets Jaunes en 2018. Mercredi, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a annoncé son intention de proposer une hausse très importante des tarifs de l'électricité le 31 janvier aux acteurs du secteur, avant une délibération le 7 février 2019.

Une hausse de 7,7 % hors taxes

En se basant sur « une méthodologie de construction des tarifs réglementés de vente d'électricité » et à la suite de différentes consultations publiques (2016 et 2017), le régulateur du marché de l'énergie compte proposer une augmentation de 7,7 % HT, soit 5,9 % TTC, du tarif réglementé de l'électricité, ce qui représenterait une hausse de plusieurs dizaines d'euros de la facture annuelle, qui passerait alors de 1 400 euros en moyenne à 1 484 euros.

La hausse souhaitée concernerait à la fois les abonnés résidentiel (25,6 millions de foyers) et non résidentiel au tarif bleu (3,2 millions). Celle-ci est motivée par la croissance des prix de l'énergie sur les marchés de gros (+4,6 % TTC), causée par la hausse des cours du carbone l'an passé, et le doublement des prix moyens des garanties de capacité (+1,3 % TTC).

L'augmentation pourrait intervenir dès le 1er mars 2019

L'autorité administrative indépendante note aussi, depuis le début de l'année, une hausse des prix des énergies sur le plan international. Elle se justifie ainsi d'une augmentation des tarifs de l'électricité en Espagne et en Allemagne, mais aussi en Italie, au Royaume-Uni et en Belgique. La plupart de ses pays proposent des tarifs plus élevés qu'en France, où l'on reste encore en-deçà de la moyenne européenne, mesurée à 200 €/MWh TTC par la Commission européenne.

tarifs électricité europe 2019.jpg
Prix du mégawatt-heure d'électricité en Europe

Le CRE souhaite voir cette hausse s'appliquer le plus tôt possible, dès le 1er mars. Si le régulateur venait à définitivement l'accepter, sera-t-elle inéluctable ? Non. En effet, le gouvernement aura trois mois pour s'opposer, s'il le souhaite, à la proposition de l'autorité énergétique.

Modifié le 30/01/2019 à 20h17
38 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Accusée d'avoir hébergé des contrefaçons, Cdiscount est protégée par son statut d'hébergeur

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top