USB 3.0 : quel apport pour les clés USB ?

03 novembre 2011 à 13h30
0
Si cet article ne se veut pas un comparatif de clés USB 3.0, il nous fallait tout de même quelques modèles pour fournir des résultats significatifs sur l'objet d'étude réel de ce dossier, à savoir le gain de performances entre l'USB 2.0 et l'USB 3.0. Nous avons donc sélectionné les quatre produits suivants.

Transcend JetFlash 700 16 Go

Seule version USB 3.0 de la marque, cette JetFlash ne brille pas par son design, très passe-partout. Cette clé USB est également discrète de par ses dimensions : 7 cm de long, 2 de large et 8,8 mm d'épaisseur, pour seulement 10,3 grammes.

012C000004661892-photo-transcend-jetflash-700-2.jpg

On note la présence d'un capuchon désolidarisé de la clé (et donc facile à égarer) et celle d'une encoche pour un éventuel cordon (qui n'accompagne malheureusement pas la JetFlash). En revanche, cette clé est pourvue de la suite logicielle Transcend Elite, compatible PC et Mac. Elle se compose de RecoveRx, un logiciel de récupération de photos, et de l'Elite Data Management, qui permet :
  • de sauvegarder ou restaurer vos données présentes sur la clé USB ;
  • de chiffrer ces mêmes données ;
  • de sauvegarder vos favoris ;
  • de bloquer votre PC si la clé n'est pas branchée à votre pc.
012C000004689462-photo-transcend-elite.jpg
 
012C000004689456-photo-bookmark-sync.jpg

Côté performances, le constructeur avance 52 Mo/s en lecture et 12 Mo/s en écriture pour les modèles 4 et 8 Go, 70 et 20 Mo/s pour le modèle 16 Go, et même 30 Mo/s en écriture pour la version 64 Go. Le contrôleur utilisé est une puce de chez Innostor, précisément la IS-902 dont vous pouvez retrouver toutes les particularités sur cette page. Les prix : comptez 15 euros pour la version 8 Go, 20 euros pour le modèle de 16 Go, alors le modèle 32 Go se négocie quant à lui autour de 40 euros. Ces clés disposent d'une garantie à vie, à activer sur le site de Transcend.

012C000004661896-photo-transcend-jetflash-700-3.jpg
 
012C000004661888-photo-transcend-jetflash-700-1.jpg


Corsair Flash Voyager GT 64 Go

On ne change pas une équipe qui gagne. Tel est l'adage que Corsair a probablement dû avoir en tête au moment de sortir sa version USB 3.0 de sa Voyager GT, figure de proue de la marque en matière de clé USB. En effet, rien ne distingue cette version du modèle USB 2.0 toujours commercialisé, si ce n'est l'indication... USB 3.0 qui figure sur la clé. Au sein de la clé en revanche, l'innovation est bien présente, avec le tout dernier contrôleur de chez Via Labs, le VL751-A.

012C000004661876-photo-corsair-flash-voyager-gt-1.jpg

Pour le reste, le design reste inchangé, avec ce que comporte de robustesse et d'endurance la fameuse carapace rouge : l'enveloppe qui entoure les puces mémoires résiste aux chutes et à un environnement humide, mais pas suffisamment pour que Corsair communique sérieusement sur le sujet (jusqu'à quelle profondeur ?). Et de continuer de pester sur ce capuchon qu'il est toujours aussi facile de perdre... Et comme pour les autres clés de ce comparatif, une encoche, mais pas de cordon.

012C000004661884-photo-corsair-flash-voyager-gt-3.jpg
 
012C000004661880-photo-corsair-flash-voyager-gt-2.jpg

La Voyager GT est proposée en deux versions uniquement, avec les mêmes performances annoncées en lecture (135 Mo/s), alors que celles en écriture varient un peu : 83 Mo/s pour la version 64 Go, et 41 Mo/s pour la version 32 Go. Dépourvue de logiciels spécialisés, cette clé est garantie 5 ans et vous coûtera la somme de 55 euros pour 32 Go de capacité, et plus de 120 euros pour 64 Go.


Corsair Flash Voyager 16 Go

La petite soeur de la Voyager GT est une version plus abordable de la clé résistante de Corsair. Car si sa couleur bleue la distingue de la robe rouge de la GT, elle est faite dans le même moule et arbore la même coque caoutchoutée. Nous la testons dans sa version 16 Go, alors qu'il existe également un modèle 8 Go. Leurs performances : 70 Mo/s en lecture et 13 Mo/s en écriture pour ce dernier, et 79 Mo/s en lecture et 21 en écriture pour notre modèle de test. Des performances assez proches de la clé A.DATA et pour cause : toutes deux utilises le même contrôleur, à savoir le IS-902 d'Innostor.

012C000004661904-photo-corsair-flash-voyager-1.jpg

Attention, la Voyager existe en deux versions : nous testons ici la CMFVY3S, alors que la CMFVY3 est également disponible sur le marché et ajoute une version 32 Go, tandis que les débits annoncés diffèrent légèrement : 55 et 12 Mo/s pour la clé 8 Go, 70 et 19 Mo/s pour le modèle 16 Go, et 70 et 39 Mo/s pour la version 32 Go.

012C000004661906-photo-corsair-flash-voyager-2.jpg
 
012C000004661870-photo-corsair-flash-voyager-3.jpg

Dépourvu de logiciel spécifique comme la Voyager GT et également garantie 5 ans, la Voyager se négocie à 18, 20 et 40 euros, pour les versions 8, 16 et 32 Go respectivement.


A.DATA N005

La série Nobility s'enrichit chez A.DATA d'une version USB 3.0 qui est déclinée en trois capacités distinctes : 16, 32 (notre exemplaire de test) et 64 Go. Comme chez les petits concurrents, les performances varient en fonction des capacités : 60, 82 et 80 Mo/s en lecture et 22, 51 et 49 Mo/s en écriture, respectivement. En revanche, le fonctionnement de cette clé est plus original : il se base sur l'utilisation de deux contrôleurs différents ! Le VL700 de Via Labs se charge d'interfacer l'USB 3.0 et le SATA, tandis que le JM601 de JMicron intervient entre le VL700 et la mémoire flash. Une complexité probablement due au recyclage de l'architecture de SSD de la part de A.DATA. Sachez que la version pro de la N005 ne comprendra quant à elle qu'un seul et unique contrôleur et devrait, en théorie, rivaliser avec la Corsair Voyager GT présentée juste avant.

012C000004661902-photo-a-data-n005-3.jpg

Cette clé est dotée d'un format moins passe-partout que le modèle Transcend : à la fois plus longue, plus large et plus épaisse, elle est logiquement plus lourde : près de 20 g, soit le double de la clé Transcend. Elle semble toutefois plus résistante, notamment grâce aux matériaux utilisés. On regrette cependant cet éternel capuchon désolidarisé de la clé, dont on peut rapidement perdre la trace. Et là aussi, si une encoche est bien présente sur la clé, A.DATA n'a pas trouvé utile d'adjoindre un cordon.

012C000004661900-photo-a-data-n005-2.jpg
 
012C000004661898-photo-a-data-n005-1.jpg

En revanche, là où Corsair se passe de tout logiciel, A.DATA propose un Valuable Software sur son site Internet, qui contient :
  • OStoGO, qui utilise votre DVD de Windows 7 pour transformer votre clé A.DATA en un support d'installation du système d'exploitation de Microsoft (tout comme le fait déjà le logiciel Windows 7 USB/DVD Download Tool) ;
  • Acronis True Image HD, qui vous permet de réaliser une image de votre disque système dans le but d'une éventuelle réinstallation / récupération ;
  • UFDtoGo qui, comme son nom l'indique, vous permet de faire fonctionner votre clé USB en mode UFD, c'est-à-dire de manière autonome, avec un logiciel de compression de données, la synchronisation des favoris ou des dossiers comme Mes Documents, notamment.
  • HHDtoGo, qui permet de naviguer ou de consulter vos mails sans laisser de traces.
01F4000004665138-photo-a-data-ostogo.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test Sony KD-65XH9505 : le meilleur écran LCD 4K Full LED du moment
Le forfait mobile Free 80 Go passe à moins de 14€ pendant quelques jours
Les Enfants d'Icare : Arthur C. Clarke dessine une humanité en quête d'élévation
Le Jaguar E-Pace va lui aussi être électrifié avec une version PHEV
Xbox Series S | X ou Playstation 5 : laquelle est faite pour vous ?
Protégez vous des virus avec Norton 360 Deluxe à moitié prix
VPN pas cher : CyberGhost propose une offre immanquable pour Halloween 🔥
Comment fonctionne un antivirus ?
Des chercheurs impriment en 3D un bateau de la taille d'une cellule
Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
scroll top