La néobanque N26 stoppe net ses activités aux États-Unis

22 novembre 2021 à 11h00
13
carte bancaire N26
© N26

N26 a tout récemment annoncé son retrait prochain du marché américain. Celui-ci sera effectif le 11 janvier 2022, et pose question sur le futur de l'entreprise.

La néobanque N26, qui revendique avoir convaincu 7 millions de clients sur 25 marchés du monde, se déleste de son portefeuille américain. La fintech allemande a en effet annoncé, en fin de semaine dernière, la fin de ses activités aux États-Unis, un marché qu'elle n'aura pas réussi à conquérir, avec 500 000 clients (soit cinq fois moins qu'en France). Un échec pour la banque en ligne , qui veut désormais se concentrer sur ses activités européennes.

N26 cessera son activité aux États-Unis

« N26 a annoncé (…) que son expérience de banque en ligne ne sera plus disponible pour les clients aux États-Unis après le 11 janvier 2022 », a écrit l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise allemande fondée par Maximilian Tayenthal et Valentin Stalf avait démarré son activité outre-Atlantique en 2019.

À l'époque, N26 s'était lancée sur le marché américain par le biais de lourds investissements, et son bureau de New York comptait une soixantaine d'employés, sur les 1 500 que l'entreprise revendique dans le monde. La firme indique avoir « l'intention d'aider les employés américains à explorer des rôles soutenant ses activités mondiales dans la mesure du possible ».

En somme, N26 n'annonce pas de licenciement (en tout cas à ce stade), mais sans doute des mutations vers d'autres bureaux de la société. L'entreprise est physiquement implantée à Amsterdam, Berlin, Barcelone, Belgrade, Madrid, Milan, Vienne, Paris et Sao Paulo.

L'Europe en ligne de mire

Après un démarrage encourageant soutenu par le partenariat conclu avec la banque fédérale américaine Axos, N26 a vu la pandémie débouler et celle-ci a grandement fait chuter le nombre de souscriptions et de téléchargements, faisant avancer la filiale américaine dans le brouillard le plus total.

Les pays anglo-saxons ne réussissent décidément pas à N26. La néobanque s'était déjà retirée du marché britannique , où elle comptait 100 000 clients, dès le début de l'année 2020, invoquant le Brexit comme motif de retrait. Côté allemand, l'entreprise s'est vue placer sous surveillance renforcée en Allemagne, où la BaFin (l'Autorité de surveillance des services financiers nationale) lui reproche de ne pas avoir fait suffisamment pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, et a limité en conséquence le nombre de nouveaux clients mensuels que l'entreprise peut recruter.

N26 a, de son côté, profité de l'annonce de son retrait des USA pour rappeler son attachement à ses activités européennes, en « mettant l'accent sur l'expansion de ses activités au-delà de ses comptes courants pour couvrir des produits et services financiers supplémentaires ». L'entreprise indique ainsi réfléchir et travailler à son expansion à d'autres marchés, par exemple en Europe de l'Est, où la demande est croissante.

Source : N26

N26
  • Ouverture simple d'un compte courant
  • Application simple, paiement mobile
  • Compte courant gratuit

N26 dispose d’une offre extrêmement solide et se pose sans doute comme le meilleur représentant de ce qu’est une néobanque.  En alliant simplicité, gratuité de l’offre standard et application épatante d’intuitivité, elle a trouvé une formule sans concession qui convaincra à coup sûr quiconque s’intéresse au monde de la FinTech. On ne peut finalement lui reprocher que le coût assez prohibitif de ses offres premium et notamment N26 Metal qui, pour 16,90€ par mois, ne nous semble pas offrir d’avantages très tranchés par rapport à l’offre N26 You facturée 9,90€.

N26 dispose d’une offre extrêmement solide et se pose sans doute comme le meilleur représentant de ce qu’est une néobanque.  En alliant simplicité, gratuité de l’offre standard et application épatante d’intuitivité, elle a trouvé une formule sans concession qui convaincra à coup sûr quiconque s’intéresse au monde de la FinTech. On ne peut finalement lui reprocher que le coût assez prohibitif de ses offres premium et notamment N26 Metal qui, pour 16,90€ par mois, ne nous semble pas offrir d’avantages très tranchés par rapport à l’offre N26 You facturée 9,90€.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
9
KarlC
Encore un article creux avec un titre qui sous entend une causalité qui n’existe pas…
_Ludo
Bonjour afin de faire un commentaire qui ne soit pas creux lui non plus, est-ce que tu pourrais t’expliquer ?
Fr_KAAR
Son commentaire est pourtant clair … le titre sous entend une causalité qui n’existe pas (et il a raison, je me suis fait la même réflexion à la lecture de l’article).
AlexLex14
@KarlC, @Fr_KAAR, salut <br /> Pour info, je ne suis pas à l’origine de ce titre, mais si vous voulez une explication, le débuter par «&nbsp;Épinglée par le régulateur allemand&nbsp;» permet de resituer le contexte de l’entreprise, qui a effectivement vécu un tournant dans sa vie de fintech il y a quelques jours.<br /> Disons qu’ici, l’expression est employée pour indiquer que la fin de son activité aux US vient s’ajouter aux «&nbsp;déboires actuels de l’entreprise.&nbsp;» J’y vois cette explication.<br /> Insérer cet élément dans le titre pour une actualité qui concerne les États-Unis peut créer une petite confusion, je l’entends, mais je pense qu’il n’y a pas la moindre volonté de «&nbsp;guider&nbsp;» le lecteur dans telle ou telle direction, si c’est ce que vous redoutez.<br /> Voili voilou pour moi
KarlC
@_Ludo.<br /> On pourrait croire que les articles creux inspirent les commentaires creux.<br /> Mon post est clair… apres si les mots causalité &amp; titre vous posent pb… C’est ennuyeux quand on est journaliste.<br /> Quand à l’article il est creux et sans intérêt, car il remet en cause la fiabilité de la banque sans aucune information structurelle/financière sur celle ci : bref une analyse gratuite, incomplète … bref, on est dans le ragot<br /> Je vous donne un exemple :<br /> N26 dévoile de très bons résultats en 2020, bien que surprenants (presse-citron.net)
Fr_KAAR
Salut <br /> Ah ben alors il aurait fallu utiliser autre chose du genre : Après avoir été épinglée par le régulateur allemand pour une croissance trop forte, la néobanque N26 revoit sa stratégie et abandonne ses activités aux USA où elle peine à décoller.<br /> Là ça rappelle l’ancien post, et çà évoque le contenu de l’article (j’avoue par contre le titre est méga long).<br /> En lisant le titre que vous avez mis je m’attendais clairement à ce que le régulateur allemand ai forcé N26 à stopper son expansion sur le secteur américain
stefr
C’est pourtant mentionné dans le 1er paragraphe ! N26 n’a pas réussi à conquérir le marché US.
KarlC
Merci, on est exigeant qu’avec ce que l’on aime
Blap
Raison de plus pour ne pas mettre quelque chose qui fait penser l’inverse dans le titre <br /> Ce genre d’infos sont mises dans l’article en tant que tel
Remoss
N26 le futur Wirecard ?<br /> Je vous laisse regarder le superbe documentaire d’Arte.tv sur Wirecard!
norwy
On dirait que N26 opère là où ils ne se sont pas encore fait choper par la patrouille…
_Ludo
Tu n’es pas obligé d’être méprisant. Plutôt que de poster un commentaire juste pour «&nbsp;rager&nbsp;» je t’invitais spontanément à expliquer pour rendre ton commentaire plus intéressant.<br /> Tu auras noté que nous avons corrigé le tir rapidement, nous avions fait une erreur. Cela arrive malheureusement et, si le titre était un peu scabreux, le contenu de l’article était lui complètement factuel (merci @AlexLex14).<br /> Nous essayons de faire les choses bien ou de progresser quand nous nous trompons, merci de faire pareille preuve de bonne intelligence, les commentaires n’en seront que plus sympathiques (et la communauté pourra avancer dans le bon sens).
Oli1
«&nbsp;N26 a, de son côté, profité de l’annonce de son retrait des USA pour rappeler son attachement à ses activités européennes&nbsp;»<br /> Après que N26 se soit vautré aux USA, cette phrase prend toute sa saveur… belle hypocrisie !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

iOS 15 provoquerait des bugs de géolocalisation avec Philips Hue
Xiaomi 12 et Xiaomi 12 Pro : le lancement pourrait finalement attendre la fin du mois
La Pixel Watch de Google serait bien prévue pour 2022
Le Père Noël débarque à nouveau sur WhatsApp, et son
Le bloc photo du Galaxy S22 se montre dans une fuite
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
realme aura, lui aussi, son smartphone propulsé par un Snapdragon 8 Gen 1
Un iPhone SE 3 pour 2022 ? C'est bien ce qui semble se profiler
Le Xiaomi 12 sera le premier à profiter du Snapdragon 8 Gen1
Haut de page