Anno 1701 : La Malédiction Du Dragon en test

Nerces Contributeur
18 décembre 2007 à 11h00
0
00F0000000702036-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
Sorti en novembre 2006, Anno 1701 permettait aux Allemands de Related Designs / Sunflowers de poursuivre avec brio leur passionnante saga. Aujourd'hui, tout juste un an plus tard, ils nous proposent de reprendre du service avec une première extension intitulée La Malédiction Du Dragon. Conscients des lacunes du jeu de base, ils ne se sont cependant pas contentés d'ajouter de petits plus comme c'est trop souvent le cas : avec ce disque additionnel, ils insistent effectivement sur la partie simple joueur en ajoutant une campagne flambant neuve. Suffisant pour nous faire replonger ?

L'Anno du Dragon ?

Anno 1701 est un excellent jeu et encore aujourd'hui, cela ne fait aucun doute. Beau, riche sans être trop complexe et varié, il avait de quoi séduire tous les amateurs de gestion, mais insistait principalement sur le mode « libre », laissant un peu sur leur faim les amateurs d'histoires. Voilà ce sur quoi La Malédiction Du Dragon se propose de revenir avec une campagne simple joueur de onze scénarios. L'idée est relativement simple : alors que nous incarnons toujours ce sympathique colon du premier opus, un certain Finn Hallqvist nous demande de partir à la recherche d'une ancienne relique maudite, l'Oeil du Dragon. Cette quête nous conduira dans de nouveaux environnements puisque toute la campagne est placée sous le signe de l'Asie avec les changements d'architecture que cela suppose.

00F0000000702038-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702040-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702042-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg

Principale attraction de cette extension, la campagne solo s'avère sympa et relativement difficile

Nous ne sommes évidemment pas les seuls à chercher cette relique et toute l'aventure se poursuivra ainsi sur onze scénarios alternant missions de gestion « classique » et objectifs un peu plus originaux, un peu plus « aventure ». Ces onze étapes sont de difficulté croissante, mais nous arrivons très vite à des défis autrement plus complexes que dans Anno 1701. Il faut dire que pour l'essentiel des missions, il n'est pas question de construire une colonie ex nihilo. Au contraire, une structure est souvent déjà en place et notre tâche est de remédier à ses défauts de conception... Une besogne évidemment rendue plus ardue par des indigènes pas toujours amicaux et des concurrents bien décidés à faire échouer notre entreprise.

00F0000000702044-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
Comme ce fut le cas sur Anno 1701, l'aspect militaire des choses passe au second plan et le but du joueur reste, une fois encore, de concevoir une société la plus efficiente possible. Hélas, une campagne de ce type a une durée de vie nettement inférieure au mode « libre » et du fait du faible nombre de nouveautés de La Malédiction Du Dragon, les amateurs risquent d'en faire rapidement le tour. Nous regretterons alors que la promesse d'un éditeur de cartes puissant ne soit pas tenue. En effet, l'outil fourni par les développeurs se limite à la retouche d'îles générées aléatoirement et il n'est pas question de créer sa carte à partir de rien. Dès lors, si le gameplay reste excellent, La Malédiction semble manquer de contenu pour intéresser le plus grand nombre.

Conclusion

Avec cette extension, Related Designs et Sunflowers donnent l'impression de s'être reposés sur leurs lauriers. Anno 1701 dispose d'un gameplay proche de la perfection et sa réalisation technique tient encore parfaitement la route, un an après sa sortie. Cela dit, nous ne pouvons qu'être déçus par le contenu de cette Malédiction Du Dragon qui n'innove en rien et se limite à une campagne solo, heureusement de qualité. Les amateurs seront heureux de reprendre du service au travers de onze missions très bien scénarisées, mais à la durée de vie forcément plus courte que le mode « libre ». Seconde déception, l'éditeur n'est pas « au niveau » et manque d'options. Il permettra cependant de générer rapidement des cartes afin de se faire une partie réseau... et ça, ça n'a pas de prix pour les habitués !

Anno 1701 : La Malédiction Du Dragon

Les plus
+ Campagne solo très agréable
+ Une réalisation de qualité
+ Un gameplay toujours aussi efficace
Les moins
- Des nouveautés au compte-gouttes
- L'éditeur de cartes est limité
Réalisation
Prise en main
Durée de vie solo
Durée de vie multi
2


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix d'Anno 1701 : La Malédiction Du Dragon sur PC

00F0000000702060-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702062-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702064-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702084-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702068-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702108-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702104-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702092-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
00F0000000702102-photo-anno-1701-la-mal-diction-du-dragon.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top