The Orange Box : cinq jeux pour le prix d'un ?

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 octobre 2007 à 15h00
0
00F0000000108491-photo-half-life-2.jpg
Si les tests individuels d'Half-Life 2 : Episode Two, de Portal et de Team Fortress 2 sont déjà en ligne, il nous faut maintenant conclure de manière plus générale sur l'intérêt que revêt l'Orange Box dans son ensemble. Sans équivalent sur le marché du jeu vidéo, cette compilation regroupe l'intégrale des nouvelles aventures de Gordon Freeman agrémentée, pour varier les plaisirs, de deux bonus pour le moins singuliers. Au total, plus de quarante heures de jeu sans compter les innombrables parties en LAN ou sur Internet pour 50 euros / 70 euros en fonction de la plateforme. Il est toujours possible de reprocher à Valve ses nombreux retards ou de critiquer ses méthodes marketing, mais il est bien difficile de trouver à redire niveau contenu.

La trilogie « Gordon Freeman »

L'aventure Orange Box commence tout naturellement par la (re)découverte d'Half-Life 2 et de ses suites. Si le jeu est disponible depuis déjà trois ans sur PC, c'est une nouveauté pour les joueurs Xbox 360, mais dans un cas comme dans l'autre, il faut bien avouer que le titre n'a pratiquement pas pris une ride. Exception faite du crénelage davantage perceptible sur la console de Microsoft, les deux versions sont pour ainsi dire identiques. Le niveau de détail des textures est tout à fait correct, même si les dernières productions restent un cran au-dessus, et les visages des protagonistes sont toujours aussi bluffants. L'un dans l'autre, c'est une ambiance toute particulière et finalement très agréable qui se dégage d'Half-Life 2 où un seul passage, celui de Ravenholm, détonne. Pour le reste, c'est presque le sans-faute pour Valve qui nous offre un gameplay comme on aimerait en voir plus souvent.

00F0000000108521-photo-half-life-2-t-as-de-beaux-yeux-tu-sais.jpg
00F0000000310497-photo-half-life-2-episode-one.jpg
00F0000000618070-photo-half-life-2-episode-two.jpg

Peu importe les épisodes, peu importe les ennemis : everybody hates Gordon !

Half-Life 2 propose bien sûr diverses séquences d'action pure durant lesquelles Gordon Freeman doit se sortir des griffes des Combines, massacrer des morts-vivants ou affronter les terribles fourmis-lions. Ces passages sont généralement enlevés, mais ils ne font pas systématiquement appel à la force brute. Gordon Freeman est effectivement un scientifique et lui faut parfois se servir de sa tête pour s'en tirer. Mieux, il est dans certains cas nécessaire d'employer le fameux pistolet anti-gravité qui permet de manipuler des objets : il s'agit le plus souvent d'énigmes pas trop complexes, mais qui montrent qu'un moteur physique (le Havok) ne sert pas seulement à épater la galerie, il peut avoir un réel impact sur le gameplay. Rien à redire non plus sur les scènes aux commandes de véhicules qui sont devenues en quelque sorte la marque de fabrique de la série.

00F0000000618124-photo-half-life-2-episode-two.jpg
Elles sont parfois un peu longues, mais contribuent à varier les situations. Ces quelques balades sont également l'occasion d'admirer les capacités du moteur Source dès lors qu'il est question de reproduire des extérieurs. On regrettera en revanche l'aspect « posé » de ces séquences qui ne sont pas forcément très bien intégrées à une mise en scène par ailleurs de qualité. C'est également le problème du passage dans Ravenholm et c'est un défaut qui concerne davantage Half-Life 2 que les deux opus suivants. Plus courts, ces derniers sont également plus denses et dans l'ensemble plus aboutis. C'est encore plus vrai dans le cas de l'Episode Two qui nous prouve que Valve n'a pas encore grillé ses dernières cartouches. La réalisation atteint un nouveau palier et nous regrettons d'ailleurs que le studio n'ait pas jugé bon de mettre à jour Half-Life 2 / Episode One, surtout côté Xbox 360.

Point qui ne progresse en revanche pas beaucoup, l'intelligence artificielle du jeu reste en retrait. Le résultat est loin d'être catastrophique, mais le joueur a fréquemment l'impression d'être un surhomme que rien n'arrête et ce problème est encore plus sensible dans la version Xbox 360 où les Combines par exemple paraissent plus empruntés dans leurs déplacements. Qu'il s'agisse d'Half-Life 2, d'Episode One ou d'Episode Two, le joueur passe malgré tout un très bon moment. La durée de vie atteint tranquillement les trente heures et dépasse de beaucoup ce que peut nous procurer le commun des FPS. Si le scénario n'est guère original, il se suit avec plaisir et les rebondissements sont suffisamment bien amenés pour se laisser prendre au jeu. Enfin, notons les progrès réalisés sur l'Episode Two : des progrès qui donnent espoir alors que Valve travaille actuellement à la suite.







Portal & Team Fortress 2 : le bonus « 1ère classe »

00F0000000626608-photo-portal.jpg
À côté d'Half-Life 2 et de ses petits frères, l'acheteur de l'Orange Box aura la joie de découvrir deux « bonus » remarquables sur de nombreux points : Portal et Team Fortress 2. Commençons par notre coup de coeur, le surprenant Portal qui, tout en reprenant le moteur et la représentation graphique d'Half-Life 2, nous propose un défi pour le moins singulier à base de casse-tête et de portails dimensionnels. Dans la peau d'un androïde, le joueur débute la partie coincé dans une minuscule chambre. Une voix synthétique lui explique alors qu'il est le sujet d'expériences scientifiques et lui précise la marche à suivre. Plusieurs salles de test lui seront proposées successivement et le but de chacune reste le même : rejoindre la sortie matérialisée par un champ de force et un ascenseur. Vous vous en doutez, atteindre cet objectif sera plus facile à dire qu'à faire.

Équipé du fameux portal gun, notre androïde devra jouer avec la configuration des différentes salles pour faire apparaître deux portails (bleu et orange) faisant office d'entrée et de sortie. Bien sûr, toutes sortes de pièges et d'obstacles se dresseront sur le chemin du joueur qui devra faire avec des parois infranchissables, des champs de force, des plateformes mobiles, des bassins d'acide et des tourelles de surveillance. En utilisant le plus judicieusement possible ses portails, le joueur peut ainsi traverser des précipices ou atteindre des plateformes très éloignées. Au total, 19 salles de test sont proposées pour une durée de vie hélas très courte (plus ou moins deux heures). Heureusement, la dernière salle est un petit bijou d'ingéniosité avec une ambiance toute particulière et une musique de fin qui risque de marquer longtemps les esprits.



Team Fortress 2 souffre un peu du même problème de manque de contenu que Portal. Ici, le problème se situe principalement au niveau du nombre de cartes, seulement six. Mais avant de nous lamenter, précisons que Team Fortress 2 est un jeu d'action par équipe à pratiquer en multijoueur (Internet / LAN). Sur Xbox 360, il nécessitera d'ailleurs un abonnement gold. Il oppose les bleus aux rouges sans que le scénario ait une quelconque importance. En début de partie, les joueurs optent pour une des neuf professions disponibles (éclaireur, soldat, pyro, démolisseur, heavy, ingénieur, médecin, tireur d'élite et espion), chacune ayant bien sûr ses compétences spéciales : le heavy est doté d'une puissance de feu remarquable, alors que l'ingénieur est capable de construire des structures de soutien très efficace (tourelles, recharges de vie / munitions).

La sélection effectuée, la partie et du même coup le massacre peuvent débuter. Il faut savoir que Team Fortress 2 ne fait pas dans la dentelle. Des modes de jeu existent bien en fonction de la carte sélectionnée (conquête, capture du drapeau, attaque / défense), mais le « moi vois, moi tue » reste de mise. Cela dit, il faut bien comprendre le jeu en équipe pour avoir une chance : ainsi le heavy est-il plus efficace quand il est accompagné d'un médecin. Valve voulait un jeu au concept simple, à la prise en main immédiate, mais sans que les habitués s'ennuient. Pour cela, le studio a passé du temps à équilibrer les affrontements et à doter son jeu d'un humour efficace : le design ne plaira pas à tous, mais son côté cartoon nous a convaincus alors qu'animations et voix sont là pour mettre l'ambiance. En définitive, il ne manque que quelques cartes pour que Team Fortress 2 dispose de la variété qu'il mérite.

00F0000000638786-photo-team-fortress-2.jpg
00F0000000638802-photo-team-fortress-2.jpg
00F0000000638872-photo-team-fortress-2.jpg

Team Fortress 2 : l'esprit d'équipe pour écraser la tronche de ceux d'en face !





Conclusion

Sans doute l'un des pires développeurs qui soient question respect des calendriers, Valve compense une fois encore très largement son manque de ponctualité en nous proposant une Orange Box à classer parmi les incontournables. Sur Xbox 360, la compilation est absolument sans équivalent et même sur PC, où nous ne compterons pas Half-Life 2 et Episode One déjà sortis, il est difficile de trouver meilleur rapport qualité / prix. Ambiance réussie, pistolet anti-gravité, gestion intéressante de la physique et séquences à bord de véhicules : nous connaissons tous les qualités de la saga Half-Life 2 qui reste, trois ans après la sortie du jeu de base, au sommet du FPS. Malgré un relatif manque d'originalité, ses deux suites sont tout à fait au niveau et parviennent sans peine à faire replonger le joueur. À côté de cela, nous avons droit à deux véritables OVNIS : Portal enchaîne dans une ambiance à peine croyable les casse-têtes à découvrir en solo alors que Team Fortress 2 lui se déguste en multijoueur pour des parties complètement délirantes (même si en retrait sur Xbox 360). Dans un cas comme dans l'autre, seul le manque de contenu est à montrer du doigt, mais compte tenu du prix demandé par Valve pour l'ensemble de ces jeux, il faudrait être particulièrement exigeant pour ne pas y trouver son compte... De notre côté, on en redemande !

The Orange Box

8

Les plus

  • L'intégrale Half-Life 2
  • Des « bonus » fabuleux
  • Grande variété de contenu
  • Excellent rapport qualité/prix

Les moins

  • Manque parfois de contenu (Portal, TF2)
  • Une réalisation qui vieillit doucement

0

Réalisation8

Prise en main10

Durée de vie9



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix d'Half-Life 2 : The Orange Box sur PC
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix d'Half-Life 2 : The Orange Box sur Xbox 360

Modifié le 20/09/2018 à 14h29
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  The Orange Box en test : Valve au prix de gros
Dialog : Bataille de la HD et haut débit chez Alice
Live Japon: voitures avec puces/capteurs renifleurs
Les meilleurs outils à emporter avec la logithèque
Orange : l'iPhone obtient une certification opérateur
  The Orange Box en test : Valve au prix de gros
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
  Test de Team Fortress 2 : l'instantanée du multi
Reportage vidéo :  Robopolis l'univers des robots
L'actualité informatique résumée en 5 dessins
Haut de page