Zoom maximal pour deux compacts

0

Zoom maximal pour deux compacts

Les bridges - ces appareils intermédiaires entre les compacts et les reflex -, n'ont plus l'exclusivité des zooms puissants. Petit à petit, en effet, les compacts s'affranchissent des classiques zooms 3 x au profit d'objectifs 5, 7 voire 10 x. Le plus étonnant, c'est encore que ce sont principalement les ultra-compacts qui relèvent ce défi de venir loger un zoom puissant dans un boîtier qui n'a l'air de rien. Récemment, plusieurs constructeurs ont ainsi annoncé des modèles très fins dont le zoom n'a pas à rougir de la comparaison avec celui d'un bridge. Que valent ces appareils ?

Nous nous sommes intéressés dans un premier temps à deux d'entre eux, les Casio Exilim EX-V7 et Sony Cyber-shot DSC-T100, dotés respectivement de zooms 7 et 5 x. Ces appareils ne se contentent pas de permettre d'aller chercher des détails à distance. Ils savent aussi se rendre discrets en logeant toutes leurs fonctions dans un boîtier qui ne dépasse pas les 2,5 cm quelles que soient les circonstances. Equipés d'un zoom périscopique (qui se déploie à l'intérieur de l'appareil), ils sont en effet aussi fins au repos qu'en marche. Compacts et puissants, ont-ils quelque chose de l'appareil idéal ?

 Casio Exilim EX-V7Sony Cyber-shot DSC-T100
 S435987W150S482991W150
CapteurCCD 1/2,5" de 7,2 MPCCD 1/2,5" de 8,1 MP
Objectif 7 x eq. 38-266 mm f/3,4-5,35 x eq. 35 - 175 mm f/3,5-4,4
Ecran / viseur2,5" de 230 400 pixels / Non3'' pour 230 000 pixels / Non
AlimentationBatterie Lithium IonBatterie Lithium Ion
CarteSDHC / SD / MMCMemory Stick Duo / Pro Duo
VitesseDe 60 à 1/800 secondeDe 1 à 1/1 000 seconde
SensibilitéDe 80 à 1 600 IsoDe 80 à 3 200 Iso
Dimensions95,5 x 59,8 x 25,1 mm / 149 grammes91,8 x 59,2 x 22,3 mm / 172 grammes
Prix conseillé399 euros 450 euros

Casio Exilim EX-V7

Casio, qui s'est longtemps contenté de solutions logicielles (jamais vraiment « propres » ni convaincantes) pour stabiliser les photos prises avec ses appareils, s'est à présent converti à la stabilisation mécanique par le capteur. L'Exilim EX-V7, qu'il propose depuis mars, est un appareil étonnant à plus d'un titre : pourvu des modes manuel et priorité (ce qui est plutôt rare sur les compacts), il offre également un mode vidéo en 16:9 avec disponibilité du zoom optique ! C'est par ailleurs un appareil qui fourmille de petits réglages que nous tenterons de passer en revue au cours de cet article.

00FA000000435987-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7.jpg
00FA000000435986-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7.jpg

95,5 x 59,8 x 25,1 mm pour 149 grammes


Prise en mains

Ne cherchez pas l'interrupteur, et ne vous acharnez pas en vain sur le déclencheur : pour mettre en route l'EX-V7, il vous suffit de rabattre le cache qui protège l'objectif à l'avant de l'appareil. Cette particularité mise à part, l'EX-V7 a tout d'un compact classique. A l'exception du déclencheur, toutes les commandes (molette de sélection des modes, zoom, touche lecture...) sont reléguées à l'arrière de l'appareil. Les touches gauche et droite du pad n'abritant par défaut aucun réglage, Casio vous laisse libre des les configurer en y plaçant celui de votre choix : sensibilité, Balance des blancs, etc. On regrettera toutefois que ce nouveau réglage ne soit pas disponible lorsque l'on photographie en modes priorité ou manuel, les touches gauche et droite servant alors à régler l'ouverture et la vitesse. On déplorera également que le mode macro, si utile et qui bénéficie en général d'une commande externe, ne figure pas dans cette liste, et qu'il faille donc nécessairement passer par l'interface du menu pour le sélectionner.

00486043-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg
00FA000000486057-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

L'EX-V7 vous permet de configurer les touches gauche / droite du pad : profitez-en pour y placer votre réglage favori


Du côté des modes

Les modes sont facilement accessibles depuis la molette. Une bonne surprise attendra les utilisateurs avertis qui prendront en mains le EX-V7 : la présence de modes manuel et priorité, qui permettent de contrôler l'ouverture et / ou la vitesse nécessaires pour déterminer l'exposition, la profondeur de champ et les différents effets (faible profondeur de champ pour mettre en valeur une partie limitée de l'image, pose longue pour les photos de nuit...). Vous pourrez modifier les valeurs d'ouverture et / ou de vitesse au moyen des touches gauche / droite du pad, et passer d'un paramètre à l'autre d'une simple pression sur la touche « Set ».

00486044-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

En modes manuel et priorité, modifiez les valeurs d'ouverture et / ou de vitesse au moyen des touches gauche / droite du pad


Tout manuel qu'il est, l'EX-V7 n'oublie pas les utilisateurs débutants auxquels il propose un mode automatique (signalé par un pictogramme rouge) et - comme tous les compacts de la marque -, des modes scène si nombreux qu'on peine à les lister tous, (et à les utiliser encore plus !). Les voici toutefois : portrait, scène, portrait avec scène, enfant, sport, portrait aux chandelles, fête, animal, fleurs, vert naturel, feuilles d'automne, eau coulant doucement, eau jaillissante, coucher de soleil, scène de nuit, scène de nuit portraits, feux d'artifice, nourriture, texte, collection, enchères, contre-jour, haute sensibilité, monochrome, rétro, crépuscule, présentation, cadrage auto, photo d'identité, vieille photo, cartes de visite et documents, tableau blanc, modèle perso. On notera qu'un certain nombre d'entre eux sont disponibles également en mode vidéo.

00486041-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg
00486042-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

Des modes scène en pagaille que vous ne pourrez tous utiliser


Il reste à dire un mot du mode signalé par un trèfle à quatre feuilles et qui correspond à un mode « simple », dans lequel le nombre de réglages disponibles dans les menus est revu à la baisse de façon à ne plus comporter que ceux de flash, retardateur et taille de l'image, ce qui est bienvenu car les menus sont, par ailleurs, très chargés.

Performances générales

Casio a doté son EX-V7 d'un système de stabilisation par le capteur destiné à réduire l'impact des tremblements parasites infligés par l'utilisateur à l'appareil. Qu'en est-il de son efficacité ? Pour le mesurer, nous avons fait appel au mode priorité vitesse en réglant l'appareil sur une « vitesse lente ». Nous avons ensuite pris plusieurs photos d'une même scène, d'abord sans stabilisateur à main levée, puis avec stabilisateur en modes « Auto », « Bougé appareil » puis « Image floue », puis sur pied afin de disposer d'une image faisant référence en matière de netteté et enfin à 800 Iso (la sensibilité maximale de l'appareil).

00485371-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-stab-off.jpg
00485372-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-stab-auto.jpg
00485373-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-stab-boug-appareil.jpg
00485374-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-stab-image-floue.jpg

Prises de vue à main levée, avec stabilisateur en modes « Auto », « Bougé appareil » puis « Image floue»....


00485375-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-sur-pied.jpg
00485377-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-800-iso.jpg

... et enfin sur pied et à 800 Iso (sensibilité maximale)


On notera que l'EX-V7 propose plusieurs réglages (dont un de « Démo » pour ressentir l'effet de l'anti-bougé sans enregistrer d'image) autour de la stabilisation :
  • Auto : réduit le flou dû au bougé de l'appareil photo et au mouvement du sujet.
  • Bougé appareil : réduit le flou dû au bougé de l'appareil photo seulement (poses de 4 secondes et moins).
  • Image floue : augmente la sensibilité pour réduire le flou de l'image seulement.


Dans la mesure où seul le réglage « bougé appareil » est actif en mode priorité vitesse (S), nous nous sommes rabattus sur le mode automatique de façon à pouvoir tester chacune des déclinaisons du stabilisateur. On remarque que si le stabilisateur donne de meilleurs résultats que la prise de vue classique à main levée, il ne permet pas d'éliminer complètement les flous. Par ailleurs, des trois modes, le plus convaincant semble être celui qualifié « d'auto ».

La batterie de l'EX-V7 se recharge de façon assez particulière, via une station. Ce système est contraignant à plus d'un titre : il prend de la place alors qu'on en manque souvent sur les bureaux, et il immobilise l'appareil pendant la durée de la recharge. Ainsi, même si vous disposez de deux Batteries, il ne vous sera pas possible de recharger la première pendant que vous utilisez la seconde, ce qui est pourtant le but même de disposer d'une batterie supplémentaire.

00FA000000486058-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

L'EX-V7 se recharge via sa station d'accueil, ce qui ne permet pas de recharger une batterie pendant que l'on utilise l'appareil par ailleurs


Pour aller plus loin

L'EX-V7 fourmille de réglages (aux intitulés parfois énigmatiques), destinés à permettre de dépasser les limites des automatismes. Il permet ainsi de réduire l'effet de sous-exposition que l'on obtient sur les images prises à contre-jour. Deux valeurs sont proposées « Agrand +1 et +2 ».

00486049-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

000000B400486124-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-expo-normale.jpg
000000B400486125-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-contre-jour-1.jpg
000000B400486126-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-contre-jour-2.jpg

Utilisez la fonction « Agrand » pour réduire les contre-jours (Photos « Off », « Agrand +1 » et « +2 ».


Une fonction zone AF « Poursuite » vous rendra service dans le cas de photographie de sujets en mouvements. Pour l'utiliser, effectuez la mise au point sur le sujet, et maintenez-là en gardant le déclencheur à demi enfoncé. Le collimateur « suivra » ensuite le sujet dans ses déplacements. Essayez, c'est vraiment convaincant.

00486046-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg
00FA000000486045-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg
00FA000000486047-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg

La fonction « Poursuite » permet de conserver la mise au point sur un sujet en mouvement


L'EX-V7 ne se contente pas de proposer un faisceau AF que l'on activera lorsque la lumière ambiante est insuffisante pour effectuer la mise au point. Il propose également une « lumière ERG » qui permet d'éclairer la scène de façon continue, dispositif que l'on utilisera en guise d'éclairage d'appoint, comme un flash.

00486050-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg
00FA000000486056-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-interface.jpg



Pour bénéficier d'une prise de vue en continu, rendez-vous dans les menus (Rec > Continu) et choisissez :
  • Vitesse normale pour un enregistrement en continu, tant que le déclencheur est maintenu enfoncé et jusqu'à remplissage de la carte (vous enregistrerez ainsi des clichés en continu au rythme de 1,3 image par seconde).
  • Enregistrement de trois images consécutives en 1,5 seconde.
  • Enregistrement de trois images consécutives au flash.
000000B400486779-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-rafale.jpg
000000B400486778-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-rafale.jpg
000000B400486780-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-rafale.jpg

L'EX-V7 permet d'acquérir des images en continu au rythme de 1,3 par seconde.


Conclusion

On en parlait en introduction et on le confirme ici : l'EX-V7 est un appareil qui fourmille de petits réglages que, malgré notre envie de les passer tous en revue, nous avons dû en partie laisser de côté tant ils sont nombreux. Il n'en reste pas moins qu'en se contentant de ceux que nous avons abordés, il devient possible de se débrouiller dans toutes les situations, et ce d'autant plus que l'EX-V7 est l'un des rares appareils de sa catégorie à proposer un contrôle total de l'exposition grâce aux modes manuel et priorité. Manuel donc et complet au niveau des réglages, l'EX-V7 n'oublie pas pour autant les débutants qui sont les principaux consommateurs d'ultra-compacts. Il se contente ainsi d'un nombre réduit de commandes externes, et leur donne accès à des modes simples tels que « Easy » qui abrite un menu allégé, ou encore les « BestShot » qui permettent de photographier dans des conditions de prise de vue inhabituelles.

Capable de répondre aux besoins de tous, cet appareil cumule les qualités : disponible rapidement après l'allumage, il est assez endurant pour ce qui est de l'acquisition rapide d'images, et permet une mise au point quasi-instantanée. Autant de caractéristiques qu'apprécieront l'ensemble des utilisateurs. Ses défauts sont rares, le principal à nos yeux tenant à son système de recharge des batteries via une station d'accueil, qui immobilise l'appareil le temps nécessaire à la recharge. Le mode macro manque enfin à première vue à l'appel, et nous oblige à un détour par les menus pour l'activer. La principale limite de l'EX-V7 est en fait celle que rencontrent tous les appareils de sa catégorie, à savoir un rendu d'image qui ne supporte pas la montée en sensibilité.

Galerie


00B4000000486116-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-1.jpg
00B4000000486117-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-2.jpg
00B4000000486118-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-3.jpg

000000B400486119-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-4.jpg
000000B400486120-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-5.jpg
000000B400486121-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-galerie-6.jpg


Casio Exilim EX-V7

6

Les plus

  • Compact manuel et non « tout auto »
  • Suivi du sujet performant / Menus astucieux
  • Vidéo en 16:9 / Lumière ERG
  • Touche configurable

Les moins

  • Pas d'accès direct au mode macro
  • Système de recharge de la batterie

0

Ergonomie7

Fonctions8

Qualité d'image7

Sony Cyber-shot DSC-T100

Sony a profité de ce début d'année pour faire le plein de nouveaux compacts, en annonçant notamment le DSC-W200, un compact (le premier du genre) doté d'un capteur de 12 millions de pixels. A côté de cette « pièce maîtresse », on trouve quatre compacts construits autour d'un capteur de 7 millions de pixels (voir cette brève) et enfin deux modèles de type « bijou » : le DSC-T20 et le DSC-T100, doté d'un zoom 5x, auquel nous nous intéressons aujourd'hui.

00FA000000482991-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100.jpg
00FA000000482990-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100.jpg



Prise en mains

Si vous tentez d'allumer l'appareil de façon classique en pressant l'interrupteur, il vous signalera au moyen d'un avertissement sur l'écran arrière que le cache de l'objectif est fermé. Libérez-le alors en le faisant glisser vers le bas. Plutôt que de procéder ainsi, et afin de gagner du temps, retirez le cache dès que vous souhaitez utiliser l'appareil, ce qui suffira à le mettre sous tension, et ceci en l'espace de 1,75 seconde.

Mais lorsque l'on retire le cache et que l'écran s'allume, c'est ensuite pour nous permettre de nous rendre compte que l'appareil est ainsi construit qu'il est presque inévitable de tenir ses doigts en dehors du champ de l'objectif. On peut relativiser ce défaut en se disant que huit millions de pixels, c'est largement suffisant pour recadrer une image et supprimer l'apparition du majeur dans l'angle supérieur gauche. C'est suffisant, oui, mais l'on préférerait pouvoir bénéficier d'une prise en main plus sereine et garder du temps pour des retouches plus intéressantes.

00485481-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-cran.jpg

Oh, un doigt !


Sony n'a placé que quelques rares commandes au dos de son DSC-T100, préférant répartir les fonctions derrières deux touches « Menu » et « Home ». Cette concentration de réglages, qui permet de libérer un peu d'espace à l'arrière d'un appareil dont l'écran de 3 pouces est la pièce maîtresse, présente quelques inconvénients, le principal étant de compliquer l'accès à des fonctions qui mériteraient d'être à portée de main. Ainsi, pour changer la sensibilité (indispensable pour photographier à main levée lorsque la lumière manque), passer en mode rafale, appliquer une correction d'exposition ou encore modifier la Balance des blancs, voire même changer de mode, il faudra nécessairement passer par les menus.

00485416-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg
00485418-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg

Pour changer la sensibilité, appliquer une correction d'exposition... il faudra nécessairement passer par les menus, ce qui a pour effet de ralentir les modifications


Que noter d'autre encore suite à cette prise en mains ? Que les touches sont non seulement rares mais fines, et qu'il faut des doigts de fée pour enfoncer celle de l'interrupteur. Appartenant indiscutablement à la catégorie des ultra-compacts (son apparence est soignée, le système de cache et de zoom interne lui permettent de conserver « la ligne » dans toutes les conditions...), on notera qu'il est plutôt lourd et que comme le Casio EX-V7, il donne une impression de moindre finesse que certains compacts à zoom externe.

00FA000000485493-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-touches.jpg
00FA000000485494-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-touches.jpg


Du côté des modes

Le moins que l'on puisse dire, est que le DSC-T100 manque de clarté au niveau des modes. Ainsi, au lieu d'une molette reprenant les intitulés classiques (Automatique, programme, scène...), il nous oblige à passer par la « Home » et à choisir entre « Réglages automatiques », « Programme Auto », « Sélection scène » et « Film ». Qu'est-ce qui distingue les deux premiers ? Dans les deux cas, il s'agit de modes qui bénéficient d'un réglage automatique de l'exposition (c'est l'appareil, et non vous, qui contrôle la vitesse et l'ouverture). Un peu plus avancé que son homologue, le mode « Programme Auto » vous donne accès à des réglages supplémentaires, comme ceux de balance des blancs et sensibilité.

Quant à la position « Sélection scène », elle vous donne sans surprise accès aux modes scènes suivants : sensibilité élevée, flou artistique, portrait crépuscule, crépuscule, paysage, obturation rapide, plage, neige, feux d'artifice. Notez que l'accès aux modes se fait en deux temps : dans « Home », choisissez « Sélection scène » puis rendez-vous dans l'interface « Menu » pour sélectionner le mode de votre choix. On a connu plus rapide, plus pratique et plus intuitif.

00485423-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg
00485424-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg
00485425-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg

Pour choisir un mode scène, rendez-vous d'abord dans « Home » puis dans l'interface « Menu »


Performances générales

Sony a doté son DSC-T100 d'un système de stabilisation optique destiné à réduire l'impact des tremblements parasites infligés par l'utilisateur à l'appareil. Qu'en est-il de son efficacité ? En l'absence de mode manuel ou priorité vitesse, il nous est impossible de contrôler la vitesse d'obturation et de la faire descendre vers des valeurs difficiles à tenir à main levée. C'est donc au moyen du mode Programme (et après avoir pris le soin de caler la sensibilité sur sa valeur nominale, soit 80 Iso) que nous photographions une même scène, d'abord sans stabilisateur à main levée, puis avec stabilisateur en mode « prise de vue », avec stabilisateur en mode « rafale » et enfin sur pied pour disposer d'une image faisant référence en matière de netteté.

00485325-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-sans-stab.jpg
00485326-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-avec-stab-prise-de-vue.jpg
00485327-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-avec-stab-rafale.jpg

Prises de vue à main levée, avec stabilisateur en modes « prise de vue » puis « rafale »...


00485328-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-avec-pied.jpg
00485382-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-3200-iso.jpg

... puis sur pied et à 3 200 Iso (sensibilité maximale)


Le stabilisateur ne semble pas ici être une vraie panacée. Il permet effectivement de limiter le flou, mais pas d'en venir à bout. On note que le mode « prise de vue » dans lequel le stabilisateur est activé lorsque l'on enfonce le déclencheur à mi-course semble plus performant que le mode « rafale » qui stabilise en permanence.

Que penser de cet écran de 3 pouces, supérieur à la normale qui est plutôt de 2,5 pouces ? Au moment de la prise de vue, en particulier pour les macros, il aura tendance à donner une vue légèrement déformée du sujet, comme si on le regardait à travers un bocal. La visée est toutefois agréable, sans compter qu'une fonction permettant d'accentuer la luminosité est bien située, juste sur la touche supérieure du pad. Assez convaincant au niveau de la prise de vue, le DSC-T100 l'est un peu moins lorsque l'on passe à la visualisation, et plus particulièrement lorsque l'on prétend utiliser la fonction de zoom. Assez ralentie, elle vous obligera à prendre votre mal en patience pour aller jusqu'àu niveau de détail le plus important (5x).

00485426-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg
00485427-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg

Utilisez le zoom jusqu'à 5 x pour observer les détails de l'image


Le DSC-T100 se montre assez convaincant lorsque l'on aborde la question de l'acquisition rapide d'images. Il permet en effet d'enregistrer des fichiers en continu au rythme d'environ 1,5 image par seconde. « Cerise sur le gâteau », l'écriture sur la carte s'avère rapide dans la mesure où l'appareil est presque aussitôt disponible, même après une rafale de 20 images et plus.

00FA000000486077-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-rafale.jpg
00FA000000486078-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-rafale.jpg
00FA000000486079-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-rafale.jpg

L'acquisition rapide d'images se fait à la cadence de 1,5 image par seconde, l'appareil étant disponible presque aussitôt après la fin de la rafale.


Pour aller plus loin

Simple et sobre, le DSC-T100 ne s'embarrasse pas de fonctions avancées ou gadget. On notera juste la disponibilité des ratios de type 3:2 et 16:9 (que de plus en plus d'appareils proposent également), précieux pour imprimer des 10 x 15 cm sans recadrage (le 4:3), ou pour réaliser des photos panoramiques (le 16:9).

00485428-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-interface.jpg


Conclusion

Le DSC-T100 pousse la logique de l'ultra-compact jusqu'au bout, en se contentant d'un nombre réduit de commandes externes et offrant à peine assez d'espace pour les doigts. La conséquence est que bien souvent le majeur passera devant l'objectif, et qu'il faudra aller chercher dans les menus des fonctions que l'on a d'ordinaire à portée de main (suppression d'une image, sélection d'un mode...).

Malgré ce défaut d'ergonomie, le DSC-T100 est d'une utilisation assez agréable et simple. Egalement assez rapide à la mise au point, il n'oublie pas de s'équiper d'un stabilisateur, important pour réduire les flous de bougé en intérieur. Même si ce dispositif de stabilisation ne suffit pas à donner des images tout à fait nettes, il s'avère plus performant qu'une montée en sensibilité (évitez de dépasser les 200 Iso avec cet appareil). L'écran, large et assez lumineux, est assurément l'un des principaux points forts du DSC-T100, même s'il n'est pas le meilleur de sa catégorie (Panasonic équipe le plus souvent ses appareils d'écrans très lumineux et précis). Reste à dire un mot du mode vidéo, convaincant comme celui du EX-V7, dans la mesure où il permet de réaliser des séquences variant les points de vue grâce à son zoom optique disponible pendant l'enregistrement.

Galerie


00B4000000486137-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-1.jpg
00B4000000486138-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-2.jpg
00B4000000486139-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-3.jpg

000000B400486140-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-4.jpg
000000B400486141-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-5.jpg
000000B400486142-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-galerie-6.jpg


Sony Cyber-shot DSC-T100

6

Les plus

  • Ecran lumineux et assez précis
  • Stabilisé / Simple
  • Mode macro rapproché

Les moins

  • Les doigts passent devant l'objectif
  • Pas de molette de sélection des modes
  • Touches trop fines / Carte Memory Stick

0

Ergonomie6

Fonctions6

Qualité d'image7

Le face à face en images

De quoi est capable chaque appareil lorsqu'il s'agit de photographier à une faible distance du sujet, ou encore de rapporter un cliché après le coucher du soleil ? La réponse en images.

En mode macro

Plutôt convaincant par ailleurs, le Casio EX-V7 déçoit lorsque l'on tente de photographier un sujet de façon rapprochée. En effet, le mode macro (qu'il faut déjà aller chercher dans les menus), ne permet pas de s'approcher à moins de 10 cm du sujet pour en capturer un détail. Le Sony DSC-T100, au contraire, nous laisse nous approcher jusqu'à 8 cm en mode macro, et (encore beaucoup plus convaincant), jusqu'à 1 cm en mode gros plan. Un tel rapprochement, qui permet d'observer les plus petits détails d'un objet ou d'une zone, ne présente pas que des avantages dans la mesure où l'on s'interpose presque nécessairement entre le sujet qu'on photographie et la source de lumière, ce qui génère des ombres peu agréables.

Casio Exilim EX-V7 Sony Cyber-shot DSC-T100
 

Photo de nuit

Photographier de nuit demande souvent un temps de pose important du fait du manque de lumière ambiante. Avec le Casio EX-V7 qui permet un contrôle de la vitesse et de l'ouverture, nous avons poussé jusqu'à 10 secondes et opté pour une Balance des blancs de type « tungstène ». L'appareil se sort bien de cet exercice, en délivrant une image propre, affectée toutefois par un moutonnement léger mais qui ne nuit pas à la lecture des détails. Cette pose longue permet par ailleurs d'obtenir un léger effet d'étoiles sur les sources lumineuses. Tout automatique, le DSC-T100 nous a pour sa part obligé à passer par l'un des modes scène pour photographier ce payage nocturne. Ici aussi, les détails sont préservés et le bruit assez bien contenu.

Casio Exilim EX-V7 Sony Cyber-shot DSC-T100
64 Iso - f/9,2 - 10 sec - 38 mm100 Iso - f/3,5 - 1/1 sec - 35 mm


Paysage

Ces photos dites de paysage, l'une prise en position grand-angle et l'autre en position téléobjectif, sont destinées à permettre d'apprécier l'angle de champ de l'objectif et la portée du zoom. En l'absence de concurrent doté d'un objectif grand-angle (de l'ordre de 28 mm sur un compact), c'est le Sony DSC-T100 qui prend l'avantage au niveau du recul grâce à son objectif qui débute à 35 mm (au lieu de 38 mm pour le Casio EX-V7). En position téléobjectif cette fois, c'est le Casio EX-V7 qui reprend la main avec son zoom 7 x équivalent à un 266 mm (c'est à dire une portée qu'on attend plus d'un bridge que d'un compact).

Casio Exilim EX-V7 Sony Cyber-shot DSC-T100
64 Iso - f/4,6 - 1/640 sec - 38 mm80 Iso - f/5,6 - 1/640 sec - 35 mm
64 Iso - f/5,3 - 1/400 sec - 266 mm80 Iso - f/5,6 - 1/250 sec - 175 mm
Détail de la première image à 100%Détail de la première image à 100%
Détail de la première image à 100%Détail de la première image à 100%


Ces deux appareils se comportent de façon assez similaire, en affectant le ciel d'un léger vignettage (assombrissement des angles). Les images fournies par le DSC-T100 font toutefois la preuve d'une netteté légèrement supérieure. Dans les deux cas, enfin, des aberrations chromatiques sont visibles dans les angles de l'image, tout en restant discrètes.

On tourne !

Même si ce n'est pas là leur utilité première, les Appareils photo numériques sont souvent sollicités pour tourner de petites séquences, en particulier lorsque l'on juge qu'une vidéo en dira plus long qu'une ou plusieurs images. Les courtes séquences que nous vous proposons sont destinées à vous aider à vous faire une idée des performances de l'appareil dans ce mode. On mettra toutefois l'accent sur la disponibilité du zoom optique pendant l'enregistrement de la séquence, qui est une caractéristique plutôt rare.

 Casio Exilim EX-V7 Sony Cyber-shot DSC-T100
Prise de photosNonNon
RésolutionUHQ Wide / HQ Wide : 848 x 480 à 30 i/s - UHQ/HQ/Normal : 640 x 480 à 30 i/s - LP 320 x 240 à 15 i/s640 × 480 à 30 ou 17 i/s ou 320 × 240 à 8 i/s
SonOuiOui
FormatH264/AVC, MOV et MJPEG AVIMpeg
Zoom actifOuiOui


Casio Exilim EX-V7
Casio propose d'enregistrer des séquences au moyen de modes assez ludiques tels que « silencieux » pour un enregistrement monochrome à une vitesse plus rapide (voir notre exemple), ou encore « séquence courte » et « rétro » pour capturer les quelques secondes précédant le moment du déclenchement.

00487256-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-vid-o.jpg
00487257-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-vid-o.jpg
00487258-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-vid-o.jpg

De nombreux modes permettent d'enregistrer des séquences vidéo originales


A noter : Cet appareil fait appel à un nouveau codec qui permet un gain de place sans perte de qualité.

00487255-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-vid-o.jpg

Téléchargez cette vidéo :


Sony Cyber-shot DSC-T100
A noter : Les séquences dont la taille est réglée sur « 640 Fine » peuvent être enregistrées uniquement sur une carte Memory Stick PRO Duo.

00487254-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-vid-o.jpg

Téléchargez cette vidéo :

Performances

Dans cette partie, nous nous sommes intéressés aux performances des appareils. De la mise sous tension, aux délais de mise au point en forte et faible luminosité à celui d'attente entre deux images, nous avons confronté les appareils aux mêmes conditions de prise de vue.

 Casio Exilim EX-V7Sony Cyber-shot DSC-T100
Temps d'allumage0,75 1,75 sec
Mise au point en forte lumière
0,10 sec0,20 sec
Mise au point en faible lumière0,30 sec1 sec
Attente entre deux déclenchements1 sec1 sec


D'une façon générale, c'est le Casio Exilim EX-V7 qui obtient les meilleures performances. Plus rapidement disponible que son homologue, il ne demande pour ainsi dire aucun délai pour la mise au point, cette promptitude pour obtenir la netteté étant d'ailleurs presque une des marques de fabrique des compacts de la marque. Rapide pour mettre au point en forte lumière, l'EX-V7 ne démérite pas lorsque celle-ci se fait plus rare. Quant au Sony Cyber-shot DSC-T100, il perd en réactivité dès que la luminosité baisse, pour se contenter d'une mise au point en 1 seconde. Les appareils font enfin jeu égal au niveau du délai entre deux prises de vue, avec une attente de l'ordre de la seconde.

On monte en sensibilité !

La montée en sensibilité est une des épreuves les plus délicates pour un appareil. En effet, monter en sensibilité (c'est à dire opter pour des valeurs du type 400 Iso, 800 Iso et plus) s'accompagne inévitablement d'une apparition de "bruit numérique", c'est à dire de pixels colorés parasites disséminés dans l'image. Ce bruit qui devient plus conséquent à mesure que l'on adopte des valeurs élevées prend une apparence différente selon les appareils. Très coloré chez certains, très fin chez d'autres... les appareils sont inégaux devant le phénomène. Certains seront pénalisés pour gérer le bruit par des pixels trop nombreux sur un petit capteur, tandis que d'autres se sortiront bien de l'exercice de montée en sensibilité du fait de la qualité du traitement du signal qu'ils reçoivent. Comme on le verra, la valeur à ne pas dépasser pour conserver une bonne qualité d'image est, le plus souvent, 400 Iso.

Une question viendra à l'esprit de beaucoup : pourquoi monter ainsi en sensibilité si c'est pour rapporter des clichés dont les plus fins détails sont perdus au milieu de pixels de couleur ? Tout simplement, parce que sensibilité et vitesse d'obturation sont liées et que monter en sensibilité permet de diminuer de façon inversement proportionnelle le temps de pose. Essayez. Si votre appareil annonce un temps de pose de 1 seconde à 100 Iso, adoptez la valeur de 200 Iso et ce temps de pose passera à 0,5 seconde. Passez ensuite à 400 Iso et il ne sera plus que de 0,25 seconde, vous permettant ainsi de photographier à peu près sereinement à main levée, sans redouter de bouger pendant la capture et donc de rapporter une photo floue. Magique ! Monter en Iso permet ainsi de photographier en intérieur ou dès que la lumière manque tout en bénéficiant d'un délai d'obturation raisonnable, et donc de laisser le flash là où il est. Toutefois, avant de goûter au plaisir de la photo sans flash et en haute sensibilité, il convient de savoir quelle est la sensibilité limite à ne pas dépasser (oubliez les 800 Iso si les photos sont par trop bruitées). Ce type de photo est en effet toujours un compromis avec la qualité d'image, et les images que nous proposons ici sont là pour vous aider à caractériser le bruit de l'appareil et à identifier cette limite.

Casio Exilim EX-V7

Jusqu'à 200 Iso, le Casio Exilim EX-V7 parvient à délivrer une image relativement propre et dont les détails sont préservés. A 400 Iso en revanche, un bruit coloré se fait remarquer dans l'ensemble de l'image en venant diluer les détails. A 800 Iso, le traitement logiciel vient gommer cette légère coloration, en accentuant en contre-partie le moutonnement. Notre conclusion sera la même que souvent : autant que possible, ne vous aventurez pas au-delà de 100 Iso.

00486020-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-64-iso.jpg
00486021-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-100-iso.jpg
00486022-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-200-iso.jpg

A 64, 100 et 200 Iso...

00486023-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-400-iso.jpg
00486024-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7-800-iso.jpg

... à 400 et 800 Iso.


Sony Cyber-shot DSC-T100

Avec cet appareil comme avec l'EX-V7 de Casio, il ne fera pas bon dépasser les 100 Iso. A 200 Iso, les détails les plus fins sont en effet déjà perdus, tandis que le flou lié au lissage du bruit ne fait que s'accentuer à mesure que l'on monte en sensibilité. Si les 400 Iso sont encore exploitables (à condition de ne pas être très regardant sur la qualité), les 800, 1 600 et 3 200 Iso produisent des images dont le moutonnement est si élevé qu'il suggère un rendu de peinture impressionniste.

00486011-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-80-iso.jpg
00486012-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-100-iso.jpg
00486013-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-200-iso.jpg

A 80, 100 et 200 Iso...

00486014-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-400-iso.jpg
00486015-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-800-iso.jpg
00486016-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-1-600-iso.jpg

... à 400, 800 et 1 600 Iso...
00486017-photo-sony-cyber-shot-dsc-t100-3-200-iso.jpg

... puis à 3 200 Iso

Conclusion

Que penser de ces deux compacts qui parviennent à loger un zoom puissant dans un boîtier qui n'a l'air de rien ? Effectivement capables d'aller chercher un détail au loin, ces appareils ne rendent toutefois pas les mêmes services qu'un bridge. En tant qu'ultra-compacts, ils présentent en effet un inconvénient de taille, celui d'être peu ergonomiques et de nous laisser à peine assez de place pour poser nos doigts. Loger un zoom 5 ou 7 x dans un appareil de moins de 2,5 cm d'épaisseur est donc possible, mais cela se fait au détriment du confort d'utilisation qu'un bridge est pour sa part tout à fait à même d'offrir. Si vous êtes toutefois de ceux qui font passer le faible encombrement devant l'ergonomie, vous pouvez continuer votre lecture !

A la question « lequel choisir ? », il ne sera pas si facile de donner une réponse. A première vue, ces deux appareils s'adressent à des publics différents : le Casio Exilim EX-V7 aux utilisateurs avertis grâce à ses modes manuel, et le Sony Cyber-shot DSC-T100 aux débutants de par sa simplicité. Pour autant, cette différence d'orientation ne se fait pas tellement sentir à l'usage, sachant que tout un chacun pourra trouver ses repères sur l'EX-V7 tant cet appareil est également conçu pour le grand public (mode « Easy », nombreux modes scènes, etc.). Simples d'utilisation, ces deux compacts se retrouvent également sur un pied d'égalité lorsque l'on aborde la question de la photographie en basse lumière à main levée (tous deux sont stabilisés pour réduire le risque de flou inhérent à ces situations), et celle de la vidéo avec un zoom optique disponible pendant l'enregistrement.

00FA000000435987-photo-casio-exilim-hi-zoom-ex-v7.jpg
Le Casio Exilim EX-V7 représente le meilleur rapport qualité prix


Faisant à première vue jeu égal, ces appareils présentent toutefois des différences qu'il faut aller chercher du côté des performances, l'EX-V7 faisant un sans faute du côté de la réactivité avec une mise au point quasi-instantanée en forte lumière et à peine moins rapide en faible lumière. Il prend donc l'ascendant sur le DSC-T100 (qui toutefois ne démérite pas en forte lumière, mais se fait légèrement attendre lorsqu'elle se fait plus rare), et le garde lorsque l'on aborde l'épineuse question du rapport qualité prix. Pour 50 euros de moins que son concurrent (399 contre 450 euros), il offre en effet des modes supplémentaires, une meilleure réactivité et un zoom plus puissant (7 x contre 5 x). Et 50 euros, cela compte lorsque l'on a affaire à des produits pas vraiment bon marché et qui nous obligent à faire un sacrifice sur l'ergonomie. Qu'on se le dise : lorsque l'on achète - pour le prix d'un bridge -, un ultra-compact doté d'un zoom puissant, on paie plus la miniaturisation que les performances.

L'un de ces compacts vous intéresse ? Retrouvez-le dans le :
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Casio Exilim EX-V7
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Sony Cyber-shot DSC-T100
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Zoom sur des compacts 5 et 7x sur Clubic
Nokia : Des parts de marché en hausse, une rentabilité en baisse
Colin McRae : DIRT, huit vidéos pour le découvrir
Toshiba : une puce de mémoire Flash de 16 Go
MySpace lance un portail d'information
Samsung et Microsoft partagent leurs brevets
Torture en Chine : Yahoo! sous la pression
Froogle devient Google Product Search
  Clive Barker’s Jericho  se dévoile en images
Codemasters prépare  Race Driver One  pour 2008
Haut de page