Jade Empire daigne enfin fricotter avec nos PC

Nerces Contributeur
10 avril 2007 à 10h00
0
00F0000000481155-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Deux longues années, voilà grosso modo le temps qu'il aura fallu patienter pour que le Canadien BioWare se décide à adapter son Jade Empire sur nos PC. Deux ans durant lesquels, les joueurs Xbox auront donc eu la primeur d'un jeu de rôle / action original et intéressant à plus d'un titre. Aujourd'hui, il devient enfin possible d'y goûter sur l'écran de son ordinateur et à la manière de Lionhead avec son Fable, c'est une version partiellement remaniée / enrichie qui débarque : quelques nouveautés en terme de contenu, une réalisation retouchée et un gameplay remanié afin d'assurer la transition joypad - clavier/souris. Reste à savoir si le fonctionnement même du jeu et ses mécanismes tiennent encore la route face à la production actuelle. Notre réponse dans ce test.

Jade Empire Romain Germanique ?

De manière très classique, l'histoire de Jade Empire débute dans un petit village bien tranquille nommé Deux Fleuves. Cette bourgade loin du monde et des tracas impériaux abrite une école d'arts martiaux tenue par Maître Li, un remarquable guerrier au passé mystérieux. Elle accueille tout ce que la région compte de jeunots prometteurs et parmi eux, un disciple remarquable dont l'entraînement touche à sa fin : nous... enfin notre futur meilleur(e) ami(e). En tout début de partie, jeu de rôle oblige, il faut justement définir et personnaliser ce « nous ». On a le choix entre plusieurs types de personnage allant du « grosbill » mal dégrossi au sage parmi les sages en passant, bien sûr, par toute une palette de héros / héroïnes plus ou moins équilibrés.

00F0000000481156-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481157-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481158-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Comme souvent, l'histoire débute dans un village tranquille et qui n'avait jamais rien demandé à personne...
Cette phase ne prend pas plus de cinq minutes et on se retrouve bien vite dans le cercle de combat à s'entraîner avec un condisciple. Pour les développeurs, il s'agit ici de nous apprendre les rudiments de contrôle et pour une adaptation d'un jeu console, on peut dire que le travail est soigné. Que vous choisissiez de jouer à la manette ou d'utiliser le couple clavier / souris, vous ne devriez pas avoir le moindre problème pour contrôler votre avatar. Les mouvements sont très bien expliqués et très simples à mettre en application. Il en va de même pour les parades, les « super-coups » et les sortilèges. Cela dit, il est heureux que les contrôles n'aient pas eu à souffrir de la conversion « xboxienne » car l'essentiel de l'aventure demande justement une bonne maîtrise de son personnage.

00F0000000481159-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Si Bioware (créateur du jeu sur Xbox) est connu pour ses scénarios relativement aboutis et que Jade Empire ne rompt pas la tradition, le jeu est aussi très largement dominé par les combats. C'est bien simple, exception faite des fréquentes scènes cinématiques, il ne se passe pas cinq minutes sans que notre héros distribue quelques torgnoles. Il s'agissait évidemment du style que souhaitait Bioware, mais force est de constater que le joueur de Knights Of The Old Republic sera sans doute un peu surpris par un titre que l'on pourrait presque rapprocher du Fable de Lionhead. Ne forçons toutefois pas le trait et Jade Empire n'a rien d'un hack and slash. Si les combats sont nombreux, il y a aussi d'innombrables éléments d'aventure pour constamment relancer l'intérêt du joueur.

Le scénario est effectivement très riche en surprises à commencer par les origines du vieux Maître Li ou celles de notre propre personnage. Ensuite et nous ne dévoilerons absolument rien, les rebondissements sont légions alors que le scénario nous transportera à travers les paysages variés de cette Chine revue et corrigée par Bioware. Entre ses décors souvent très originaux et le thème même de l'histoire, Jade Empire joue à fond la carte du dépaysement. Hélas, c'est aussi sur ce point que le poids des années pèse le plus lourdement. Sorti en 2005 sur Xbox, Jade Empire était une vraie réussite. Deux ans plus tard, sur des machines nettement plus puissantes, il est tout de suite moins impressionnant avec des textures un peu floues, des environnements ou des décors parfois limités.

00F0000000481160-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481161-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481162-photo-jade-empire-special-edition.jpg
... mais les choses évoluent bien vite vers quelques chose de beaucoup plus « flamboyant » !


Toute une histoire pour arriver à pied à travers la Chine...

Certains joueurs seront gênés par cet aspect un peu désuet du jeu, et ce, d'autant plus que, niveau structure, il s'agit clairement d'un jeu typé console. On est à ce titre très éloigné de la liberté d'action offerte par les jeux de rôle dans le style Oblivion ou Gothic 3. Ici, le joueur traverse des zones qui ressemblent davantage à des couloirs (dans la forêt, dans les marais...) qu'à autre chose et s'il existe de multiples petites quêtes annexes, le scénario principal est d'une linéarité absolue. Cette façon de procéder s'accorde tout à fait avec le style plus action du jeu, mais il est important de ne pas faire fausse route. Jade Empire est davantage un jeu d'action / aventure mâtiné d'éléments de jeu de rôle que le contraire. L'intention de Bioware était clairement de raconter une histoire intéressante faite d'arts martiaux et de philosophie orientale.

00F0000000481163-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Le contrat est d'ailleurs rempli, même si on se dit régulièrement que le développeur aurait pu aller plus loin. L'exemple le plus frappant est bien sûr la question de l'alignement. Tout au long de l'aventure, Bioware nous laisse souvent trois possibilités d'action : la méthode plutôt « égoïste », la méthode « neutre » et la méthode « altruiste ». Cette dernière nous pousse du « bon » côté, la seconde ne favorise aucune des deux voies alors que la première tend à nous rendre plus mauvais. Prises isolément, ces décisions n'ont qu'un impact très réduit, mais mises bout à bout, elles définissent réellement l'alignement de notre personnage et c'est là que nous aurions voulu de plus importantes conséquences : en dehors de quelques quêtes modifiées ou disparues, le fait d'être bon ou mauvais n'a effectivement guère d'importance.

Cela n'enlève rien aux qualités du scénario qui pousse sans cesse le joueur, mais une profondeur de jeu supérieure n'aurait pas été pour nous déplaire. Bioware et ses partenaires de Gray Matter auraient d'ailleurs pu en profiter pour refondre un peu le jeu afin qu'il fasse davantage « PC ». Si l'interface se prend rapidement en main, on aurait aimé des menus un peu moins « console » dans lesquels on peut plus fréquemment « pointer & cliquer ». On aurait enfin souhaité que les alliés que l'on trouve tout au long de l'aventure soient moins accessoires : spécialisés dans tel ou tel domaine de combat, ils ne sont finalement bons qu'à retenir un ou deux « méchants » pendant que le joueur fait le reste du travail. On aurait aimé un véritable travail d'équipe et profiter d'une intelligence artificielle un tout peu plus finaude.

00F0000000481164-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481165-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481166-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Si la variété est souvent de mise, la réalisation du jeu accuse tout de même ses deux ans de retard sur la sortie Xbox

Ce qui est valable pour les alliés du joueur (indiscutablement stupides), l'est aussi avec les ennemis. Ainsi le choix parmi trois niveaux de difficulté ne conditionne pas l'intelligence des créatures rencontrées, mais leur puissance ou leur résistance... Là encore, c'est un point que l'on aurait bien aimé voir progresser durant ces deux années qui séparent la sortie Xbox de la version PC. Les plus habitués d'entre vous peuvent d'ailleurs fixer d'entrée de jeu la barre au plus haut. Le jeu n'est globalement pas très difficile et il est de toute façon possible de changer en plein milieu de la partie. Au final, on s'amuse beaucoup même si on a également beaucoup de regrets et la relative déception technique a un avantage sérieux : elle permet à Jade Empire de tourner sans aucun problème sur des machines un peu anciennes. comptez un processeur à 3 Ghz épaulé par 1 Go de mémoire et une carte graphique 256 Mo pour jouer dans de bonnes conditions.





Conclusion

Si le genre de l'action / aventure est largement représenté sur Xbox, il brille par son absence sur PC. Aussi, nous nous devons de saluer l'effort de Bioware / 2K Games, et ce, même s'il ne s'agit que d'un effort d'adaptation. Il comble effectivement un sérieux vide dans nos logithèques et même si le résultat est largement perfectible, on s'amuse beaucoup avec ce Jade Empire. Résultat perfectible car il faut bien avouer que l'on cherche encore la justification technique de ces deux ans de décalage... Sans doute n'existe-t-elle pas ! Le jeu est identique à l'original, exception faite des options de résolution en plus. Plus gênant, la réalisation n'est clairement pas au niveau des standards actuels sur PC... Les possesseurs de petites configurations apprécieront cependant. Il aurait également été sympathique de voir Bioware imaginer quelques nouveautés pour rendre cette édition plus « spéciale ». On pense notamment à l'intérêt des alliés, à la justification de l'alignement ou à une version française plus travaillée. Ne boudons toutefois pas notre plaisir. Jade Empire sur PC n'est pas le jeu de l'année, mais il procure une bonne trentaine d'heures de jeu dans un style, un peu « bourrin », que l'on ne croise pas si souvent !

Jade Empire : Special Edition

Les plus
+ Originalité du thème, du scénario
+ Aventure prenante, bien ficelée
+ Combats rythmés et entraînants
+ Très bonne prise en main
Les moins
- Trop dirigiste et trop rentre dedans
- Alignement sans grande conséquence
- Aucune amélioration en deux ans
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
3


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Jade Empire : Special Edition
00F0000000481980-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481974-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481970-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481969-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481968-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481967-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481962-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481961-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481954-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481949-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481948-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481947-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481930-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481929-photo-jade-empire-special-edition.jpg
00F0000000481928-photo-jade-empire-special-edition.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h51
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top