Loki à Paris : Cyanide fait les présentations

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
07 février 2007 à 13h30
0
00F0000000450252-photo-loki.jpg
Longtemps écrasé par Blizzard qui a littéralement phagocyté la concurrence avec Diablo II, le genre du hack and slash semble petit à petit regagner les faveurs des développeurs. Si Hellgate : London se fait encore attendre, nous avons déjà pu compter sur Silverfall quelques semaines avant Noël et sur Titan Quest au cours de l'été 2006. C'est d'ailleurs à ce dernier que fait immédiatement penser la première incursion dans le genre des Français de Cyanide. Loki reprend effectivement la même recette que le titre d'Iron Lore, à savoir un jeu dans la lignée de Diablo II, mais basé sur le mélange de mythologies diverses. Aidés par Focus, les créateurs de Chaos League nous ont invité à une petite présentation parisienne : à défaut de jouer à Loki, nous y avons récolté de nombreuses informations.

En empruntant son titre au dieu nordique, Loki ne fait évidemment pas mystère de ses références et, en ce sens, il se rapproche effectivement de Titan Quest. Pour créer le canevas de son hack and slash, Cyanide a puisé dans quatre mythologies qu'il a joyeusement mélangées. Chacune de ces mythologies est l'occasion d'un acte de l'aventure, de décors / créatures particuliers et d'une classe de personnage. En début de partie, le joueur peut ainsi opter pour une archère grecque, un barbare nordique, une chaman aztèque et un magicien égyptien. La phase de création dudit personnage est on ne peut plus classique avec sélection de quelques attributs physiques et détermination du nom. On regrettera de suite que le sexe soit imposé : il ne semble pour le moment pas possible de créer un archer grec par exemple. Cette étape achevé, Thomas Veauclin, directeur artistique chez Cyanide, se lance dans la campagne solo.

00F0000000450251-photo-loki.jpg
00F0000000450253-photo-loki.jpg
00F0000000450255-photo-loki.jpg

Là encore, on sent l'influence Titan Quest ou plutôt comme nous le rappelle très vite notre hôte, celle de Diablo II. Cyanide insiste effectivement sur le fait que l'inspiration des développeurs vient directement du jeu de Blizzard : le développement de Loki aurait d'ailleurs démarré bien avant que le titre d'Iron Lore ne soit dévoilé publiquement. Cette précision a son importance dans la mesure où Cyanide a notamment mis un point d'honneur à proposer des niveaux aléatoires au contraire des parcours figés qui ont désespéré certains joueurs de Titan Quest. La campagne solo de Loki propose quatre actes et débute forcément par celui du personnage sélectionné (Grèce pour l'archère, Égypte pour le magicien...). Ensuite, les trois autres actes seront au choix du joueur et la génération aléatoire des niveaux permet de réduire considérablement l'impression de déjà-vu lorsque il sera question de refaire ces niveaux pour améliorer son équipement ou augmenter l'expérience du héros.

00F0000000450259-photo-loki.jpg
Les quatre actes seront l'occasion de poursuivre Seth, dieu maléfique du panthéon égyptien, à travers les mythologies : revenu à la vie, ce dernier est décidé à se venger et Cyanide compte bien évidemment sur nous pour mettre un terme à sa mégalomanie. Le jeu en lui-même fonctionne exactement de la même manière que Diablo II : le joueur contrôle un personnage en perspective axonométrique et il doit massacrer des myriades de monstres pour avancer dans le scénario, mais surtout pour devenir de plus en plus puissant. Cette puissance passera bien sûr par la découverte de nombreux objets et Loki semble plutôt bien se défendre de ce point de vue là : il est question de 15 types d'armes différentes, d'autant de sets d'armures, d'objets uniques tels le marteau de Thor ou l'armure d'Achille et d'articles à forger soi-même via 17 matériaux combinables à récupérer dans la nature ou sur d'autres objets moins intéressants.

La progression du personnage se fait également par les classiques passages de niveau. Ici, Cyanide a cependant fait preuve d'une certaine originalité puisqu'il est question de deux barres d'expérience. La première influe directement sur les caractéristiques du héros alors que la seconde est liée à la « faveur des dieux ». Ces faveurs prennent la forme de points à répartir sur les trois arbres de compétences propres à chaque classe de personnage. L'influence de Diablo II est là encore très perceptible, mais Cyanide a fait quelques efforts pour nous proposer des compétences variées, à défaut d'être innovantes : nous pourrons notamment compter sur différents sorts d'invocation et de métamorphose. Il ne sera bien sûr pas possible d'augmenter toutes les compétences au maximum et comme toujours des choix seront à faire. Cela dit, pour limiter les frustrations, Cyanide permettra de réallouer tous les points attribués à un arbre sans aucune limitation.

00F0000000450254-photo-loki.jpg
00F0000000450256-photo-loki.jpg
00F0000000450257-photo-loki.jpg

Au niveau des créatures également la variété est de mise, et ce, même si Cyanide ne pouvait évidemment pas faire complètement table rase du passé. Ainsi, la centaine de monstre imaginée par les développeurs intégrera des bébêtes que l'on a déjà eu l'occasion de croiser sous une forme ou une autre dans Diablo II, Silverfall ou Titan Quest. Le style graphique adopté par Cyanide est cependant très efficace et le rythme des affrontements promet d'être très élevé. Du côté des boss de fin de niveau, Loki est très impressionnant. Les développeurs ont bien sûr puisé leur inspiration dans les différentes mythologies pour nous proposer des créatures parfois énormes : Fenrir le loup des glaces, le puissant dragon Fafnir, le Minotaure... Détail intéressant, ces boss sont parfois trop puissants pour être éliminés par la force brute, il faut alors s'aider du décor ou trouver une astuce pour les mettre hors d'état de nuire.

La campagne s'étale donc sur quatre actes et là aussi à la manière de Diablo II ou Titan Quest, trois niveaux de difficulté sont disponibles. Il ne sera cependant pas question de refaire les mêmes missions en passant au palier supérieur puisque Cyanide a imaginé un scénario qui ne prend pas fin avec le premier acte. Sans trop en dévoiler, disons qu'à la fin de celui-ci, le héros se verra confier une autre mission au cours de laquelle il comprendra très vite qu'un troisième passage sera nécessaire pour mettre au pas les innombrables « vilainspasbeaux ». Ces trois actes achevés, le joueur se tournera logiquement vers le multijoueur et là encore, Loki n'a pas à rougir de la comparaison avec ses concurrents. Le coopératif permettra à six amis de rejouer l'ensemble du jeu alors que le duel / bataille prendra place dans une arène pour des affrontements en solitaire / par équipes. Un système de défis sera de la partie et Cyanide prévoit un mode fermé avec sauvegarde des héros sur ses serveurs pour enrayer la triche.


Très prometteur, Loki ne fait évidemment pas dans l'originalité débridée, mais il semble parfaitement calibré pour satisfaire le public visé par les développeurs. Si nous n'avons pas encore eu la possibilité de poser nos grosses pattes dessus, le jeu de Cyanide semble un peu plus proche de l'esprit Diablo II que Titan Quest. Aussi bon soit-il, ce dernier n'arrivait pas toujours à maintenir le rythme du jeu de Blizzard et souffrait d'une certaine monotonie du fait de niveaux identiques d'une partie à l'autre. Avec sa génération aléatoire des zones, ses monstres très impressionnants et la grande variété d'objets / créatures qu'il devrait proposer, Loki semble bien équipé pour concurrencer le titre d'Iron Lore. Sur le plan technique, Loki est déjà splendide. Il nécessite encore quelques ajustements (bugs, plantages), mais Cyanide ne semble pas pressé : le développeur vient de débuter la phase de débogage et précise qu'il se laissera le temps qu'il faudra pour offrir un produit aux petits oignons.

00F0000000450258-photo-loki.jpg
00F0000000442182-photo-loki.jpg
00F0000000442188-photo-loki.jpg
00F0000000437679-photo-loki.jpg
00F0000000437678-photo-loki.jpg
00F0000000437673-photo-loki.jpg
00F0000000433502-photo-loki.jpg
00F0000000437675-photo-loki.jpg
00F0000000442180-photo-loki.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h51
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple annonce les AirTags, ses alternatives à Tile et aux SmartTag
Apple : l'iPad Pro passe au Mini-LED et se la joue M1
Apple : l'iMac fait peau neuve avec 7 nouvelles couleurs et intègre la puce M1
Apple TV 4K : une seconde génération qui s'accompagne d'une nouvelle télécommande
Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft
Keynote Apple : tout ce qu'il faut retenir de l'événement du 20 avril
L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Haut de page