Baphomet 4 : et Revolution ne tourne pas rond ?

Nerces Contributeur
29 septembre 2006 à 11h30
0
00F0000000369768-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
Amorcées en 1996, les aventures de George Stobbart ont conquis de très nombreux joueurs à travers le monde pour un succès qui n'a d'ailleurs pas tardé à se confirmer avec la suite, un an plus tard. Il aura hélas fallu attendre sept longues années avant de retrouver notre débonnaire américain qui a profité du regain d'intérêt pour les jeux d'aventure pour faire une nouvelle apparition et s'offrir une seconde jeunesse, toute en 3D. Un changement de perspective qui a eu ses détracteurs, mais n'a pas empêché Le Manuscrit De Voynich de se distinguer... Il n'en fallait évidemment pas plus pour convaincre THQ et Revolution Software de reconduire la recette pour une quatrième aventure.

Temple de Salomon et histoire de salami

Rangé des voitures et des aventures à travers le monde, George Stobbart commence ce nouvel opus dans un des quartiers les plus mal famés de New York. Visiblement persona non grata à peu près partout, le pauvre bougre est tout de même parvenu à ouvrir un bureau de cautionnement avec son ami et associé Virgil. Ce genre d'affaires ne doit cependant pas être son truc puisque la boîte est au bord de la faillite lorsque George reçoit la visite de la bien jolie Anna-Maria. Il n'a toutefois guère le temps de lui conter fleurette : la belle est poursuivie par une bande de malfrats qui ne tarde pas à faire irruption dans le bureau. Muni de son indispensable club de golf télescopique mis au point par les Stobbart Industries, George accède à la remise, se fraie un chemin jusqu'au toit, passe sur un immeuble voisin et parvient finalement à s'enfuir à bord d'un taxi en direction de l'hôtel où habite Anna-Maria !

00F0000000369769-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00F0000000369770-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00F0000000369771-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg

L'aventure ne manque jamais de frapper à la porte de George Stobbart et comment ne pas lui ouvrir lorsqu'elle prend l'apparence d'Anna-Maria ?

Ces premières minutes plutôt mouvementées mettent tout de suite le joueur dans le bain et agissent comme une sorte de didacticiel. On y apprend à manipuler ce bon vieux George et à maîtriser la simplissime interface du jeu. Il faut dire qu'une fois de plus les développeurs de Revolution Software ont limité au maximum les clics, les menus et les touches de fonction. S'il est possible d'utiliser le clavier pour déplacer le personnage et la touche Control pour activer la course, tout peut en réalité se faire avec la souris : un clic avec le bouton gauche sur un objet pour réaliser l'action la plus logique (ouvrir lorsqu'il s'agit d'une porte, actionner pour un interrupteur...) et un clic sur le bouton droit pour obtenir toutes les actions possibles (regarder, actionner, prendre...). Hélas, si l'interface est un modèle du genre, le jeu n'est pas toujours simple à prendre en main, la faute notamment à cette satanée représentation 3D.

00F0000000369772-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
En effet, si Charles Cecil et son équipe ont écouté certaines critiques pour enlever par exemple les séquences action et les problèmes « plateformes » du précédent opus, ils sont restés fidèles à leur moteur graphique en trois dimensions dans lequel se déplace George. Du coup, le joueur est par moment confronté aux mêmes soucis de précision que dans le Manuscrit De Voynich et peine de temps à autre à distinguer tous les éléments du décor ou tous les lieux accessibles. Plus gênant, du fait de l'utilisation de caméras fixes, on n'a pas toujours une idée très précise de la configuration des lieux et on peut se retrouver bloqué simplement parce qu'un recoin de la pièce n'a pas été couvert. Comme souvent, on se retrouve donc à analyser méthodiquement chaque parcelle de l'écran à la recherche du moindre objet, ou de la moindre zone encore inexplorée.

Cette exploration minutieuse est un classique du genre point & click, mais la représentation 3D n'arrange rien. En faisant abstraction de ce problème, on découvre un jeu d'aventure tout à fait traditionnel dans sa conception et son déroulement. Embauché par Anna-Maria, George se lance à la recherche d'un ancien manuscrit et se retrouve comme de bien entendu embrigadé dans une sombre histoire qu'il devra démêler grâce à son flair légendaire. Pour cela, il faut bien sûr trouver les indispensables objets à ramasser et à utiliser en différents endroits, mais aussi parcourir le monde à la recherche d'indices. Ces voyages conduisent George en différents lieux de New York évidemment, mais également à Rome ou à Istanbul et l'amènent à discuter avec de très nombreux personnages. Hauts en couleur, ces derniers sont l'occasion de dialogues amusants, même si le supposé humour de George tombe parfois complètement à plat.

00F0000000369773-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00F0000000369774-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00F0000000369775-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg

Des caméras parfois mal placées, quelques bugs et des soucis de localisation gâche un petit peu une aventure certes classique, mais sympathique

Fidèle à l'esprit de la série, le scénario ne se prend guère au sérieux et même si on ne se trouve pas en présence d'un jeu délirant à la manière du mythique Day Of The Tentacle, on reste dans la catégorie « comédie » avec des mafiosi plus bêtes que méchants et des tueurs plutôt inoffensifs. Les énigmes / puzzles proposés par les développeurs sont également dans cet esprit « bon enfant ». Un qualificatif que l'on pourrait d'ailleurs employer pour décrire la réalisation technique avec des couleurs souvent très vives et des décors assez schématiques. Graphiquement, le jeu alterne le bon et le moyen, mais compense par une certaine légèreté qui lui permet de fonctionner sur des configurations en deçà des standards actuels (processeur 1,6 GHz, 256 Mo de mémoire). Moins positif, des bugs assez gênants sont à signaler avec des voix qui tout d'un coup disparaissent ou le jeu qui nous renvoie sans autre forme de procès sur le bureau de Windows.

Conclusion

Incontestablement moins polémique que son prédécesseur, ce quatrième volet des aventures de George Stobbart est également plus réussi. Le scénario est plus agréable à suivre, les énigmes finalement plus logiques et l'ensemble tient davantage la route. S'il ne devrait pas occuper plus d'une quinzaine d'heures les aventuriers émérites, il propose un défi par moment assez complexe : suffisamment en tout cas pour que le joueur occasionnel puisse compter sur une durée de vie au moins deux fois supérieure. Quel que soit son niveau, l'amateur de point & click devrait y trouver son compte, et ce, même si Revolution Software assure en quelque sorte le minimum syndical.

En éliminant toutes les phases un peu action du Manuscrit De Voynich, Les Gardiens Du Temple De Salomon se présente comme un retour aux sources salutaire. Hélas, ce nouvel opus manque aussi d'originalité et s'il ne s'ennuie pas vraiment, le joueur s'installe vite dans une petite routine jusqu'à l'arrivée du générique de fin. Plus gênant, notre expérience est entachée de bugs plus ou moins importants tels que la disparition des voix ou carrément, des retour au bureau de Windows. Parfois même, ce bon vieux George se bloque dans ses déplacements ou se met brutalement à courir n'importe où alors que l'on vient tout juste de changer d'écran. Ces bugs ne sont pas fréquents, mais compte tenu de la simplicité technique du jeu, ils sont de trop. En définitive, Les Gardiens Du Temple De Salomon est un jeu d'aventure correct qui fera passer un sympathique moment aux amateurs, mais ne risque pas de faire oublier les deux premiers volets de la série.

Les Chevaliers De Baphomet : Les Gardiens Du Temple De Salomon

Les plus
+ Interface simple d'accès
+ Pas d'énigmes « plateformes »
+ Tourne sur de « petites » configurations
Les moins
- Aventure assez courte et peu originale
- Humour qui manque parfois sa cible
- Des bugs un peu trop présents
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2

Afin de ne rien déflorer de l'aventure et de ne pas trop vous dévoiler les énigmes, notre vidéo exclusive se limite à quelques séquences de début de partie : évasion du bureau de cautionnement, discussions à l'hôtel Alfonso et visite chez Mamma Martino.
  • Visionnez notre vidéo exclusive des Chevaliers De Baphomet 4 : Les Gardiens Du Temple De Salomon


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix des Chevaliers De Baphomet 4 : Les Gardiens Du Temple De Salomon

00D2000000369893-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369894-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369896-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369903-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369906-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369909-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369913-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369918-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
00D2000000369922-photo-les-chevaliers-de-baphomet-les-gardiens-du-temple-de-salomon.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top