Pentax K100D : reflex stabilisé à petit prix

21 septembre 2006 à 16h31
0

Du côté des modes

Les reflex entrée de gamme présentent presque invariablement deux caractéristiques lorsque l'on aborde la question des modes :
  • La présence de nombreux modes scène
  • La présence d'une molette unique pour le réglage de la vitesse et de l'ouverture.
Le K100D ne déroge ainsi pas à la règle. Sa molette de sélection des modes, plutôt chargée, comporte ainsi une position « scène » donnant accès à enfants, animaux, lumière tamisée, musée, nocturne, mer et neige, texte, soleil couchant. Ces modes s'ajoutent aux cinq, classiques parmi les classiques, auxquels la molette donne un accès direct, à savoir : portrait, paysage, macro, objet en mouvement et scène de nuit mode portrait.

Les modes automatiques

Les modes dits automatiques sont ceux dans lesquels l'appareil effectue automatiquement le calcul de l'exposition.

Les modes scène
La molette est bien pensée. Elle facilite d'une part l'accès aux modes les plus utiles (portrait, paysage, macro...) en leur attribuant une place à chacun ; elle parvient d'autre part à rester aérée en plaçant les modes scène secondaires derrière une unique position « SCN ».

00364723-photo-pentax-k100d-interface.jpg

Les modes classiques comme Portrait et Paysage sont accessible directement depuis la molette...

00364724-photo-pentax-k100d-interface.jpg
00364725-photo-pentax-k100d-interface.jpg
00364726-photo-pentax-k100d-interface.jpg

... et les modes scène secondaires relégués dans les menus (touche Fn)


Chaque mode scène correspond à des pré-réglages prévus pour un type de scène spécifique : une vitesse d'obturation élevée pour le mode « objet en mouvement », une Balance des blancs tungstène pour les scènes nocturnes, etc.

Le mode Auto Pict
Ce mode qui est une spécificité de Pentax est plus qu'un simple mode « Automatique ». Lorsque la molette est sur « Auto Pict », l'appareil dispose d'un système de reconnaissance qui lui permet de sélectionner automatiquement l'un des modes suivants (portrait, paysage, macro et objet en mouvement) pour coller au mieux aux spécificités de la scène.

Le mode programme
Dans ce mode, l'appareil règle automatiquement la vitesse d'obturation et l'ouverture par rapport à l'exposition qui convient lors de la prise de vue. Ce mode tient lieu ici de mode « Automatique ».

Le mode Flash off
Atypique, ce mode se contente d'empêcher, quelles que soient les conditions de prise de vue, au flash de se déclencher. Pour le reste, il s'agit ni plus ni moins d'un mode programme. On l'utilisera donc dans les musées, les églises... tous les lieux que l'on ne doit pas troubler par l'utilisation d'un flash.

Les modes avancés

Voilà pour ce tour d'horizon des modes les plus simples et les plus assistés. À côté d'eux, le K100D propose comme il se doit les modes manuel et priorité aux utilisateurs plus avertis. Comment se font la sélection de la vitesse et de l'ouverture, dans la mesure où l'appareil ne dispose que d'une seule molette ? Grâce à un dispositif ingénieux qui parvient très facilement à nous faire oublier l'inconfort qu'occasionne généralement l'absence de deuxième molette.

Le mode manuel
En mode manuel, la molette arrière permet de faire varier l'ouverture, de 1/4 000 à 30 secondes. Pour faire varier l'ouverture, il suffit de maintenir enfoncée la touche Av située près du déclencheur. Sans contorsions, sans complications aucune, on peut faire varier successivement ces deux paramètres, vitesse puis ouverture.

00364721-photo-pentax-k100d-interface.jpg

Maintenez la touché Av enfoncée pour pouvoir modifier l'ouverture


Le mode priorité ouverture
La molette arrière sert cette fois à contrôler l'ouverture, de f/3,5 à f/40. La plus petite valeur de diaphragme - f/40 -, permet d'obtenir le maximum de profondeur de champ. Pour la prévisualiser, tournez la molette qui entoure le déclencheur vers la position « testeur de profondeur de champ ». L'ouverture maximale est f/3,5 : c'est celle que vous utiliserez dans les cas de figure où la lumière est rare, afin de bénéficier d'une vitesse d'obturation élevée. C'est également la valeur que vous choisirez pour des portraits par exemple, photos pour lesquelles seul le sujet compte, et où l'arrière-plan doit être autant que possible hors de la zone de netteté.

Le mode priorité vitesse
Ce mode permet de prendre le contrôle de la vitesse d'obturation, en la faisant varier entre 1/4 000 et 30 secondes. L'appareil ajuste l'exposition en fonction de ce paramètre de façon à produire une exposition correcte.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Discussions sur le même sujet

Devenez rédacteur

Si vous êtes expert ou passionné de nouvelles technologies et que vous aimez écrire, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous écrire
scroll top