Preview Intel Core 2 Duo, la relève du Pentium !

Par
Le 04 juin 2006
 0
000000fa00307783-photo-logo-intel-leap-ahead.jpg
C'est fin 2000 que le géant des microprocesseurs, j'ai nommé Intel, lançait son Pentium 4, premier d'une longue série de processeurs à se baser sur l'architecture NetBurst à l'époque toute nouvelle. Décrié dès ses débuts, le Pentium 4, nom de code Willamette, a rapidement évolué avec un changement de socket salvateur et l'arrivée de la révision Northwood lui conféra en quelque sorte ses lettres de noblesse. Évoluant doucement, par sauts de fréquence successifs, le Pentium 4 qui avait démarré sa carrière à 1,5 GHz a atteint, puis dépassé les 3 GHz, en se dotant au passage de l'HyperThreading. Reste que les mythiques 4 GHz ont toujours été hors d'atteinte du Pentium 4, malgré tous les efforts d'Intel et l'arrivée de la révision Prescott. Révision Prescott qui annonçait des temps difficiles chez le numéro un des processeurs.

Pour mémoire l'une des caractéristiques principales de l'architecture NetBurst était de permettre une facile montée en fréquence, car à l'époque de sa mise au point, Intel continuait de croire en la supériorité de la fréquence sur l'efficacité de l'architecture, cette dernière théorie étant défendue vigoureusement par son concurrent de toujours, AMD. Mais les ingénieurs d'Intel avaient semble-t-il omis quelques détails, que les immuables lois de la physique leur ont rappelés. Avec des fréquences toujours plus délirantes, non seulement les processeurs chauffent de manière démesurée, mais en plus leur consommation électrique explose littéralement alors que le gain en terme de performances n'était clairement pas au rendez-vous ! Pensez qu'à fréquence égale un Pentium 4 Prescott était plus lent que son homologue Northwood. Bref, Intel se devait de réagir et si pendant trois années la firme de Santa-Clara a offert un véritable boulevard à AMD, le temps de la riposte a sonné avec l'arrivée du Conroe, ou Intel Core 2 Duo.

Malgré son nom à coucher dehors, le dernier bébé d'Intel profite d'une toute nouvelle architecture répondant au nom d'Intel Core. Pour concevoir cette nouvelle architecture, les ingénieurs d'Intel ont fait table rase du passé en se concentrant non plus sur la fréquence, mais bel et bien sur l'efficacité. Cela sera-t-il suffisant pour contrer les Athlon 64 d'AMD ? C'est la réponse que nous tenterons d'apporter dans cette preview technologique qui trouvera son épilogue par quelques indispensables benchmarks.

0000014000263598-photo-intel-f1.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top