Quatre webcams au banc d'essai : souriez !

01 juin 2018 à 15h36
0
Présentée comme un gadget dans les années 90, la webcam revient aujourd'hui de loin ! Ruineuse à ses débuts, elle servait au mieux à frimer devant les copains, au pire à ralentir le PC et éprouver sa connexion Internet. Il faut en effet savoir que les premiers modèles, en noir et blanc, utilisaient le port parallèle ! Mais face à l'engouement suscité par ces petites caméras et grâce à l'explosion des accès Internet haut débit, les webcams ont évolué à un rythme prodigieux se dotant tour à tour de la couleur, d'un microphone ou bien encore de l'interface USB. Logitech ne s'y était d'ailleurs pas trompé puisque le groupe rachetait il y a quelques années le numéro un de l'époque, l'américain Connectix.

Particulièrement dans le vent grâce aux logiciels de messagerie instantanée comme MSN Messenger, la webcam est au fil du temps devenue un outil de communication permettant d'adjoindre à une conversation vocale, la vidéo pour partager plus que de simples paroles. Le célèbre logiciel Skype, utilisé massivement pour la téléphonie, vient d'ailleurs de s'enrichir dans sa seconde version du support de la vidéo. Nous nous proposons ici de faire un rapide panorama de l'offre disponible en ce début d'année avec les derniers modèles de Creative et Logitech, mais également celui d'Hercules qui fait son entrée sur le marché.

0000011800227777-photo-illustration-comparo-webcams-06.jpg

Hercules Deluxe Webcam

000000A000204402-photo-webcam-hercules-webcam-deluxe.jpg
Après les Cartes Graphiques, après les Cartes sons et autres enceintes, après le réseau sans-fil, Hercules s'essayait en fin d'année à la vidéo, avec le lancement d'une gamme de webcams. Encore modeste, la gamme de webcams d'Hercules ne comporte pour le moment que deux modèles. Nous avons ici retenu la version Deluxe qui, malgré le nom, demeure une webcam entrée de gamme, vendue moins d'une trentaine d'euros. Fabriquée pour le compte de la marque française par un groupe chinois, la webcam inaugure un look assez particulier, mais pas déplaisant pour autant. Compacte, elle est munie d'une grosse base noire frappée du logo du constructeur et servant soit de socle avec un adhésif, soit de pince pour l'accrocher à un écran plat. Hélas, si la fixation sur un portable ne pose généralement aucun problème, la Webcam Deluxe n'a pas pu être accrochée sur nos Moniteurs LCD de bureau signés Iiyama ou Samsung, leur carrosserie étant trop épaisse et qui plus est arrondie.

Utilisant l'interface USB, la Webcam se présente sous les traits d'un carré gris foncé avec en son centre ce que nous qualifierons un peu pompeusement d'optique. Toutefois, Hercules fait ici un effort puisqu'il utilise un bloc optique en verre plutôt qu'une simple lentille de plastique comme c'est le cas avec nombre de webcams entrée ou milieu de gamme. La focale s'ajuste toutefois difficilement, rien n'étant fait pour offrir une bonne préhension de l'anneau qu'il sera nécessaire de manipuler avec force pour effectuer la mise au point. Autour de l'optique de la caméra, se trouvent des diodes qui s'éclairent à la demande, via une molette présente sur le câble. Cela est censé permettre d'éclairer la scène lorsque vous-vous filmez dans une relative pénombre mais problème, les loupiottes ont la désagréable propriété de vous aveugler, ce qui est plutôt ennuyeux. Hercules fournit sa Deluxe Webcam avec un capuchon en caoutchouc pour masquer l'optique.

0000010400149424-photo-hercules-deluxe-webcam.jpg
000000F000227667-photo-hercules-deluxe-webcam.jpg

Côté spécifications techniques, Hercules offre un capteur d'une résolution native de 640x480 pixels pour la vidéo avec une fluidité de 30 images par seconde. Il est par ailleurs possible de profiter d'une interpolation logicielle en 1280x960 pour les photos, ce qui correspond à une définition de 1,3 mégapixel. Utilisant l'interface USB 1.1, la webcam est compatible USB 2.0 sans toutefois utiliser l'apport de bande passante de cette dernière norme. Le câble de la webcam est d'une bonne longueur, deux mètres, et il faut préciser que l'Hercules Deluxe Webcam intègre un microphone dans son boîtier, ce qui est toujours pratique. Nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de l'Hercules Deluxe Webcam avec les logiciels MSN Messenger, Skype ou encore Messenger. Avec tous ces logiciels, les pilotes permettent d'accéder à des réglages très basiques comme le réglage de la couleur, du contraste ou de la saturation. Il est toutefois regrettable qu'Hercules n'ait pas traduit le nom des diverses caractéristiques ajustables, celles-ci étant présentées en anglais.

000000B400227605-photo-comparo-webcams-06-hercules-2.jpg

Réglages offerts les pilotes Hercules : concis, mais en anglais...

La Deluxe Webcam est qui plus est livrée avec une offre logicielle surprenante, Hercules fournissant peu ou prou l'ensemble des logiciels multimédia développés par ArcSoft, dans des versions il est vrai, écrémées. Après l'installation de la webcam, installation au demeurant rapide, on retrouve sur son bureau un ensemble de raccourcis vers les divers logiciels ArcSoft. Le module principal est baptisé Hercules WebCam Station et permet d'avoir une prévisualisation permanente de ce qui se passe devant la caméra. On peut basculer l'affichage en mode plein écran et régler les paramètres de capture que ce soit pour la vidéo ou pour l'audio (résolution, format, etc.). Les captures vidéo se font au format MPEG 1 via l'encodeur ArcSoft.

000000F000227608-photo-comparo-webcams-06-hercules-4.jpg

Hercules WebCam Station

La WebCam Station, dont l'interface est d'ailleurs particulièrement soignée, permet qui plus est d'afficher toutes les captures réalisées avec la webcam (vidéos ou photos). Selon le type de média catalogué, il est possible de faire une rotation, d'envoyer une image par email ou encore de l'imprimer. En ce qui concerne les vidéos enregistrées, on peut les admirer directement sans quitter le logiciel. On retrouve également dans la barre d'outils des boutons lançant les applications de la suite ArcSoft. Hercules livre ici VideoImpression 2, PhotoImpression 5 et FunHouse. Ces logiciels permettent de rapidement retoucher des photos ou vidéos, tandis que FunHouse est un rien plus ludique. Il s'agit ici de remplacer la tête d'un personnage par la sienne : le logiciel se charge de vous guider dans le processus avec des outils de rotation, de symétrie, d'ajustement de position et de taille. Une fois la composition achevée, il est possible de rajouter du texte et l'œuvre peut notamment être imprimée.

000000DC00227607-photo-comparo-webcams-06-hercules-3.jpg
000000DC00227604-photo-comparo-webcams-06-hercules-1.jpg

ArcSoft PhotoImpression et FunHouse


Hercules Deluxe Webcam

6

Les plus

  • Aspect robuste, micro intégré
  • Offre logicielle
  • Prix attractif

Les moins

  • Pince peu convaincante
  • Image très pixellisée
  • Déformation barillet

0

Qualité Webcam6

Qualité Photos5

Logiciel9

Logitech QuickCam Fusion

000000F000203746-photo-logitech-quickcam-fusion.jpg
Le fabricant suisse Logitech n'a pas manqué son rendez-vous traditionnel de fin d'année en enrichissant comme de coutume sa collection de webcams. Parmi les nouveautés, figure un tout nouveau modèle baptisé QuickCam Fusion. C'est ce modèle qui a retenu notre attention puisqu'il inaugure notamment un design jusqu'alors inédit chez Logitech. La QuickCam Fusion consiste en un dispositif longitudinal, aux formes arrondies, et muni en son extrémité gauche d'une optique. Le corps de la caméra renferme qui plus est un microphone et exhibe, sur son extrémité droite, le logo Logitech qui s'illuminera de bleu en fonctionnement. La caméra, dont le corps est à dominante bleu nuit, est reliée à une espèce de support en caoutchouc malléable. Celui-ci se tord et se retord pour s'agripper à tout type d'écrans plats ou d'écrans cathodiques. Clairement, ce support n'est pas le meilleur conçu par Logitech ! Bien qu'il s'accroche sur à peu près tous les types de surface, l'angle de rotation de la webcam est en pratique un peu trop limité ce qui peut être gênant lorsque la webcam surmonte un écran de portable. Nous terminons notre tour du propriétaire en mentionnant le bouton de prise d'instantanés présent sur le sommet de la QuickCam Fusion et le clapet visant à obscurcir l'objectif.

Au-delà de l'aspect purement esthétique, la QuickCam Fusion inaugure quelques nouveautés technologiques avec un capteur d'une résolution native de 1,3 mégapixel. Précisons cependant que cette résolution ne sert en pratique que pour les photographies, la vidéo devant toujours se contenter d'une résolution maximale de 640x480 pixels à 30 images/seconde. La QuickCam Fusion exploite qui plus est une connexion USB 2.0 (via un câble de 1,8 mètre) et profite de ce que Logitech appelle les technologies RightLight et RightSound. Ces deux fonctions visent des objectifs différents. RightLight est supposé améliorer l'image en condition de faible luminosité alors que RightSound embellit également l'audio avec une annulation des effets d'écho. Toujours au chapitre de l'imagerie, Logitech met en avant une couverture vidéo étendue grâce à des déformations réduites. Nous aurons l'occasion de revenir sur les aspects qualitatifs de l'image, un peu plus loin.

000000DC00227678-photo-logitech-quickcam-fusion.jpg
000000DC00227680-photo-logitech-quickcam-fusion-3.jpg
000000DC00227679-photo-logitech-quickcam-fusion-2.jpg

D'autres profils de la QuickCam Fusion

Contrairement à Hercules, dont la Webcam n'est pas accessible depuis le poste de travail Windows, la QuickCam Fusion profite d'une compatibilité WIA qui permet de l'utiliser avec un large panel d'applications. Naturellement compatible avec les MSN Messenger et autres Skype 2.0, ou encore AIM, la QuickCam Fusion dispose de pilotes assez fouillés. On apprécie notamment le filtre antiscintillement, mais il faut bien reconnaître que les fonctions de suivi du visage sont ici superfétatoires faute d'une webcam motorisée. Autre reproche à l'encontre de Logitech : la multiplicité des réglages rend ces derniers trop complexes à manipuler lorsque le mode par défaut ne donne pas satisfaction.

000000F000227670-photo-comparo-webcams-06-logitech-3.jpg
000000F000227671-photo-comparo-webcams-06-logitech-4.jpg
000000F000227674-photo-comparo-webcams-06-logitech-7.jpg

Les réglages offerts par Logitech via ses pilotes

Contrairement à Hercules qui livre sa Deluxe Webcam avec une avalanche de logiciels, Logitech est beaucoup plus modéré. Le constructeur se contente en effet de fournir une suite de son cru, qui par rapport aux versions précédentes a subi une sévère cure d'amaigrissement. Autrefois véritable suite logicielle, le panneau Logitech QuickCam se résume aujourd'hui à une sorte de gestionnaire des tâches. On peut s'en servir pour lancer un client de messagerie instantanée, ajuster les paramètres de la caméra, créer un courrier électronique vidéo ou encore capturer rapidement une image fixe ou une séquence vidéo. La fonction de capture passe par QuickCapture : on règle ici la résolution - 160x120, 320x240 ou 640x480 pour la vidéo - et 1,3 mégapixel ou supérieur (donc interpolé) pour les images fixes. Les réglages avancés de la caméra demeurent accessibles et diverses options sont proposées pour l'enregistrement vidéo avec notamment la possibilité d'inclure (ou non) le flux audio. Précisons que le codec retenu par Logitech pour l'enregistrement vidéo est l'Indeo 5, autrement dit, un conteneur AVI. On trouve également une fonction de retardateur afin de démarrer l'enregistrement avec un décalage de quelques secondes, décalage qui demeure programmable. Logitech propose aussi de stopper l'enregistrement automatiquement au bout d'une durée que vous définirez. La prise de photo bénéficie pour sa part d'une fonction d'horodatage.

000000DC00227669-photo-comparo-webcams-06-logitech-2.jpg
0000010400227668-photo-comparo-webcams-06-logitech-1.jpg

QuickCam 9.5.0 : le module central et la fonction QuickCapture

Vous l'aurez compris, l'offre logicielle de Logitech est on ne peut plus basique... Toutefois, le fabricant se rattrape avec les Video Effects : il s'agit ici de remplacer sa tête par des avatars afin de rendre vos conversations un rien plus ludiques. La particularité de ces avatars est qu'ils suivent vos mouvements : vous ouvrez la bouche, l'avatar l'ouvre, vous tournez la tête à gauche, votre avatar vous suit. C'est d'autant plus amusant que certains personnages choisit par Logitech s'avèrent assez rigolos dans leur apparence et qui plus personnalisables (on peut rajouter moustache, lunettes et autres attifements). Pour fonctionner, les avatars requièrent néanmoins une phase de calibrage où le logiciel va tenter de repérer la position de vos yeux et de votre bouche : pour ce faire, il faudra rester à distance de la caméra en étant bien centré dans son champ de vision sans trop bouger. Une fois le calibrage effectué vous pouvez revêtir votre costume d'avatar. Attention toutefois à ne pas faire de mouvements brusques et ne perdez pas de vue que le changement d'avatar nécessite à nouveau un calibrage.

0000010400227672-photo-comparo-webcams-06-logitech-5.jpg
000000DC00227673-photo-comparo-webcams-06-logitech-6.jpg

Les avatars offerts par Logitech


Logitech QuickCam Fusion

4

Les plus

  • Capteur 1,3 Mégapixels sans déformation
  • Avatars plutôt ludiques
  • Micro intégré

Les moins

  • Image bruitée
  • Attache acrobatique !
  • Couleurs brûlées avec réglages par défaut

0

Qualité Webcam7

Qualité Photos7

Logiciel7

Logitech QuickCam Sphere MP

000000F000227682-photo-logitech-quickcam-sphere-mp-1.jpg
On prend les mêmes et on recommence ! C'est du moins ce que l'on serait tenté de dire au sujet de la QuickCam Sphere MP. Cette webcam est en effet une simple remise à niveau du modèle existant. Reste que la QuickCam Sphere MP constitue encore et toujours l'offre haut de gamme du constructeur grâce à son mécanisme motorisé censé suivre le moindre de vos mouvements lorsqu'il est couplé avec les fonctions de suivi du visage. Au chapitre du design, la QuickCam Sphere ne change pas d'un demi-pouce avec une grosse base arrondie au revêtement caoutchouc sur laquelle se connecte la sphère. Sphère qui alterne les matériaux avec une face avant en plastique translucide laissant apparaître l'objectif et son mécanisme alors que le reste de la boule est en plastique noir brillant. Logitech accompagne toujours sa webcam vedette d'une tige pour la rehausser. Faute de nouveautés esthétiques majeures, la QuickCam Sphere MP se distingue du modèle précédent par un capteur amélioré et une connexion USB 2.0 native. Comme pour la QuickCam Fusion, Logitech propose un capteur 1,3 mégapixel profitant des fonctions RightLight et RightSound déjà décrites plus haut. Le mécanisme de suivi du visage a également été amélioré avec des angles de rotation plus larges. La rotation horizontale se fait dorénavant sur un angle de 189° alors que la rotation verticale s'opère sur un angle de 102°.

Intégrant un microphone, mais livrée comme la QuickCam Fusion avec un micro-casque séparé, la QuickCam Sphere MP bénéficie de la même suite logicielle que sa petite sœur. Nous ne reviendrons donc pas dessus en détails. Sachez tout de même que les avatars sont bien entendu au programme tout comme les fonctions de suivi de visage qui prennent ici tout leur sens, la webcam étant motorisée. Une fonction de zoom automatique complète également les possibilités du face tracking pour un recadrage en douceur lorsque vous vous éloignez de la caméra. Attention là encore à ne pas faire de mouvements brusques, l'algorithme de recadrage étant un peu lent bien que redoutablement efficace. Naturellement, le suivi automatique du visage est débrayable alors que le contrôle de l'orientation de la webcam reste accessible manuellement via les pilotes qui agissent ici comme une télécommande. Du côté des pilotes, Logitech oblige, la QuickCam Sphere est accessible via le poste de travail Windows et les réglages qu'elle propose sont identiques à ceux de la QuickCam Fusion. Enfin, alors que la QuickCam Fusion s'illumine de bleu en fonctionnement, une diode rouge scintille sur la QuickCam Sphere lorsque celle-ci est utilisée. Notez qu'aucun capuchon ne permet de masquer l'objectif.

000000F000227683-photo-comparo-webcams-06-logitech-8.jpg

Les options de pilotage de la Sphere


Logitech QuickCam Sphere MP

6

Les plus

  • Mécanisme supérieur à la LiveMotion
  • Capteur 1,3 MP - Image "plate"
  • Suivi du visage efficace !

Les moins

  • Image bruitée
  • Suite logicielle légère
  • Couleurs brûlées avec réglage usine

0

Qualité Webcam7

Qualité Photos7

Logiciel7

Creative Live ! Motion

000000B400141917-photo-creative-webcam-live-motion.jpg
Présentée comme une alternative, en mieux, à la QuickCam Sphere, la Live ! Motion de Creative reprend le même principe avec un mécanisme motorisé. L'esthétique est toutefois bien différente tout comme les matériaux usités. Évoquant l'esprit Star Wars, la webcam utilise un plastique brillant gris et est constituée d'une base avec une pince escamotable. Le dispositif d'attache paraît un rien bancal, surtout comparé à la QuickCam Sphere, mais il permet de fixer la caméra à la grande majorité des écrans plats tout en restant utilisable sur un bureau ou sur un écran CRT. Mais revenons-en à la forme ovoïdale de la Live ! Motion qui laisse transparaître, à travers ses deux hémisphères gris, une fenêtre teintée masquant l'objectif. Sur chacun des flancs de la webcam, on retrouve un logo Creative au centre d'un cercle argenté, cercle qui s'illumine d'un liseré bleu lorsque l'ordinateur est sous tension.

Sur le plan des caractéristiques techniques, Creative utilise l'interface USB 2.0, et ce, de manière native. En revanche, le capteur n'est qu'un modèle CCD d'une résolution native de 640x480, loin d'égaler donc les prestations des dernières Logitech en matière de photographie fixe. Autre élément à prendre en compte, la webcam n'incorpore aucun microphone, ce qui vous oblige à utiliser l'oreillette livrée. Annoncée comme supérieur, le mécanisme de la Live ! Motion n'est guère convaincant face à la QuickCam Sphere. Creative a beau insister sur les angles de rotation (200° en horizontal et 105° en vertical), le mécanisme est capricieux et surtout fragile. La rotation sur le plan horizontal de notre exemplaire de test n'a jamais voulu fonctionner, le moteur semblant heurter une pièce de la Live ! Motion tout en émettant un léger « bzzzz ». Seule la rotation sur le plan vertical était opérationnelle avec, comme sur la Sphere de Logitech, des à-coups. En revanche, le degré de contrôle est moindre, la rotation sur 100° s'effectuant en cinq paliers alors que Logitech propose une meilleure granularité.

000000F000227731-photo-creative-live-motion-2.jpg

Côté logiciels, Creative rejoint Hercules sur la non-fourniture de pilotes compatibles WIA. En revanche et comme il va sans dire, la Live ! Motion est compatible avec les logiciels de messagerie instantanée type MSN Messenger ou Skype v2. Ses pilotes proposent des réglages globalement identiques à ceux que l'on retrouve chez Logitech bien que mieux organisés. En revanche les boutons de contrôle du suivi motorisé sont peu pratiques, difficilement accessibles alors que le contrôle du zoom s'opère dans un onglet différent. Creative propose des fonctions de suivi du visage similaires à celles de Logitech, bien que celles-ci semblent moins réactives. Petit plus, on peut bénéficier d'une incrustation d'image dans l'image, sans toutefois que nous en ayons compris l'utilité.

000000DC00227707-photo-comparo-webcams-06-creative-1.jpg
000000DC00227708-photo-comparo-webcams-06-creative-2.jpg
000000DC00227709-photo-comparo-webcams-06-creative-3.jpg

Réglages des pilotes de la Live ! Motion

L'installation de la caméra, qui réclamera à son terme un redémarrage, déploiera sur votre PC divers logiciels dont le Creative WebCam Center à l'interface particulièrement soigné. À l'instar de la station Hercules, le WebCam Center permet d'exploiter la caméra en réalisant des mini films ou des instantanés. Précisons d'emblée que les vidéos sont capturées nativement en MPEG 4. On pourra choisir la définition, appliquer un éventuel zoom et surtout piloter la caméra en maintenant enfoncé le bouton de sa souris, sur le flux vidéo, et en déplaçant son curseur de haut en bas ou de droite à gauche, avec pour résultat une caméra qui vous obéit au doigt et à l'oeil. Le logiciel intègre également une sorte d'explorateur permettant de consulter les photos ou vidéos réalisées à l'aide de la Live ! Motion tout en permettant également de compulser le reste de ses disques et leur contenu. Petit plus Creative, un calendrier permettant de rapidement repérer les jours où la caméra a été utilisée pour réaliser un enregistrement afin d'accéder directement aux fichiers ainsi produits. Creative propose également des fonctions de surveillance avec un module exploitable à distance. Dans cette configuration, une photo est automatiquement envoyée, toutes les quinze secondes, à un serveur FTP défini. Creative livre également un logiciel de création d'albums de son cru, le Photo Manager qui reprend l'interface soignée de WebCam Center. Ici, on pourra naviguer dans le contenu de ses Disques durs, visualiser les photos sous forme de vignettes, dont la taille est réglable, et effectuer des opérations comme l'impression, la rotation ou le recadrage. Un mode diaporama est également de la partie et le gestionnaire propose de créer ses propres albums. À cela s'ajoute VideoImpression 2 d'ArcSoft, un logiciel basique de montage vidéo et SightSpeed une sorte d'ersatz de Skype.

000000F000227710-photo-comparo-webcams-06-creative-4.jpg
000000F000227711-photo-comparo-webcams-06-creative-5.jpg

Logiciels Creative : WebCam Center & Photo Center


Creative Live ! Motion

2

Les plus

  • Logiciels soignés

Les moins

  • Absence de micro intégré
  • Mécanisme trop fragile
  • Effet Fish-Eye, flou
  • Prix élevé

0

Qualité Webcam6

Qualité Photos6

Logiciel8

Quelques mots sur la qualité

Pour ce comparatif nous avons regroupé quatre modèles de webcams avec des positionnements tarifaires bien différents. Dès lors, il est évident qu'il ne faut pas partir sur l'idée de comparer l'image de la Deluxe Webcam d'Hercules, rappelons-le, vendu dans les 25 euros, à celle d'une QuickCam Fusion facturée près de 80 euros. Chez Hercules, la Deluxe Webcam délivre une fluidité tout à fait satisfaisante, alors que la caméra est plutôt respectueuse des couleurs. En revanche, l'image est passablement déformée, particulièrement dans les angles avec de nettes distorsions, alors qu'elle est globalement très pixellisée. On aurait pu penser que les webcams Logitech allaient écraser la Deluxe Webcam. Pourtant, ce n'est pas aussi net ! Certes, la définition des QuickCam Fusion et Sphere MP est meilleure. Certes également, les images ne sont pas arrondies sur les bords, mais en contrepartie l'image est bruitée et le respect des couleurs n'est qu'une illusion. En mode automatique les couleurs sont saturées et RightLight ou pas il faudra ajuster manuellement les pilotes pour obtenir une image convenable. Question fluidité, les deux Logitech semblent un rien en retrait par rapport à la Deluxe Webcam. Les QuickCam Fusion et Sphere MP sont très proches, mais il semblerait que la Sphere délivre une image un rien moins bruitée. Enfin la Live ! Motion de Creative est pour sa part décevante : son angle de couverture est le plus important, mais l'effet œil de poisson est très net alors que la définition semble limitée. Seul bon point, les pilotes de Creative calibrent les couleurs de façon plus respectueuse que ceux de Logitech tandis que la fluidité est dans la norme.

0000008C00227688-photo-comparo-webcams-06-hercules-deluxe-webcam-640x480.jpg
0000008C00227687-photo-comparo-webcams-06-creative-live-motion-640x480.jpg
0000008C00227685-photo-comparo-webcams-06-quickcam-fusion-640x480.jpg
0000008C00227686-photo-comparo-webcams-06-quickcam-sphere-640x480.jpg

De gauche à droite : Hercules Deluxe Webcam, Creative Live ! Motion, Logitech QuickCam Fusion & Logitech QuickCam Sphere (640x480)


000000DC00227689-photo-comparo-webcams-06-fusion-1280x960.jpg
000000DC00227690-photo-comparo-webcams-06-sphere-1280x960.jpg

Logitech QuickCam Fusion et QuickCam Sphere en 1280x960


Conclusion

Notre sélection de webcams se voulait large et parfois même un peu élastique, étant donné que nous faisons le grand écart entre un modèle à 25 euros, la Deluxe Webcam d'Hercules et un modèle à plus de 100 euros avec la Live ! Motion de Creative. Pourtant, les résultats ne sont pas forcément fonction du prix de nos diverses compétitrices ! Ainsi à 25 euros la Deluxe Webcam d'Hercules ne démérite pas vraiment. Certes ce n'est pas forcément la plus belle, certes son design est un rien minimaliste, certes le système de fixation est quelque peu rudimentaire, mais il n'empêche ! La suite logicielle est plutôt riche, la caméra profite d'un micro intégré (ce n'est même pas le cas de la Live ! Motion) et répond à bien des attentes avec une bonne fluidité de l'image et un fonctionnement sans problème. Bien évidemment, sur le strict plan de la qualité de l'image, Hercules est perdant avec une image arrondie et nettement pixellisée, mais là encore si l'on s'aventure à comparer la modeste Deluxe Webcam à 25 euros à la Live ! Motion de Creative le massacre redouté n'a pas lieu. L'image de la Live ! Motion est plus propre, celle-ci bénéficiant en plus d'un angle plus généreux, mais l'image est passablement déformée sur les bords (déformations en barillet pour les experts). Non, la Deluxe Webcam d'Hercules est définitivement un bon produit au prix où elle est proposée, surtout que contrairement aux webcams Logitech les couleurs ne sont pas saturées par défaut.

Côté Logitech c'est du sans surprise ou presque avec un design toujours aussi soigné et une qualité globalement satisfaisante. Le nouveau capteur 1,3 mégapixel de Logitech n'est cependant pas parfait avec notamment un niveau de bruit assez élevé et une tendance à la sursaturation des couleurs assez nette. Logitech s'en tire toutefois avec une bonne fluidité, y compris en 640x480, et surtout l'absence d'arrondis ou d'autres déformations évidentes sur les images (fixes ou animées). Côté logiciel, Logitech fait nettement moins d'effort que ses concurrents mais l'essentiel étant là on ne peut guère jeter la pierre au fabricant qui offre à ses dernières webcams une réelle dimension ludique via les avatars.

Quant à Creative, la Live ! Motion est plutôt décevante. La qualité d'image n'est pas au rendez-vous, comme évoqué plus haut, le design est spécial et massif, mais surtout le mécanisme de rotation est beaucoup trop fragile ! L'absence de micro est un autre reproche et à 120 euros l'ensemble de ces griefs commence à être rédhibitoire d'autant qu'au toucher la Live ! Motion semble plus toc que la WebCam Deluxe d'Hercules !

À l'heure de faire notre choix nous recommanderons sans hésite aux petits budgets la Deluxe Webcam d'Hercules. À ceux qui cherchent une webcam motorisée, ayant le bon goût de marier technologie et élégance, la QuickCam Sphere s'impose plus que jamais comme une évidence, Creative étant vraiment en retrait avec sa Live ! Motion. La QuickCam Fusion s'affiche quant à elle comme un bon compromis pour qui ne souhaite pas une webcam motorisée, même si son système de fixation est un rien abracadabrantesque. Dans tous les cas, et nous refermerons notre article sur cette constatation : l'utilisation de l'USB 2.0 ne change rien aux performances de nos webcams.


L'une de ces webcams vous intéresse ? Retrouvez-la dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Creative Live ! Motion
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Hercules Deluxe Webcam
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Logitech QuickCam Fusion
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Logitech QuickCam Sphere
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quatre webcams en test sur Clubic de 25 à 120€
  Moto Racer 3  en Gold Edition chez Nobilis
L'accélération WMV9 encore en panne ?
  Dark And Light  sortira le 27 avril
Une première vidéo pour  Guild Wars Factions
Salve de nouveautés Coolpix chez Nikon
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Intel tire une croix sur l'IDE avec l'ICH8
Le report de  Runaway 2  confirmé par Focus
Bugs sur  Battlefield 2  ,  Euro Force  repoussé
Haut de page