Football Manager 2010 vs LFP Manager 10 : gros sous et ballon rond

le 18 novembre 2009
 0
Les saisons se suivent et se ressemblent dans le monde du « football assisté par ordinateur ». Quelques semaines après le duel opposant FIFA à Pro Evolution Soccer, nous avons ainsi droit - comme l'an passé - à une seconde rencontre au sommet sur PC. Dans le rôle de l'outsider, le LFP Manager 10 de Bright Future / Electronic Arts se mesure au poids lourd de la catégorie : le Football Manager 2010 de Sports Interactive / SEGA qui ne manquaient d'ailleurs pas de superlatifs pour décrire leur nouveau poulain... et dire que Dessailly n'est même pas là pour prendre les paris !

« Football Manager 2010 répond à la majorité des critiques formulées contre son prédécesseur... »



Football Manager et LFP Manager s'inscrivent dans une longue tradition de jeux de gestion de clubs de foot. Aujourd'hui, ils en sont d'ailleurs les plus fameux représentants, la concurrence (L'Entraîneur, Premier Manager) étant largement distancée. Mais avant de parler comparaison et de voir ce qui différencie nos deux prétendants, il convient de présenter les choses au moins habitués d'entre nous. Dans un cas comme dans l'autre, il est donc question d'incarner l'entraîneur ou plutôt le manager d'un club de football dont il sera en quelque sorte la clef de voute : sélection des joueurs, gestion des entraînement, prise en charge de transferts, des contrats et direction de l'ensemble du staff constituent nos responsabilités.

00F0000002636952-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002636954-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002636956-photo-football-manager-2010.jpg

Largement remaniée, l'interface de Football Manager est en outre entièrement personnalisable

Une partie débute toujours par la création d'un « avatar » qui nous permet donner une contenance à cet entraîneur que l'on va diriger de longues heures durant. Nom, nationalité, langues parlées sont quelques-uns des principaux éléments à choisir avant la sélection du club de ses premiers exploits. Si dans la construction de l'avatar, LFP Manager est plus riche d'options, la base de données de Football Manager est sans comparaison. Elle donne accès à une bien plus grande variété de pays et de championnats autorisant le joueur à parcourir tous les continents. Dans chaque pays, le niveau de précision est aussi bien plus élevé et on peut aller beaucoup plus loin dans les divisions.

Cette rapide comparaison est symptomatique du fossé qui sépare Football Manager de LFP Manager. En apparence, les deux titres sont sur le même créneau, mais - et c'est le cas depuis des années - le jeu de Sports Interactive est à la fois plus riche et plus profond. Bright Future compense plus ou moins en nous permettant de jouer avec davantage d'éléments liés aux à-côtés du football : la vie personnelle de notre entraîneur, la construction du stade et les produits dérivés sont des options qui feront bondir le puriste, mais qui permettent de varier les plaisirs et, de ce fait, de toucher un plus large public, pas uniquement composé de passionnés.

00F0000002636958-photo-lfp-manager-10.jpg
Hélas, il faut toutefois reconnaître que LFP Manager est comme figé depuis déjà deux ans et en dehors de la mise à jour des bases, des joueurs et des transferts, il n'y a pas grand-chose de neuf pour justifier l'achat de cette version 2010. Bright Future s'est en fait focalisé sur l'intégration d'un mode multi en ligne limité à huit joueurs. L'essentiel des options sont au programme, mais on ne peut cacher notre déception face à un mode qui met beaucoup trop l'accent sur la rapidité d'action : dans le choix des joueurs ou dans les entraînements, impossible de prendre son temps, il faut aller au plus rapide et tant pis si la réflexion est oubliée en chemin !

« ... Au contraire, LFP Manager ne résout aucun des soucis mis en lumière en 2008 »



Complètement à l'opposé de cette vision des choses, Sports Interactive a démultiplié les outils nous permettant de gérer toujours plus précisément notre petit monde et tant pis s'il faut passer encore plus de temps dans les menus. Après une version 2009 décevante, Football Manager 2010 marque un vrai changement. La représentation 3D des matchs est réussie et des outils tactiques permettent d'intervenir sans attendre la mi-temps. En fin de match, un outil d'analyse est là pour que l'on puisse décortiquer la prestation de chaque footballeur, et ce, même des équipes adverses ! On se rend alors compte que les décisions prises ont une réelle influence sur le déroulement d'un match.

00F0000002636960-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002636962-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002636964-photo-lfp-manager-10.jpg

Les matchs de LFP Manager sont plus agréables à regarder, mais ne reflètent que très peu les décisions prises

Au contraire, dans LFP Manager on a encore du mal à percevoir l'impact des tactiques sur l'évolution des joueurs sur le terrain et on peste souvent contre ces « andouilles » qui ne respectent pas les consignes ! Avec Football Manager, il n'est évidemment pas question de mener une équipe de robots parfaitement obéissants, mais demander de jouer sur les longueurs ou de faire courir un adversaire à la défense un peu lourde est immédiatement suivi d'effets perceptibles. Il en va d'ailleurs de même au niveau des membres du staff technique qui dispense de véritables informations et pourvu que l'on soit à leur écoute, ces assistants nous rendent de précieux services.

Côté interface, LFP Manager a toujours privilégié la clarté sur la quantité d'informations à l'écran, mais cette année, ce choix n'est plus aussi pertinent. En effet, les développeurs de Football Manager sont parvenus à associer clarté et richesse des informations. Mieux, ils nous proposent même une interface complètement paramétrable afin que chacun puisse mettre en avant les informations, les plannings et les tableaux dont il a besoin pour réussir. L'interface imaginée par Bright Future est toujours plus jolie que celle de Sports Interactive, mais là encore, Football Manager s'est brillamment remis en question quand LFP Manager semble s'être laissé aller.

00F0000002636966-photo-lfp-manager-10.jpg
Même constat côté « options ». LFP Manager donne dans la gestion immobilière, mais Football Manager apporte de vrais plus aux entraîneurs en herbe : conférences d'avant-match, gestion précise des contrats et abonnements aux différents flux d'informations sont autant d'éléments qui donnent une dimension particulière aux parties et que l'on ne retrouve pas sur LFP Manager. Notons enfin que l'incroyable richesse de Football Manager implique de disposer de beaucoup de temps devant soi et nécessite une configuration un peu plus musclée. Quand LFP Manager se contente d'un processeur double-cœur 1,8 GHz, il vaut mieux partir sur un 2,8 GHz pour Football Manager, voire même un quadruple-cœur !

00F0000002636968-photo-football-manager-2010.jpg
Un appréciable effort d'optimisation a cependant été opéré par Sports Interactive et Football Manager 2010 semble plus rapide, à configuration égale, que son prédécesseur. Le nombre de ligues que l'on souhaite suivre est paramétrable sur nos deux concurrents du jour, mais LFP Manager n'arrive jamais à la cheville de son concurrent à ce niveau. Le jeu de Bright Future va en revanche beaucoup plus vite pour traiter chaque journée de championnat et dispose d'un moteur graphique plus évolué que celui de Football Manager... Un exemple qui nous aide d'ailleurs pour conclure ce duel : à vous de voir en effet, si vous préférez des matchs intéressants à suivre (LFP) ou des matchs capables de vous faire progresser dans la gestion de votre équipe (FM) !

Conclusion



L'an passé, nous terminions notre duel sur un semi match nul du fait des objectifs sensiblement différents de nos deux simulations, mais cette fois, une telle conclusion est impossible. Les deux studios semblent avoir pris des trajectoires radicalement opposées et alors que Sports Interactive a sérieusement revu sa copie, Bright Future s'est comme assoupi. De fait, Football Manager répond à la majorité des critiques formulées contre son prédécesseur : son interface est plus lisible, sa simulation moins austère et il apporte de vraies solutions durant les matchs, de vraies nouveautés dans la gestion de son club. Au contraire, LFP Manager ne résout aucun des soucis mis en lumière en 2008 : la simulation manque encore de réalisme et l'impact de nos décisions n'est pas toujours évident à percevoir.

Cela dit, le fond des choses ne change pas vraiment : les puristes et les joueurs prêts à s'investir s'orienteront donc une fois encore vers Football Manager alors que les joueurs « amateurs » préféreront sans doute se tourner vers un titre plus aguicheur, mais moins rigoureux. Si Football Manager 2010 est clairement supérieur à l'opus 2009, on doute cependant de l'intérêt de LFP Manager 10 pour les possesseurs de la version précédente.

Football Manager 2010

Les plus
+ Représentation 3D des matchs enfin utile
+ Outil d'analyse de matchs remarquable
+ Une base de données ultra-complète
+ Précision, profondeur de la simulation
+ Interface remaniée et personnalisable
Les moins
- Moteur 3D qui pourrait être plus joli
- Encore un peu austère pour le néophyte
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
4

LFP Manager 10

Les plus
+ Gérer tous les aspects d'un club
+ Interface et prise en main réussies
+ Représentation 3D des matchs agréable
Les moins
- Des décisions pas toujours suivie d'effets
- Peu d'évolutions par rapport à l'an passé
- Des situations pas toujours très réalistes
- Base de données encore à compléter
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
3

|clubic||fin|
|clubic||fin|
|jvfr|
Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Football Manager 2010 sur PC
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de LFP Manager 10 sur PC|fin|
00F0000002637018-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002637024-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002637020-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002637050-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002637042-photo-football-manager-2010.jpg
00F0000002637052-photo-football-manager-2010.jpg

D'abord Football Manager 2010 de Sports Interactive...
00F0000002637104-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002637102-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002637120-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002637132-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002637124-photo-lfp-manager-10.jpg
00F0000002637128-photo-lfp-manager-10.jpg

... et ensuite LFP Manager 10 signé Bright Future
Modifié le 20/09/2018 à 15h54
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps
Jour de la Terre : et si vous passiez au reconditionné ? Nos conseils pour faire le bon choix
On a joué à The Division 2 : Ubisoft parfait la formule et fait mouche
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure montre connectée ?
Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
scroll top