Acer, Canon, Olympus: 3 compacts « petit prix »

18 janvier 2006 à 08h18
0

Acer CI-6330

Le CI-6330 est un appareil simple et a priori classique, mais dont la face supérieure est un peu atypique ; l'interrupteur n'est pas une commande indépendante : on le trouve au centre de la molette de sélection des modes. On remarquera en regardant cette molette qu'Acer reprend la terminologie de Canon (« Av » pour Aperture value et « Tv » pour Time value) ou lieu des « A » (Aperture) et « S » (pour « Speed ») qui désignent plus classiquement les modes priorité ouverture et vitesse.

00FA000000217541-photo-acer-ci-6330-vues.jpg
00FA000000217540-photo-acer-ci-6330-vues.jpg

L'arrière est plus classique, avec un zoom qui prend la forme d'un double-curseur et une commande quadri-directionnelle avec touche pour la validation en son centre, et quatre des réglages les plus utiles sur son pourtour : macro, réglages du flash, retardateur et correction d'exposition. Les trois commandes restantes sont celles de lecture, menu et suppression d'images / paramètres d'affichage. La signalétique est simple et efficace... au point que la commenter serait superflu !

007D000000217538-photo-acer-ci-6330-vues.jpg
007D000000217537-photo-acer-ci-6330-vues.jpg
00FA000000217539-photo-acer-ci-6330-vues.jpg

Le CI-6630 est un appareil que l'on peut utiliser sitôt pris en main. Acer apporte peu d'attention au confort d'utilisation : six point antidérapants sous le pouce, et c'est tout ! Pour le reste, le CI-6330 est un appareil très sobre, ramassé, plutôt carré et, comme les deux autres modèles, plutôt profond.

Naviguons dans les menus

Les menus auraient gagnés en lisibilité en s'affichant sur un fond uni ; venant comme ici en surimpression sur l'écran, on a souvent du mal à les distinguer. Ceci dit, c'est presque le seul reproche que l'on pourra leur faire. Les réglages sont limités à quatre par onglet, ce qui leur permet de s'afficher intégralement lors de la navigation pour un plus grand confort. Les menus sont ensuite tout à fait explicites avec une icône, un intitulé pour représenter les réglages, et des options très claires. Il ne manquerait plus qu'ils soient jolis (mais les goûts et les couleurs...) pour être dignes d'éloges.


00218179-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218180-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218181-photo-acer-ci-6630-interface.jpg

Les menus du CI-6330

Il n'y a guère qu'un réglage qui appelle des explications :
  • Mode capture (Individuel / Continu / AEB) : Lorsque « continu » est sélectionné, trois photos sont prises consécutivement après une simple pression sur l'obturateur. La position AEB (Exposition automatique par plages) correspond quant à elle au Bracketing, mode dans lequel l'appareil prend trois prises de vue consécutives en modifiant sensiblement l'exposition sur chacun des clichés. Le mode CI-6330 étant un peu singulier, on y reviendra dans la partie « Quid des performances ? ».

La touche Menu n'est pas le seule à abriter des réglages : tous ceux de type utilisateur s'affichent lorsque l'on positionne la molette sur Setup.

00218174-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218173-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218172-photo-acer-ci-6630-interface.jpg

Les réglages de type utilisateur sont accessibles depuis la molette de sélection des modes


En mode prise de vue
Une simple pression sur l'une des quatre touches du pad affiche les options disponibles pour chacun des réglages : on n'a pas à quitter l'espace de travail pour modifier les réglages, ce qui est là encore un vrai confort.

00218175-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
Quelques options sont disponibles directement depuis l'espace de travail

Les valeurs de vitesse et d'ouverture ne sont indiquées que dans le cas des modes manuel et priorité. C'est bien, mais ça aurait été beaucoup mieux si elles avaient été visibles également dans les autres modes (P par exemple). Surtout, il aurait été bon de les retrouver en mode lecture pour aider à répondre à quelques questions élémentaires comme : ce flou est-il du à une vitesse trop basse ? L'autre indication fantôme, en lecture, est celle de la sensibilité. Quel que soit le mode, et qu'on la fixe manuellement ou qu'on laisse l'appareil la faire varier automatiquement, cette valeur est la grande inconnue.

00218178-photo-acer-ci-6630-interface.jpg

Les icônes se répartissent de part et d'autre de l'écran


En mode lecture
Le CI-6330 ne propose que peu d'options après la prise de vue, à savoir principalement un mode diaporama avec intervalle d'affichage de 3, 5 ou 10 secondes, et une option « Rognage » qui ne permet pas de recadrer les photos mais bien de les redimensionner (en 4, 2 ou 0,3 millions de pixels).

00218186-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218187-photo-acer-ci-6630-interface.jpg

Les réglages en mode lecture


00218188-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
L'interface en mode lecture


Du côté des modes

Le CI-6330 est le seul des trois appareils testés à disposer de modes manuel et priorité.

En mode manuel et priorité
Que ce soit en mode manuel ou priorité, le CI-6330 a pour nous une délicate attention, celle d'indiquer par un message succinct la commande à utiliser pour faire varier l'ouverture et la vitesse. Il s'agit de la touche OK située au centre du pad. La vitesse varie entre 1 et 1/1 000 seconde et l'ouverture entre f/2,8 et f/6,7.



En mode automatique
Il n'y a qu'en mode automatique que les menus subissent une cure d'amaigrissement, pour ne plus afficher que les réglages de taille, qualité et cadence d'acquisition d'image.

00218177-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
En mode auto, les menus sont limités au strict minimum


En mode programme
On garde le bénéfice des automatismes, tout en retrouvant l'accès aux réglages et options.

En modes scène
Là encore, c'est la touche OK qui sert à afficher les modes et à valider sa sélection une fois le choix effectué entre nocturne, paysage, portrait et sport. Le CI-6330 s'en tient donc au strict minimum en ce qui concerne les modes scènes, se limitant aux quatre plus utiles, ce qui est plutôt une bonne chose. Ces modes ne sont pas accompagnés d'un commentaire du style « Sport : pour disposer d'une vitesse élevée capable de figer les sujets en mouvement », et ça manquera sans doute à certains.

00218189-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
Le CI-6330 propose seulement 4 modes scènes, les plus courants et les plus utiles


Quid des performances ?

Est-ce la volonté de présenter des menus concis qui a conduit Acer à faire l'impasse sur quelques réglages pourtant bien utiles ? On déplore ainsi l'absence de Balance des blancs manuelle, d'une commande pour la mise au point manuelle ainsi que la possibilité de décentrer le collimateur AF... Pour un boîtier qui se veut un peu avancé comme en témoigne la présence des modes manuel et priorité, c'est surprenant, car cela manque vraiment, et surtout, cela fait beaucoup de lacunes pour un seul appareil !

L'absence d'un mode de mesure multizones aux côtés de ceux de « centrale pondérée » et « spot » est ainsi difficile à expliquer : comment Acer a-t-il pu faire l'impasse sur un mode qui est à la fois le plus utilisé et le plus adapté à la majorité des situations ? Les autres oublis sont comparativement moins gênants, quoique... Il y a tant de situations comportant un éclairage « mixte » (mélange de lumière du jour et d'intérieur) : comment les reproduire fidèlement si l'on ne peut pas régler manuellement la balance des blancs ? Revenons également sur le réglage de bracketing mentionné un peu plus haut. Par défaut, la sélection du réglage AEB donne pour résultats trois vues avec les valeurs d'exposition suivantes : - 0,7 / 0 / + 0,7 IL. Cet intervalle de 0,7 IL est trop conséquent pour la plupart des situations. Que se passe-t-il alors lorsque l'on entre manuellement une correction d'exposition plus adaptée comme celle de + 0,3 IL ? L'appareil effectue trois prises de vue avec les valeurs suivantes : - 0,3 / + 0,3 / + 1 IL. Pourquoi ne pas proposer d'exposition nominale, et pourquoi aller jusqu'à une surexposition d'1 IL ? C'est trop. Bref, ce réglage bracketing d'habitude si simple et si utile est ici un peu mal pensé. Et s'il fallait continuer la liste déjà conséquente des manques et des erreurs, on pourrait mentionner l'absence de flash synchro lente ou 2e rideau.

00218183-photo-acer-ci-6630-interface.jpg
00218185-photo-acer-ci-6630-interface.jpg

Certains réglages (mode de mesure d'exposition, bracketing) sont peu convaincants

En ce qui concerne la réactivité et l'endurance, le CI-6330 est dans la moyenne des appareils de ce petit comparatif. Assez lent à l'allumage, il affiche des temps moyens (respectivement 1 et 2 secondes) pour la mise au point en forte et basse lumière. Ses capacités en acquisition rapide d'image sont en revanche plutôt décevantes : les rafales sont peu nerveuses, et limitées à trois prises de vue consécutives.

Le CI-6330 a un viseur optique avec réglage dioptrique. Cela aurait pu être une très bonne nouvelle, mais il est malheureusement trop inconfortable pour être vraiment utilisable. Ce n'est pas son seul handicap : ainsi, contrairement au PowerShot A410 qui fera clignoter ses deux diodes pour signaler une mise au point défaillante, ici rien ne vient dire à l'utilisateur que la netteté n'a pas été obtenue. Enfin, il affiche (mais c'est le lot des viseurs sur ce type d'appareil) une vue souvent en décalage avec celle de l'écran. On ne l'utilisera guère que lorsque l'on n'a pas besoin d'un cadrage précis. L'écran quant à lui se rafraîchit assez lentement, et sa résolution est parfois insuffisante pour se faire une idée du rendu des détails. On remarque également une tendance à la rémanence à l'affichage et à l'extinction de l'appareil.

« Enfin », le CI-6330 n'est pas exempt de « bugs » qui, même s'ils sont légers, viennent ternir son image. Ainsi, l'appareil affiche 50 Iso tandis que les photos prises avec cette sensibilité affichent 64 à la lecture des exifs. Qui croire ? Le manuel et la fiche technique nous laissent également pantois : la fiche technique n'affiche pas les vitesses maximales et minimales, et le manuel est coutumier des fautes d'orthographe et des phrases mal construites, mal traduites comme (p. 43) : « Utilisation de l'appareil photo numérique comme un ordinateur ».

Conclusion

Le CI-6330 est un appareil qui peut déconcerter. Avec ses modes manuel et priorité pour les utilisateurs avertis, et son interface plutôt bien pensée, il aurait pu être un bon compromis simplicité d'utilisation / réglages avancés. Mais pour cela, il aurait fallu qu'il ne fasse pas l'impasse sur quelques réglages essentiels. Un appareil sans mesure d'exposition multizones par exemple, est-ce pensable ? On peut ainsi, sans chipoter, faire nombre de reproches sérieux au CI-6330, tels l'absence de balance des blancs personnalisée et de mise au point manuelle... Malgré une apparence d'appareil avancé, le CI-6330 est bien moins riche en fonctions qu'un Canon A410 qui revendique avant tout la simplicité. Il est également bien moins ludique que cet appareil ou que celui d'Olympus. Il n'offre pas de mode panorama, assemblage ou « scène » un peu particulier susceptible de nous faire sortir des sentiers battus.

Même si Acer n'est pas un « constructeur » attendu, nous étions curieux de tester un de ces appareils qui sur le papier tout au moins, affichent des caractéristiques « hautes » (compacité, haute définition et modes manuel et priorité). Le CI-6330 n'est pas le plus « bijou » (entendez « mince ») des appareils du constructeur, mais il a un capteur richement doté en pixels (on trouve ainsi plusieurs 6 MP chez Acer, qui a été par ailleurs l'un des premiers a proposer un compact doté d'un capteur 8 millions de pixels). C'est surtout l'un des plus récents et des moins chers d'un constructeur qui essaie de s'imposer sur le marché au moyen d'une politique de prix très agressive, deux conditions qui lui ouvraient grand les portes de ce face-à-face. Il était donc intéressant de voir à travers un de ces modèles à quel rapport qualité / prix on pouvait s'attendre. Et malgré quelques variations de couleurs remarquées parfois entre deux prises de vues consécutives, le résultat en terme de qualité d'image est satisfaisant, voire franchement bon dans le cas de photos de nuit qui sont pourtant souvent une épreuve à risques.

Acer CI-6330

4

Les plus

  • Modes manuel et priorité
  • Simple / Interface claire

Les moins

  • Manque plusieurs réglages manuels
  • Ni ludique, ni avancé
  • Rafales limitées et peu nerveuses
  • Rendu variable des couleurs

0

Ergonomie6

Fonctions7

Qualité d'image6



Galerie


0096000000218347-photo-acer-ci-6330-galerie-1.jpg
0096000000218348-photo-acer-ci-6330-galerie-2.jpg
0096000000218349-photo-acer-ci-6330-galerie-3.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Images 1, Image 2, Image 3

0000009600218350-photo-acer-ci-6330-galerie-4.jpg
0000009600218351-photo-acer-ci-6330-galerie-5.jpg
0000009600218352-photo-acer-ci-6330-galerie-6.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Image 4, Image 5, Image 6
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

En Chine, Auchan cède sa filiale SunArt à Alibaba pour 3 milliards d'euros
Amazfit ZenBuds : des écouteurs pour dormir sur ces deux oreilles
L'opérateur RED by SFR casse les prix sur ses forfaits mobiles 4G
La Karma GSe-6 sera affichée à un prix de départ de 79 900 dollars
Basemark lance un nouveau bench GPUScore pour le haut de gamme et le Ray Tracing
Ubisoft : des hackers dérobent le code source de Watch Dogs: Legion et réclament une rançon
Taxe GAFA : les prélèvements reprendront dès le mois de décembre en France !
Après l'armée, c'est l'industrie automobile qui s'intéresse aux exosquelettes
La Chine met à jour ses lois pour lutter contre les dépendances numériques des plus jeunes
Le PC gaming Lenovo Legion 15,6''FHD avec une GTX 1660Ti encore moins cher !
scroll top