Heroes Over Europe : Ubisoft aime le dogfight ?

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 septembre 2009 à 16h30
0
00F0000002439154-photo-heroes-over-europe.jpg
Connus pour leur Heroes Of The Pacific, sorti en 2005 chez Codemasters, les Australiens de Transmission Games sont à présent en cheville avec Ubisoft. Un partenariat qui permet à l'éditeur français de reprendre les airs quelques semaines après nous avoir proposé Tom Clancy's HAWX. Mais alors que ce dernier mettait en scène des avions à réaction, Heroes Over Europe nous invite à une bonne vieille séance de dogfight à la sauce Seconde Guerre Mondiale... et se mesure ainsi directement au très récent IL-2 Sturmovik : Birds Of Prey.

La pelle du 18 juin ? On n'est pas loin du râteau...

À la manière de ce que proposait son ancêtre, Heroes Over Europe nous invite donc à revivre les grandes batailles de la Seconde Guerre Mondiale. Comme le titre le suggère, les développeurs ont toutefois opéré une « translation géographique » et troqué les batailles de Guam, Midway ou Pearl Harbor contre celles des Alpes, de Londres ou de Berlin. Ce changement de perspective amène bien sûr des modifications au niveau des avions disponibles, des décors et des ennemis présents, mais sur le fond, cela ne bouleverse pas la campagne solo. Une campagne solo qui adopte un style narratif maladroit rappelant IL-2 Sturmovik : Birds Of Prey.


Entre les missions, des planches graphiques sur lesquelles nos trois héros parlent de leur passé et de leurs craintes sont censées nous mettre dans l'ambiance. On regrette que le résultat soit aussi peu intéressant et, comme sur IL-2 : Birds Of Prey, on finit par zapper tout ça afin de rentrer rapidement dans le vif du sujet. À travers les quinze missions, nous enfilons l'uniforme de trois soldats venus sur le continent pour « casser du chleuh ». Dans les faits, ces trois pilotes ne changent strictement rien à l'affaire et la différence se fait essentiellement au niveau des options retenues par le joueur.

Au début d'une mission, il faut effectivement sélectionner l'appareil que l'on souhaite piloter, ainsi que le mode de réalisme voulu. De l'avion choisi dépendent évidemment des caractéristiques telles que le blindage la puissance de l'armement ou la maniabilité. En revanche, le réalisme est un bien grand mot pour ce jeu qui permet de choisir entre 'arcade' et 'pro', mais qui reste très éloigné de ce que propose IL-2 Sturmovik : Birds Of Prey. Même le mode 'pro' permet effectivement de faire à peu près n'importe quoi avec son avion et il ne surtout pas chercher le moindre réalisme dans les affrontements d'Heroes Over Europe.

00F0000002439156-photo-heroes-over-europe.jpg
Si le manque de réalisme n'est pas forcément un problème, on regrettera en revanche beaucoup plus vivement le manque de précision des commandes et le manque de sensations éprouvées même durant les combats les plus acharnées. Pour un jeu résolument arcade, il faut se coltiner des appareils étonnamment peu vifs alors que le gameplay en lui-même est trop limité pour enthousiasmer les foules. Afin d'apporter de la variété, les développeurs ont bien intégré des missions contre des cibles au sol et des objectifs « originaux », mais la sauce ne prend pas et ces intermèdes, mal intégrés à l'ensemble, sont plus ennuyeux qu'autre chose.

« Rock me like a Hurricane ? »

Heureusement, les dogfights sont là pour « sauver la mise ». Ici, c'est principalement la nervosité des combats, l'intensité de l'action qui permet de s'amuser. Comme nous l'avons déjà dit, la précision n'est pas vraiment au rendez-vous, mais dans le feu de l'action, on se prend au jeu d'autant que l'intelligence artificielle est correcte. Trois niveaux de difficulté sont au programme et au maximum, le défi est intéressant, surtout contre les as. Hélas, ces séquences se font trop rares et, en règle générale, il s'agira surtout d'aller taquiner les chasseurs adverses ou d'empêcher les bombardiers allemands d'atteindre leur objectif.

00F0000002439158-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439160-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439162-photo-heroes-over-europe.jpg

Plutôt jolie, la réalisation graphique est un peu gâchée par des explosions très moyennes et une fluidité perfectible

La seule nouveauté du jeu tient en trois mots : victoire d'as. Il s'agit d'un bullet time activable après avoir maintenu l'ennemi cinq secondes dans sa ligne de mire. On peut alors lancer un mode ralenti qui permet de toucher les points sensibles de l'ennemi et de le descendre en un ou deux coups. En réalité, cette technique est inutile : on va souvent plus vite en dégommant « à l'ancienne », dommage. Autre regret, l'utilisation de points de passage par les développeurs afin de contourner l'absence de sauvegarde en cours de mission et de compenser la relative difficulté de celles-ci.

00F0000002439164-photo-heroes-over-europe.jpg
À certains moments de la mission, des points de passage sont validés. Ils permettent, en cas de défaite, de ne pas reprendre depuis le début, mais ils torpillent en fait la difficulté puisqu'en reprenant au dernier point de passage, le joueur retrouve un appareil « neuf » ! Pour ne rien arranger, le joueur a souvent l'impression de refaire toujours les mêmes missions. Les objectifs ne sont pas assez variés, de même que le déroulement des missions. L'utilisation de quatre ou cinq décors (au demeurant fort jolis) n'arrange pas les choses. Le joueur d'Heroes Over Europe s'enfonce vite dans une triste routine.

Autre problème, afin de dynamiser encore les combats, les développeurs ont parfois saturé le ciel d'ennemis faisant passer la situation de « trépidante » à « confuse », et ce, alors que la fluidité est critiquable sur PS3 / Xbox 360. Côté PC, pas de souci à ce niveau, mais un double problème inacceptable de contrôles : les instructions écran ne tiennent compte que du clavier et il est actuellement très dur (impossible ?) de faire fonctionner un manche à balai. Rien de bien exaltant non plus en multijoueur : le mode 16 joueurs se distingue par sa confusion alors que les options sont un peu limitées et que le manque de précision relevé en solo est encore plus problématique ici.



Conclusion

Testé il y a seulement quelques jours, IL-2 Sturmovik : Birds Of Prey reste sans aucun doute le jeu à posséder pour tous les amateurs de dogfights sur fond de Seconde Guerre Mondiale. En essayant de jouer la carte du « plaisir immédiat », Tranmission Games ne passe pas à côté de son sujet, mais ne parvient jamais à le maîtriser totalement. Évidente, la comparaison avec le jeu de Gaijin ne tourne pas du tout à l'avantage du jeu édité par Ubisoft. Moins beau, moins fluide, moins précis et moins varié dans son approche, Heroes Over Europe ne fait clairement pas le poids. Un achat qui ne se justifie que pour les joueurs ayant déjà fait le tour d'IL-2 Sturmovik sur console et qui voudraient un nouveau défi. Si vous n'avez qu'un PC ? Restez donc à Tom Clancy's HAWX en attendant que Maddox Games se décide à refaire parler de lui.

Heroes Over Europe

4

Les plus

  • Bonne gestion de la difficulté
  • De joli moments (contre les as notamment)
  • Graphiquement sympathique

Les moins

  • Mise en scène peu engageante
  • Objectifs et décors pas assez variés
  • Fluidité (consoles) / Contrôles (PC)
  • Une action rapidement confuse

0

Réalisation6

Prise en main8

Durée de vie solo6

Durée de vie multi5



Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Heroes Over Europe sur PC
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Heroes Over Europe sur PlayStation 3
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Heroes Over Europe sur Xbox 360

|clubic|
+ Venez discuter de cet article dans le forum
|fin|
00F0000002439292-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439294-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439298-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439302-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439306-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439300-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439352-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439348-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439356-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439374-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439354-photo-heroes-over-europe.jpg
00F0000002439386-photo-heroes-over-europe.jpg

Nerces

Spécialiste Hardware et Gaming

Spécialiste Hardware et Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les év...

Lire d'autres articles

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page