World Racing 2 : état de conduite sans ivresse

08 décembre 2005 à 14h00
0
00F0000000209963-photo-world-racing-2.jpg
Plus de 90 voitures, 17 marques représentées, plus de 120 missions sur six environnements, 200 paramètres de gestion de la physique, de nombreux modes de jeu et jusqu'à six participants en multijoueurs... Pas de doute possible, lorsqu'il s'agit d'aligner les chiffres, World Racing 2 en a sous le capot, mais la qualité d'un jeu ne s'évalue cependant pas comme on compte les carottes. Après une première version fort correcte, c'est donc sur la piste « asphalto-pixélisée » que nous allons vérifier le travail des petits gars de chez Razorworks... Fais hurler la chiotte Rémi !

Comme un problème de « ouatures »



Déballage de la boîte, insertion du DVD et installation de 2 Go pour la version PC du jeu : je suis maintenant fin prêt pour « gagner des dollars en faisant étalage de tout mon talent » comme le dit si bien la pochette de World Racing 2. D'un naturel confiant, je me lance sans plus attendre dans le mode carrière, en quelque sorte le passage obligé pour obtenir les précieux « speedbucks » qui me permettront ensuite de débloquer circuits et voitures pour m'amuser en mode libre. Enfin, sans plus attendre est un peu excessif, puisque le mode carrière débute par deux séances d'essais. La première doit nous enseigner la prise en main de la tuture, alors que la seconde s'intitule pompeusement « permis de conduire ». Vous l'aurez déjà deviné, il s'agit de vérifier que la première partie a bien été assimilée avant de nous lâcher dans le grand bain.

00F0000000209964-photo-world-racing-2.jpg
00F0000000209965-photo-world-racing-2.jpg
00F0000000209966-photo-world-racing-2.jpg

Six environnements pour des circuits variés et assez jolis, mais cela ne suffit pas à rendre les courses intéressantes

Courte et très facile pour n'importe quel joueur un tout petit peu habitué aux courses automobiles, cette mise en bouche ne permet pas vraiment de se faire une opinion. La conduite semble un peu bizarre et les décors font trop « lisses », mais on se dit que les choses vont aller mieux avec le véritable début de carrière... Mais, euh en fait, non, ça ne va pas vraiment mieux. Les premiers tours de roue se font à l'occasion d'une course contre la montre au volant d'une « advantage ». La voiture est plutôt sympathique, le décor défile à vive allure, mais les sensations ne sont tout simplement pas au rendez-vous. La suite des événements n'est pas davantage passionnante. Les développeurs nous confient tour à tour une Touareg TDI pour une course à « checkpoints », puis une Golf GTI pour notre première épreuve avec de réels concurrents.

Tout cela est d'un ennui...



00F0000000209968-photo-world-racing-2.jpg
Selon le type d'épreuve, les conditions de victoire ne sont pas les mêmes : obtenir un certain classement, finir la course dans le temps imparti, maintenir une certaine vitesse moyenne, récupérer assez de points de glisse en dérapant dans les virages... Les conditions de victoire sont en fait aussi nombreuses que les voitures ou les circuits différents et comme nous le disions en introduction. World Racing 2 ne craint donc pas grand monde de ce point de vue là. Problème, la mauvaise impression laissée par les premiers parcours ne fait que s'amplifier au fil des épreuves. Les sensations de conduite ne sont pas au rendez-vous, les voitures, même les plus sportives, sont comme « empruntées » et ont de ce fait un bien étrange comportement : pour être tout à fait honnête, on ne peut d'ailleurs pas dire que l'on éprouve un quelconque plaisir à essayer de les maintenir sur la piste.

Pour ne rien arranger, l'intelligence artificielle a des réactions pour le moins surprenantes. Excellente sur une course, elle est catastrophique sur une autre et sera incapable d'éviter un même poteau à la fin de chaque tour. En tête, elle a aussi cette fâcheuse tendance à « attendre » le joueur pour redevenir intraitable dès qu'elle est doublée. Pourtant, la réalisation n'est pas franchement mauvaise avec des voitures correctement modélisées et des décors assez variés. Hélas, l'ensemble est trop net, trop lisse pour être crédible et le graphisme contribue finalement à la lassitude du joueur qui en a vite ras la casquette de récolter ces maudits « speedbucks »... Les épreuves de glissade finissent par énerver et même la bande-son ou le multijoueurs ne viennent pas sauver un jeu dont la conduite est décidément trop molle pour être amusante.

00F0000000209969-photo-world-racing-2.jpg
00F0000000209970-photo-world-racing-2.jpg
00F0000000209971-photo-world-racing-2.jpg

De spectaculaires accidents arrivent parfois, mais les « replays » ne sont guère convaincants


Conclusion



En fait de chiotte et de hurlement (cf. notre introduction), World Racing 2 lorgne plutôt du côté des pleurs et de la caisse à savon. Inutile d'être particulièrement méchant avec les développeurs de RazorWorks, le monde sans pitié des Jeux Vidéo le sera bien assez. Pas complètement arcade, pas du tout simulation et surtout aussi amusant que de lancer une brique contre un réverbère, World Racing 2 ne risque effectivement pas d'enthousiasmer les foules. Il ne risque d'ailleurs pas non plus d'enthousiasmer des joueurs PC plutôt bien lotis niveau courses automobiles en cette fin d'année 2005. Pas absolument mauvais et sans doute plein de bonnes intentions, World Racing 2 n'est tout simplement pas taillé pour affronter un Need For Speed Most Wanted sorti le même jour ou un GT Legends disponible depuis quelques semaines... Dommage et à l'année prochaine peut-être ?

World Racing 2

Les plus
+ Riche contenu
+ Ambiance « bon enfant »
Les moins
- Aucune sensation en course
- Répétitif et lassant
- Épreuve glissade pas au point
- Réalisation décevante
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
1

N'oubliez pas de jeter un oeil à nos trois vidéos exclusives qui vous permettent de voir plus en détail certains aspects du jeu (voitures, circuits, épreuves...).


Non, mais sans rire, ce jeu vous intéresse ? Soit, retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de World Racing 2

00D2000000209973-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209975-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209977-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209979-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209981-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209983-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209985-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209987-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209989-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209991-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209993-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209995-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209997-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000209999-photo-world-racing-2.jpg
00D2000000210002-photo-world-racing-2.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top