Rallye GT Pro : Thrustmaster reprend le volant

30 novembre 2005 à 17h30
0
012C000000207585-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
Ces derniers temps, les périphériques de jeu n'ont pas vraiment le vent en poupe sur PC. Plus ou moins épargnées par la morosité ambiante, les manettes subissent tout de même la rude concurrence des adaptateurs console. Leur situation reste cependant nettement plus enviable que celle des joysticks qui ont pour ainsi dire complètement disparu des rayonnages et ne sont plus utilisés que par quelques simulateurs de vol. Du côté des volants, les choses ne sont guère plus réjouissantes et le prix souvent élevé de cet accessoire ne plaide pas en sa faveur. De plus, les nouveaux produits en la matière sont à peu près aussi nombreux que les cheveux sur la tête de Barthez. Nous n'avons donc pas hésité une seule seconde lorsque Thrustmaster nous a proposé de tester son petit dernier !

Présentation générale



La raréfaction des périphériques de jeu dédiés aux seuls PC est un fait indéniable et, plus ou moins liée à l'orientation de plus en plus grand public des jeux de simulation automobile, celle des volants est encore plus nette. Pourtant, nous assistons depuis quelques années à une sorte de « Revival » de la simulation pure et dure avec des titres très intéressants comme Richard Burns Rally, GTR ou bien encore GT Legends. De plus petits développeurs se sont également lancés dans des projets très ambitieux comme Live For Speed ou rFactor et même des productions comme Toca Race Driver 2, beaucoup plus arcade, peuvent s'avérer très amusantes avec un volant digne de ce nom. À l'écoute des joueurs et afin de profiter de cette nouvelle évolution du marché, Thrustmaster s'est donc mis en tête de nous proposer un nouveau produit haut de gamme, le Rallye GT Pro FFB.

À la réception du paquet, on ne peut pas dire que la taille de la boîte impressionne plus que cela. Il faut dire qu'à l'intérieur, les choses sont très bien rangées et j'ai d'ailleurs eu toutes les peines du monde à remettre tout cela en place au moment de retourner le bébé à Thrustmaster. Enfin bon, mes petits soucis ne vous intéressent sans doute pas le moins du monde et je vais donc plutôt vous décrire plus en détail notre cobaye du jeu. À première vue, il s'avère plus large que ce à quoi nous sommes habitués. Pour ce test, nous comparons effectivement le Rallye GT Pro FFB à un Microsoft Sidewinder et au Momo Force de Logitech (l'ancien modèle gainé de cuir et non le Momo Racing actuellement en vente). Ces deux produits sont clairement moins larges que le Thrustmaster. Cette largeur s'explique cependant en partie par la présence d'un bloc vitesse digital légèrement déporté sur la droite.

015E000000207587-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
015E000000207588-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg

Esthétiquement, le Rallye GT Pro FFB est incontestablement une réussite

Ce dernier fera sans doute plaisir aux amateurs et il est appréciable de voir que Thrusmaster n'en a pour autant pas négligé les autres joueurs : sur le volant sont disposées quatre manettes (deux analogiques / deux digitales). Enfin, comble du luxe, Thrustmaster nous propose tout un tas de boutons (neuf en tout) pour configurer à peu près toutes les fonctions souhaitables, et le constructeur va jusqu'à intégrer une croix multidirectionnelle. Son design est agréable, et sans être exceptionnelle (l'ensemble fait un peu « plastique »), la finition du Rallye GT Pro FFB est plus que correcte. Sa robe entièrement noire lui assure un petit côté classe que ne démentent pas les rares inserts argentés au niveau du « T » Thrustmaster ou des boutons. Globalement, il n'y a pas grand-chose à redire sur l'aspect extérieur de ce produit et il est maintenant temps de voir ce qu'il vaut « en situation ».

Mise en place et configuration



Si globalement, le Rallye Pro FFB a fière allure, il perd un tout petit peu de sa superbe au moment de l'installation. Il n'y a rien de vraiment dramatique à signaler, mais plutôt quelques petits points que nous regrettons plus particulièrement sur un produit tout de même commercialisé environ 120 euros. Ainsi, nous commencerons par critiquer le système de fixation du volant sur le bureau. Il faut savoir que Thrustmaster a fait appel à une technologie de serrage employant une vis unique. La fermeté / stabilité du volant ne fait pas vraiment de doute et la simplicité de mise en place est vraiment appréciable, mais nous avons quelques doutes sur la solidité à long terme de l'ensemble, et le pas de vis de notre modèle de test (sans doute bien malmené par ses nombreux voyages) semblait déjà montrer quelques légers signes de fatigue.

00FA000000207589-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
00FA000000207590-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
00FA000000207591-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg


Notre second regret concerne les branchements. Thrustmaster a, comme tous les autres fabricants, opté pour un bloc d'alimentation externe que l'on branche sur le volant, ce dernier recevant également le câble du pédalier avant d'aller se connecter sur le PC en USB. Problème, le câble du pédalier s'avère un petit peu court. Là encore, rien de grave, mais rallonger un peu le fil n'aurait pas fait de mal et ce problème est d'ailleurs multiplié par deux du fait de la petite astuce de Thrustmaster. Afin de permettre l'utilisation d'un embrayage au pied, le fabricant vend effectivement un second pédalier en option (30 euros). Celui-ci se relie au premier à l'aide d'une petite barre métallique et vient se connecter sur un second port du volant : nous aurons l'occasion de reparler de l'intérêt de cette solution, mais pour le moment, on voit surtout le second câble, toujours trop court, qu'elle génère.

00FA000000207592-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
00FA000000207593-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg
00FA000000207594-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg


On critique des points qui tiennent presque du détail et on en finirait presque par oublier de souligner les points d'excellence de ce produit qui s'installe en définitive sans véritable problème. Les branchements sont à la portée du premier venu, le volant tient bien en place sur le bureau et le CD livré contient un petit pilote de 5 Mo très facile à installer. Il semble que Windows reconnaisse plus ou moins le volant de lui-même, mais pour profiter de toutes les fonctions du Rallye GT Pro FFB et en particulier de ses fameux cinq axes, il est préférable de passer par le logiciel de Thrustmaster. Très clair et très précis, celui-ci permet d'attribuer différentes fonctions à tous les « instruments » du volant : les neuf boutons, le levier de vitesse, les manettes derrière le volant, la croix directionnelle ou les différents axes, tout est paramétrable.

Essais pratiques



012C000000144290-photo-gt-legends.jpg
Si vous ne souhaitez pas investir dans un second pédalier, la fonction cinq axes permet d'assigner l'embrayage, les vitesses et le frein à main aux quatre commandes situées derrière le volant. Il est également possible d'exploiter le levier de vitesse déporté sur la droite et de placer les différentes vues (cockpit, pare-chocs...) à la croix directionnelle. Thrustmaster a vraiment pensé à tout niveau configuration, le must étant bien sûr, comme nous le disions précédemment, de prendre un second pédalier pour profiter de trois, voire quatre pédales. On regrette malgré tout que le fabricant n'ait pas mis au point un bloc avec trois pédales plutôt que d'imaginer cette solution très encombrante. Félicitons tout de même dès maintenant Thrustmaster pour la compatibilité de cette fonction cinq axes avec la plupart des gros jeux du moment : seule la série Colin McRae de Codemaster manque en fait à l'appel (la liste est disponible ici) !

012C000000104458-photo-richard-burns-rally.jpg
L'intégration d'une nouvelle fonction est une chose, mais il ne faudrait pour autant oublier l'essentiel, à savoir la qualité générale en utilisation. Pour évaluer au mieux ce volant, nous avons simplement réalisé différents tests sur quelques-uns des titres auxquels nous sommes le plus habitués et la conclusion est plutôt très favorable. Ainsi, nous avons tout d'abord été impressionnés par le confort du volant. Le caoutchouc choisi par Thrustmaster permet une excellente prise en main et même après plusieurs heures de jeu, cela ne posait aucun problème. Dans de telles conditions de confort, la précision est évidemment au rendez-vous et même si les plus exigeants des utilisateurs reprocheront un très léger manque de sensibilité autour de la position zéro (heureusement réglable) et un petit peu de jeu sur l'axe, cela ne pose en définitive pas vraiment de problème.

Du côté du (ou des) pédalier(s), le constat est un tout petit peu moins flatteur, mais les défauts que nous avons pu relever se retrouvent chez tous les autres constructeurs : le bloc paraît effectivement un peu léger (il faut trouver un moyen de le maintenir en place) et les pédales sont un peu droites, obligeant à plier nettement les chevilles en début de course. Ces deux défauts ne doivent cependant pas faire oublier la grande précision et la forme agréablement différente des deux pédales : on voit que le travail est soigné. Enfin, un dernier mot avant de conclure pour parler, brièvement, du retour de force qui ne m'a pas franchement convaincu. Pour reprendre l'exemple du Sidewinder de Microsoft, les effets paraissaient plus importants sur ce vieux modèle et, ici, ils font assez superficiels... En même temps, ce n'est pas comme si j'aimais le retour de force sur les volants.

012C000000207605-photo-thrustmaster-rallye-gt-pro-ffb.jpg

Conclusion



Que les heureux possesseurs de l'ancien Momo Force (le gainé de cuir qui se vendait 250 euros) se rassurent, ce n'est pas le nouveau volant de Thrustmaster qui risque de leur faire regretter leur achat. Cependant, et alors que le marché n'est pas particulièrement enthousiasmant, le fabricant français nous propose un produit vraiment soigné. Tout d'abord, son Rallye GT Pro FFB est réellement disponible. Cela n'a l'air de rien, mais compte tenu du nombre de produits fantômes que nous voyons passer, une disponibilité bien réelle, ça fait plaisir. D'autant que le tarif demandé par Thrustmaster (120 euros) reste raisonnable si on prend la peine de voir ce que le constructeur nous propose.

Grâce à une espèce de caoutchouc très confortable, la prise en main est très agréable, le système de fixation est de bonne facture, une commande des vitesses est présente sur la droite, le pédalier est bien conçu et de très nombreux boutons sont disponibles. Thrustmaster n'a donc pas lésiné sur les fonctions et les options de configuration qui permettent de faire à peu près ce que l'on veut. Il est d'ailleurs le premier constructeur à proposer un modèle disposant de cinq axes. Direction, accélération, frein, embrayage et frein à main peuvent ainsi être utilisés par le joueur et les sensations offertes sont assez excellentes.

Pas vraiment fan du retour de force de manière générale (à quand les sièges baquets bon marché ?), j'ai malgré tout été un peu déçu par le ressenti du Thrustmaster. Nous n'avons pas pu le comparer à des modèles actuellement disponibles sur le marché, mais les vieux volants SideWinder de Microsoft et Momo Force de Logitech font mieux dans toutes les situations. Le Rallye GT Pro FFB propose une assez large gamme d'effets, mais c'est au niveau de l'intensité qu'il y a un souci : on ne ressent finalement pas grand-chose. Malgré cet ultime commentaire, Thrustmaster signe là un produit complet, intéressant et bien conçu, une bonne idée de cadeau pour Noël en somme !

Rallye GT Pro FFB

Les plus
+ Gestion de cinq axes, double pédalier
+ Bon revêtement du volant
+ Précision générale et ergonomie
Les moins
- Fiabilité à long terme de la fixation
- Quelques petits points à revoir
Ergonomie
Fonctionnalités
Retour de force
3


Ce produit vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Thrustmaster Rallye GT Pro FFB
Modifié le 20/09/2018 à 14h21
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top