Les téléphones tactiles phares de la rentrée

Par
Le 04 septembre 2009
 0

Test de l'HTC Diamond 2


Présentation des particularités du mobile en vidéo




Prise en mains et présentation du système d'exploitation

L'HTC Diamond 2 est mu par Windows Mobile. Cet OS fait l'objet de nombreuses critiques en raison de son âge avancé. Heureusement, le constructeur taïwanais a fait l'effort d'ajouter une surcouche tactile nommée TouchFLO 3D. Autant l'avouer de suite, ce petit lifting bienvenu est une franche réussite : on oublie presque que l'on est en présence du système nomade de Microsoft. L'ergonomie est améliorée de façon significative et les fonctions essentielles peuvent être atteintes sans avoir à dégainer le stylet. Même si tout n'est pas encore forcément parfait, on ne peut que saluer l'excellent travail réalisé par les développeurs d'HTC !

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore TouchFLO, rappelons quels sont les principes de fonctionnement de cette interface. Une bague ornée d'icônes est implantée sur la partie basse de l'écran d'accueil. Cette dernière peut être déplacée de gauche à droite à l'aide de l'index. Chacune des icônes représente une fonctionnalité principale. Par exemple, il est possible d'ouvrir le navigateur Web, d'accéder au gestionnaire de contacts, de lire les messages textes (SMS, MMS, mails), de suivre les cours de la bourse, d'accéder aux contenus multimédias, etc. De plus, pour ne rien gâcher, l'appareil est suffisamment véloce pour supporter le programme d'HTC sans ralentir de façon intempestive. En bref, à l'heure actuelle, HTC est le constructeur qui apporte la meilleure expérience utilisateur sur Windows Mobile.

00f0000002082764-photo-screen07.jpg
00f0000002082744-photo-screen11.jpg
00f0000002082726-photo-screen20.jpg

Aperçu de l'interface TouchFLO


Téléphonie, agenda et répertoire

Au cœur du système du HTC Diamond 2, les PIM sont gérées par Pocket Outlook, le programme intégré conçu par Microsoft. L'application est loin d'être un modèle d'ergonomie au point que de nombreux utilisateurs de Smartphones Windows Mobile installent des gestionnaires alternatifs (comme l'excellent ). Heureusement, cette démarche sera inutile avec le Diamond 2. En effet, TouchFLO 3D fait également office de gestionnaire PIM amélioré. Certes, les fonctions proposées ne vont pas aussi loin que mais en attendant, le programme d'HTC parvient tout de même à apporter la convivialité qui manque tant à Pocket Outlook. De plus, des efforts ont été faits pour que l'ensemble puisse être utilisé sans avoir à utiliser le stylet.


00f0000002082738-photo-screen14.jpg
00f0000002082632-photo-screen63.jpg
00f0000002087776-photo-screen-diamond4.jpg

La gestion des PIM est facilitée par l'interface TouchFLO


Puisque l'on parle des PIM, il est important d'insister sur le fait que la saisie des informations est facilitée par un programme additionnel. Sur cette partie, HTC confirme à nouveau sa volonté d'améliorer le quotidien des utilisateurs d'appareils Windows Mobile. Le constructeur a eu la bonne idée d'ajouter un SIP permettant de réaliser des saisies tactiles ! Concrètement, il s'agit d'un clavier virtuel orné de grosses touches rappelant fortement celui de l'iPhone. Concernant la qualité des conversations cette fois, nous n'avons pas eu de soucis notables à signaler. Le son est clair et l'interlocuteur n'a pas eu à déplorer de problèmes particuliers. Pour clôturer ce chapitre, on pourra également indiquer qu'HTC a fait l'effort de fournir quelques utilitaires téléphoniques bienvenus. Par exemple, il est possible de se limiter à l'Edge pour économiser les batteries, ou d'utiliser un système de rejet d'appel et de réponse automatique par SMS en cas d'indisponibilité.


00f0000002107280-photo-diamond-2-le-test003.jpg
00f0000002104380-photo-diamond-2-le-test002.jpg
00f0000002104430-photo-diamond-2-le-test025.jpg

Le menu téléphonique et le gestionnaire de contacts sont très simple d'utilisation



Le multimédia (audio et vidéo)



01f4000002081860-photo-htc-diamond-2-mobinaute-003.jpg


Sur l'HTC Diamond, pour la musique, Windows Media Player a été avantageusement remplacé par le lecteur multimédia intégré au menu TouchFLO 3D. Toutes les fonctions essentielles sont prises en charge (AVRCP et A2DP comprises) et sur le plan visuel, on apprécie l'effet 3D qui agrémente le défilement vertical des pochettes d'album. Pour le reste, toutes les options que l'on est en droit d'attendre d'un bon lecteur audio sont bel et bien de la partie. Il est possible d'effectuer toutes sortes de tris (artiste, album, genre, etc.), les listes de lecture sont gérées et les podcasts répondent présents à l'appel.

Ajoutons à cela la présence remarquée d'un tuner FM (qui nécessite impérativement l'utilisation d'un casque filaire) et surtout, l'intégration d'un égaliseur de tonalité particulièrement complet. Alors que l'iPhone propose uniquement une série de profils préréglés, HTC enfonce le clou en donnant la possibilité d'agir finement sur les courbes de fréquence (voir photos ci-dessous). Si l'on fait la somme de tous ces points forts, il ne fait aucun doute que le Diamond 2 fait figure d'excellent baladeur audio.


00f0000002104418-photo-diamond-2-le-test019.jpg
00f0000002104412-photo-diamond-2-le-test016.jpg
00f0000002088010-photo-radio2.jpg

Sur partie audio, le Diamond 2 se défends particulièrement bien.


La partie vidéo, en revanche, est en retrait. Par défaut, les utilisateurs devront se satisfaire du très limité Windows Media Player. Heureusement, en dépit des critiques, Windows Mobile est un système qui bénéficie du travail d'un vivier de développeurs impressionnant. Comme pour le Sony Ericsson Xperia, il est donc aisé de trouver des programmes de substitution de grande qualité. Si les faiblesses du lecteur vidéo intégré vous indisposent, n'oubliez pas d'user et d'abuser du tandem de choc TCPMP / PocketDivXEncoder !

00f0000002104426-photo-diamond-2-le-test023.jpg
00f0000002104428-photo-diamond-2-le-test024.jpg
00f0000002372280-photo-screen40.jpg

La partie vidéo est un peu en retrait. En revanche, côté streaming, YouTube apporte un plus indéniable.



La photo

Le HTC Diamond 2 est équipé d'un objectif photo de 5 mégapixels avec autofocus. Aucun flash n'est présent. Les captures réalisées avec l'appareil pourront atteindre une résolution maximale de 2 592 par 1 552. Comme à l'accoutumée, cette partie n'aura pas la prétention de rivaliser avec un appareil photo numérique conventionnel (qui plus est dans les environnements peu éclairés). Toutefois, il faut tout de même avouer que dans l'ensemble, les performances sont au rendez-vous... lorsqu'on se trouve dans un environnement idéal. L'absence d'un flash reste regrettable sur un appareil de ce prix, mais en dehors de ces petits soucis, le module photo est satisfaisant.

0190000002087044-photo-diamond-2-test-apn014-border.jpg
0190000002087066-photo-diamond-2-test-apn002-border.jpg

Exemple de photos en extérieur.


0190000002087030-photo-diamond-2-test-apn004-border.jpg
0190000002087408-photo-imag0023-border.jpg

Clichés en intérieur ou en extérieur.


D'autre part, comme à son habitude, HTC a intégré un certain nombre d'outils pratiques ou divertissants. À titre d'exemple, il est possible de réaliser des photos contact, des photos panoramiques, ou des photos et vidéos qui pourront être envoyées par mal ou MMS. Un retardateur de déclenchement a également été prévu. Enfin, les amateurs d'effets fantaisie n'ont pas été oubliés. Il est possible d'appliquer des cadres loufoques pour agrémenter ses fichiers photo. Peu d'habillages sont proposés (on en dénombre cinq), mais les graphismes sont suffisamment amusants pour justifier leur présence. Ces derniers feront sans doute le bonheur des plus jeunes, et de ceux qui le sont restés.

0190000002087426-photo-imag0030-border.jpg
0190000002087418-photo-imag0027-border.jpg

Les cadres fantaisie sont sympathiques.



GPS et géolocalisation

Dans ce domaine, HTC s'est contenté du strict minimum. L'appareil est bel et bien doté d'un capteur GPS d'excellente facture (fix de 55 secondes à froid), mais malheureusement, aucune solution de navigation n'est comprise dans le pack standard. D'origine, il faudra se contenter d'un utilitaire de téléchargement d'éphémérides (données permettant d'accélérer la géo localisation) qui bien sûr, ne sera pas d'un grand secours pour retrouver sa route. Cette absence est d'autant plus étrange lorsqu'on sait que des partenariats avec CoPilot et Tomtom avaient donné naissance à des offres groupées prêtes à l'emploi lors de la commercialisation du premier Diamond. Plus récemment encore, CoPilot Live 7 était intégré avec le Touch Cruise II (Iolite). Pour le Diamond 2, l'utilisateur sera libre d'opter (à ses frais) pour la solution de navigation de son choix. Il ne faudra simplement pas oublier de prendre garde aux problèmes éventuels d'incompatibilité. Par exemple, lors de nos tests, nous avons pu constater qu'iGo 8 n'était pas compatible avec ce Smartphone.

00f0000002104402-photo-diamond-2-le-test012.jpg
00f0000002106050-photo-screen01.jpg
00f0000002106052-photo-igo.jpg

ROUTE 66 fonctionne à la perfection et Navigon 7 est maintenant pris en charge. En revanche, pour le moment, iGo 8 ne semble toujours pas fonctionner.


La navigation Web

Par bonheur, HTC allonge la liste des constructeurs qui ont pris le taureau par les cornes pour libérer les utilisateurs du carcan anti ergonomique et sous optimisé de Pocket Internet Explorer. Comme la plupart des appareils de la marque, l'HTC Diamond a la bonne idée d'être livré a avec Opera Mobile 9. Même si ce butineur ne se situe pas encore au niveau d'un Chrome Lite ou d'un Safari Mobile, il faut bien avouer que le confort de surf est au rendez-vous. Les pages se chargent rapidement et elles sont bien interprétées. Seule la non prise en charge du standard flash et les quelques saccades occasionnelles lors du défilement des pages font défaut, mais il s'agit là de problèmes mineurs. On regrette également que les vidéos YouTube ne soient pas ouvertes par une application dédiée comme sur Andoid ou iPhone. En revanche, contrairement à l'Xperia de Sony Ericsson, on apprécie de pouvoir profiter d'un écran aux mensurations généreuses.

00f0000002082672-photo-screen45.jpg
00f0000002082670-photo-screen46.jpg
00f0000002372286-photo-screen47.jpg

Le navigateur Web intégré est efficace.


De plus, par rapport à la concurrence, le Diamond 2 apporte une petite innovation relativement pratique. Une zone sensitive implantée sur la partie basse de l'écran permet de modifier le niveau de zoom du navigateur. Le mouvement est moins naturel qu'avec Safari Mobile (qui utilise le multi touch breveté par Apple), mais cette interface fait tout de même partie des solutions alternatives les plus sérieuses.

0280000002082768-photo-barre.jpg

Photo de la zone sensitive.


Au final

006e000002105216-photo-diamond-2-3.jpg
À l'heure où nous écrivons ces lignes, l'HTC Diamond 2 est à compter parmi les meilleurs Smartphones Windows Mobile. L'appareil est véloce, bien fini et surtout, on ne manquera pas de saluer les efforts qui ont été consentis pas le constructeur pour améliorer l'ergonomie du vieillissant Windows Mobile. En effet, parmi les nombreuses qualités du Diamond 2, on retiendra surtout la présence de TouchFLO 3D. Cette surcouche tactile conçue sur mesure par HTC modifie profondément l'expérience utilisateur. Avec les mobiles concurrents, il est possible d'opter pour des solutions palliatives équivalentes (en installant l'incontournable Spb Mobile Shell, par exemple), mais TouchFLO 3D dépasse largement le cadre du simple lanceur d'applications. Cette sorte de plug-in « aujourd'hui » géant offre un écosystème cohérent englobant toutes les fonctions principales du mobile (PIM, Web, messagerie, multimédia, etc.). Concernant les caractéristiques techniques cette fois, les futurs acquéreurs pourront être rassurés : le processeur embarqué est parfaitement en mesure d'assumer les ambitions de l'appareil. Le mobile est réactif, le navigateur Web est à l'aise et dans l'ensemble, le Diamond 2 supporte les activités gourmandes en ressources sans rechigner. Toujours sur le plan matériel, l'intégration d'une zone sensitive dédiée aux zooms de page Web relève d'une excellente initiative. Au final, on regrettera peut-être simplement l'absence de flash sur l'APN ainsi que bien sûr, l'oubli volontaire de solution de navigation GPScomplète. Si ces points ne vous dérangent pas trop, n'hésitez pas à jeter votre dévolu sur ce Diamond de nouvelle génération !


HTC Diamond 2

Les plus
+ Finition / matériaux / écran large
+ Barre de zoom tactile / TouchFLO 3D
+ Tuner FM / Navigation Web
Les moins
- Un peu lourd et épais / APN limité sans flash
- Pas de pad directionnel ou de molette
- Risques d'incompatibilités (Wide VGA)
- Partie vidéo en retrait / Pas de soft GPS
Ergonomie
Performances
Autonomie
Accessoires
4


Galerie photo (cliquez pour agrandir)



0190000002081874-photo-htc-diamond-2-mobinaute-010.jpg
0190000002081886-photo-htc-diamond-2-mobinaute-015.jpg

Les quatre touches de fonctions/ APN 5 Megapixels Autofocus


0190000002081890-photo-htc-diamond-2-mobinaute-017.jpg
0190000002081880-photo-htc-diamond-2-mobinaute-012.jpg

Haut-parleurs et objectif visio / Port mini USB avec détrompeur.


0190000002081864-photo-htc-diamond-2-mobinaute-005.jpg
0190000002081866-photo-htc-diamond-2-mobinaute-006.jpg

Le Diamond 2 est un peu plus gros que son prédécesseur.


0190000002081858-photo-htc-diamond-2-mobinaute-002.jpg
0190000002081860-photo-htc-diamond-2-mobinaute-003.jpg

Connectique du casque et touche de décrochage.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top