NVIDIA GeForce GTS 250 : retour sur le G92 en 55 nm

16 avril 2009 à 10h30
0

NVIDIA GeForce GTS 250 : nouveau nom du G92

Nous l'avons écrit et répété, l'architecture trop ambitieuse des puces GeForce 200 ne permet pas à NVIDIA de les décliner dans des versions plus économiques à produire, comme ce fut par exemple le cas avec les architectures précédentes. Il est en effet d'usage, chez les fabricants de carte graphique, de concevoir une architecture et de la décliner sur toute une gamme de produit en adaptant divers paramètres afin d'obtenir le meilleur compromis performance/prix. Seulement voilà, avec 1,4 milliard de transistors, les puces GeForce GT 200 sont des mammouths trop difficiles à... dégraisser (NDLR : toute analogie avec des propos célèbres serait fortuite).

0000010902016700-photo-nvidia-geforce-gts-250.jpg

Les propriétés du GeForce GTS 250 vues par les pilotes NVIDIA

Alors que NVIDIA pensait sa stratégie gagnante, l'agressivité renouvelée et inattendue d'AMD avec la gamme des Radeon HD 4000 a pris la firme au caméléon de court. Les départements recherche et développement de NVIDIA planchent sur la future puce graphique DirectX 11 de la firme, mais, en attendant, il faut occuper le terrain pour ne pas trop se laisser distancer dans les ventes par AMD... Pour cela, NVIDIA a fait appel, une fois encore, au G92 ! C'est en effet une puce graphique bâtie sur le fameux G92, lui-même une version optimisée du G80 équipant les premières GeForce 8800, qui se retrouve au cœur de cette GeForce GTS 250.

NVIDIA GeForce GTS 250 : caractéristiques et 55 nm !

Vous l'aurez compris, aucune nouveauté technologique n'est à attendre du GeForce GTS 250, si ce n'est qu'il s'agit d'un nouveau nom censé permettre à NVIDIA d'aligner son offre avec le reste de sa gamme actuelle. Pour en revenir à la puce, celle-ci profite de l'architecture DirectX 10 des GeForce 8 avec un total de 128 processeurs de flux. Afin de maximiser la rentabilité, on signalera tout de même le changement de procédé de fabrication intervenu à l'époque du GeForce 9800 GTX+. Alors que les puces G92 animant les GeForce 8800 GT, 8800 GTS 512 Mo sont gravées en 65 nm, toujours par TSMC, le G92 que l'on retrouve au sein du GeForce GTS 250 est gravé en 55 nm. Il devrait donc moins chauffer et moins consommer que ses aînés, la surface du die étant effectivement réduite.

000000F002018530-photo-puce-nvidia-geforce-gts-250-g92-55nm.jpg

Puce graphique NVIDIA G92 en 55 nm : révision B1

Du côté des fréquences de fonctionnement, la puce GeForce GTS 250 profite de fréquences réhaussées face aux premiers modèles basés sur le G92. On se retrouve donc avec une puce opérant à 738 MHz pour des processeurs de flux tournant à 1836 MHz. Côté mémoire, nous sommes toujours en présence d'un bus 256 bits avec une fréquence de 1100 MHz pour les puces GDDR3 qui équipent les cartes GeForce GTS 250. Petite nouveauté pour ce modèle, l'augmentation de la quantité mémoire avec 1024 Mo de mémoire pour le modèle de référence. Les partenaires NVIDIA restent libre de proposer des modèles de GeForce GTS 250 avec 512 Mo ou 1 Go de mémoire vidéo.

 GeForce 8800 GTS 512 MoGeForce GTS 250Radeon HD 4850GeForce GTX 260
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2
Gravure0,065 µ0,055 µ0,055 µ0,065 µ
Transistors754 Millions754 Millions956 Millions1,4 Milliards
RAMDAC2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz
T&LDirectX 10DirectX 10DirectX 10.1DirectX 10
Stream Processors128128800192
Unités ROP16161628
Mémoire embarquée512 Mo512 Mo / 1 Go512 Mo896 Mo
Interface mémoire256 Bits256 bits256 bits448 bits
Bande passante62,1 Go/s70,4 Go/s59 Go/s104,3 Go/s
Fréquence GPU650 MHz738 MHz625 MHz576 MHz
Fréquence Stream Processors1625 MHz1836 MHz625 MHz1242 MHz
Fréquence mémoire970 MHz1100 MHz993 MHz (GDDR3)1000 MHz


Le GeForce GTS 250 vu par Gigabyte : GV-N250ZL-1GI

Gigabyte est l'un des premiers fabricants à avoir pu nous faire parvenir une carte graphique basée sur le processeur GeForce GTS 250. Dotée de son propre PCB, de couleur bleue s'il vous plaît, la carte s'éloigne très largement du design de référence proposée par NVIDIA. Exit en effet le radiateur double-étage que propose NVIDIA et place à un système de refroidissement personnalisé et signé ZALMANN. Si la carte graphique est affublée d'une simple équerre, elle occupera tout de même deux emplacements dans votre ordinateur, le dispositif ZALMANN étant plutôt encombrant. Reposant sur la puce graphique, et seulement sur celle-ci, le système est composé d'un large radiateur à ailettes d'aluminium au centre duquel souffle un ventilateur.

000000F502018482-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-1.jpg
000000F502018484-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-2.jpg

Le GeForce GTS 250 made in Gigabyte : GV-N250ZL-1GI

Interfacée en PCI-Express 2.0, la carte embarque 1 Go de mémoire GDDR3 réparti sur des composants de marque Hynix. Son alimentation électrique est assurée par le bus PCI-Express, mais également par un connecteur six broches. Dotée d'un connecteur SLI, la carte peut être utilisée en mode multi-GPU avec une autre carte GeForce GTS 250 mais également avec une GeForce 9800 GTX+, comme le précise les documentations transmises par NVIDIA.

0000010902018486-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-3.jpg

Quant aux fréquences de fonctionnement, elles sont strictement identiques à celles préconisées par NVIDIA avec 738 MHz pour la puce graphique, 1836 MHz pour les processeurs de flux et 1100 MHz pour la mémoire. Terminons par les sorties que l'on retrouve sur cette carte puisqu'elles sont un rien inhabituelles, pour le moins. Gigabyte propose en effet un connecteur DVI, un connecteur VGA et un connecteur HDMI. De quoi pouvoir brancher n'importe quel écran, ou presque, sans passer par un adaptateur.

Reste un problème à souligner, comme vous pouvez le voir sur les photographies, la finition globale de cette carte qui semble assez moyenne. Le système de refroidissement est monté tordu, alors que la pression qu'il exerce sur le PCB semble tordre ce dernier... Difficile de dire s'il s'agit là d'un problème exclusif à notre échantillon de test ou d'un phénomène plus général.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top