NVIDIA GeForce GTS 250 : retour sur le G92 en 55 nm

16 avril 2009 à 10h30
0
0000007D00439192-photo-logo-nvidia-geforce.jpg
Le début du mois de mars fut marqué, comme chaque année ou presque depuis bien longtemps, par la tenue de l'édition annuelle du CeBIT. Anciennement salon incontournable pour les nouvelles technologies, le CeBIT est en perte de vitesse, coincé dans le calendrier entre un show international, le CES, et un événement européen majeur, l'IFA. Ce phénomène n'est pas exactement nouveau et la crise économique mondiale n'a fait que l'accentuer cette année avec une édition particulièrement morose. Pour preuve, la seule annonce d'importance, chez les fabricants de cartes graphiques, était la sortie de la GeForce GTS 250, la carte qui nous occupe aujourd'hui.

Si autrefois le CeBIT servait de plate-forme de lancement aux constructeurs pour de nouveaux produits, ce n'est plus le cas aujourd'hui et le GeForce GTS 250 n'est, autant être clair dès le début, qu'une version renommée du GeForce 9800, lui-même une version mise à jour du GeForce 8800 GTS... Il nous fallait donc faire le point sur cette carte graphique pour le moins inattendue dont le changement de nom laisse à penser qu'il s'agit d'une nouveauté dans la famille des puces GeForce 200... ce qui n'est hélas pas le cas. À-t-elle tout de même un intérêt ?

0000014F02018450-photo-carte-nvidia-geforce-gts-250.jpg

NVIDIA GeForce GTS 250 : nouveau nom du G92

Nous l'avons écrit et répété, l'architecture trop ambitieuse des puces GeForce 200 ne permet pas à NVIDIA de les décliner dans des versions plus économiques à produire, comme ce fut par exemple le cas avec les architectures précédentes. Il est en effet d'usage, chez les fabricants de carte graphique, de concevoir une architecture et de la décliner sur toute une gamme de produit en adaptant divers paramètres afin d'obtenir le meilleur compromis performance/prix. Seulement voilà, avec 1,4 milliard de transistors, les puces GeForce GT 200 sont des mammouths trop difficiles à... dégraisser (NDLR : toute analogie avec des propos célèbres serait fortuite).

0000010902016700-photo-nvidia-geforce-gts-250.jpg

Les propriétés du GeForce GTS 250 vues par les pilotes NVIDIA

Alors que NVIDIA pensait sa stratégie gagnante, l'agressivité renouvelée et inattendue d'AMD avec la gamme des Radeon HD 4000 a pris la firme au caméléon de court. Les départements recherche et développement de NVIDIA planchent sur la future puce graphique DirectX 11 de la firme, mais, en attendant, il faut occuper le terrain pour ne pas trop se laisser distancer dans les ventes par AMD... Pour cela, NVIDIA a fait appel, une fois encore, au G92 ! C'est en effet une puce graphique bâtie sur le fameux G92, lui-même une version optimisée du G80 équipant les premières GeForce 8800, qui se retrouve au cœur de cette GeForce GTS 250.

NVIDIA GeForce GTS 250 : caractéristiques et 55 nm !

Vous l'aurez compris, aucune nouveauté technologique n'est à attendre du GeForce GTS 250, si ce n'est qu'il s'agit d'un nouveau nom censé permettre à NVIDIA d'aligner son offre avec le reste de sa gamme actuelle. Pour en revenir à la puce, celle-ci profite de l'architecture DirectX 10 des GeForce 8 avec un total de 128 processeurs de flux. Afin de maximiser la rentabilité, on signalera tout de même le changement de procédé de fabrication intervenu à l'époque du GeForce 9800 GTX+. Alors que les puces G92 animant les GeForce 8800 GT, 8800 GTS 512 Mo sont gravées en 65 nm, toujours par TSMC, le G92 que l'on retrouve au sein du GeForce GTS 250 est gravé en 55 nm. Il devrait donc moins chauffer et moins consommer que ses aînés, la surface du die étant effectivement réduite.

000000F002018530-photo-puce-nvidia-geforce-gts-250-g92-55nm.jpg

Puce graphique NVIDIA G92 en 55 nm : révision B1

Du côté des fréquences de fonctionnement, la puce GeForce GTS 250 profite de fréquences réhaussées face aux premiers modèles basés sur le G92. On se retrouve donc avec une puce opérant à 738 MHz pour des processeurs de flux tournant à 1836 MHz. Côté mémoire, nous sommes toujours en présence d'un bus 256 bits avec une fréquence de 1100 MHz pour les puces GDDR3 qui équipent les cartes GeForce GTS 250. Petite nouveauté pour ce modèle, l'augmentation de la quantité mémoire avec 1024 Mo de mémoire pour le modèle de référence. Les partenaires NVIDIA restent libre de proposer des modèles de GeForce GTS 250 avec 512 Mo ou 1 Go de mémoire vidéo.

 GeForce 8800 GTS 512 MoGeForce GTS 250Radeon HD 4850GeForce GTX 260
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2
Gravure0,065 µ0,055 µ0,055 µ0,065 µ
Transistors754 Millions754 Millions956 Millions1,4 Milliards
RAMDAC2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz
T&LDirectX 10DirectX 10DirectX 10.1DirectX 10
Stream Processors128128800192
Unités ROP16161628
Mémoire embarquée512 Mo512 Mo / 1 Go512 Mo896 Mo
Interface mémoire256 Bits256 bits256 bits448 bits
Bande passante62,1 Go/s70,4 Go/s59 Go/s104,3 Go/s
Fréquence GPU650 MHz738 MHz625 MHz576 MHz
Fréquence Stream Processors1625 MHz1836 MHz625 MHz1242 MHz
Fréquence mémoire970 MHz1100 MHz993 MHz (GDDR3)1000 MHz


Le GeForce GTS 250 vu par Gigabyte : GV-N250ZL-1GI

Gigabyte est l'un des premiers fabricants à avoir pu nous faire parvenir une carte graphique basée sur le processeur GeForce GTS 250. Dotée de son propre PCB, de couleur bleue s'il vous plaît, la carte s'éloigne très largement du design de référence proposée par NVIDIA. Exit en effet le radiateur double-étage que propose NVIDIA et place à un système de refroidissement personnalisé et signé ZALMANN. Si la carte graphique est affublée d'une simple équerre, elle occupera tout de même deux emplacements dans votre ordinateur, le dispositif ZALMANN étant plutôt encombrant. Reposant sur la puce graphique, et seulement sur celle-ci, le système est composé d'un large radiateur à ailettes d'aluminium au centre duquel souffle un ventilateur.

000000F502018482-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-1.jpg
000000F502018484-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-2.jpg

Le GeForce GTS 250 made in Gigabyte : GV-N250ZL-1GI

Interfacée en PCI-Express 2.0, la carte embarque 1 Go de mémoire GDDR3 réparti sur des composants de marque Hynix. Son alimentation électrique est assurée par le bus PCI-Express, mais également par un connecteur six broches. Dotée d'un connecteur SLI, la carte peut être utilisée en mode multi-GPU avec une autre carte GeForce GTS 250 mais également avec une GeForce 9800 GTX+, comme le précise les documentations transmises par NVIDIA.

0000010902018486-photo-gigabyte-gv-n250zl-1gi-geforce-gts-250-3.jpg

Quant aux fréquences de fonctionnement, elles sont strictement identiques à celles préconisées par NVIDIA avec 738 MHz pour la puce graphique, 1836 MHz pour les processeurs de flux et 1100 MHz pour la mémoire. Terminons par les sorties que l'on retrouve sur cette carte puisqu'elles sont un rien inhabituelles, pour le moins. Gigabyte propose en effet un connecteur DVI, un connecteur VGA et un connecteur HDMI. De quoi pouvoir brancher n'importe quel écran, ou presque, sans passer par un adaptateur.

Reste un problème à souligner, comme vous pouvez le voir sur les photographies, la finition globale de cette carte qui semble assez moyenne. Le système de refroidissement est monté tordu, alors que la pression qu'il exerce sur le PCB semble tordre ce dernier... Difficile de dire s'il s'agit là d'un problème exclusif à notre échantillon de test ou d'un phénomène plus général.
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
Pour tester les performances du GeForce GTS 250, nous avons utilisé une plate-forme récente dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Asus Rampage Extreme II (BIOS 1204),
  • Processeur Intel Core i7 920 2.66 GHz,
  • 6 Go de mémoire DDR3-1066 - OCZ,
  • RAID 0 - 2x Disques dur Western Digital Raptor 300 Go
Notre système opérait sous Windows Vista Edition Intégrale avec Service Pack 1. Il s'agissait de la version 64 bits du système d'exploitation. Sur cette machine nous testerons fort logiquement le GeForce GTS 250 mais également les GeForce 8800 GT, GeForce 8800 GTS 512 Mo mais également le GeForce GTX 260. Nous testerons également le Radeon HD 4850 et le Radeon HD 4830, en version 512 Mo, sans oublier le Radeon HD 4890 qui nous sert de maître étalon.

Côté pilotes, nous avons eu recours aux pilotes NVIDIA GeForce 185.63 bêta et aux CATALYST 9.4 bêta. A noter que le protocole de test comporte les derniers jeux inaugurés à l'occasion du test des Radeon HD 4890 : Tom Clancy's H.A.W.X prenant en charge DirectX 10.1 et BurnOut Paradise histoire de ne pas faire l'impasse sur les jeux de course.

3DMark Vantage

02028552-photo-test-geforce-gts-250-3dmark-vantage.jpg

Premier test incontournable de notre arsenal, 3DMark Vantage donne sa préférence au Radeon HD 4890 suivi du GeForce GTX 260. Le GeForce GTS 250 qui nous intéresse aujourd'hui se situe à mi chemin entre le Radeon HD 4830 et le Radeon HD 4850. En 1680x1050, le GeForce GTS 250 est 16 % plus rapide que le Radeon HD 4830 mais il se fait devancer par un Radeon HD 4850 5 % plus performant. Face au GeForce 8800 GTS 512 Mo, le GeForce GTS 250 est 8 % plus rapide en 1920x1200.

Call Of Duty 4 - v1.7

02028558-photo-test-geforce-gts-250-call-of-duty-4.jpg

Célèbre FPS, Call Of Duty 4 Modern Warfare donne sa préférence au récent Radeon HD 4890. Le GeForce GTS 250 termine ici en troisième position, et ce quelle que soit la résolution. En 1680x1050, la carte de NVIDIA est 8 % plus performante que le Radeon HD 4850 alors qu'elle surpasse le GeForce 8800 GTS 512 Mo de 7 % environ.

Crysis Warhead - v1.1 - 64 bit

02028564-photo-test-geforce-gts-250-crysis.jpg

Extrêmement gourmand, Crysis complique la donne. Les cartes NVIDIA munies de 512 Mo de mémoire vidéo ne sont ici pas capables de suivre dès lors que la résolution est supérieure à 1680x1050. Si les GeForce 8800 sont donc dépassés, le GeForce GTS 250 reste troisième avec un avantage certain sur le Radeon HD 4850. En 1920x1200, la dernière carte de NVIDIA est 16% plus rapide que le Radeon HD 4850.

Left 4 Dead

02028572-photo-test-geforce-gts-250-left-4-dead.jpg

Pour les zombies en folie, pas de doute, le Radeon HD 4890 reste la carte graphique la plus performante. Si le GeForce GTX 260 conserve sa seconde position, le GeForce GTS 250 reste lui aussi scotché en troisième place. Toutefois, la dernière référence de NVIDIA n'est que 3 % plus véloce que le Radeon HD 4850 en 1680x1050. On notera toutefois que plus la résolution augmente, plus cet écart augmente. Ainsi en 2560x1600, le GeForce GTS 250 est-il 12 % plus rapide que le Radeon HD 4850.

Far Cry 2 - v1.02

02028566-photo-test-geforce-gts-250-farcry-2.jpg

Pas de changement notable sous FarCry 2 puisque notre trio de tête est toujours composé du Radeon HD 4890, du GeForce GTX 260 et enfin du GeForce GTS 250. En 1920x1200, l'avantage de ce dernier face au Radeon HD 4850 grimpe à 13 %. Comparé au GeForce 8800 GTS 512 Mo, le GeForce GTS 250 est ici jusqu'à 30 % plus performant. Il faut dire que le GeForce GTS 250 bénéficie d'une quantité de mémoire vidéo deux fois supérieure au GeForce 8800 GTS.

World In Conflict - v1.010

02028580-photo-test-geforce-gts-250-world-in-conflict.jpg

Terminons cette première page de tests par un coup d'oeil aux performances obtenues avec le RTS Wolrd In Conflict. Il n'y a guère de bouleversement dans le classement, si ce n'est que le GeForce GTS 250 se fait devancer par le Radeon HD 4850 dans les résolutions de 1680x1050 et 1920x1200. Face au GeForce 8800 GTS 512 Mo, le GeForce GTS 250 est 4 % plus performant en 1680x1050.

Company Of Heroes - v2.501

02028562-photo-test-geforce-gts-250-company-of-heroes.jpg

On reste dans les RTS avec Company Of Heroes qui vient récemment de se mettre à jour en version 2.5 suite à la sortie d'une nouvelle extension. Première surprise, le Radeon HD 4890 se fait ici devancer par un GeForce GTX 260 presque triomphant. Malgré ce changement dans le duo de tête, le GeForce GTS 250 conserve sa troisième position devant les Radeon HD 4850 et HD 4830. Ici les cartes d'AMD sont bien en peine et le GeForce GTS 250 les lamine. En 1920x1200, le GeForce GTS 250 se montre 23 % plus rapide que le Radeon HD 4850 !

Bioshock - v1.1

02028554-photo-test-geforce-gts-250-bioshock.jpg

Le FPS Bioshock, testé avec FRAPS et basé sur le moteur Unreal Engine 3, donne le Radeon HD 4890 grand vainqueur du test. On retrouve toutefois quelques surprises puisque la troisième place revient au Radeon HD 4850. Le GeForce GTS 250 est toutefois très proche, au point qu'en 2560x1600 l'écart entre les deux protagonistes soit infime. Quant à la différence de performance entre le GeForce GTS 250 et le GeForce 8800 GTS elle se monte à 5 % en 1920x1200.

Tom Clancy's H.A.W.X. - DirectX 10.1

02028570-photo-test-geforce-gts-250-hawx.jpg

Dernière production en date d'Ubisoft, Tom Clancy's H.A.W.X., affiche pour particularité d'utiliser le mode de rendu DirectX 10.1 des puces graphiques Radeon. C'est ainsi que le Radeon HD 4850 affiche des performances supérieures au GeForce GTS 250 qui rate de fait la troisième marche du podium pour échouer à la quatrième place. En 1680x1050, l'écart de performances entre le GeForce GTS 250 et le GeForce 8800 GTS 512 Mo s'élève à 7 %.

Burnout Paradise - AA 8x

02028556-photo-test-geforce-gts-250-burnout.jpg

Le jeu de course BurnOut donne sa préférence aux cartes graphiques Radeon. On retrouve ainsi en tête le Radeon HD 4890 et surprise en deuxième position, le Radeon HD 4850. Quant au GeForce GTS 250 il se fait devancer par le Radeon HD 4830 ! En 1920x1200, le Radeon HD 4830 est 16 % plus rapide que le GeForce GTS 250. Ce dernier étant lui même 15% plus rapide que le GeForce 8800 GTS 512 Mo. On notera qu'en 2560x1600, les cartes NVIDIA munies de 512 Mo de mémoire vidéo, en l'occurence les GeForce 8800, ne fonctionnent tout simplement pas. Précisons que l'anticrénelage est activé, de même que l'option SSAO, le jeu étant limité à 60 ips.

Quake Wars - Enemy Territory - v1.5

02028576-photo-test-geforce-gts-250-quake-wars.jpg

On termine cette seconde page de tests avec Quake Wars, le seul jeu OpenGL de notre sélection. La première place revient au GeForce GTX 260 alors que le GeForce GTS 250 parvient à surpasser le Radeon HD 4890 dans les résolutions 1680x1050 et 1920x1200. En 2560x1600, le GeForce GTS 250 rend toutefois les armes. Il s'affiche, toujours dans cette résolution, comme 11 % plus rapide que le GeForce 8800 GTS 512 Mo.On termine cette série de tests avec un coup d'oeil aux performances obtenues avec divers jeux une fois les options de filtrage activées.

Call Of Duty 4 - v1.7 - FSAA 4x - AF 16x

02028560-photo-test-geforce-gts-250-call-of-duty-4-aa.jpg

Pas de bouleversement pour le GeForce GTS 250 qui conserve, une fois les fonctions de filtrage activées, sa troisième place. Face au Radeon HD 4850, le GeForce GTS 250 est 26 % plus rapide en 1920x1200. Quant au delta de performances avec le GeForce 8800 GTS 512 Mo, il s'élève à 11 %.

Far Cry 2 - v1.02 - FSAA 4x

02028568-photo-test-geforce-gts-250-farcry-2-aa.jpg

Belle constance pour le GeForce GTS 250 qui conserve sa troisième place une fois les options de filtrage actives. Face à son concurrent direct, le Radeon HD 4850, le GeForce GTS 250 est 36 % plus véloce en 1920x1200 ! Tout de même !

Left 4 Dead - FSAA 4x - AF 16x

02028574-photo-test-geforce-gts-250-left-4-dead-aa.jpg

Retour de nos amis les zombies avec cette fois-ci l'activation des fonctions de filtrage. Pas de grande surprise, le trio de tête reste inchangé et le GeForce GTS 250 affiche tout de même de belles performances. En 1920x1200, la carte est 9 % plus rapide que le Radeon HD 4850 d'AMD. Face au GeForce 8800 GT, les performances du GeForce GTS 250 sont 25 % supérieures en 1680x1050.

Quake Wars - Enemy Territory - v1.5 - FSAA 4x - AF 16x

02028578-photo-test-geforce-gts-250-quake-wars-aa.jpg

Si jusqu'à présent le GeForce GTS 250 trustrait la troisième position, ce n'est plus le cas avec Quake Wars, la carte terminant quatrième. Elle est à égalité presque parfaite avec le Radeon HD 4850 dès lors que la résolution dépasse les 1680x1050. Face au GeForce 8800 GTS 512 Mo, dont il partage les caractéristiques, le GeForce GTS 250 est 9 % plus véloce.

World In Conflict - v1.010 - FSAA 4x - AF 16x

02028582-photo-test-geforce-gts-250-world-in-conflict-aa.jpg

Refermons cette troisième et dernière page de test avec World In Conflict, testé avec les fonctions de filtrage activées depuis les menus du jeu. Le GeForce GTS 250 reprend ici sa troisième place devançant sensiblement le Radeon HD 4850 sauf en 1920x1200 ou celui-ci affiche un sursaut d'orgeuil. Globalement, le GeForce GTS 250 est ici 13 % plus performant que son prédécesseur le GeForce 8800 GTS 512 Mo.

Consommation

Comme pour chaque test de carte graphique, nous avons eu à coeur de vérifier la consommation électrique de nos divers protagonistes. Pour ce faire nous mesurons, au moyen d'un wattmètre, la consommation globale du système. D'abord au repos... puis en charge lors d'un test 3DMark Vantage en 2560x1600.

 Radeon HD 4850 512 MoRadeon HD 4890GeForce 8800 GTGeForce 8800 GTS 512 MoGeForce GTS 250GeForce GTX 260
Conso au repos168 Watts196 Watts173 Watts177 Watts152 Watts176 Watts
Conso en charge264 Watts301 Watts232 Watts268 Watts239 Watts271 Watts


On remarque immédiatement la baisse de consommation électrique en faveur du GeForce GTS 250 qui, grâce à sa finesse de gravure supérieure, consomme au repos en moyenne 25 Watts de moins que les GeForce 8800. En charge, le GeForce GTS 250 est aussi le contrôleur graphique qui consomme le moins avec le GeForce 8800 GT.

Conclusion

Inutile la GeForce GTS 250 ? Oui et non... Certes nous sommes en présence d'une énième version remaniée du G92 que l'on retrouve au cœur des GeForce 8800 GT et 8800 GTS 512 Mo sorties à l'automne 2007 ! C'est dire si cela commence à dater ! Et alors que le passage à une finesse de gravure supérieure, en l'occurrence le 55 nm, aurait pu permettre à NVIDIA de revoir largement les spécifications du G92 à la hausse, il n'en est... toujours... rien ! Les fréquences de fonctionnement de la puce évoluent en effet de manière très modérée ce qui fait qu'au final le GeForce GTS 250 est à peine 5 % plus rapide que le GeForce 8800 GTS 512 Mo dans certaines conditions. Certes, dans d'autres cas de figure, le gigaoctet de mémoire permet des gains plus importants, notamment sous Crysis où l'on observe des deltas de 12 % entre les deux cartes.

Mais reste un vrai problème... L'appellation commerciale de cette carte est tout simplement trompeuse ! Car finalement, le GeForce GTS 250 n'a rien de familier avec les puces GeForce 200 que l'on retrouve au cœur des GeForce GTS 260, 275, 285 et 295. Non, NVIDIA renomme un produit existant, déjà ancien, en tentant de le faire passer pour neuf... Il n'en est hélas rien et le GeForce GTS 250 n'est que la conséquence des choix opérés lors de la conception des puces GeForce de la série 200. En faisant une puce trop ambitieuse, car trop complexe, NVIDIA s'est privé de la possibilité de la décliner. Du coup, le GeForce GT200 reste cantonné sur le haut de gamme alors que la firme au caméléon ne peut proposer que des puces basées sur l'architecture GeForce 8, alias G80, sur l'entrée et le milieu de gamme. La stratégie aurait pu fonctionner... mais c'était sans compter sur l'agressivité renouvelée d'AMD. AMD qui lui propose des puces graphiques exploitant DirectX 10.1, une spécificité toujours absente des puces NVIDIA.

Vendu dans les 150 euros TTC, le GeForce GTS 250 dans sa version 1 Go fait certes mieux que le Radeon HD 4850 muni de 512 Mo, mais il est aussi plus cher. Dès lors, si la carte de NVIDIA semble bien positionnée en terme de performances, son prix nous paraît un rien trop élevé pour réellement convaincre.

NVIDIA GeForce GTS 250

4

Les plus

  • Bonnes prestations
  • Quantité de mémoire vidéo

Les moins

  • Pas de support DX 10.1
  • Nom commercial trompeur

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort8



  • Venez discuter de ce dossier dans le forum
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

eBay obtient la part de Yahoo dans Gmarket
  Sherlock Holmes Contre Jack l'Éventreur  se montre
Affaire « Sale Pute » : V. Létard veut légiférer
Mastercard lance son application pour iPhone et iPod touch
Le réseau Paris Business Angels bouderait-il les TIC?
Mozilla : bientôt des onglets latéraux pour Firefox ?
Rumeur :  Sybéria 3  un poisson qui a la vie longue ?
Le plein de captures pour  Aion : The Tower Of Eternity
IBM et Oracle rejoignent l'Europe contre Microsoft
Firefox serait le moins sécurisé des navigateurs
Haut de page