Preview de Terminator Renaissance : un Sky pas très net ?

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
16 janvier 2009 à 18h30
0
012C000001872592-photo-terminator-renaissance.jpg
Si le troisième opus de la série a déçu de nombreux fans, la sortie d'un nouveau Terminator au cinéma est un événement comme les salles obscures en connaissent assez peu. Dans le jeu vidéo c'est grosso modo la même chose du fait de la puissance de la licence, mais force est de reconnaître que si elles se vendent plutôt bien, ces adaptations sont rarement des réussites. Les Suédois de Grin, partenaire d'Halcyon Company, se sont attelés à la lourde tâche de réaliser un titre sous licence de qualité et à quelques semaines / mois de la sortie, ils nous ont convié à une petite présentation de leur bébé.

« You've been terminated »

Afin de ne pas faire tourner pour rien la machine marketing, Terminator Renaissance sortira à la fois sur nos plateformes de jeu et au cinéma. Autrement dit, le long métrage comme les jeux vidéo (PC, Playstation 3 et Xbox 360) seront disponibles, sauf accident de dernière minute, le 3 juin prochain. Toutefois, l'histoire à la base du jeu vidéo ne sera pas un calque du scénario du film de McG, les développeurs ont bien insisté sur ce point dès le début de la présentation. Bien sûr, les protagonistes seront sensiblement les mêmes et l'honorable John Connor (Christian Bale au cinéma) sera évidemment opposé au terrifiant Skynet, mais les événements comptés dans le jeu vidéo démarrent deux ans avant le début du film, en 2016 pour être tout à fait exacts.

012C000001872594-photo-terminator-renaissance.jpg
012C000001872590-photo-terminator-renaissance.jpg

Sur le principe, cette technique a au moins un avantage : ne pas se gâcher la surprise du film en jouant au jeu ou inversement. Dans la pratique, les scénaristes risquent de se heurter à un problème majeur : comment nous compter la guerre contre Skynet sans terminer par la victoire de l'un ou l'autre des deux camps puisque cette guerre est justement le propos du film ? Les développeurs nous ont apporté un début de réponse en indiquant clairement que le scénario du jeu ne trancherait pas les débat et que la problématique était plutôt de regonfler le moral des troupes humaines. En effet, complètement dépassés technologiquement et numériquement par les armées de Skynet, les Humains l'ont un peu mauvaise en début de partie.

012C000001872588-photo-terminator-renaissance.jpg
Pour redonner du baume au cœur de l'Humanité, le joueur pourra compter sur un système de jeu qui n'est pas sans rappeler l'une des références du moment sur Xbox 360 : Gears Of War. La majeure partie du jeu et l'essentiel de notre présentation consiste effectivement à reproduire les principes du jeu d'Epic Games à savoir la gestion des zones de couverture pour attaquer dans les meilleures conditions possibles. Hélas, si sur le papier s'inspirer d'un tel titre n'est pas une mauvaise idée, dans la pratique nous n'avons pas été plus convaincus que cela. Sur le plan technique tout d'abord et même si les développeurs ont encore un peu de temps devant eux, l'ensemble accuse le coup et on est assez loin des prouesses d'Epic Games.

Durant les quelques niveaux que nous avons pu découvrir, l'animation nous a semblé hésitante et le niveau de détails loin d'être exemplaire. Cela dit, le plus gênant est à classer dans les impressions et nous avions toutes les peines du monde à retrouver l'atmosphère « fin du monde » rendue par la bande-annonce du film. Au niveau du gameplay, les développeurs de Grin se sont focalisés sur la gestion des couvertures et le joueur doit impérativement se planquer derrière différents éléments du décor pour s'en sortir. Ainsi planqué, il ne craint pas les tirs ennemis et peut décider de la suite des événements : tir en aveugle, lancer de grenades, déplacement latéral pour atteindre une autre zone de couverture ou mouvement vers l'avant pour attaquer.

012C000001872584-photo-terminator-renaissance.jpg
012C000001872586-photo-terminator-renaissance.jpg

Ce schéma tout ce qu'il y de plus simpliste ne serait pas forcément un problème (après tout il s'agit d'un jeu d'action) si l'ensemble n'apparaissait pas aussi bancal. Ainsi, l'intelligence artificielle des ennemis semblait pour le moins limitée et, planqué derrière son muret, c'est comme si notre hôte pouvait rester immobile sans que les Hunter Killers ne puissent jamais l'atteindre : ces imbéciles continuaient à faire feu de la même manière sans discontinuer jusqu'à ce que notre hôte décide de déplacer son personnage. Plutôt gênant, ce problème était observable sur chacune des séquences présentées. On notera en revanche que selon les robots rencontrés, il faut adopter des techniques combats différentes.

L'approche ne sera évidemment pas la même selon que l'on attaque un robot humanoïde comme le T-600 (un Terminator moins avancé que ceux des trois premiers films et que l'on retrouvera dans le quatrième) ou des drones de type wasps voire les puissants Hunter Killers. Afin de varier un peu les plaisirs, les développeurs ont d'ailleurs intégré des séquences à bord de véhicules et au cours desquelles il faut mitrailler les robots envoyés par Skynet. Si elle ne sont pas très originales, ces séquences manquaient surtout de « patate », la faute peut-être à une bande-son encore très loin d'être finalisée. Espérons d'ailleurs qu'il en soit de même de la gestion de la physique ou de la destruction des éléments du décor : deux éléments pour ainsi absents de la démo qui nous a été faite du jeu. Une démo / premier contact dont on ne peut hélas pas retenir grand-chose de franchement positif en dehors de la fameuse musique propre à la licence... Les premières notes ont suffit à faire monter l'ambiance, espérons que les développeurs auront les ressources pour que le soufflé ne retombe pas !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Clubic Week : Steve s'en va et Lara se déshabille
Dialog : Windows 7, 4e licence 3G et Wagwire
L'actu de la semaine sous la plume de Flock
Test de  Grand Theft Auto IV  PC : l'heure des comptes
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
Découvrez les nouvelles fonctions de Norton 360 3.0
Noël 2008 : les français ont dépensé un milliard d'euros en plus sur Internet
Débarrassez-vous une fois pour toute d'un logiciel
L'Europe lance son
Britney Spears recrute un accroc aux réseaux sociaux
Haut de page