palmOne LifeDrive : une médiathèque dans la poche

Julien
16 septembre 2005 à 18h25
0
0000008C00144733-photo-palmone-lifedrive-2.jpg
Au milieu des années 90, un constructeur américain d'habitude spécialisé dans les modems a une idée un peu folle. Il conçoit une sorte d'assistant numérique compact capable de stocker rendez-vous, contacts et autres notes prises sur le vif. Le produit en question répond au nom de Palm Pilot et porte la griffe US Robotics. Le succès du Palm est immédiat et avec lui naît ou renaît un nouveau type de périphériques : les assistants personnels intelligents. Malgré le succès et la reconnaissance, la vie de la division Palm est on ne peut plus mouvementée. Elle connaîtra divers rachats, notamment par , avant de pouvoir voler de ses propres ailes.

Il y a quelques semaines, palmOne renouvelait ses gammes et lançait le LifeDrive, un tout nouveau genre d'assistant numérique à mi-chemin entre le traditionnel palm et... l'iPod ! En effet, avec le LifeDrive, palmOne a pour ambition de proposer une machine à la vocation multimédia claire, nette et sans détour. La clef du succès selon palmOne ? L'intégration d'un disque dur de 4 Go pour permettre à tout un chacun de trimballer son contenu numérique dans ses déplacements. Le point sur ce nouveau joujou.

0000014000144734-photo-palmone-lifedrive-3.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top