palmOne LifeDrive : une médiathèque dans la poche

16 septembre 2005 à 18h25
0
0000008C00144733-photo-palmone-lifedrive-2.jpg
Au milieu des années 90, un constructeur américain d'habitude spécialisé dans les modems a une idée un peu folle. Il conçoit une sorte d'assistant numérique compact capable de stocker rendez-vous, contacts et autres notes prises sur le vif. Le produit en question répond au nom de Palm Pilot et porte la griffe US Robotics. Le succès du Palm est immédiat et avec lui naît ou renaît un nouveau type de périphériques : les assistants personnels intelligents. Malgré le succès et la reconnaissance, la vie de la division Palm est on ne peut plus mouvementée. Elle connaîtra divers rachats, notamment par , avant de pouvoir voler de ses propres ailes.

Il y a quelques semaines, palmOne renouvelait ses gammes et lançait le LifeDrive, un tout nouveau genre d'assistant numérique à mi-chemin entre le traditionnel palm et... l'iPod ! En effet, avec le LifeDrive, palmOne a pour ambition de proposer une machine à la vocation multimédia claire, nette et sans détour. La clef du succès selon palmOne ? L'intégration d'un disque dur de 4 Go pour permettre à tout un chacun de trimballer son contenu numérique dans ses déplacements. Le point sur ce nouveau joujou.

0000014000144734-photo-palmone-lifedrive-3.jpg

Design de la bête

0000014000144732-photo-palmone-lifedrive-1.jpg
Livré dans une petite boîte carrée, le LifeDrive impressionne dès le déballage par ses dimensions assez peu communes. Il s'agit en effet d'un très beau bébé de 12 cm de longueur, ce qui reste encore assez standard, mais dont l'épaisseur atteint tout de même les 2 cm pour une largeur légèrement supérieure à 7 cm. Côté poids, le LifeDrive accuse un peu plus de 190 grammes sur la balance ce qui le place d'emblée dans la catégorie des PDA les plus lourds. Outre ses mensurations généreuses, le LifeDrive fait sensation grâce à son écran plutôt imposant de 9,5 cm de diagonale qui est surmonté d'une petite diode témoignant de l'activité du Palm. La qualité de la finition n'est pas non plus en reste : la robe gris argenté est tout simplement magnifique et lorsque l'on retourne l'appareil on découvre deux petits patins en caoutchouc et un dos constellé de trous visant à laisser passer le son du haut parleur intégré. Sous l'écran figurent quatre boutons semblant surgir de nulle part comme s'ils étaient en relief avec en leur centre un bouton de navigation dit « 5 way Navigator ». Assez souple, celui-ci permet de se déplacer facilement dans vos applications et sa partie centrale sert à la validation. Les autres boutons permettent un accès à diverses activités, le premier d'entre eux offrant avec la première pression un accès aux applications, tandis qu'une seconde pression affiche la liste des logiciels disponibles. Pour les autres boutons, on trouve un accès à l'application listant les fichiers médias présents sur le LifeDrive, un accès aux fichiers et enfin un bouton pouvant lancer le lecteur multimédia fourni ou effectuer une autre action, selon vos desiderata.

On retrouve sur la tranche latérale gauche du LifeDrive un bouton pour rapidement enregistrer une note vocale et un second permettant de changer l'orientation de l'affichage : portrait ou paysage. Il est important de noter que contrairement à un PocketPC sous Windows, le changement d'orientation est ici instantané dès le bouton enfoncé. Si la tranche droite du LifeDrive est dépourvue de bouton, son sommet accueille le stylet qu'une simple pression permet de dégager de son rangement. Stylet métallique qui s'avère d'ailleurs relativement confortable en main. Le sommet de la machine comporte en son centre une sorte de base noire regroupant un lecteur de cartes SecureDigital, un port infrarouge, et le bouton de mise en route avec position verrouillage. Enfin, le socle du dernier bébé de palmOne regroupe une prise casque (que l'on aurait bien vue au sommet d'ailleurs), un bouton de remise à zéro ainsi que la connectique propriétaire pour relier le LifeDrive soit à son chargeur soit à votre PC.

0000011800144742-photo-palmone-lifedrive-4.jpg
0000011800144743-photo-palmone-lifedrive-5.jpg

palmOne LifeDrive


La partie technique...

Au fil du temps et des évolutions, la plate-forme matérielle des Palm s'est rapprochée de celles des PocketPC. Si bien que le LifeDrive qui nous préoccupe aujourd'hui est animé par un processeur Intel XScale à 416 MHz. Mais toute l'originalité de ce LifeDrive vient de son disque dur embarqué de 4 Go : il s'agit d'un MicroDrive Hitachi dont la capacité effectivement disponible pour l'utilisateur est de 3,85 Go. En effet, Palm mobilise 64 Mo de l'espace de son disque dur pour la « program memory » où sont stockées les données des applications Palm. L'avantage est qu'en cas d'épuisement de la batterie, les données ne sont pas perdues. Mais l'inconvénient majeur concerne la réactivité du système qui s'avèrera dans certains cas assez lent, puisqu'il devra d'abord accéder au contenu de la « program memory » avant de le recopier dans la vraie RAM - d'une capacité de 32 Mo -, qui agit ici plus comme une mémoire cache. Selon nos tests le débit en écriture du LifeDrive est de 1,42 Mo par seconde quand un iPod mini affiche un débit de près de 6 Mo/s et une PSP un débit de 318Ko/s. Continuons notre tour du propriétaire par l'écran tactile, basé sur une dalle TFT transréflective de 65 536 couleurs pour une résolution de 320x480. Globalement, si l'écran affiche une très bonne définition, il est moins lumineux que celui d'un Toshiba e800/830 par exemple ou que celui des Treo 650.

00046445-photo-disque-ibm-microdrive.jpg

Disque MicroDrive Hitachi

Question connectique et outre le lecteur de SecureDigital intégré compatible SDIO/MMC, palmOne propose une prise en charge radio complète avec gestion du WiFi et du Bluetooth. Pour ce qui est du WiFi, il faudra faire avec du i802.11b alors que le Bluetooth est supporté en version 1.1. Pour ce qui est des accessoires livrés par palmOne, on retrouve dans la boîte un chargeur avec trois adaptateurs de prise électrique (États-Unis, Royaume-Uni...), une housse et un câble USB avec le fameux bouton HotSync de synchronisation. PalmOne n'a vraisemblablement pas jugé utile de livrer son LifeDrive avec une station d'accueil. L'alimentation de l'appareil passe par une batterie Lithium-Ion 1660mAh non interchangeable et à l'inverse d'un Qtek S100 celle-ci ne se recharge pas par le port USB. Puisque l'on parle de l'alimentation, l'autonomie de l'appareil est relativement bonne puisque nous avons pu profiter de plus de sept heures de musique non stop en mode MP3 à volume moyen ! Il est vrai que le LifeDrive éteint automatiquement l'écran au bout de quelques secondes d'inactivité mais au final l'autonomie est assez satisfaisante. En utilisation Wi-Fi, la mesure de l'autonomie est plus délicate puisque dès que vous sortez d'une application utilisant la connexion internet, comme la navigateur Blazer, le circuit radio est automatiquement coupé. Dans cette configuration nous avons profité d'une autonomie supérieure à 3h.

000000A000144816-photo-palmone-lifedrive-14.jpg

Un système d'exploitation bien léché et fort garni : Palm OS

0000008C00144735-photo-logo-palm.jpg
Pour ce nouveau Palm, palmOne livre la version 5.4 du système Palm OS, nom de code Garnet. En naviguant à travers le système on retrouve très rapidement l'univers Palm avec son concept toujours aussi intuitif, mais parfois quelque peu minimaliste. On pense bien sûr aux barres de menu qui sont masquées par défaut ou aux modes de saisie toujours plus nombreux et pas forcément faciles d'accès comparativement à un PocketPC. Dans les dernières versions de l'OS, on a toutefois vu apparaître quelques raffinements supplémentaires. Ainsi, on a dorénavant la possibilité de changer l'arrière-plan et l'on trouve en bas de l'écran une barre de boutons qui propose divers raccourcis vers les fonctions principales de l'appareil : retour à l'accueil, accès au module de recherche, affichage des menus, affichage de l'heure, activation/désactivation des modes Bluetooth et WiFi ou bien encore affichage des divers modes d'entrée. Au sommet de l'écran, le système indique, sur la page d'accueil et via une représentation visuelle, le niveau de la batterie, alors qu'on retrouve l'heure sur le côté gauche. Cela fait doublon avec l'heure déjà présente sur la barre d'outils inférieure, mais il est vrai que sur cette dernière, le clic provoque l'affichage de la quantité de mémoire disponible et permet de rapidement régler la luminosité et le volume sonore. Le réglage du son n'est pas des plus pratiques puisque le raccourci horloge permet seulement de choisir entre le mode actuel, le mode silencieux ou le mode tout désactivé. Il n'y a pas de réglage global du volume via une glissière comme sur un appareil Windows Mobile notamment... Dommage !

000000DC00144815-photo-palmone-lifedrive-13.jpg
000000DC00144826-photo-palmone-lifedrive-15.jpg

Page d'accueil PalmOS 5.4


Pour le reste, le LifeDrive est livré avec un nombre d'applications satisfaisant qui regroupe à peu près tout ce qu'il faut pour un usage multimédia digne de ce nom. On retrouve ainsi le navigateur Web Blazer en version 4.1 qui offre un affichage relativement rapide des pages Web. Lors du chargement, un indicateur de progression apparaît, indiquant la taille en kilo-octets de la page que vous souhaitez consulter. Le navigateur est d'ailleurs capable de simplifier les pages web, via le mode « optimisé », qui adapte le contenu des pages web à la configuration de l'écran. Le mode « étendu » reste disponible et respecte, lui, la charte graphique des sites visités. Pour les courriers électroniques, il faut passer par le client Versamail, ici en version 3.1, qui contrairement au client par défaut d'un PocketPC est capable d'afficher les emails au format HTML. Palm n'a pas oublié les fonctions de gestion des documents avec l'inclusion de l'application Documents To Go 7 : celle-ci permet d'ouvrir, de modifier ou bien de créer des fichiers Word, Excel ou PowerPoint sur son Palm, et le moins que l'on puisse dire est qu'elle rend de fiers services ! Dommage toutefois que le support des PDF ne soit pas totalement au point puisqu'il faut d'abord convertir sur le PC ce genre de fichiers... palmOne propose par ailleurs un gestionnaire de fichiers et celui-ci est capable d'ouvrir les fichiers affichés en lançant l'application leur correspondant d'un simple clic. On notera que pour les fichiers musicaux, un mini lecteur apparaît dans une nouvelle fenêtre permettant ainsi l'écoute du morceau sélectionné.

000000DC00144836-photo-palmone-lifedrive-21.jpg

Consultation d'un document Word

LifeDrive ou le multimédia...

Passons maintenant à l'aspect multimédia de ce LifeDrive dont la clé de voûte est bien sûr le disque dur de 4 Go. Pour vous donner une idée de ce que cela représente, sachez que les 4 Go du LifeDrive peuvent accueillir jusqu'à 1 500 morceaux de musique, 8 heures de vidéo, ou bien encore plus de 5 000 photos. Voilà de quoi faire ! Autre point appréciable, l'insertion d'une carte SecureDigital provoque l'apparition systématique d'un assistant baptisé « compagnon de l'appareil photo » qui permet de copier les photos de votre carte sur le LifeDrive, de les envoyer à l'ordinateur ou bien de visualiser photos et vidéos sur le périphérique. La consultation des photos (au format BMP, GIF & JPEG) se fait par l'entremise de l'application médias qui affiche pour chaque photo une vignette de prévisualisation. Ici, l'affichage est relativement lent surtout si la résolution initiale des photos est élevée. L'application permet de plus de gérer des albums, d'organiser des diaporamas, mais aussi d'envoyer les photos sélectionnées par courrier électronique. Toujours depuis le module Média, on peut consulter des vidéos (AVI, MPEG et ASF). Attention, en lecture vidéo aucune commande n'est disponible. Gros atout du LifeDrive, si la synchronisation des fichiers multimédias est supportée par la fonction HotSync, le LifeDrive peut fonctionner comme un disque dur externe. Pour cela, il suffit d'activer l'application « Mode Lecteur » qui transforme le LifeDrive en un périphérique USB amovible. C'est très bien vu de la part de palmOne puisque de la sorte votre LifeDrive devient pour Windows un disque dur USB externe !

000000DC00144827-photo-palmone-lifedrive-16.jpg
000000DC00144839-photo-palmone-lifedrive-23.jpg
000000DC00144840-photo-palmone-lifedrive-24.jpg

Consultation des images du LifeDrive et passage en UMS


En ce qui concerne la lecture des fichiers audio, palmOne nous propose, en lieu et place de RealPlayer, l'application Pocket Tunes en version 3.09. L'interface de Pocket Tunes est on ne peut plus agréable et elle n'est d'ailleurs pas sans évoquer un certain iTunes. Les commandes offertes par l'application de lecture MP3 vont à l'essentiel, une habitude chez palmOne, avec un bouton lecture, des boutons précédent/suivant, un mode aléatoire (tout de même !), un bouton de réglage du volume et un autre permettant de passer en mode gestion de liste de lecture. Ici, on peut demander à Pocket Tunes de rechercher les fichiers musicaux présents sur le LifeDrive et ajouter ceux de son choix à la liste de lecture. Une fois la liste créée, on peut l'éditer pour rajouter des éléments ou en supprimer. En mode lecture, le contenu de la liste de lecture s'affiche en bas des commandes de Pocket Tunes. Un clic sur une chanson permet de la lire directement, mais hélas les temps d'accès assez élevés du disque dur ont tendance à ralentir sensiblement l'opération puisqu'il faut parfois compter entre une et trois secondes pour passer d'une chanson à l'autre : on est loin de la quasi-instantanéité d'un iPod. Dans le même esprit, si pendant que vous écoutez vos morceaux favoris il vous vient l'idée (saugrenue ?) de lancer une application palm, des micro-coupures apparaissent dans ce cas de temps à autre. Enfin et c'est tout de même décevant pour un périphérique qui se veut multimédia, le LifeDrive n'offre qu'un seul et unique jeu de... solitaire ! On a connu plus palpitant !

000000DC00144832-photo-palmone-lifedrive-20.jpg

PocketTunes dans le feu de l'action


Au-delà du multimédia ; d'autres fonctionnalités...

Le multimédia n'est pas la seule application de ce LifeDrive qui, comme tout Palm digne de ce nom, affiche vos contacts, rendez-vous, tâches, mémos vocaux et autres notes saisies sur le vif. On trouve bien sûr une calculatrice, mais aussi une application permettant de suivre au jour le jour vos dépenses, chose toujours pas prévue en standard sur Windows Mobile. Utiles si votre téléphone Bluetooth est à porté, les applications SMS et composeur permettent respectivement d'écrire et de recevoir des SMS mais aussi de composer des numéros de téléphone. Côté PC palmOne livre la suite logicielle Palm habituelle qui n'est toujours pas capable, par défaut, de synchroniser les contacts avec Microsoft Outlook. C'est fort dommage ! On retrouve tout de même dans cette suite logicielle un nouveau composant : le LifeDrive Manager. Celui-ci permet d'explorer le contenu de votre LifeDrive sans toutefois pouvoir y accéder puisqu'il faudra d'abord copier le fichier en question sur votre PC.

0000010400144746-photo-palmone-lifedrive-lifedrive-manager-3.jpg

Application LifeDrive Manager


Mais il vous permet surtout d'envoyer des fichiers vers votre LifeDrive par simple glisser/déposer en offrant une fonction de synchronisation. À la prochaine connexion du LifeDrive, si l'un des fichiers a été modifié (que ce soit sur le PC ou sur le palm), il sera automatiquement mis à jour. Lors de l'envoi d'une vidéo, le logiciel propose une fonction de conversion qui adaptera votre vidéo initiale à votre Palm et la sauvegardera au format ASF. On retrouve la même fonction de conversion avec les fichiers images pour les adapter à la résolution de l'écran du LifeDrive.

000000A000144744-photo-palmone-lifedrive-lifedrive-manager-1.jpg
0000007800144745-photo-palmone-lifedrive-lifedrive-manager-2.jpg
0000007800144747-photo-palmone-lifedrive-lifedrive-manager-4.jpg

LifeDrive Manager en action


Dans un tout autre domaine, notez que la connectivité Wi-Fi ne nous a posé aucun souci durant nos tests. Nous avons ainsi pu nous raccorder à des réseaux 54g, et ce, qu'ils soient protégés par le WEP ou non.

000000DC00144830-photo-palmone-lifedrive-18.jpg
000000DC00144831-photo-palmone-lifedrive-19.jpg

Connexion Wi-Fi depuis le LifeDrive

Conclusion

Avec son nouveau LifeDrive, palmOne tente de rajeunir l'image de ses PDA tout en les dotant de fonctionnalités multimédias. L'idée d'inclure un disque dur de 4 Go dans un Palm est très séduisante puisque celui-ci peut dès lors remplacer votre actuel PDA, mais aussi votre baladeur tout en se comportant comme un disque d'appoint. Reste que dans les faits, l'utilisation normale du palm s'en trouve largement pénalisée, les temps d'accès étant particulièrement longs du fait notamment de transferts réguliers entre mémoire RAM et disque dur intégré. Plus lent, moins réactif, le LifeDrive déçoit... C'est d'autant plus dommage que palmOne avait à la base bien fait les choses avec la possibilité de faire fonctionner le LifeDrive en UMS (USB Mass Storage) lorsqu'il est relié à un PC ce qui constitue à nos yeux un trait de génie.

Au-delà de la lenteur du LifeDrive, dont il est la cause, le disque dur dont on se demande encore pourquoi il est limité à 4 Go et non 6 Go, rend le périphérique assez encombrant sans parler de son poids somme toute élevé, ce qui malgré le design très réussi de la bête, l'handicape un peu plus... On s'interroge par ailleurs encore sur l'absence d'écouteurs stéréo dans la boîte, point pourtant crucial pour une machine aussi orientée multimédia. Au final, ce LifeDrive, bien qu'éminemment séduisant sur le papier, ne saurait remplacer ni un baladeur MP3 ni un PDA... Un dernier argument, assez inatendu, pourra toutefois plaider en sa faveur : il s'agit du prix. En effet, à 499 euros, le LifeDrive n'est certes pas donné mais son tarif est assez agressif, notamment face aux offres concurrentes de type PocketPC.

palmOne LifeDrive

4

Les plus

  • Très bonne autonomie en MP3
  • Design/finition irréprochables
  • WiFi/Bluetooth intégrés

Les moins

  • Capacité HD limitée à 4Go
  • Manque de réactivité
  • Pas de casque fourni

0

Peformances6

Ergonomie8

Fonctionnalités8



Ce produit vous intéresse ? Retrouvez-le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du palmOne LifeDrive
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Linus Torvalds perd une bataille pour le nom Linux
Monolith a terminé F.E.A.R.
Trackmania Original en open bêta !
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
Plus de clés USB à base de mini-disques durs
Une faille de plus pour Internet Explorer
Microsoft s'acharne contre Adobe ?
Traxdata baisse le prix des DVD+R DL oui mais ...
2ème prise : Linksys lance le WRT54GX2
Les premiers benchs du Radeon X1800 (màj)
Haut de page