Le 5 mégapixels pour tous : 8 modèles sur le grill

10 mai 2005 à 15h49
0

Konica Minolta Dimage X50 : un poids-plume bien équilibré

Le X50 présente un design ramassé. Presque carré (83,5 x 62), très compact, c'est le poids plume de notre comparatif (125g, sans carte ni batterie). Son zoom optique interne fait qu'il conserve sa ligne de 23,5mm en toutes circonstances.

012C000000127275-photo-dimage-x50-face.jpg
012C000000127274-photo-dimage-x50-dos.jpg

Son aspect est raffiné et son boîtier métallisé mat est disponible en différents coloris : argent, rouge, noir et bleu. Les caches carte et batterie sont métallisés et s'intègrent esthétiquement au boîtier.

Sur la face supérieure, on trouve le sélecteur de modes : « enregistrement photo », « programmes résultats », « enregistrement vidéo et audio », ainsi que le déclencheur.

012C000000127273-photo-dimage-x50-dessus.jpg

Sur la face arrière, le zoom se présente sous la forme d'un commutateur (W : vers le grand-angle, T vers la position téléobjectif). On l'actionne avec le pouce, on fait la mise au point avec l'index : c'est donc deux doigts différents qui sont mobilisés pour le mettre en œuvre. Le zoom marque, à chaque changement, un temps d'ajustement préjudiciable à la capture de l'image.

00124981-photo-dimagex50-menu4.jpg

Le zoom se matérialise sous la forme d'une barre verticale allant de W (wide angle) à T (téléobjectif) qui « matérialise » la position sur l'échelle focale et permet de savoir quelle latitude de mouvement il reste.

La touche "Display" permet de masquer les informations présentes sur l'écran LCD et d'économiser l'énergie en suspendant l'affichage de l'écran. La touche centrale du contrôleur permet la validation, la touche supérieure le réglage du flash, la touche inférieure la sélection de la cadence d'acquisition de l'image.

Sa signalétique, essentiellement à base de pictogrammes est très sobre ; elle fait appel à un code couleur simple : blanc pour la prise de vue, vert pour la lecture. Les boutons présentent des contours aigus qui permettent un bon repérage tactile. Attention néanmoins lors de la prise de vue, car le format plat et peu épais de l'appareil fait que l'on passe facilement le doigt devant l'objectif ou devant le flash.

Des réponses simples aux situations quotidiennes

Le mode « auto » du Dimage X50 est le plus complet. Il permet d'intervenir sur tous les paramètres : type de mesure, sensibilité, Balance des blancs, correction d'exposition.
Les touches droite et gauche du contrôleur servent uniquement à la navigation, mais on peut leur attribuer au choix un de ces paramètres :
- type de mesure (multizone ou spot),
- sensibilité (50, 100, 200, 400, variant entre 50 et 160 lorsqu'« auto » est sélectionné),
- balance des blancs (automatique, jour, nuageux, tungstène, fluorescent),
- correction d'exposition (de -2 à +2 variant par incréments de 0,3 EV).

00124979-photo-dimagex50-menu2.jpg

Il est possible de configurer les touches latérales de la commande quadri-directionnelle.

Étant donné que chacun de ces paramètres fait également l'objet d'une entrée spécifique dans le menu, on peut les combiner et choisir sur les touches celui que l'on fera varier le plus souvent (mais cela ne fonctionne plus dès qu'on est en programme résultat !). Cette fonction est astucieuse, et permet à l'utilisateur de disposer d'un réglage spécifique à portée de main.

Les modes de type programme résultat optimisent l'exposition, la balance des blancs et le traitement de l'image pour les sujets et des conditions de prises de vues suivants :
- Portrait : optimisé pour reproduire des tons chauds, doux de la peau avec un léger flou, de l'arrière-plan.
- Sport : utilisé pour capturer des actions rapides en optimisant la vitesse d'obturation.
- Paysage : optimisé pour produire des photos de paysage de grande netteté avec une grande profondeur de champ. Utilisé en extérieur avec un éclairage lumineux.
- Coucher de soleil : optimisé pour reproduire les couleurs riches et chaudes d'un coucher de soleil.
- Super Macro : pour des vues rapprochées jusqu'à 6 cm.
- Portrait de nuit : pour des scènes nocturnes sombres et subtiles.
- Texte : pour des reproductions de textes en noir et blanc.

00D2000000125037-photo-x50-cropsanstexte.jpg
00D2000000125039-photo-x50-cropavectexte.jpg

Sans puis avec le mode Texte (crop 100 %).
L'utilisation du mode "Texte" améliore sensiblement la lisibilité des écrits.
Il pourra être judicieusement utilisé par les amateurs de bibliothèques !

Dans les modes avance en continu UHS et mosaïque, aucun réglage n'est possible.

En mode « lecture »
La touche « lecture » permet l'affichage des images, éventuellement sous la forme de vignettes (jusqu'à 6). Dans ce mode lecture, les images peuvent être effacées une à une (touche supérieure du contrôleur), ou pivotées (touche inférieure du contrôleur). L'utilisation du zoom permet d'agrandir l'image jusqu'à 6 fois. Le X50 ne propose pas la rotation automatique des images dans le sens de lecture. La touche « Affichage » permet de mettre en veille l'écran, de masquer ou d'afficher les indications relatives à l'image.

L'offre est cohérente, et répond avec beaucoup de simplicité aux besoins élémentaires de tous. Un utilisateur averti pourra s'éprendre de ce boîtier, tout en regrettant peut-être l'absence de Bracketing d'exposition ou de balance manuelle.

Une offre limitée, mais sans redondances entre logiciel et appareil

À partir de l'appareil, l'utilisateur du X50 pourra recadrer ses images (mode « prise de vue » > menu « setup »), ajouter en surimpression des « bulles » ou icônes, ajouter une légende audio. L'utilisation de la fonction « copie eMail » générera, dans un nouveau dossier, une copie compressée de l'image originale sous la forme d'un fichier standard de 640 x 480. Les fonctions DPOF permettront de préparer l'impression des fichiers en indiquant pour chacun le nombre de tirages souhaités.

Dimage viewer
Dimage Viewer est le logiciel fourni par Konica Minolta pour la visualisation et la modification des images. L'image sélectionnée s'ouvre dans une interface épurée. La partie droite de la fenêtre affiche l'histogramme des couches RVB ; elle est uniquement informative.

01A4000000125726-photo-x50-copie-ecran.jpg

Les réglages de netteté, luminosité, contraste, teinte, balance des blancs, histogramme et saturation sont accessibles sous différentes présentations.


Le Dimage Viewer n'offre pas de possibilités de recadrage, de correction par tampon voire de rectification de distorsions.
Lors de l'enregistrement, il est possible de choisir un taux de compression (de faible à élevée) : mais on ne dispose ni d'une prévisualisation de la qualité de l'image, ni d'indication de poids.

L'offre se partage entre le logiciel et l'appareil. Au Viewer les fonctions de correction d'image, à l'appareil celle de partage. La partie de l'offre à retenir est celle offerte par l'appareil lui-même, car elle répond aux besoins essentiels de partage et d'échange de l'image. On retiendra donc le recadrage, la fonction « copie eMail », et les réglages relatifs à l'impression DPOF qui feront gagner du temps à l'utilisateur. L'image délivrée par le X50 est directement exploitable, ce qui permet de relativiser l'offre sommaire de Dimage Viewer. Néanmoins, on regrettera l'absence d'outils de correction (tampon, distorsion) dont tout un chacun ressent souvent l'utilité.

Un écran souvent peu lisible

Le viseur du X50 est un viseur optique à image réelle. Peu lumineux et peu confortable, il délivre une image manquant de détails. Un écran ACL de 115 000 pixels et de 5,2 cm de diagonale complète la visée. Large et plat, l'écran s'inscrit esthétiquement dans le prolongement du boîtier. Certes ses dimensions sont confortables, mais l'image qu'il présente est souvent bruitée, notamment dans des conditions de faible luminosité ou lors de l'utilisation du zoom numérique, et sa définition est en retrait pas rapport à celle de nombreux appareils présents dans le comparatif. Le confort de visée n'est réel que pour les situations quotidiennes dans lesquelles la luminosité ne fait pas problème. En conditions de forte luminosité, l'écran est comme solarisé. Heureusement, la qualité de l'image capturée peut être évaluée de façon fiable grâce à l'agrandissement proposé en mode lecture.

La plage focale du X50 est de 37-105 mm. Le X50 dispose également d'un zoom numérique x 4,3, mais dont l'image interpolée manque de lisibilité. Le capteur est équipé d'un traitement de réduction du bruit numérique qui s'applique à toutes les expositions d'une seconde ou plus.

Différents indicateurs sont disponibles pour apprécier la qualité et la fiabilité de la mise au point ; lorsqu'elle est impossible, le signal de mise au point de l'écran ACL est rouge et le témoin lumineux du viseur est vert et clignote rapidement. Lorsque la vitesse de l'obturateur tombe en dessous du seuil pour lequel l'appareil peut être stabilisé à la main, l'indicateur de « Risque de bougé » s'affiche sur l'écran ACL, le témoin lumineux du viseur devient orange et clignote lentement.

Le X50 propose deux modes de mesure de la lumière. Une mesure multizone qui utilise 256 segments pour mesurer la lumière et la couleur, une mesure spot qui utilise une petite surface de l'image pour calculer l'exposition. Ce second mode sera sélectionné en appuyant sur la touche centrale du contrôleur. Un cercle plus restreint s'affichera alors sur l'écran ACL affichant ainsi la zone de mesure qui permettra une exposition précise d'un sujet spécifique sans être influencée par des hautes ou basses lumières dans l'image.

La mise en route de l'appareil est rapide (0,5 s), et le X50 se distingue en proposant plusieurs modes d'acquisition rapide de l'image. En entraînement continu, il peut capturer jusqu'à 4 images lorsque le déclencheur est actionné et maintenu. En mode entraînement en continu UHS, il capture jusqu'à 11 vues à la résolution 1280 x 960 en une seconde. L'écran est noir pendant la prise de vue, et les images s'affichent une à une à la fin de la rafale. Cette fonction est utile pour la décomposition de mouvements ou pour obtenir le cliché parfait sur des sujets en mouvements.

Conclusion

Le X50 propose des menus et des réglages équilibrés, sans fonctions inutiles ou avancées risquant d'effrayer l'utilisateur amateur. Léger et extrêmement compact, il est d'un encombrement dérisoire. C'est un appareil agréable et simple qui s'adresse à tous et dont les choix sont très cohérents.
Accédez aux pages de photo test Extérieur, Intérieur et Sensibilité.

Konica-Minolta Dimage X50

Les plus
+ Léger et peu encombrant
+ Simple d'utilisation
Les moins
- Image bruitée
- Qualité de la visée
Ergonomie
Fonctionnalités
Qualité d'image
3


Galerie

00D2000000125534-photo-x50-photos-tous-les-jours.jpg
00D2000000125536-photo-x50-photos-tous-les-jours-2.jpg
00D2000000125537-photo-x50-photos-tous-les-jours-3.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Images 1, Image 2, Image 3.

00D2000000125535-photo-x50-photos-tous-les-jours-1.jpg
00D2000000127733-photo-dimage-x50-photo-1.jpg
00D2000000125539-photo-x50-photos-tous-les-jours-5.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Images 4, Image 5, Image 6.



Spécifications

 Konica Minolta Dimage X50
CapteurCCD 1/2,5 pouces
5 millions de pixels effectifs
ObjectifOuverture : f/2.8 - f/5.0
Focale : 6,1 - 17,1 mm (eq. 37 - 105 mm)
ZoomOptique : x 2,8
Numérique : x 4,3
Dimensions/Poids83,5 (L) x 62 (H) x 23,5 (P) mm, 125 g sans batterie ni carte
SensibilitésAutomatique (50-160), 50, 100, 200, 400
Vitesse4 - 1/1000 sec
ModesAuto, vidéo, Programmes résultat (portrait, sport, paysage, coucher de soleil, super macro, portrait de nuit, texte)
Effets spéciauxCouleur, noir et blanc, sépia
Mesures de lumièreMultizone, spot
Système d'autofocusVidéo AF
Correcteur d'exposition-2 à + 2 IL par incréments de 1/3 IL
ViséeEcran ACL de 5,2 cm
Viseur optique à image réelle
Balance des blancsAutomatique, jour, nuageux, tungstène, fluorescent
AlimentationBatterie Konica Minolta NP-700 lithium-ion
Support d'enregistrementSecure Digital, MultiMediaCard
Video320 x 240
FlashAutomatique, automatique + correction des yeux rouges, fill-in, désactivé.
FormatsJPEG, vidéo JPEG (MOV), WAV, compatible DCF 1.0, DPOF, et Exif 2.2
Résolution2560 x 1920, 2048 x 1536, 1600 x 1200, 640 x 480
Fin, standard, économique
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
Le navigateur Microsoft Edge s'enrichit de nouvelles fonctionnalités
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Clap de fin pour Hadopi ? Le Conseil constitutionnel déclare ses pouvoirs contraires à la Constitution
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top