NVIDIA nForce 4 SLI Intel Edition

05 avril 2005 à 15h00
0
000000DC00123853-photo-nforce-4-sli-intel-edition-logo.jpg
Alors que l'industrie ne s'y attendait plus, NVIDIA a une fois de plus surpris son monde en annonçant, en novembre dernier, la signature d'un accord d'échange de licences avec Intel. La XBox avait en effet permis à NVIDIA de faire la démonstration qu'il savait également concevoir des chipsets pour la plate-forme Intel ce qui avait généré quelques spéculations autour d'un éventuel nForce dédié aux Processeurs Intel. Après plusieurs années de tractations, où les problèmes n'étaient pas tant technologiques que financiers, NVIDIA est finalement parvenu à se mettre d'accord avec Intel. Quatre mois après avoir décroché sa licence auprès du fondeur, NVIDIA lance aujourd'hui le nForce 4 SLI Intel Edition.

Le nom en surprendra plus d'un et tous ceux qui attendaient un nForce 5 en seront pour leurs frais. En conservant l'appellation nForce 4, NVIDIA a clairement voulu indiquer que les fonctionnalités de son chipset sont identiques qu'il se destine aux processeurs AMD ou aux processeurs Intel. Identiques, oui, mais pourtant quelques différences majeures existent entre le nForce 4 SLI Intel Edition et son grand frère, le nForce 4 SLI comme nous le verrons un peu plus loin.

NVIDIA nForce 4 SLI Intel Edition : Présentation

Connu sous le nom de code C19, le nForce 4 Intel Edition se décline pour le moment uniquement en version SLI, NVIDIA préférant se concentrer sur le segment du très haut de gamme. Il faut dire qu'à ce jour aucune solution SLI n'était disponible pour la plate-forme Intel et NVIDIA entend bien combler cette lacune. Premier chipset NVIDIA pour processeurs Intel, le nForce 4 Intel Edition se distingue du nForce 4 pour Athlon 64 de par son architecture. Là où le nForce 4 est mono-composant, le nForce 4 Intel Edition est constitué d'un northbridge et d'un southbridge ou plutôt d'un SPP et d'un MCP comme on dit chez NVIDIA. Ce qui pourrait sembler être un retour en arrière était pourtant rendu obligatoire vu qu'au contraire des Athlon 64, les processeurs Pentium 4 n'intègrent pas de contrôleur mémoire. Le plus gros des efforts fournis par les ingénieurs de NVIDIA a donc porté sur la mise au point d'un contrôleur mémoire performant et c'est justement sur ce sujet précis que l'on attend NVIDIA au tournant. D'autant qu'à la surprise générale, le nForce 4 SLI Intel Edition exploite de la mémoire DDR2 et non la DDR à laquelle NVIDIA nous a habitué depuis des lustres. La firme de Santa-Clara explique à ce sujet que la conception d'un chipset supportant à la fois la DDR et la DDR2 aurait exigé des compromis techniques qui auraient affecté négativement les performances.

000000F000123852-photo-nforce-4-sli-intel-edition-chip-shot.jpg

Architecture traditionnelle pour le premier chipset Intel de NVIDIA

Au delà du contrôleur mémoire, le nForce 4 SLI Intel Edition dispose de divers raffinements avec notamment la gestion du bus PCI-Express et le support du SLI. On retrouve également dans le nForce 4 Intel Edition les fonctions ActiveArmor et MediaShield c'est-à-dire la présence d'un pare-feu matériel et une prise en charge plutôt complète du RAID comme nous le verrons un peu plus loin.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Selon Epic Games, la PS5 est
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top