Soltek Qbic Mania EQ3901-300P

16 mars 2005 à 19h10
0
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Le Qbic EQ3901-300P est le premier MiniPC à base d'Athlon 64 à passer entre nos mains. Aussi et en attendant d'avoir d'autres modèles auxquels le mesurer, nous avons décidé de le comparer à une configuration de référence « de bureau ». Nous avons cependant pris soin d'équiper cette dernière d'une carte mère conçue autour du même chipset, le K8T800 Pro de VIA. Notre choix s'est porté sur l'Asus A8V que nous avons équipé pour l'occasion d'un Athlon 3800+ et de 2x512 Mo de mémoire Corsair 4400. Un disque dur Maxtor 80 Go 7200 tr/mn et une carte graphique XFX 6800 GT ont complété cette configuration qui s'est, bien sûr, retrouvée ensuite à l'identique dans le Soltek EQ3901-300P.

Performances dites « générales »



Sandra 2005 Pro


00121944-photo-soltek-eq3901-300p-sandra-2005.jpg

PCMark 2004


00121945-photo-soltek-eq3901-300p-pcmark-2004.jpg

Fréquement utilisés, Sandra 2005 et PCMark 2004 sont deux petits logiciels qui permettent d'avoir une petite idée des performances de sa machines selon des critères très particuliers. Dans un cas comme dans l'autre, nous avons décidé de nous concentrer sur les tests processeur, ainsi que sur les tests mémoire et les résultats sont tout à fait conforme. Extrêmement proche de la carte mère A8V signée Asus, le Soltek EQ3901-300P se comporte très bien même s'il est pour ainsi dire systématiquement un tout petit cran en retrait. L'intégration de l'Athlon 64 et du chipset VIA K8T800 Pro par Soltek ne semblent pas être critiquables.

Jeux et performances 3D


3DMark 2005 - Test processeur


00121946-photo-soltek-eq3901-300p-3dmark-2005.jpg

Véritable icône, quoique critiqué, des mesures 3D, 3DMark 2005 est un outil qui sollicite particulièrement la machine. Pour ce test, nous avons décidé de nous borner à expoiter les tests processeur et laisseront à nos jeux de référence le soin de tester le sous-système graphique. Pas très original, 3DMark 2005 vient simplement confirmer la très légère avance de notre configuration de référence sur le Soltek EQ3901-300P. L'écart reste cependant dérisoire.

Far Cry / Unreal Tournament 2003


00121947-photo-soltek-eq3901-300p-far-cry-ut-2003.jpg

RTCW Enemy Territory / Doom 3


00121948-photo-soltek-eq3901-300p-rtcw-doom-3.jpg

Nos quatre jeux de référence sont bien connus des joueurs / bencheurs et constituent des valeurs sûres dans ce domaine. Contrairement à ce que nous avions pu observer précédemment, c'est ici le Soltek EQ3901-300P qui obtient les meilleurs scores. Les écarts sont cependant, et sur tous les logiciels, ridiculement faibles. Il n'est évidemment pas possible d'en tirer la moindre conclusion en dehors du fait que le nouveau Qbic de Soltek constitue une excellente plate-forme de jeu pour qui est prêt à lui associer une carte graphique digne de ce nom.

Dégagement de chaleur, nuisances sonores et overclocking



Particulièrement importants lorsqu'il est question d'un MiniPC, ces trois éléments sont tout simplement décisifs pour de nombreux acheteurs. La génération précédente de Processeurs avait permis à Soltek de brillamment s'illustrer avec des MiniPC qui supportaient généralement assez bien la montée en fréquence. Pour ce faire, Soltek exploitait un système baptisé IcyQ et que l'on retrouve à l'identique sur la machine que nous testons aujourd'hui. L'IcyQ repose en fait sur un module disposé latéralement à l'intérieur de la machine. Équipé d'un ventilateur 92 millimètres, ce module expulse directement l'air chaud dégagé par le ventirad du processeur. Ce système est complété par le ventilateur de l'alimentation, un 80 millimètres placé juste au dessus du Socket, et par la présence de nombreuses découpes dans la structure du MiniPC.

00121971-photo-soltek-eq3901-300p-nuisances-sonores-et-temp-ratures.jpg

Pour ces tests, nous avons utilisé différentes Cartes Graphiques afin de vérifier l'efficacité de la conception Soltek. Au repos, les mesures ont ainsi été réalisées avec une Radeon 9200 à refroidissement passif, alors qu'en charge nous avons employé la GeForce 6800 GT mentionnée précédemment. De manière générale, l'EQ3901-300P sait rester relativement discret sans pour autant pouvoir prétendre le moins du monde au titre de machine silencieuse. Dans un environnement calme (projection d'un DVD), il pourra même se montrer gênant. À pleine charge, le bruit augmente fortement, mais c'est surtout la chaleur qui est préoccupante. Il ne faut bien pas oublier que nous utilisions un Athlon 64 3800+, mais les résultats relevés doivent tout de même faire réfléchir les amateurs d'overlocking : il faudra faire bien attention !

Il est intéressant justement de terminer sur l'overclocking. En effet et alors que les MiniPC ne sont pas très doués dans ce domaine, le Soltek EQ3901-300P s'est illustré. Avec un Athlon 3000+, nous avons sans peine atteint le FSB maximum autorisé par la carte mère embarquée, c'est-à-dire 250 MHz. Avec l'utilisation de ClockGen, il est même possible de dépasser cette valeur pour flirter avec les 270 MHz. La stabilité de la carte mère n'est pas le seul élément qui destine le Qbic à l'overclocking. En profitant de l'espace disponible entre le processeur et l'alimentation, il est possible de mettre à peu près n'importe quel modèle de ventirad et ainsi de remplacer celui fournit. Certains modèles « extrêmes » ne passeront pas, mais le Zalman CNPS 7000 Cu que nous utilisons sur un Pentium 4 passe ici très bien : il condamne « simplement » le port PCI de la machine.

00D2000000121959-photo-soltek-eq3901-300p-bios.jpg
00D2000000121960-photo-soltek-eq3901-300p-bios.jpg
00D2000000121961-photo-soltek-eq3901-300p-bios.jpg

00D2000000121962-photo-soltek-eq3901-300p-bios.jpg
00D2000000121963-photo-soltek-eq3901-300p-bios.jpg

Quelques unes des pages du BIOS

Si l'overclocking d'un Athlon 64 sur une machine de petite taille vous intéresse, le Soltek pourrait bien faire oublier les défauts précédemment cités. Précisons à ce sujet que le BIOS est plutôt bien conçu et qu'il permet de modifier à peu près tous les éléments importants. Le FSB va de 200 MHz à 250 MHz par pas de 1 MHz. L'AGP peut être laissé en automatique ou bien fixé à 66 MHz ou 75.4 MHz et le lien HyperTransport peut être fixé de 200 MHz à 1 GHz par pas de 200 MHz. Du côté des réglages de tension, beaucoup de choses sont encore possibles. Le processeur peut monter jusqu'à 1.7 V alors que l'AGP va de 1.5 V à 1.8 V (par pas de 0.1 V) et la mémoire de 2.6 V à 2.9 V (pas par de 0.1 V également). Grosso modo, seuls les réglages des timings mémoire paraissent surprenants puisque Soltek n'a intégré que deux d'entre eux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top