VIA K8T890 - Soltek K890PRO

26 janvier 2005 à 17h00
0
0000007800044887-photo-logo-via.jpg
Alors que NVIDIA lançait début octobre son chipset PCI-Express pour plates-formes AMD Athlon 64, son concurrent VIA dévoilait quelques semaine auparavant, non sans un certain empressement, le K8T890. Seulement voilà depuis l'annonce par VIA du chipset en septembre dernier, rien, absolument rien ne s'est passé la production de la puce n'ayant démarrée que somme toute récemment. Du coup ATI a grillé la politesse à VIA en lançant son Radeon Express, et alors que l'on trouve déjà des cartes mère nForce 4 dans le commerce, les premiers modèles à base de K8T890 arrivent tout juste. Soltek est ainsi le premier constructeur à nous faire parvenir, en direct de Taiwan, une carte mère dotée de ce chipset. L'occasion pour nous de nous faire une idée du dernier chipset en date de VIA et de le comparer au nForce 4 de NVIDIA.

000000DC00116333-photo-logo-via-k8t890.jpg

VIA K8T890 : Sous le soleil du PCI-Express

Nouveau chipset ou non, le taiwanais n'est pas prêt de changer une recette qui gagne et, à l'inverse de NVIDIA dont les chipsets Athlon 64 ne comportent qu'une seule puce, le K8T890 est toujours composé d'un northbridge et d'un southbridge. Il a pour principale nouveauté, comparé à son prédécesseur le K8T880, de supporter nativement le bus PCI-Express par le biais de l'architecture VIA Flex Express. L'implémentation du PCI-Express par VIA n'est pas différente de celle de ses concurrents et le northbridge gère donc une vingtaine de lignes PCI-Express. Cela se traduit en pratique par la prise en charge d'un port PCI-Express 16x réservé à la carte graphique dont le débit est de 4 Go/s dans chaque sens et d'un maximum de quatre ports PCI-Express 1x. Pour la liaison avec le processeur, le K8T890 exploite bien entendu un lien HyperTransport à 1 GHz de 16 bits sur chaque voie, baptisé pour l'occasion Hyper8. VIA utilisant toujours un southbridge, le northbridge dispose d'un connecteur Ultra V-Link par lequel peuvent transiter quelques 1.06 Go de données par seconde.

0000011800116335-photo-chipset-via-k8t890.jpg


VIA K8T890 : Du neuf avec du vieux

Lors du lancement du K8T890 VIA nous parlait avec enthousiasme de son nouveau southbridge, le VT8251 qui devait faire souffler un vent de fraîcheur sur la gamme des chipsets VIA. Seulement voilà, près de trois mois après cette annonce, le VT8251 n'est toujours pas prêt... Du coup on retrouve sur les premières Cartes mères à base de K8T890 ce bon vieux VT8237 dont les fonctionnalités n'ont rien de vraiment aguicheuses. Inutile de songer à un Firewall, à une APU ou à du RAID Matrix... Non le VT8237 se contente du minimum syndical avec la gestion de huit ports USB 2.0, du bus PCI, de l'ATA133 sur deux canaux ainsi que la prise en charge de deux ports Serial ATA 150 (quatre en passant par un PHY). Au sujet du Serial-ATA, il est à noter qu'avec Windows XP Service Pack 2 l'installation du système sur un disque Serial-ATA ne nécessite aucun pilote supplémentaire. Rendons à VIA ce qui lui appartient en précisant que le VT8237 dispose tout de même d'un contrôleur RAID intégré, au demeurant fort basique, qui permet d'utiliser les modes RAID 0, RAID 1, RAID 0+1 que ce soit en Serial-ATA ou en IDE. Le tout est contrôlable par le logiciel DriveStation et il est à noter qu'il faut naturellement une disquette de pilotes pour procéder à l'installation de Windows XP sur une pile RAID. Compatible AC'97, le southbridge profite d'un contrôleur audio intégré qui nécessite naturellement un codec externe, alors que le réseau fait figure de parent pauvre. Si le southbridge de VIA dispose d'un contrôleur réseau il faut passer par un composant PHY pour en profiter et encore il s'agit ici d'Ethernet 10/100, le Gigabit n'étant pas supporté par défaut. Dès lors, beaucoup de fabricants opteront vraisemblablement pour une puce additionnelle en provenance d'un tiers.

0000015400116341-photo-block-diagram-k8t890.jpg

Diagramme du chipset K8T890 avec southbridge VT8237

Quelques mots tout de même sur les fonctionnalités du futur southbridge VT8251 qui apparaîtra, un jour... La première innovation de ce southbridge vient du fait qu'il supportera deux lignes PCI-Express 1x portant ainsi le nombre total de lignes disponibles à 22, en plus du support du traditionnel bus PCI. Ainsi équipé, le K8T890 pourra supporter jusqu'à sept périphériques alors qu'il ne gère qu'un maximum de cinq périphériques PCI-Express lorsqu'il est monté avec un VT8237. Ceci permettra au chipset de VIA de gérer, dans sa version PRO, le DualGFX Express qui consiste à permettre le fonctionnement simultané de deux Cartes Graphiques afin non pas de doubler les performances comme avec le SLI de NVIDIA, mais de gérer trois ou quatre écrans... Techniquement, on ne voit pas ce qui empêcherait VIA de supporter les solutions SLI, mais cela restera à confirmer à l'avenir. Autres avancées, le support de quatre ports SATA-150, sans recourir à un PHY, et la conformité AHCI. Il s'agit en d'autres termes de supporter le command queuing, autrement appelé NCQ même si le Serial-ATA 2 n'est toujours pas au programme. Le VT8251 reste compatible avec les Disques durs ATA 133 et gère deux canaux alors qu'il intègre toujours un contrôleur réseau 10/100, le Gigabit n'étant disponible que séparément via l'interface PCI-Express. Les fonctions RAID demeurent identiques à celles du VT8237 avec notamment la fonction DriveThru qui permet de reconfigurer à la volée une pile RAID. La partie audio du chipset reste identique si ce n'est que le support AC97 est ici effectif en 96 kHz sur 20 bits avec la prise en charge de l'High Definition Audio. Via un codec compatible, le K8T890 peut ainsi offrir une définition 24 bits, en 192 kHz, sur 8 canaux.

000000F000116338-photo-via-k8t890-le-chipset-vu-par-le-gestionnaire-de-p-riph-riques.jpg

Le K8T890 vu par le gestionnaire de périphériques de Windows XP

Soltek SL-K890PRO-939

00050831-photo-logo-soltek.jpg
Soltek est l'un des tout premiers constructeurs de Cartes mères à avoir pu nous faire parvenir un modèle à base de chipset VIA K8T890. Fraîchement sortie de l'usine, cette carte est livrée dans une boîte imposante et a pour première spécificité d'exploiter un chipset K8T890 et un Socket 939. Dédiée aux Athlon 64 elle dispose du vieillissant southbridge VT8237R. Arborant un PCB noir aux embouts à peine arrondis, la carte est plutôt colorée, certains connecteurs étant violets comme les connecteurs PCI, IDE ou le connecteur d'alimentation ATX. Ce dernier est d'ailleurs limité à une vingtaine de broches, alors que les cartes mères PCI-Express disposent normalement d'un connecteur de 24 broches. La carte propose quatre bancs mémoire DDR400, deux connecteurs PCI - ce qui paraît un peu juste -, trois connecteurs PCI-Express 1x et un connecteur PCI-Express 16x. Leur agencement semble correct même si l'utilisation d'une carte graphique double slot, condamnera d'office le premier slot PCI-Express 1x. On retrouve également quatre connecteurs Serial-ATA dont l'un d'eux est curieusement déporté sur l'extrémité droite de la carte mère et positionné de manière verticale. De plus, Soltek a opté pour un code couleur pour différencier les ports SATA gérés directement par le southbridge de ceux gérés par la puce Promise sur laquelle nous reviendrons un peu plus loin.

Le chipset étant à l'ancienne mode, son northbridge est surmonté d'un simple radiateur métallique, alors que le southbridge est à nu. Pour combler le déficit de fonctionnalités du K8T890, Soltek a sélectionné divers composants additionnels à commencer par un VIA VT6307 qui gère le FireWire 400 alors que le réseau Gigabit est géré par une puce Realtek RTL8110SB interfacée en PCI. Pour l'audio, Soltek a sélectionné un codec Realtek ALC850 ce qui lui permet d'offrir une gestion du son en 7.1. On trouve en outre un composant Promise PDC20579 qui gère deux des quatre ports SATA 150 ainsi que le troisième connecteur IDE de la carte mère. Ce composant offre des fonctions RAID 0, 1 et RAID 0+1 sur les périphériques IDE ou Serial-ATA et nécessite l'installation d'un pilote spécifique lors du déploiement de Windows XP. La carte mère comporte un afficheur digital qui affiche en permanence un code formé de deux chiffres indiquant l'état actuel de la carte mère, ce qui est censé faciliter le diagnostic des pannes. Au chapitre de la ventilation, la carte est munie de quatre connecteurs dédiés aux ventilateurs, dont un est réservé au processeur.

0000014000116357-photo-soltek-sl-kt890pro-939.jpg

Carte mère Soltek SL-K890PRO-939

Les ingénieurs de Soltek ont visiblement voulu faire dans la sobriété en matière de connectique. Ainsi, on retrouve à l'arrière de la carte mère, seulement deux ports PS/2, un seul et unique port série, quatre ports USB 2.0, un connecteur RJ45, une prise FireWire, une double rampe de connecteurs audio analogiques ainsi qu'une entrée et une sortie TOSlink. On notera dans cette énumération l'absence flagrante du port parallèle... Absent de la connectique offerte par la SL-K890 Pro, le port parallèle peut tout de même être utilisé en reliant un T-Bracket, hélas optionnel, à la carte mère. Cela nous amène logiquement au bundle qui est correct puisqu'on retrouve dans la boîte en sus des traditionnels manuels et CD de pilotes, deux adaptateurs Molex vers alimentation SATA, une nappe violette pour le lecteur de disquettes, quatre câbles Serial-ATA, deux nappes violettes IDE, un I/O Shield, un T-Bracket rajoutant deux ports USB 2.0 et un câble rond IDE. On regrettera ici l'absence de T-Bracket avec un port parallèle ou bien encore le fait que Soltek ne livre qu'une seule nappe ronde, là où il aurait été de bon ton d'en livrer deux. Sachez enfin que Soltek livre les logiciels VirtualDrive 7, RestoreIT ! 3 Lite et PC-Cillin 2004.

Terminons par quelques mots sur le BIOS de la carte mère, qui s'avère on ne peut plus complet. Il est ainsi possible de régler les temps de latence de la mémoire, le timing du contrôleur mémoire intégré aux Athlon 64 ou bien encore la fréquence du bus mémoire. Le coefficient multiplicateur du CPU est également réglable tout comme le mode de fonctionnement du bus HyperTransport ou le FSB du processeur. Même le mode de fonctionnement et la vitesse du bus PCI-Express sont possibles. Notez qu'à l'inverse des grands constructeurs comme Asus ou Abit aucune fonction d'overclocking automatique n'est présente sur la carte mère que ce soit pour le bus PCI-Express ou pour le processeur et la mémoire. Naturellement il est possible de désynchroniser le bus PCI-Express du bus PCI conventionnel et les paramètres de tension du CPU et de la DDR sont ajustables.

Overclocking

L'overclocking n'est, on le sait, pas vraiment le point fort des Athlon 64. La faute au contrôleur mémoire intégré qui est plutôt susceptible et limite d'office la montée du FSB. Généralement plus votre Athlon 64 dispose d'une fréquence élevée, moins il est overclockable. Ainsi, il ne faudra pas compter atteindre le nirvana de l'overclocking avec un Athlon 64 3800+. Alors qu'avec un Athlon 64 3500+ on peut sans trop se forcer le faire monter au niveau d'un 3800+. Toutes ces observations s'entendent bien sûr en air cooling. Avec la SL-K890PRO nous avons pu atteindre sans se forcer les 220 MHz pour le FSB, ce qui correspond à nos observations sur les systèmes nForce 4 Ultra. Au-delà des 220 MHz, c'est-à-dire à 225 MHz il nous a été possible de faire tourner le système, mais celui-ci s'avérait plutôt instable. Ici le bus HyperTransport semble être le facteur limitant, et c'est sur ce dernier qu'il faudra agir pour atteindre de nouveaux records en diminuant par exemple la vitesse du lien.
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour évaluer le comportement et les performances de la carte mère Soltek et donc du K8T890, nous l'avons comparé à son prédécesseur le K8T800 mais aussi à son concurrent direct le nForce 4 Ultra de NVIDIA. Pour cela, nous avons utilisé les configurations de référence dont le détail figure ci-dessous. Notez que dans le cas du K8T800 nous avons utilisé une carte graphique AGP, aux spécifications identiques à la version PCI-Express que nous employons avec les K8T890 et nForce 4 Ultra.

  • Carte mère Soltek SL-K890PRO-939,
  • Processeur AMD Athlon 64 3800+,
  • 2x512Mo Corsair TwinX PC3200LL,
  • Disque dur Seagate 120Go 7200rpm SATA150,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express


  • Carte mère Asus A8V (K8T800 Pro),
  • Processeur AMD Athlon 64 3800+,
  • 2x512Mo Corsair TwinX PC3200LL,
  • Disque dur Maxtor 80Go 7200rpm UDMA133,
  • Carte graphique XFX GeForce 6800 GT AGP 8x


  • Carte mère Gigabyte GA-K8NXP-9,
  • Processeur AMD Athlon 64 3800+,
  • 2x512Mo Corsair TwinX PC3200LL,
  • Disque dur Seagate 120Go 7200rpm SATA150,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express
Nos diverses configurations exploitaient Windows XP Professionnel Service Pack 2 avec les derniers Drivers disponibles à la date du test. Nous avons ainsi employé les pilotes nForce 6.37 pour la carte Gigabyte et les pilotes VIA Hyperion 4.55vp1. Pour la carte graphique nous avons du nous rabattre sur les ForceWare 66.93. En effet, la version 67.03 provoquait un plantage sur la carte mère Soltek, empêchant tout net cette dernière de démarrer. Autre détail sur la machine K8T800 nous n'avons jamais réussi à installer Windows sur notre disque dur SATA malgré les moult mises à jour de pilotes et autres joyeusetés de ce genre. Las de ces errements, nous nous sommes rabattus sur un disque dur IDE. Un mot enfin sur le FSB qui était fixé sur toutes les configurations à 201 MHz.

CPUMark 99

00116554-photo-via-k8t890-cpumark-99.jpg

Histoire de s'échauffer, nous avons jeté notre dévolu sur CPUMark 99 pour commencer. On constate tout de suite la relative faiblesse des écarts relevés entre chaque plate-forme et si le nForce 4 Ultra tire son épingle du jeu son avantage sur le K8T890 n'est que de 2%. Ce dernier fait très légèrement mieux que le K8T800.

PCMark 2004

00116558-photo-via-k8t890-pcmark-2004.jpg

Enchaînons avec un test synthétique, PCMark en l'occurrence. Ce test est décliné en deux parties distinctes avec d'un côté l'évaluation des performances processeur, de l'autre celle du sous système mémoire. On note d'emblée que les performances processeur sont équivalentes quelque soit la plate-forme. À l'inverse, les performances mémoires semblent légèrement meilleures avec le nForce 4 Ultra du fait certainement d'un BIOS plus optimisé.

SiSoft 2005 - Tests processeur et mémoire

00116560-photo-via-k8t890-sisoft-cpu.jpg

00116561-photo-via-k8t890-sisoft-m-moire.jpg

SiSoft 2005 semble vouloir indiquer que les performances processeur sont très légèrement meilleures sur les systèmes nForce 4 Ultra que sur les systèmes VIA. Ici l'avantage pour NVIDIA se mesure à 2 % et encore seulement si l'on considère le score MIPS. En se penchant sur le second graphique, qui traite des performances mémoire, on s'aperçoit que nos Cartes mères nForce 4 Ultra et K8T890 sont à égalité alors que l'Asus A8V Deluxe, à base de K8T800 Pro, est très légèrement en retrait. Mais là encore les écarts sont très faibles.

3DMark 2005 - Test processeur

00116552-photo-via-k8t890-3dmark-2005.jpg

Si jusqu'à présent nos tests donnaient un avantage assez réduit au nForce 4 Ultra, 3DMark 2005 lui permet de se tailler la part du lion. Ici le score de 3DMark 2005 sur la carte mère Gigabyte est 9 % supérieur à celui atteint par la carte Soltek SL-K890Pro.

SYSMark 2004

00116678-photo-via-k8t890-sysmark-2004.jpg

Pour SYSMark 2004, bench applicatif par excellence, l'Asus A8V Deluxe et son K8T800 son se classe en bas de podium et on note les progrès accomplis par le K8T890 qui vient presque chatouiller un nForce 4 Ultra à la domination sans partage.

Unreal Tournament 2003 - Botmatch Antalus

00116562-photo-via-k8t890-unreal-tournament-2003.jpg

Pour terminer notre première page de tests, nous avons opté pour Unreal Tournament 2003. Ici le nForce 4 Ultra confirme qu'il domine son sujet en se montrant jusqu'à 1,8% plus véloce que le K8T890. La carte mère Soltek signe là une prestation pratiquement identique à sa concurrente Asus pourtant équipée d'un chipset plus ancien, le K8T800 Pro.

Return To Castle Wolfenstein - Enemy Territory

00116559-photo-via-k8t890-rtcw.jpg

Puisque nous sommes partis dans les jeux, autant ne pas nous interrompre en si bon chemin. Pour Return To Castle Wolfenstein, basé on le rappelle, sur le moteur graphique de Quake III, la plate-forme nForce 4 Ultra semble donner les meilleurs résultats. Du coup le dernier-né de VIA termine second en surclassant le K8T800 Pro de près de 2.5 %.

Doom 3

00116555-photo-via-k8t890-doom-3.jpg

Doom 3 confirme nos observations précédentes même si l'écart entre le K8T890 et le nForce 4 Ultra est ici minime. On notera ici que le K8T890 est 1.8 % plus rapide que son petit frère, le K8T800 Pro.

Far Cry v1.3

00116556-photo-via-k8t890-farcry.jpg

Far Cry va à l'encontre des tests précédents et le K8T890 prend ici la tête, pour la première fois, devant le nForce 4 Ultra. Certes, l'écart reste limité, moins de 2 %, mais le dernier chipset de VIA peut se targuer de ravir la première place à NVIDIA avec ce test.

Cinebench 2003

00116553-photo-via-k8t890-cinebench-2003.jpg

Cinebench 2003 n'est guère probant tellement les écarts relevés sont minimes. Reste que le nForce 4 Ultra est en tête...

Windows Media Encoder 9

00116564-photo-via-k8t890-windows-media-encoder-9.jpg

Le test Windows Media consiste à mesurer le temps mis par un système pour ré-encoder un fichier vidéo AVI au format WMV. Ici, les résultats sont exprimés en seconde et la machine nForce 4 Ultra est la plus rapide, l'opération s'achevant cinq secondes plus rapidement que sur le K8T890. Vous me l'accorderez une fois de plus nos trois machines sont quasiment au même niveau.

Encodage MP3 - LAME

00116557-photo-via-k8t890-lame.jpg

Le test d'encodage MP3, dont les résultats sont là encore exprimés en secondes, place nos machines sur un pied d'égalité et, ici, le système nForce 4 Ultra semble une seconde plus lent que ses concurrents VIA.

Compression - WinRar

00116563-photo-via-k8t890-winrar.jpg

La compression de fichiers semble s'effectuer le plus rapidement sur la plate-forme K8T890 mais ici aussi l'écart entre chacune de nos machines n'est que d'une seconde... Pas vraiment significatif donc.

Conclusion

Affichant de bonnes performances, bien qu'en retrait face au nForce 4 Ultra, le dernier chipset de VIA peine malgré tout à convaincre. Alors qu'il promettait le même niveau de fonctionnalités que les i915/925 d'Intel, il n'en est finalement rien... Le southbridge n'a en effet pas évolué d'un pouce et VIA nous ressert son vieillissant et sempiternel VT8237. Du coup, les fabricants de Cartes mères doivent compenser les lacunes du K8T890 comme ils peuvent en recourant à une myriade de composants additionnels. C'est typiquement ce qui se passe avec la carte mère de Soltek qui, si elle n'était pas abondamment équipée de composants Realtek et Promise, serait loin d'être au niveau des attentes d'un utilisateur moyen. A la lecture de ce bilan, on ne peut pas dire que le K8T890 soit franchement mauvais, mais son seul intérêt réside clairement dans le support du PCI-Express, vu qu'il s'agit de la seule nouveauté. Pour le reste, le chipset est tout bonnement creux, FireWire, Firewall, Serial-ATA II et autre High Definition Audio étant aux abonnés absents. Le K8T890 ne risque donc pas de faire de l'ombre au dernier chipset de NVIDIA, le nForce 4 Ultra, dont les fonctionnalités sont largement supérieures. Au final la seule chose qui pourra aider le K8T890 à trouver son public vient de son prix car, ne nous leurrons pas, tout est là. Alors que les cartes mères à base de nForce 4 se négocient généralement entre 160 et 200€ TTC, le modèle de Soltek est annoncé à un prix de 126€ hors taxes. Seulement voilà, on devrait commencer à voir apparaître des cartes nForce 4 Ultra autour des 120€ TTC avec des modèles signés ECS et Chaintech notamment...

Concernant la carte mère de Soltek, il faut reconnaître que le constructeur signe là un modèle fonctionnel, stable et plutôt abouti. C'est particulièrement vrai pour le BIOS qui offre d'emblée un nombre d'options impressionnant qui permet de s'amuser et de s'essayer à l'overclocking sans crainte. On est tout de même tenté de donner un carton rouge au constructeur pour la dénomination de sa carte mère, SL-K890PRO - 939, ce qui pourrait laisser croire que la carte utilise un chipset K8T890 Pro, ce qui n'est pas le cas.

VIA K8T890

4

Les plus

  • Performances correctes
  • Comportement correct
  • Support PCI-Express

Les moins

  • Manque évident de fonctionnalités
  • Southbridge vieillot et vide

0

Performances7

Fonctionnalités5

Fiabilité6



Carte mère Soltek SL-K890PRO-939

6

Les plus

  • Performances & fonctions correctes
  • BIOS richement doté
  • Effort sur le design

Les moins

  • Southbridge limité (VT8237R)
  • Absence de port parallèle
  • Seulement 2 ports PCI

0

Performances7

Fonctionnalités8

Fiabilité7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

VIA K8T890 en test sur Clubic.com
Shuttle passe ses écrans LCD à 8 ms
Après Google, Overture est condamné pour contrefaçon de marque
6nergies.net : une nouvelle alternative à LinkedIn et Viaduc
Deux nouveaux kiosques de téléchargement signés Musiwave et Neo Music
Testez gratuitement Windows XP 64 RC1
La licence Civilization revient à Take Two
Electronic Arts publie son résultat d'exploitation
Take Two lance 2K Games
Plein de mises à jour chez Futuremark
Haut de page