Intel Pentium 4 570J

12 novembre 2004 à 15h00
0
000000DC00055333-photo-logo-pentium-4-ht.jpg
« Guess who's back ! Back again... » C'est par ce refrain issu de The Eminem Show que l'on pourrait sous-titrer cet article dédié, non pas au célèbre rappeur américain, mais à Intel ! A peine quinze jours après le lancement de son dernier fleuron, le Pentium 4 Extreme Edition 3.46 GHz, le fondeur remet le couvert en introduisant cette fois-ci le Pentium 4 570J. Nouveau venu dans la gamme des Processeurs de bureau Intel, le Pentium 4 570J se veut plus performant, mais aussi plus moderne que son prédécesseur, le Pentium 4 560. A défaut d'être basé sur un vrai nouveau noyau, le Pentium 4 570J est le premier processeur Intel à afficher une fréquence de fonctionnement de 3.8 GHz. Un cap qui permet à Intel de se rapprocher des mythiques 4 GHz même si hélas aucun Pentium 4 ne devrait voir le jour à cette fréquence...

Alors véritable renouveau, ou simple montée en fréquence ? Ni vraiment l'un ni vraiment l'autre, Intel ayant simplement doté son Pentium 4 570J d'une nouvelle révision du core Prescott comme nous le verrons un peu plus loin. Faute de révolutionner le genre, le Pentium 4 570J devrait donc apporter quelques changements attendus comme la prise en charge du NX Bit ou prévention d'exécution en français dans le texte.

0000015400107743-photo-paul-otellini-idf-2004.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top