Preview de Far Cry 2 : en attendant la version finale...

14 octobre 2008 à 11h00
0
00F0000001691010-photo-far-cry-2.jpg
En préparation depuis de nombreux mois, Far Cry 2 entre dans sa dernière ligne droite et alors qu'Ubisoft Montréal met en ce moment même la dernière main à son projet, l'éditeur français nous a fait parvenir une version preview très proche de la finale. Nous ne nous sommes évidemment pas fait prier pour installer la chose et s'il n'est pas question de vous en proposer un véritable test, nous avons décidé de faire une sorte de premier point. Si Far Cry 2 est à n'en pas douter le jeu d'action vue subjective le plus ambitieux d'Ubisoft depuis un bon moment, son concept n'est pas forcément clair pour tout le monde : nous allons donc détailler la chose et en profiter pour vous faire part de nos impressions après avoir joué un bon moment à cette campagne qu'Ubisoft Montréal estime à plus de cinquante heures !

Pleures lointaines en provenance d'Afrique



Contrairement aux apparences et à ce que son nom pourrait faire croire, Far Cry 2 n'a pour ainsi dire rien à voir avec Far Cry premier du nom. Ce dernier était effectivement développé par les Allemands de Crytek qui ont depuis signé avec Electronic Arts pour lequel ils ont réalisé Crysis et Crysis Warhead. Propriétaire de la licence Far Cry, Ubisoft a donc simplement décidé de réutiliser un nom bien connu des joueurs pour son nouveau FPS (First Person Shooter), mais c'est à peu près tout ce qui subsiste du premier Far Cry. Les développeurs d'Ubisoft Montréal ont mis au point un moteur entièrement nouveau baptisé Dunia et ils ont opté pour un changement de décor : en lieu et place de l'île tropicale du premier Far Cry, nous voici en Afrique alors qu'un pays dont on ne connaît pas le nom est le théâtre d'une terrible guerre civile opposant deux factions, l'UFLL et l'APR.

00F0000001691012-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691014-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691016-photo-far-cry-2.jpg

Nous incarnons un mercenaire dont la mission originelle est de trouver, traquer puis descendre le Chacal. Tristement célèbre pour s'être fait de l'argent en armant les deux factions en présence, ce marchand de mort semble ennuyer nombre de personnalités et c'est donc sa tête que nous devons nous payer. L'aventure ne commence toutefois pas exactement comme prévu et sans dévoiler toute la surprise, disons que notre nouveau meilleur ami a la joyeuse bonne idée de se chopper une bonne petite malaria... Malade comme un chien, il se trouve bien sûr dans l'impossibilité de tuer le fameux Chacal lorsque celui-ci lui rend une petite visite. Notre pauvre bougre ne doit son salut qu'à la bienveillance d'un groupe qui va le prendre « sous son aile » et lui apprendre les rudiments de la survie dans ce petit coin d'Afrique... Il s'agit bien sûr d'une sorte de didacticiel qui nous apprend à utiliser les différents outils mis à notre disposition.

00F0000001691018-photo-far-cry-2.jpg
Il faut effectivement bien comprendre que Far Cry 2 ne ressemble pas vraiment aux FPS auxquels nous sommes de plus en plus habitués. Il s'agit d'un titre relativement ouvert qui, par certains aspects, rappelle un peu le S.T.A.L.K.E.R. de GSC Game World. Sur un territoire qu'Ubisoft évalue à 50 km², le joueur est assez libre de ses mouvements, même s'il peut bien sûr se reposer sur une sorte de fil conducteur pour progresser tout au long du scénario. Un scénario qui laisse donc les coudées franches au joueur qui doit survivre au milieu du chaos ambiant. Après avoir trouvé de quoi, sinon guérir, au moins contenir sa malaria, le joueur doit nouer des contacts. Divers personnages non-joueurs peuvent devenir des alliés de poids alors que l'UFLL et l'APR pourront nous confier diverses missions. La notion de réputation a ici son importance car elle définie bien sûr les relations entre notre héros et le monde qui l'entoure.

Cette réputation est d'autant plus importante qu'en début de partie la présence du joueur dans le pays n'est connue que des responsables de chacune des deux factions et du Chacal lui-même. Les soldats de l'UFLL et de l'APR ne manqueront donc pas de nous tirer dessus s'ils nous trouvent menaçant. En outre, les missions confiées par les deux factions étant le plus souvent secrètes, il ne faut pas compter sur les autres membres pour nous venir en aide... Bien au contraire ! S'il nous reste encore beaucoup de choses à voir dans le jeu, les missions nous ont déjà semblé plutôt variées de l'escorte classique à la recherche de documents en passant par la destruction de matériels, la libération d'un prisonnier ou le bon vieil assassinat. Ces missions permettent donc de faire monter notre réputation et de gagner la confiance des factions en présence, mais ce n'est évidemment pas tout.

00F0000001691020-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691022-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691024-photo-far-cry-2.jpg

En bon mercenaire, notre héros se fait effectivement payer pour son travail et comme la monnaie locale s'est effondrée avec l'économie, c'est en diamants que les bons comptes font les bons amis. Si les diamants remplissent notre compte en banque, ils servent surtout à améliorer notre équipement. En début de partie, on se repose sur les armes trouvées sur les ennemis ou dans leurs campements, mais les pétoires en question ne sont ni précises ni fiables et il est conseillé de rapidement contacter le marchand local. À l'aide de son terminal, on peut se fournir en équipements plus efficaces... à condition d'avoir les moyens bien sûr ! Fusils d'assaut dernier cri, pistolet, lance-grenade et divers améliorations pour rendre le tout encore plus efficace sont au programme et une fois la commande passée, il suffit de se rendre à la cache juste à côté pour prendre possession du nouveau matériel.

00F0000001691026-photo-far-cry-2.jpg
Cet équipement amélioré ne sera pas de trop pour lutter contre les nombreux ennemis du jeu. De manière générale, la difficulté n'est pas très élevée et les habitués du FPS auront tout intérêt à la régler au maximum, mais il faut faire avec quelques défauts parfois un peu gênants. En effet, le respawn est par exemple un peu rapide / soudain. Alors que l'on vient de nettoyer un campement pas forcément évident, il suffit de s'éloigner de quelques centaines de mètres, afin de valider une nouvelle mission par exemple, pour tout le petit monde soit déjà de retour ! Pas si gênant que cela, ce défaut met toutefois à mal l'ambiance « réaliste » que les développeurs ont cherché à mettre en place via les relations tendues entre les deux factions ou la présence d'autres mercenaires dans la région (l'un pour vous aider, l'autre pour vous donner de nouvelles missions).

Certaines missions ont un petit côté rentre dedans pas désagréable alors que d'autres font davantage appel à votre sens de l'infiltration, mais il est important de noter que l'approche dépend surtout de notre style de jeu et de notre équipement. On déplorera tout de même que, comme trop souvent quand on monte la difficulté au maximum, les ennemis ont la fâcheuse tendance à viser remarquablement bien et, de la même manière, ils ne semblent guère gênés par la végétation pour nous mettre du plomb dans la tête. Ces petits problèmes sans doute liés à la version preview que nous utilisions seront à vérifier avec la finale de Far Cry 2. Ils ne gâchent cependant pas le plaisir d'évoluer dans un monde ouvert auquel on ne reproche finalement qu'une chose : le manque de vie. N'oublions toutefois pas que nous sommes en pleine guerre civile et que les civils justement ont tendance à fuir ou à rester chez eux quand le temps se couvre de la sorte.


Vous remarquerez l'habile transition qui me permet de passer à l'étape réalisation. Ubisoft ayant développé son propre moteur, on s'attendait à quelques spécificités techniques et nous n'avons pas été déçus, même si, autant le dire tout de suite, Far Cry 2 n'est pas aussi impressionnant que Crysis. Ce constat effectué, il ne faut pas bouder son plaisir et le FPS d'Ubisoft est déjà très joli avec un style bien à lui et une ambiance très bien rendue. Les effets météo ainsi que les cycles jour / nuit sont remarquables et n'oublions pas de mentionner le système de gestion du feu qui devrait bluffer plus d'un joueur. On regrettera en revanche une conduite un peu simpliste des véhicules et une relative gourmandise de l'ensemble qu'il faudra évaluer avec la version finale. Far Cry 2 reste, malgré certaines réserves, un titre intéressant doté de nombreuses petites trouvailles. Ubisoft a pris des risques avec ce FPS qui sort des sentiers battus et nous espérons donc qu'après une vingtaine d'heures de jeu, l'ensemble sera toujours aussi convaincant.

00F0000001691030-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691032-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691034-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691066-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691068-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691074-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691080-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691084-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691086-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691090-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691098-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691100-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691104-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691106-photo-far-cry-2.jpg
00F0000001691110-photo-far-cry-2.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top