AMD Athlon 64 4000+ & Athlon 64 FX-55

19 octobre 2004 à 09h40
0
00054774-photo-logo-amd.jpg
Quelques mois à peine après avoir lancé le Socket 939, AMD brise la trêve qui semblait s'être instaurée tout au long de l'été en dévoilant aujourd'hui deux nouveaux Processeurs haut de gamme : les Athlon 64 4000+ et Athlon 64 FX-55. Bien qu'AMD ne soit nullement en difficulté face à Intel grâce à une offre en matière de processeurs qui demeure globalement la plus performante, la firme de Sunnyvale semble tout de même vouloir enfoncer le clou en démontrant une bonne fois pour toutes que ses processeurs Athlon 64 sont les plus rapides. Si les faits sont là pour donner raison à AMD, il faut reconnaître que le fondeur n'a pas réussi à imposer sa plate-forme K8 du fait des évolutions successives du socket (940, 754 et maintenant 939), de la mémoire (d'abord single channel et maintenant dual channel) et des évolutions attendues de longue date comme l'arrivée du bus PCI-Express. Tout cela, combiné au retard pris par Microsoft sur la version 64 bits de Windows XP, a poussé beaucoup d'acheteurs a différer leurs achats. Hasard du calendrier la date choisit par AMD pour renouveler son offre haut de gamme coïncide avec le lancement du nouveau chipset de NVIDIA le nForce 4 qui fait aujourd'hui l'objet d'un article séparé.

Avec ce double lancement, la fine fleur des processeurs AMD va enfin supporter le bus PCI-Express et AMD espère bien, en secret du moins, que le nForce 4 rencontrera le même succès que le nForce 2 histoire d'asseoir la plate-forme K8. Ces nouveaux modèles permettent également à AMD de préparer le terrain en vue de l'arrivée imminente des nouveaux Pentium 4 à FSB 1066. Mais disons-le de suite, il y a peu de changements en perspective pour les Athlon 64 4000+ et Athlon 64 FX-55 qui ne sont que de simples évolutions des précédents modèles avec de petits ajustements de-ci, de-là, et une inévitable montée en fréquence. En effet, et contrairement à certaines spéculations, l'Athlon 64 4000+ tout comme le modèle FX-55 est toujours gravé en 0.13 µ...

00103163-photo-visuel-athlon-64-fx.jpg

AMD Athlon 64 4000+ & Athlon 64 FX-55 : les caractéristiques

Tout droit sortis de la Fab30 de Dresde, les nouveaux Athlon 64 4000+ et FX-55 se présentent sans surprise au format Socket 939. Plus surprenant par contre, les nouveaux venus sont toujours gravés en 0.13 µ SOI alors même qu'AMD s'est récemment fendu d'un communiqué de presse pour annoncer la commercialisation de ses premiers Processeurs gravés en 0.09 µ. Le procédé de fabrication 0.09µ récemment mis au point par AMD ne semble pas permettre pour l'heure de dépasser les 2.2 GHz ce qui n'est pas de très bon augure pour l'avenir. Du coup, l'Athlon 64 4000+ est cadencé à la même fréquence que son prédécesseur l'Athlon 64 3800+ avec quelques 2.4 GHz au compteur. Le P-Rating est une fois de plus mis à mal et la seule distinction entre l'Athlon 64 3800+ et son grand frère, le modèle 4000+, est lié à la mémoire cache de second niveau qui passe de 512 Ko à 1 Mo. L'Athlon 64 4000+ n'est donc ni plus ni moins qu'un Athlon 64 FX-53 renommé comme nous aurons l'occasion de le vérifier par la suite.

L'Athlon 64 FX-55 est pour sa part un peu plus séduisant, du moins sur le papier, puisque sa fréquence nominale atteint les 2.6 GHz, une première chez AMD ! Il faut dire que le challenger d'Intel ne pouvait pas faire moins pour son nouveau processeur haut de gamme même si l'augmentation de la fréquence se traduit logiquement par une montée du dégagement thermique. Le TDP de l'Athlon 64 FX-55 atteint les 104 Watts contre 89 Watts pour l'Athlon 64 4000+ alors que les deux processeurs sont alimentés en 1,5 V. En dépassant les 100 Watts, l'Athlon 64 4000+ s'approche dangereusement des niveaux de chauffe du Prescott et cela n'est pas très glorieux même si les performances devraient être au rendez-vous ! Du coup le kit de test contenait un tout nouveau ventirad de référence, plus imposant qu'auparavant et parcouru par un heat-pipe cuivré.

0000012C00103546-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-les-cpu-en-vrai.jpg

AMD Athlon 64 4000+ & FX-55

Tout comme l'Athlon 64 4000+, le modèle FX-55 dispose de 1 Mo de mémoire cache L2 et exploite un lien HyperTransport à 1 GHz ce qui permet d'offrir une bande passante de près de 4 Go/s par voie entre le processeur et le chipset. Pour ceux qui ne le savent pas encore, l'une des particularités des Athlon 64 vient du fait qu'ils intègrent un contrôleur mémoire, fonction anciennement dévolue au chipset. Il n'y a ici aucun changement et le contrôleur mémoire des Athlon 64 4000+ & FX-55 supporte toujours la DDR400 sur deux canaux. La bande passante totale atteint donc 14.4 Go par seconde si l'on additionne les 6,4Go/s du contrôleur mémoire et les 8Go/s du lien HyperTransport.

Les deux processeurs qui comptent chacun près de 106 millions de transistors utilisent tous deux un core en révision CG, et le coefficient multiplicateur de l'Athlon 64 FX-55 est débloqué. Du côté des latences de la mémoire cache, notre utilitaire de mesure nous montre qu'aucun changement n'a été apporté à ce niveau entre l'Athlon 64 3800+ et l'Athlon 64 FX-55. Curieusement et cela demande confirmation, la latence L2 de l'Athlon 64 4000+ serait légèrement meilleure puisque d'après notre utilitaire on gagne un cycle par rapport aux autres processeurs Athlon 64...

000000DC00103449-photo-amd-athlon-64-fx-55-cpuz.jpg
000000DC00103177-photo-amd-athlon-64-4000-cpuz.jpg

Processeurs Athlon 64 FX-55 & Athlon 64 4000+ vus par CPU-Z


Overclocking et température...

Les deux mots servant de titre à ce paragraphe sont précisément les points faibles des nouveaux processeurs que nous propose aujourd'hui AMD. En effet, l'Athlon 64 4000+, et plus encore le modèle FX-55 ne sont tout simplement pas overclockables en l'état, ou si peu que cela en est ridicule. Jugez plutôt : avec notre Athlon 64 4000+ nous n'avons pas pu démarrer Windows XP avec une fréquence de bus processeur fixée à 210MHz soit une fréquence nominale de "seulement" 2,5 GHz... Il faudra donc recourir à des moyens de forcené pour overclocker ces monstres et les mods de carte mère avec un refroidissement liquide sont presque indispensables. Du côté de la température le bilan n'est guère plus glorieux avec un Athlon 64 4000+ qui flirte régulièrement avec les 65°C et un FX-55 qui dépasse allégrement les 70°C en pleine charge...

0000012C00103543-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-un-nouveau-ventilateur.jpg

Le nouveau ventilateur de référence AMD

Carte mère Epox EP-9NDA3+

000000C800103549-photo-logo-nvidia-nforce-3-ultra.jpg
Nous avions besoin pour tester les performances des nouveaux Processeurs AMD Athlon 64, d'une carte mère Socket 939. Désireux d'obtenir les meilleures performances nous recherchions un modèle nForce 3 lorsque nous sommes tombés sur la solution commercialisée par Epox qui nous sert ici de plate-forme de référence. Baptisée EP-9NDA3+, la carte mère nForce 3 Ultra d'Epox est livrée dans une magnifique boîte blanche nacrée qui tient plus de la boîte de chocolats que de la boîte de carte mère ! Passée la surprise liée au packaging quelque peu inhabituel, l'ouverture de la boîte révèle qu'Epox est plutôt généreux en matière d'accessoires et en farfouillant à travers l'amoncellement de sachets plastiques on découvre ladite carte mère. Celle-ci est d'apparence plutôt classique Epox ayant choisi de rester sage en adoptant un vulgaire PCB de couleur verte qui comporte tout de même des embouts arrondis. Au format ATX, la carte dispose d'une alimentation triphasée et propose un agencement convenable avec un Socket 939 entouré d'un berceau en plastique et un renfort au dos de la carte qui, à l'inverse de ce que l'on trouve chez la concurrence, n'est pas en métal, mais en plastique. La carte-mère dispose de cinq ports PCI, d'un slot AGP 8x et de quatre bancs mémoire. Les emplacements mémoire sont identifiés avec un code couleur : les deux premiers bancs sont violet et correspondent et il faudra y glisser vos deux barrettes pour profiter du mode Dual Channel. On notera que le connecteur AGP est lui aussi peinturluré en violet, alors que la carte comporte deux ports IDE cette fois-ci de couleur jaune. Petit détail amusant, le chipset est ici surplombé d'un radiateur doré, muni en son centre d'un petit ventilateur, mais le plus drôle dans l'histoire est que ce radiateur est strictement identique à ceux équipant les Cartes Graphiques d'entrée de gamme telles les Radeon 9200.

0000003C00080406-photo-logo-epox.jpg
Question design, nous soulignions précédemment que la carte est plutôt bien agencée, c'est vrai en ce qui concerne l'emplacement des ports IDE, et c'est vrai aussi lorsque l'on constate l'espace entre le port AGP et le premier PCI qui a été prévu pour que les cartes graphiques haut de gamme ne condamnent pas un port PCI libre. Toutefois, les designers d'EPOX ont ici fait une erreur regrettable en mettant en plein dans cet espace deux connecteurs Serial-ATA : il sera donc impossible de les utiliser si vous disposez d'une GeForce 6800 Ultra par exemple... Heureusement, vous pourrez toujours utiliser les ports SATA3/4 adjacents aux ports IDE. Côté fonctionnalités additionnelles EPOX a fait dans le raisonnable... Ainsi, seuls quatre connecteurs SATA sont disponibles et gérés directement par le chipset, le constructeur n'ayant pas jugé utile d'incorporer un contrôleur supplémentaire. Notez qu'EPOX utilise un PHY Marvell pour le Serial-ATA alors que le fabricant a retenu un PHY Vitesse pour le Gigabit Ethernet géré nativement par le nForce 3 Ultra. Si le FireWire n'est par défaut pas géré par le nForce 3 Ultra, EPOX a sélectionné un composant VIA VT6307 pour le prendre en charge, mais hélas aucun port FireWire n'est présent physiquement sur la carte mère et il faudra user d'un T-Bracket. Pour la gestion de l'audio, EPOX a recours à un codec Realtek ALC850 qui permet à la carte de proposer un son 7.1. Carte qui dispose par ailleurs d'un système de diagnostics par LED et dont le BIOS est stocké sur une puce amovible.

Passons maintenant la connectique où, pour faciliter le raccordement des connecteurs ATX du boîtier (LED, HD, Power, etc.), EPOX a affublé ses divers pins d'un code couleur. Munie de trois prises pour contrôler les ventilateurs dont une est dédiée au CPU la carte offre en sortie deux ports PS/2, un port parallèle, un port série, quatre ports USB 2.0, un port RJ45 et une rampe de six connecteurs mini-jack analogiques qui s'ajoutent aux deux sorties SPDIF dont l'une est optique. Complète la carte abrite également deux connecteurs USB 2.0 servant à augmenter le nombre de ports en utilisant des T-Bracket ainsi que deux connecteurs FireWire, un connecteur COM2 et un connecteur MIDI. Du côté du BIOS, EPOX fait dans le classique avec un traditionnel BIOS Award. Les diverses options proposées sont plutôt complètes avec la possibilité de régler la vitesse du lien HyperTransport, les timings mémoire, la fréquence du bus CPU, la fréquence du bus AGP et la fréquence du bus mémoire. La carte permet également de régler le coefficient multiplicateur du processeur et de bidouiller les divers paramètres de voltage y compris celui ayant trait au chipset. Bien que la carte se soit montrée particulièrement stable, il semblerait que son BIOS puisse encore être optimisé en particulier lorsqu'il s'agit des performances mémoire quelque peu en retrait des habituels scores que l'on peut obtenir avec des cartes équivalentes. Le mode '1T' est en effet inutilisable car à l'origine de nombreux plantages...

0000016800103548-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-epox-ep-9nda3.jpg

Carte mère EPOX EP-9NDA3+

Terminons notre tour d'horizon de la EP-9NDA3+ par quelques mots sur le généreux bundle. EPOX livre en effet moults accessoires à commencer par un tournevis et un sachet plastique qui renferme les manuels, l'autocollant EPOX ainsi qu'un jeu de radiateurs métalliques bleus à coller soi-même, sur les MOSFET dont l'utilité vu la petite taille est douteuse. EPOX livre pêle-mêle : un T-Bracket comportant un port série et un port MIDI, deux câbles SATA avec leurs adaptateurs d'alimentation MOLEX vers SATA, une nappe floppy, deux nappes rondes IDE, un IO Shield ainsi qu'un bracket USB 2.0 comportant deux ports et un autre bracket FireWire comportant lui aussi deux connecteurs. Enfin EPOX n'oublie pas le traditionnel CD de pilotes qui comprend divers utilitaires dont le programme MagicBIOS censé vous aider à mettre à jour votre BIOS. Hélas son fonctionnement est assez limité puisqu'il est impossible de mettre à jour le BIOS depuis un fichier, l'utilitaire ne supportant que la mise à jour en ligne depuis Internet.

EPOX signe avec la EP-9NDA3+ une bonne carte-mère aux performances et fonctionnalités convaincantes. Certains pourront regretter l'absence d'un second contrôleur réseau ou d'un second contrôleur SATA qui aurait permis de gérer plus de périphériques, mais malgré ces oublis la EP-9NDA3+ arrive à séduire. Car en ne s'éloignant guère des prescriptions de NVIDIA, EPOX propose une carte mère stable, plutôt fonctionnelle et bien pensée dont les seuls vrais défauts résident dans le placement hasardeux de deux des quatre ports SATA et dans les performances mémoire qui pourraient être meilleures si le mode 1T était supporté convenablement. Destinée à tous ceux que le PCI-Express ne tente pas encore, la EP-9NDA3+ est l'une des trop rares Cartes mères Socket 939 à être disponible et si ses fonctionnalités semblent moindres que celles de sa grande rivale, la MSI K8N Neo 2, son design plus sobre, mais surtout plus intelligent semble plaider en sa faveur.

EPOX EP-9NDA3+

6

Les plus

  • Bundle généreux
  • Belle implémentation du nForce 3 Ultra

Les moins

  • BIOS encore optimisable
  • Position de certaines prises SATA

0

Performances7

Fonctionnalités7

Fiabilité8

00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances de ces nouveaux Processeurs Athlon 64 nous avons utilisé la configuration de référence dont le détail figure ci-dessous et qui est basée sur le chipset nForce 3 Ultra.
  • Carte mère Epox 9NDA3+,
  • 2x512Mo TwinX 3200XL,
  • Carte graphique XFX GeForce 6800 GT AGP 8x,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go SATA 150
Notre système était équipé de Windows XP Professionnel Service Pack 2 et des derniers Drivers et BIOS disponibles à la date du test. Il s'agissait en l'occurrence des pilotes NVIDIA nForce 5.10 et des ForceWare 61.77. Afin de comparer les performances des nouveaux processeurs AMD et de vérifier leur positionnement face aux précédents modèles nous confrontrerons les Athlon 64 4000+ et FX-55 aux Athlon 64 3500+, 3800+ et Athlon 64 FX-53. Nous n'avons bien sûr pas oublié les solutions Intel en testant les performances des derniers Pentium 4E 550 et 560 que nous opposerons aux processeurs AMD. Pour cela notre seconde machine de test était configurée de la sorte :
  • Carte mère Abit AA8 Duramax,
  • 2x512Mo Twin2X 4300 (DDR2),
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go SATA 150

3DMark 2005 - Test processeur

00103450-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-3dmark-2005-cpu.jpg

Nouveau venu sur la scène des utilitaires de test, 3DMark 2005 comporte un test spécialement dédié à l'évaluation des performances processeur. Il s'agit tout simplement d'effectuer le rendu d'une scène 3D en passant par le CPU plutôt que par le GPU. La première leçon de ce test est que les processeurs Athlon 64 dominent leurs équivalents Intel, puisque même l'Athlon 64 3500+ parvient à supplanter le plus puissant des Pentium 4E pourtant cadencé à 3.6 GHz. On note également que le nouvel Athlon 64 4000+ affiche des performances similaires, à une dizaine de points près, à celles de l'Athlon 64 FX-53. Les 200 MHz supplémentaires de l'Athlon 64 FX-55 lui sont plutôt profitables celui-ci s'adjugeant la tête du classement. A l'inverse, l'Athlon 64 4000+ dont la seule différence avec le modèle 3800+ est une quantité doublée de mémoire cache L2 est à peine 1% plus rapide que son prédécesseur.

CPUMark 99

00103452-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-cpumark.jpg

D'après ce bon vieux CPUMark 99, l'Athlon 64 FX-55 est à n'en pas douter le processeur le plus performant avec un score 8% supérieur à celui de l'Athlon 64 FX-53. Athlon 64 FX-53 qui fait une fois de plus jeu égal avec le modèle 4000+, alors que ce dernier est ici avantagé par son cache de second niveau plus généreux qui lui permet de largement devancer l'Athlon 64 3800+. Les Pentium 4 sont sans grande surprise à la traîne et rien ne leur permet de rattraper les Athlon 64. Seul le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz arrive à s'approcher de l'Athlon 64 3500+.

Return to Castle Wolfenstein - Enemy Territory

00103457-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-rtcw.jpg

Jeu OpenGL, Return To Castle Wolfenstein qui est basé sur le moteur graphique de Quake III avait jusqu'alors plutôt tendance à favoriser les processeur Pentium 4. Ce n'est vraisemblablement plus le cas aujourd'hui, les processeurs Athlon 64 menant ici aussi la danse. On notera tout de même que le Pentium 4E 560 fait aussi bien que l'Athlon 64 3500+, alors que les Athlon 64 4000+ et FX-53 affichent les mêmes résultats. Le passage de l'Athlon 64 3800+ au modèle 4000+ n'améliore les performances que de deux images par seconde, alors que l'Athlon 64 FX-55 s'impose comme le nouveau roi des performances avec un score 7% supérieur à celui le l'Athlon 64 3800+.

Unreal Tournament 2003

00103461-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-ut2003.jpg

Unreal Tournament 2003 accentue encore l'écart qui sépare les Athlon 64 des Pentium 4 et ici un simple Athlon 64 3500+ se montre jusqu'à 22% plus rapide que le Pentium 4E 560. Du côté des processeurs AMD, la hiérarchie n'évolue guère avec un 4000+ aussi puissant que le FX-53 et un FX-55 qui s'adjuge la première place du podium. On retiendra que l'Athlon 64 4000+ est ici 4.5% plus performant que le modèle 3800+.

Cinebench 2003

00103451-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-cinebench-2003.jpg

Cinebench 2003 est basé sur Cinema 4D, une application professionnelle de rendu 3D. Le test consiste à mesurer le temps mis par le système pour effectuer le rendu complet d'une scène 3D. Il est à noter que Cinebench profite de l'architecture HyperThreading des processeurs Pentium 4. Ceux-ci parviennent à s'adjuger la première place puisque là où un Athlon 64 effectue le rendu en une seule passe, les systèmes P4 le font en deux passes. On retrouve donc en tête le Pentium 4E Extreme Edition et son petit frère le Pentium 4E 560. Les deux processeurs parviennent à supplanter l'Athlon 64 FX-55 qui se montrait ici 7% plus rapide que son prédécesseur, l'Athlon 64 FX-53. Les Athlon 64 3800+, 4000+ et FX-53 sont dans ce test à égalité, les trois processeurs affichant des performances comparables.

Doom 3

00103453-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-doom-3.jpg

Pour terminer cette première page de tests en beauté nous avons jeté notre dévolu sur le récent Doom 3 où nous utilisons, rappelons-le, notre propre démo. Précisons que la résolution employée est le 800x600 en mode "low quality" pour faire travailler le processeur le plus possible. Les processeurs Athlon 64 sont à n'en pas douter les grands vainqueurs de ce test mais curieusement les écarts observés entre les différents modèles sont assez négligeables. Ainsi seuls 2% sépare l'Athlon 64 3800+ de son grand frère le modèle 4000+ alors que le FX-55 est en tête avec un avantage de 3% sur le 3800+. Les Pentium 4 sont ici malmenés et un simple Athlon 64 3500+ est jusqu'à 9% plus rapide !

FarCry v1.1

00103454-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-farcry.jpg

Nous terminions la page précédente avec un jeu phare aussi pour bien commencer cette seconde page nous avons décidé de recourir à FarCry en 800x600. Là encore les Athlon 64 se montrent dominateurs mais les écarts entre les différents modèles sont un tout petit peu plus significatifs. Ainsi l'Athlon 64 4000+ est 4% plus rapide que le modèle 3800+, alors que le FX-55 est 9% plus performant. On le voit les Athlon 64 semblent s'imposer d'eux-même lorsqu'il s'agit de jouer, en particulier avec des jeux récents.

PCMark 2004 - v1.2

00103456-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-pcmark-2004.jpg

PCMark 2004 est un outil de test synthétique qui évalue les performances d'une machine en exécutant des tests de diverses natures. Contre toute attente les systèmes Pentium 4 sont ici en tête et le Pentium 4E 560 parvient à se hisser devant l'Athlon 64 FX-55 ! Un peu plus étrange l'Athlon 64 3800+ fait ici légèrement mieux que les Athlon 64 4000+ et FX-53 alors même que ces caractéristiques sont pourtant inférieures. Quoiqu'il en soit ce test permet une fois de plus de constatr que le P-Rating des derniers Processeurs AMD n'est pas vraiment fiable puisqu'à la lecture de ce graph nous avons trois P-Rating différents pour trois processeurs dont les performances sont ici identiques.

SiSoft 2004

00103459-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-sisoft-m-moire.jpg
00103458-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-sisoft-cpu.jpg

Le test mémoire de SiSoft 2004 nous permet de voir que notre carte mère de référence EPOX à base de nForce 3 Ultra n'est pas forcément très optimisée puisque les performances relevées sont inférieures à celles généralement constatées sur les Athlon 64. On note de toute façon que d'un processeur à l'autre les performances mémoire ne varient pas et que l'Athlon 64 l'emporte là encore sur le Pentium 4.

Du côté des scores processeur les Pentium 4 sont largement en tête au niveau du score MFLOPS mais cèdent leur place de leader dans le test MIPS où les Athlon 64 dominent. SiSoft nous montre que ce soit avec les scores MIPS ou MFLOPS qu'aucune différence ne vient départager les Athlon 64 3800+, 4000+ et FX-55...

Encodage MP3

00103455-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-lame.jpg

Notre test d'encodage MP3 consiste tout simplement à convertir au format MP3 un album complet initialement en WAV en utilisant LAME. Les résultats sont ici exprimés en secondes et représentent le temps mis par chaque système pour venir à bout de la conversion. Malgré la technologie HyperThreading des Pentium 4, les Athlon 64 s'avèrent être les plus rapides dans ce test même si, là encore, aucune différence ne permet de départager l'Athlon 64 3800+, du modèle 4000+ et de son grand frère le FX-53. A noter que notre système Athlon 64 4000+ met ici 12 secondes de moins que le Pentium 4E 560 pour achever la conversion alors que l'Athlon 64 FX-55 est assurément le processeur le plus rapide de l'ouest !

WinRar 3.30

00103462-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-winrar.jpg

Tout comme pour le test d'encodage, le test WinRar consiste à mesurer le temps mis par chaque système à compresser près de 250 Mo de données. Les résultats sont ici exprimés en seconde et là encore les Pentium 4 sont chahutés puisque le Pentium 4E 550 est le système le plus lent, à égalité il est vrai avec l'Athlon 64 3500+. Le Pentium 4E 560 fait pour sa part jeu égal avec l'Athlon 64 3800+, alors que les Athlon 64 FX-53 et 4000+ qui disposent d'une quantité de mémoire cache deux fois plus importante sont deux secondes plus rapides. L'Athlon 64 FX-55 est naturellement en tête et met 5 secondes de moins que le Pentium 4E 560 à compresser nos données.

Windows Media Encoder 9.0

00103463-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-wme9.jpg

Dans la même veine que les précédents tests, le test Windows Media Encoder se résume à mesurer le temps mis par chaque système pour convertir au format WMV notre vidéo AVI de référence. Ici, l'Athlon 64 3500+ est le processeur le plus lent et les Athlon 64 3800+, 4000+ et FX-53 dont les résultats sont identiques le suivent. Les Pentium 4E reprennent en effet des couleurs et le Pentium 4E 560 est le processeur le plus rapide lorsqu'il s'agit de compression vidéo. Le processeur d'Intel se paye même le luxe d'être 38 secondes plus rapide que l'Athlon 64 FX-55. L'offre haut de gamme d'AMD n'arrive pas à concurrencer dans ces conditions les solutions d'Intel et c'est bien le seul terrain où on peut mettre en défaut les Athlon 64.

SYSMark 2004

00103460-photo-amd-athlon-64-4000-fx55-sysmark-2004.jpg

Comme nous en avons l'habitude, nous refermons ce test avec SYSMark 2004 un Benchmark purement applicatif. Pour la première fois un système Athlon 64 arrive à se hisser au niveau d'un système Pentium 4 et l'Athlon 64 FX-55 fait ici jeu égal avec le Pentium 4E 560. Nul doute toutefois que le Pentium 4EE doit faire mieux et SYSMark 2004 nous montre que les Athlon 64 4000+ et Athlon 64 FX-53 sont absolument identiques alors que l'Athlon 64 3800+ est un cran derrière, laissant le champ libre à un Pentium 4E 550 dont les performances sont équivalentes au 4000+.

Conclusion

Faute de bouleverser la donne en matière de Processeurs haut de gamme, les Athlon 64 lancés ce jour par AMD relèvent encore un peu plus la barre en matière de performances. On pense particulièrement à l'Athlon 64 FX-55 dont les prestations sont tout simplement excellentes grâce à une montée en fréquence que l'on attendait plus ! Mais tout comme son concurrent Intel, AMD est aujourd'hui au pied du mur et peine à augmenter la fréquence de ses processeurs... Avec un nombre de transistors toujours plus élevé et des fréquences toujours plus hautes, force est de constater que les systèmes de refroidissement actuels ne peuvent faire face à la flambée de degrés qui s'ensuit. Pire, l'arrivée de la technologie 0.09 µ chez AMD ne semble pas être salutaire du moins pour le haut de gamme qui reste aujourd'hui en 0.13 µ. Nul doute que les ingénieurs d'AMD vont avoir à cœur d'améliorer les lignes de production et de trouver des solutions pour augmenter encore les performances. L'Athlon 64 FX-55 constitue à n'en pas douter la crème de la crème en matière de processeur à l'heure où nous écrivons ces lignes. Hélas, son prix mérite un carton rouge tant il frise l'indécence puisque l'on parle d'environ 1000€.

Le cas de l'Athlon 64 4000+ est différent, voir à part, puisque ce processeur n'est au final pas celui qu'il devait être ! En effet et nos tests l'ont montré, l'Athlon 64 4000+ n'est ni plus ni moins qu'un Athlon 64 FX-53. Bien sûr les performances sont au rendez-vous, mais l'on se demande quel est l'intérêt d'un tel processeur, à peine plus rapide que l'Athlon 64 3800+ et commercialisé à peine 100€ de moins que le modèle Athlon 64 FX-55. En définitive l'arrivée de l'Athlon 64 4000+ aura pour seul effet positif de faire baisser le prix du 3800+, enfin on l'espère ! Reste maintenant à voir la réaction prochaine d'Intel dont les CPU à FSB1066 ne sont plus très loin !

AMD Athlon 64 4000+

6

Les plus

  • Très bonnes performances
  • Support 64 bits & NX Bit
  • 1Mo de cache L2

Les moins

  • Prix trop élevé
  • Fréquence faible - OC difficile
  • Intérêt face au 3800+ inexistant

0

Performances8

Innovation5

Rapport qualité/prix6



AMD Athlon 64 FX-55

8

Les plus

  • Performances excellentes
  • 1Mo cache L2 - NX Bit
  • Fréquence en hausse

Les moins

  • Prix surréaliste
  • Toujours en 0,13µ
  • Chauffe importante

0

Performances9

Innovation7

Rapport qualité/prix5

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Baisse de prix AMD
AMD Athlon 64 4000+ & FX-55 en test sur Clubic
Mini-Jukebox MP3 selon Motorola
Nouveau record pour FireFox
Intel baisse ses processeurs mobiles
Nero 6.6 le 28 octobre et H.264 fin novembre (màj)
Tarifs Microsoft et processeurs Dual-Core
Le Dual-Core Xeon prend du retard
Le CERN célèbre son 50ème anniversaire avec faste
Un lecteur de vidéos plein écran pour possesseurs de Clié
Haut de page