[Test express] Targus Bluetooth thumbpad : le salut du joueur nomade ?

Test express: Targus Bluetooth thumbpad : le salut du joueur nomade ?

0001000001649306-photo-mini-logo.jpg

Il y a presque un an maintenant, nous avions testé un périphérique atypique destiné aux joueurs nomades. À l'époque, notre rédaction avait décortiqué la première et unique manette Bluetooth spécialement conçue pour nos PDAs et Smartphones préférés. Quel peut bien être le rapport avec ce test express ? Simple, la dissection qui va suivre se focalisera sur un clavier (miniature) affublé d'une caractéristique intéressante. En effet, ce dernier est muni d'un pad directionnel ! Vous l'aurez compris, avec cet accessoire, Targus entend bien satisfaire les joueurs nomades équipés de PDA et/ou Smartphones Bluetooth. Les accrocs du pad vont-ils enfin trouver chaussure à leur pied ? Le Saint Graal est-il enfin à portée de mains ? Réponse au cours des quelques pages qui vont suivre...



012C000001649296-photo-panneau-manette-logo-article.jpg




Avant d'entrer dans le vif du sujet

Le clavier de Targus n'est pas une nouveauté. Malgré cela, il arrive encore souvent qu'il soit mis en avant dans la presse papier (magazines spécialisés ou généralistes). L'accessoire a perdu une grande partie de son intérêt avec la généralisation des appareils dotés de claviers coulissants. Toutefois, le chaland équipé d'un mobile tout tactile pourra tout de même être attiré par la petite taille du périphérique. Quant à eux, les joueurs pourront être séduits par la présence d'un pad directionnel. Cet élément pourra attirer les joueurs qui souhaitent bénéficier d'une bonne ergonomie, tout en préservant les touches matérielles de leur mobile. Faut-il vraiment craquer pour ce gadget ? Rien n'est moins sûr. Nous n'avions pas encore eu l'occasion de vous donner notre avis sur ce périphérique pour le moins étrange, c'est désormais chose faite.


La bête sous toutes ses coutures (photos)





Remarque : Cliquez sur un cliché pour l'agrandir.

00FA000001648586-photo-dsc-0184-border.jpg
00FA000001648584-photo-dsc-0183-border.jpg



00FA000001648582-photo-dsc-0182-border.jpg
00FA000001648580-photo-dsc-0181-border.jpg



00FA000001648578-photo-dsc-0179-border.jpg
00FA000001648576-photo-dsc-0178-border.jpg



00FA000001648574-photo-dsc-0174-border.jpg
00FA000001648572-photo-dsc-0173-border.jpg



00FA000001648574-photo-dsc-0174-border.jpg
00FA000001648582-photo-dsc-0182-border.jpg

Description physique et particularités






Qualité du matériel

Autant l'avouer de suite, les standards de qualité du « Targus Bluetooth thumbpad » sont loin d'égaler ceux d'un Stowaway Bluetooth Keyboard . Ici, l'aluminium cède sa place à un plastique noir grinçant de qualité relativement moyenne. Le matériau constituant le support PDA et Smartphone n'échappe pas à la règle. L'ensemble respire la fragilité au point que l'on aura presque peur d'utiliser la pince de fixation.




00FA000001648576-photo-dsc-0178-border.jpg
00FA000001648574-photo-dsc-0174-border.jpg

La pince de fixation est extrêmement fragile. En l'actionnant normalement, il arrive que le ressort de maintiens quitte son logement !


Les touches

Le confort d'un clavier repose principalement sur la sensation offerte par les touches. Avec le « Targus Bluetooth thumbpad », l'impression n'est pas désagréable. Nous avons affaire à des pastilles de plastique rigide (pas de caoutchouc) dont la course est particulièrement faible. Leur action se solde par un très léger « clic » quasi imperceptible. Détail important : un rétro éclairage peut être activé pour faciliter l'utilisation dans les environnements obscurs. Bien sûr, la taille réduite et le clic des touches mettront un terme aux élans dactylographiques. Quant au pad directionnel, il se destine aux activités vidéoludiques. Malheureusement, un grave défaut de conception freinera la course des accrocs de la manette. En effet, sauf erreur de notre part, pour que le pad soit actif, il est impératif de laisser son doigt appuyé sur la touche « caps » (de façon ininterrompue) !!!



00FA000001648586-photo-dsc-0184-border.jpg
00FA000001648584-photo-dsc-0183-border.jpg



La pince de fixation

Comme expliqué dans le premier paragraphe de cette même page, la pince est extrêmement fragile. Les plastiques n'inspirent pas vraiment confiance. Comme si cela ne suffisait pas, la charnière est constituée de pièces particulièrement fines. Dès la première utilisation, nous avons délogé involontairement le ressort du clip. Pour assurer un bon maintien du PDA, des languettes de caoutchouc ont été placées sur la partie inférieure et supérieure de la pince. Au final, on évitera presque de solliciter cet organe, mais cela n'est pas si grave. En effet, dans la majorité des cas, le clavier masque une partie importante de l'écran (voir photo) ! On évitera donc de positionner son appareil mobile de la sorte.


00FA000001648578-photo-dsc-0179-border.jpg
00FA000001648570-photo-dsc-0171-border.jpg

Le (triste) bal des drivers...



Phase d'installation

Sur Windows Vista, les choses se gâtent dès le début de la procédure d'installation. Par exemple, sur Pocket PC, l'envoi automatique du pilote vers l'appareil ne fonctionne pas. Il faudra ouvrir manuellement le répertoire d'installation du programme pour y dénicher le fichier .CAB d'installation ! Cette manipulation ne posera pas le moindre problème aux utilisateurs avancés, mais elle pourra rebuter les novices.

00FA000001649284-photo-clipboard02.jpg
00FA000001649286-photo-clipboard03.jpg

Les choses commencent bien, mais on tombe rapidement sur le (les ?) pot aux roses.



Un sérieux problème de compatibilité

Dès le début, les Mobinautes en herbe seront agréablement surpris en constatant que Targus a pensé aux utilisateurs d'appareils PALM, Windows Mobile et Symbian. Malheureusement, cette joie passagère laissera vite sa place à une profonde déception : le système S60 v3 (majorité des Mobiles Nokia en circulation) ne sera pas pris en charge ! Du côté de Windows Mobile, Targus ne fait pas mieux. La présence d'un pilote destiné aux piles Bluetooth Microsoft ou Broadcom laisse supposer que tous les appareils sont supportés. Cette fois encore, nous avons droit à une séance de poudre aux yeux ! Ces pilotes fonctionnent UNIQUEMENT avec les appareils listés sur la boîte (qui soit dit au passage, accusent un certain âge) ! L'emballage promet une mise à jour régulière des listes de compatibilité, mais lorsque l'on passe par le site officiel, on constate qu'aucun listing n'est disponible!


00FA000001649302-photo-screen06.jpg
00FA000001649300-photo-screen01.jpg

Le fait que le pilote s'installe ne prouve pas qu'il est compatible. En réalité, un nombre particulièrement faible d'appareils mobiles sont supportés.




Un pilote protégé... par clef d'activation !!!

Vous pensiez avoir tout vu ? Détrompez-vous, le coup de grâce arrive en force. Une fois installé, le pilote doit être activé via Internet !!! Du jamais vu du mémoire de Mobinaute. Au vu des faibles prestations, on se demande vraiment ce qui a pu pousser les concepteurs du produit à verrouiller le driver par un système d'activation. Finalement, au gré des mauvaises surprises, on en viendrait presque à saluer cette idée saugrenue en espérant qu'elle protège cet accessoire d'une éventuelle copie. No comment



00FA000001649298-photo-screefgfgn01.jpg
00FA000001649282-photo-clipboard01dfdfd.jpg

Le périphérique de Targus est fantastique au point que ses concepteurs ont été contraints de verrouiller son pilote par une activation Web. No comment

Les différentes utilisations possibles

Le texte

Si tant est que votre mobile fasse partie des rares appareils compatibles (ce qui ne sera déjà pas une mince affaire), vous pourrez utiliser ce clavier pour taper du texte. Attention toutefois, la petite taille du « Targus Bluetooth thumbpad » ne sera pas assez confortable pour pouvoir espérer réaliser de petits travaux de bureautique. Oubliez Pocket Word, Document to Go et autre QuickOffice. Mettons les choses au point, l'accessoire de Targus ne remplacera jamais un vrai clavier Bluetooth pliable. L'appareil conviendra uniquement aux petites frappes de texte (de type courriers électroniques, SMS ou MMS).



0096000001649288-photo-panneau-non.jpg
0096000001649290-photo-panneau-non-manette.jpg
0096000001649292-photo-panneau-ou-courrier.jpg

Faites une croix sur la bureautique légère et sur le jeu. Cet accessoire conviendra uniquement pour la messagerie texte (mails et SMS).


Le jeu

Sur cette (unique) partie, le clavier de Targus aurait pu se défendre. Malheureusement, une brève phase de pratique mettra vite fin aux éventuels enthousiasmes. En effet, sauf erreur de notre part (test réalisé sur un mobile Nokia), l'activation du pad directionnel nécessite l'appui constant d'une touche auxiliaire !! Vous avez bien lu, il faut laisser constamment le doigt appuyé sur la touche « caps » pour que la croix directionnelle soit utilisable ! En plus de ce défaut de conception majeur, les utilisateurs d'appareils Windows Mobile risquent fort d'être gênés par l'implantation du bouton « Démarrer ». En effet, ce dernier a été placé dans un angle de la croix directionnelle !


00FA000001648584-photo-dsc-0183-border.jpg
00FA000001648578-photo-dsc-0179-border.jpg

Il ne faudra pas compter sur la fonction « gamepad » pour sauver le tableau

Conclusion

0096000001649306-photo-mini-logo.jpg
Dans la gamme des claviers purs et durs, le rejeton de Targus décroche immédiatement un hors-jeu. Tout d'abord, l'absence d'une politique de mise à jour sérieuse des drivers réserve ce clavier aux anciens PDAs et Smartphones. Le positionnement tarifaire n'arrangera pas la donne : à 70 euros, le « Targus Bluetooth Thumbpad » se retrouve en concurrence directe avec d'excellents claviers Bluetooth pliables. Pourtant, la qualité de cet accessoire aura toutes les peines du monde à justifier ce prix particulièrement excessif. Les plastiques sont « cheap » et la pince de fixation menace de rupture à la moindre sollicitation. Y-a-t-il tout de même quelque chose à garder ? Au premier abord, tout porte à croire que l'accessoire de Targus pourrait convenir aux joueurs nomades. Il est vrai que l'ergonomie de nos mobiles favoris se prête assez mal aux exercices ludiques. Malheureusement, de graves défauts de conception tueront l'initiative dans l'œuf. La croix directionnelle ne reste pas active si l'on n'appuie pas constamment sur une touche annexe. Comme si cela ne suffisait pas, la touche « démarrer » a été particulièrement mal implantée (dans un des angles de la croix directionnelle). En faisant l'addition de toutes ces imperfections, on obtient un accessoire totalement inadapté. Décidément, la quête d'ergonomie menée par les joueurs mobiles ne s'achèvera pas avec le clavier Bluetooth de Targus.


Remarque : Les utilisateurs de mobiles s60 V3 propriétaires de Nintendo Wii pourront se consoler en utilisant l'incroyable .

Targus Bluetooth thumbpad

0

Les plus

  • -Petite taille
  • -Rétro éclairage ?

Les moins

  • -Prix
  • -Activation du driver
  • -Fragilité de la pince
  • -Compatibilité (très) limitée
  • -L'activation du pad nécessite la pression constante d'une touche.

0

Ergonomie5

Qualité du matériel2

Autonomie6

Compatibilité2

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Resident Alien : Alan Tudyk prend ses quartiers sur Terre (et sur Syfy)
Guide crypto : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?
Attestation de déplacement : confinement ou couvre-feu, à chacun son document dérogatoire !
Diablo II Resurrected : aux sources du mal ?
Haut de page