AMD ha Sempron ragione ? *

29 juillet 2004 à 16h45
0
Annoncé de longue date, le fameux processeur K8 d'entrée de gamme d'Advanced Micro Devices déboule enfin sous le nom, au demeurant fort peu poétique, d'AMD Sempron. On vous passera d'ailleurs les surnoms donnés au processeur par nos amis outre-atlantique. Plus qu'un seul et unique processeur, le nom Sempron désigne une gamme complète de Processeurs d'entrée de gamme dont l'objectif avoué est de remplacer à terme les Athlon XP et de concurrencer les Celeron d'Intel. La dernière grille tarifaire d'AMD est d'ailleurs sans ambiguïté, le fondeur de SunnyVale ayant à la surprise générale relevé les tarifs de certains de ses Athlon XP histoire de rendre les nouveaux venus plus attractifs.

La gamme Sempron ne sera pas uniquement composée de dérivés de l'Athlon 64, AMD ayant également dans ses cartons des Athlon XP, rebaptisés en Sempron, qui utiliseront le Socket A. Nous allons aujourd'hui nous pencher sur le Sempron le plus évolué à savoir le modèle 3100+ qui utilise le core Paris et adopte le Socket 754 pour comparer ses performances face au récent Celeron D d'Intel.

000000FA00095024-photo-amd-sempron.jpg



*AMD ha Sempron ragione : de l'italien 'AMD a toujours raison' (NDLR : référence plus que douteuse à ne pas prendre au pied de la lettre ;-) )

La gamme Sempron par le menu

0000009600091300-photo-amd-sempron.jpg
Avant de nous pencher sur le Sempron 3100+, qui couronne la nouvelle gamme d'AMD, il nous faut évoquer les différents modèles qui vont constituer ladite gamme. AMD propose en effet un large catalogue s'étalant du 2200+ au 3100+. Concrètement les AMD Sempron 2200+, 2300+, 2400+, 2500+, 2600+ et 2800+ se destinent aux plates-formes Socket A et ne sont en vérité que des Athlon XP renommés. On notera au passage que les versions 2200+ & 2300+ ne devraient pas voir le jour en Europe, AMD les destinant aux marchés émergents. A modèle d'entrée de gamme, caractéristiques d'entrée de gamme. Ainsi les Sempron n'exploitent pas le cœur Barton mais une simple architecture Thoroughbred-B. Ils disposent donc en conséquence d'un FSB cadencé à 333 MHz, de 128 Ko de cache de premier niveau et de 256 Ko de mémoire cache de second niveau là où le Barton compte quelques 512 Ko de cache et dispose d'un FSB400. Le panel des fréquences pour les Sempron en socket A s'établit comme suit : 1.667 GHz pour le 2400+, 1.75 GHz pour le 2500+, 1.833 GHz pour le 2600+ et 2 GHz pour le 2800+.

0000010400095162-photo-amd-sempron-3100.jpg

AMD Sempron 3100+

Le Sempron 3100+ adopte pour sa part le tout récent Socket 754 ce qui le rend compatible avec les derniers chipsets en date de NVIDIA et VIA, les nForce 3 150 ou 250 et les K8T800. Doté du tout nouveau core Paris, le dernier-né d'AMD est gravé en 0.13µ SOI et se voit dépourvu de quelconques extensions 64 bits tout en affichant une modeste fréquence de 1.8 GHz. A l'instar des Sempron Socket A, le Sempron 3100+ intègre 256 Ko de mémoire cache de second niveau en sus des 128 Ko de cache L1. Généralement les Athlon 64 comportent entre 512 Ko et 1 Mo de cache L2 : le Sempron voit donc sa quantité de cache sévèrement limitée ce qui a une influence directe sur le nombre des transistors qui tombe à quelques 68.5 millions. Conséquence logique de cette diminution du nombre de transistors, le TDP est lui aussi en baisse avec 'seulement' 68 watts. Architecture K8 oblige, le 3100+ intègre un contrôleur mémoire DDR400 simple canal et bénéficie d'un lien HyperTransport qui lui confère une bande passante de 9.6 gigaoctets par seconde. Petit, voir gros regret, le Sempron 3100+ est dépourvu de la fonction NX Bit des Athlon 64 pourtant mise en avant massivement par AMD et Microsoft, qui sera exploitée par le prochain Service Pack 2 de Windows XP.

000000C800095161-photo-amd-sempron-3100-cpuz.jpg

AMD Sempron 3100+ vu par CPU-Z


Intel Celeron D 335

00095163-photo-logo-intel-celeron-d.jpg
Ce test est également l'occasion de nous pencher sur le Celeron D, récemment lancé par Intel et venant concurrencer directement le Sempron. Longtemps délaissé par Intel, le Celeron a évolué, dans le bon sens du terme et se voit dorénavant doté du core Prescott. Bien sûr qui dit architecture Prescott, dit augmentation de la largeur du pipeline et le Celeron D dispose dorénavant d'un pipeline à 31 niveaux. Il bénéficie également des instructions SSE3 et des diverses améliorations apportées à l'HyperTreading et au mécanisme de prédiction de branchement. Gravé en 0.09 µ avec le procédé 'Strained Silicon', le Celeron D voit ses quantités de mémoire cache doublées avec 16 Ko de mémoire cache L1 (contre 8 Ko précédemment) et 256 Ko de mémoire cache L2 (contre 128 Ko pour les Celeron Northwood). Il utilise un FSB de 533 MHz contre 400 MHz auparavant et garde un format Socket 478. Le Celeron D le plus évolué proposé aujourd'hui par Intel est le Celeron D 335 dont la fréquence nominale est de 2.8 GHz pour TDP de 73 Watts, soit un peu plus que le Sempron. Le fondeur propose également des modèles moins rapides avec le Celeron D 320 (2.4 GHz), le Celeron D 325 (2.53 GHz) et le Celeron D 330 (2.66 GHz).

000000C800095180-photo-test-sempron-celeron-d-vu-par-cpuz.jpg

Intel Celeron D 335 vu par CPU-Z

Inévitable le test de performances a été fait sur deux architectures distinctes : celle d'AMD d'un côté et d'Intel de l'autre afin de déterminer qui du Sempron ou du Celeron D est le meilleur. Pour ceci nous avons eu recours aux configurations suivantes, dont le détail figure ci-dessous :

  • Carte mère NVIDIA nForce 3 250 Gb,
  • AMD Athlon 64 3000+ (2 GHz - 512Ko L2), 3200+ (2 GHz - 1Mo L2) & AMD Sempron 3100+,
  • 512Mo Corsair PC3200 LL,
  • Disque dur Seagate 120Go UDMA 100 7200 RPM,
  • Carte graphique Sapphire Radeon 9800 XT.


  • AMD Athlon XP 3200+,
  • Abit NF7S,
  • 2x256Mo Corsair PC3200 LL,
  • Disque dur Seagate 120Go UDMA 100 7200 RPM,
  • Carte graphique Sapphire Radeon 9800 XT.


  • Intel Celeron D 335,
  • Asus P4C800 Deluxe (rev2),
  • 2x256Mo Corsair PC3200 LL,
  • Disque dur Seagate 120Go UDMA 100 7200 RPM,
  • Carte graphique Sapphire Radeon 9800 XT.
Nos divers systèmes fonctionnaient sous Windows XP Professionnel Service Pack 1 avec les derniers Drivers disponibles à la date du test.


CPU Mark 99

00095174-photo-test-sempron-cpumark-99.jpg

Notre premier test est basé sur l'infatiguable CPUMark 99 qui ne plébiscite guère le Celeron D. Celui-ci termine en effet dernier, assez loin du Pentium 4C pourtant cadencé à la même fréquence, c'est à dire 2.8 GHz. Le Sempron 3100+ parvient à accrocher le Pentium 4C 2.8 GHz en étant 8% plus véloce. Malgré cette bonne prestation, le Sempron reste en retrait face à l'Athlon XP 3200+. Les Athlon 64 3000+ et 3200+ dominent pour leur part largement le test.


3DMark 2001 SE

00095171-photo-test-sempron-3dmark-2001-se.jpg

Le Sempron 3100+ se sort plutôt bien du test 3DMark 2001SE, en affichant des performances légèrement supérieures aux Pentium 4C 2.8 GHz et Athlon XP 3200+. Le Celeron D signe ici une bien piètre prestation en s'avérant 23% moins véloce que le Sempron. La course est dominée par les Athlon 64 dont les performances restent significativement supérieures à celles du Sempron 3100+.


3DMark 2003

00095172-photo-test-sempron-3dmark-2003.jpg

Le test processeur de 3DMark 2003 n'est guère plus conciliant avec le Celeron D qui est ici une fois de plus dernier. Son rival direct le Sempron 3100+, bien que 16% plus rapide que le Celeron D, perd un peu de sa superbe avec des performances en retrait face à l'Athlon XP 3200+ et au Pentium 4C 2.8 GHz. Ce dernier signe d'ailleur une prestation identique à celle de l'Athlon 64 3000+. Terminons par une note sur l'Athlon 64 3200+ qui est 32% plus véloce que le Sempron et 54% plus performant que le Celeron D.


Return To Castle Wolfenstein

00095177-photo-test-sempron-rtcw.jpg

Avec ce jeu OpenGL, il est visiblement difficile de départager nos divers protagonistes, ceux-ci affichant tous un niveau de performance similaire, tendant à démonter que la carte graphique est ici l'élément limitateur. Seul le Celeron D affiche des performances largement inférieures, puisque 29% moindre que celles du Sempron 3100+.


Unreal Tournament 2003

00095178-photo-test-sempron-ut2003.jpg

Sous Unreal, le jeu phare des fraggers de tout poil, le Sempron 3100+ affiche des performances honorables, en terminant devant l'Athlon XP 3200+ et à seulement quelques encablures de l'Athlon 64 3000+. Sans que cela soit véritablement surprenant, le test malmène le Pentium 4C 2.8 GHz tout comme le Celeron D 335 qui fait ici bien pâle figure. Les amateurs de chiffre retiendront du Celeron D qu'il est ici 36% plus lent que le Sempron.


Cinebench 2003

00095173-photo-test-sempron-cinebench.jpg

Terminons cette première page par un petit coup d'oeil aux performances relevées sous Cinebench 2003 un outil de rendu 3D. Ici le Sempron marque clairement le pas face à ses pères, les Athlon XP et Athlon 64 étant tous plus performants. La faute revient bien sûr à la quantité de mémoire cache trop limitée qui pénalise le Sempron sur ce type de test. Face au dernier né d'AMD, le Celeron D 335 fait bien triste mine avec des performances de 15% inférieures.

PCMark 2004

00095176-photo-test-sempron-pcmark-2004.jpg

Tout-en-un PCMark délivre d'un côté une estimation des performances processeur, de l'autre une estimation des performances mémoire. Côté processeur, nos divers protagonistes sont dans un mouchoir de poche, y compris le Celeron D, qui fait ici jeu égal avec l'Athlon 64 3000+. Le Sempron 3100+ fait un faux pas avec le score processeur le plus bas de notre sélection. Si l'on pourrait croire que le Celeron D signe ici une bonne prestation, il faut relativiser en regardant le score du Pentium 4C qui est largement supérieur.

Côté mémoire, l'Athlon XP 3200+ est en bas de tableau suivi du Sempron. Bien qu'ayant un contrôleur mémoire intégré les Processeurs issus de l'architecture K8 ne sont pas égaux en matière de débit. En effet la fréquence de fonctionnement du processeur conditionne la latence du contrôleur mémoire et donc son efficacité. A ce petit jeu le Celeron D fait mieux que les Athlon 64, malgré l'utilisation de DDR333, tout en restant en retrait face au Pentium 4C.


SiSoft Sandra

00095186-photo-test-sempron-sisoft-cpu.jpg


00095187-photo-test-sempron-sisoft-mem.jpg


Le premier test processeur de SiSoft Sandra 2004 met en avant les lacunes du Celeron D qui est une fois de plus à la traîne. Le cas du Sempron 3100+ n'est cependant guère plus reluisant, son score MIPS étant très proche de celui du dernier bébé d'Intel, le MFLOPS étant en revanche légèrement plus élevé. Les ténors restent donc bien ancrés dans le haut du podium avec des performances près de 13% supérieures.

Les performances mémoire montrent que le Celeron D 2.8 GHz reste plus performant que les Athlon 64 et autres Sempron alors que l'Athlon XP 3200+ reçoit une belle correction. Le Pentium 4C 2.8 GHz affiche ici une suprématie évidente.

WinRar 3.30

00095179-photo-test-sempron-winrar.jpg

Notre test de compression sous WinRAR semble favorable au Pentium 4C 2.8 GHz qui grâce à sa large bande passante arrive sur la première marche du podium. Ici le Celeron D 2.8 GHz fait mieux que le Sempron 3100+ puisqu'il faut deux secondes de moins au système Intel pour compresser nos 250 Mo de données. Notez au passage que les Athlon 64 sont plus rapides que le Sempron.


LAME MP3

00095175-photo-test-sempron-lame.jpg

LAME donne un carton rouge aux Sempron et Celeron D qui terminent tout deux derniers loin derrière les Athlon 64. Seules sept petites secondes séparent le Celeron D du Sempron 3100+, les deux processeurs étant pour une fois à égalité, ou presque. Le vainqueur de ce test est contre toute attente l'Ahtlon XP 3200+ qui s'est montré le plus véloce.


Windows Media Encoder 9

00095185-photo-test-sempron-wme9.jpg

L'encodage d'une vidéo AVI au format Windows Media propulse le Pentium 4C 2.8 GHz en tête du graph. Si les Athlon XP 3200+, Athlon 64 3000+ & 3200+ affichent les mêmes performances, le Sempron a un train de retard et termine avant-dernier. Malgré tout, le Sempron reste plus rapide que le Celeron D.


SYSMark 2004

00095269-photo-test-amd-sempron-sysmark-2004.jpg

Nous concluerons ce test avec SYSMark 2004 qui représente à ce jour un des Benchmark applicatif les plus complets. Historiquement les processeurs Intel sortent vainqueur du test SYSMark. Le Celeron D est semble-t'il l'exception qui confirme la règle puisqu'il termine bon dernier. L'Athlon XP 3200+ parvient à devancer le Celeron D 335, alors que le Sempron 3100+ décroche une belle quatrième place. Le peloton de tête est composé du Pentium 4C 2.8 GHz et des Athlon 64. Le modèle 3200+ est ici 9% plus rapide que le Sempron 3100+.

Conclusion

Affichant des performances honorables, mais pas forcément renversantes (notez bien la nuance), le Sempron 3100+ parvient à compléter par le bas l'offre d'AMD en enrichissant au mieux le catalogue du fondeur. Face au Celeron D, le Sempron 3100+ a tout pour plaire ses performances étant bien souvent substantiellement supérieures. Loin de révolutionner le monde du processeur, le Sempron ouvre de nouvelles perspectives tant aux acheteurs qu'aux constructeurs. Les consommateurs choisissant un Sempron 3100+ pourront évoluer plus tard vers un Athlon 64 sans changer de carte mère, alors que les constructeurs trouveront dans ce nouveau venu un bon moyen d'écouler les stocks de Cartes mères en Socket 754. AMD prévoit qui plus est de compléter sa gamme Sempron en l'enrichissant à l'avenir de modèles au format Socket 754 avant de faire le saut vers le Socket 939.

A près de $120 par quantité de mille, le Sempron 3100+ semble être un bon choix pour se créer une machine entrée de gamme à moindre coût. Reste toutefois que son P-Rating semble assez en dehors de la réalité de ses performances et de ses caractéristiques.


AMD Sempron 3100+

6

Les plus

  • Performances satisfaisantes
  • Prix intéressant

Les moins

  • Contrôleur mémoire simple canal
  • Pas d'instructions 64 bits
  • Absence du NX Bit

0

Performances6

Innovation6

Rapport qualité/prix8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Avis Bybit (2021) : une jeune plateforme crypto qui va droit à l'essentiel
The Great Ace Attorney Chronicles aura bien droit à une sortie européenne
Vous pouvez désactiver la lecture automatique des trailers (ou des épisodes suivants) sur Netflix
Star Citizen : l'amarrage de vaisseau à vaisseau arrive dans la nouvelle alpha
The Witcher Monster Slayer : les préinscriptions ouvertes pour l'accès anticipé sur Android
ETR Awards : les meilleurs titres VR francophones vont être récompensés par les internautes
Twitch organise enfin son espace de discussion et permet de répondre par sujet
Mario Kart Tour dépasse la barre des 200 millions de dollars en 18 mois
Test Rocket Lake-S Core i7-11700K : il fait de l'ombre au Core i9, mais reste éclipsé par AMD
Outriders : People Can Fly détaille comment les inventaires disparus seront restaurés
Haut de page