Colin McRae Rally 04

le 28 avril 2004 à 17h20
0
00D2000000085362-photo-colin-mcrae-rally-04.jpg
Si Codemasters fait aujourd'hui figure de spécialiste de la simulation automobile tant sur PC que sur consoles, il est indéniable que l'éditeur britannique s'était fourré le doigt dans l'œil avec Colin McRae Rally 3. Si la réalisation graphique était à la hausse, ce troisième opus ne pouvait se comparer au numéro 2 plus abouti dans tous les autres domaines. CodeMasters était tout simplement passé à côté de son sujet et le succès ne fut pas au rendez-vous, loin de là même.

Face à cet échec, CodeMasters n'avait d'autre choix que de revoir intégralement sa copie afin de retrouver un public que l'éditeur croyait peut-être tout acquis à sa cause. En repartant sur de saines bases, il fallait pour CodeMasters réussir à convaincre les joueurs qu'il avait la capacité de rebondir, qu'il pouvait extraire le meilleur des deux opus précédents pour offrir un gameplay plus riche, plus intense tout en proposant une réalisation digne des plus grands. Un pari évidemment délicat, mais indispensable pour redorer le blason de la célèbre licence.


Tirer les leçons du passé...



Une boîte DVD double-épaisseur, quatre galettes rangées soigneusement à l'intérieur et quelques 2.5 Go occupés sur le disque dur voilà en substance mon premier contact avec Colin McRae Rally 04. Un contact froid, sans âme, digne du comptable qui sommeille en chacun de nous et ce n'est pas l'introduction ou plutôt l'absence d'introduction qui risque de réchauffer tout cela. Colin McRae Rally 04 démarre en effet de la manière la plus sobre qui soit : pas d'introduction donc mais pas non plus de musique sur la page d'accueil, tout juste quelques options réparties en une seule ligne de texte sur fond blanc. C'est carrément spartiate, mais à vrai dire pas forcément pour me déplaire. Maintenant, il est vrai que tout est une question de goûts : certains aimeront avoir tout un environnement complexe comme dans TOCA Race Driver par exemple, alors que d'autres n'auront que faire de ces artifices préférant se concentrer sur le cœur du programme, la conduite. Cette conduite justement on y arrive bien vite tant les menus proposés par Colin McRae Rally 04 sont peu nombreux. Attention toutefois à ne pas interpréter de travers mes propos : il ne s'agit pas d'un défaut, bien au contraire même. Disons qu'en une seule ligne de texte, CodeMasters a plutôt réussi à regrouper l'ensemble des options proposées aux joueurs.

On y retrouve donc le menu des options mais aussi et surtout les quatre modes de jeu disponibles : championnat, rallye, spéciale et course immédiate. D'entrée de jeu, Colin McRae Rally 04 fait oublier les erreurs de l'opus précédent en permettant beaucoup plus de liberté dans les compétitions et en offrant un choix plus large tant dans les véhicules que dans les tracés. Alors que le mode "carrière" de Colin 3 obligeait le joueur à contrôler une Ford Focus, ce n'est plus ici le cas et on retrouve en fait trois championnats et pas moins de 21 engins : les 4RM (quatre roues motrices - Citroën Xsara, Impreza WRX 44S, Ford Focus, Lancer Evo VII, Peugeot 206), les 2RM (deux roues motrices - MG ZR, Citroën Saxo, Ford Puma, Fiat Punto, Volkswagen Rallye Golf), les surpuissantes Groupe B (interdites après quelques années - Audi Sport Quattro, Lancia 037, Peugeot 205 T16 Evo2, Ford RS 200) et les "bonus", catégorie pour le moins hétéroclite regroupant tout et n'importe quoi (MGC Sebring Special, Lancia Delta Integrale, Citroën 2CV Sahara, Ford Escort RS1600, Ford Transit Rally Van, Mitsubishi Pajero, Impreza 22B STI). Du côté des circuits, nous avons droit à la même abondance puisqu'il est possible de faire l'andouille dans huit pays (Australie, Espagne, Etats-Unis, Finlande, Grèce, Italie, Japon, Suède) et sur pas moins de 52 spéciales !

00D2000000085363-photo-colin-mcrae-rally-04-appels-de-phares.jpg
00D2000000085364-photo-colin-mcrae-rally-04-o-sont-mes-cha-nes.jpg
00D2000000085365-photo-colin-mcrae-rally-04-le-pajero-n-est-pas-un-monument-de-vitesse.jpg

Aux côtés de l'habituelle Ford Focus, on retrouve un très large panel d'engins : Peugeot 206, MGC Sebring Special ou bien encore Mitsubishi Pajero


Physique au point et plaisir garanti !



Ces quelques choix effectués, c'est sur l'asphalte / les graviers / le sable / la neige / la glace / la boue (NDLR : rayez les mentions inutiles) que Colin McRae Rally 04 doit maintenant faire ses preuves. CodeMasters a semble-t-il compris la leçon puisqu'en plus d'offrir davantage de liberté aux joueurs, il a complètement revu la gestion des véhicules, le modèle physique. La conduite souvent jugée trop simpliste de Colin McRae Rally 3 appartient maintenant au passé et dès les premières secondes on tombe sous le charme, pas besoin de plus longtemps pour se rendre compte que Colin 04 joue dans une toute autre catégorie. Il ne faut bien sûr pas tomber dans le piège de certains as du marketing en croyant que Colin McRae Rally est passé à la simulation pure et dure avec cette version 4. Il n'en est évidemment rien et en renouant avec le second volet, CodeMasters nous propose en réalité un mélange de simulation et d'arcade. Cela n'a toutefois rien de péjoratif et conviendra parfaitement à de très nombreux joueurs à commencer par moi... Il ne faut simplement pas tromper les joueurs. Si la simulation au sens premier du terme n'est donc pas de mise ici, CodeMasters s'est tout de même attaché à donner un certain réalisme à son titre.

Réalisme tout d'abord perceptible au niveau des véhicules puisque selon la catégorie et ensuite selon le modèle choisi, on perçoit de très nettes différences. Il n'est de ce fait pas question de retrouver le même type de sensations avec une deux roues motrices comme la "petite" Saxo et un monstre du Groupe B comme la remarquable Audi Sport Quattro : le pilotage n'a absolument rien à voir et il faudra un nécessaire temps d'adaptation pour passer d'une catégorie à l'autre surtout si vous décidez de jouer en mode "difficile" (deux niveaux de difficulté sont sélectionnables). Les différences entre les parcours sont au moins aussi importantes et dans ce domaine on ne peut que louer le travail des développeurs, aussi bien celui des responsables "physique" que celui des "level designers". Les premiers se sont attachés à donner une réelle "consistance" à la route. Même si cela ne suffira pas à tous les joueurs, selon le revêtement choisi, le comportement du véhicule sera bien différent et c'est particulièrement perceptible sur les tracés suédois où l'alternance piste asphaltée parfaitement lisse et portions de route verglacées rend les choses parfois très délicates. Les "level designers" nous ont pour leur part offert des parcours particulièrement variés où se mêlent escarpements montagneux, forêts impénétrables, villages, ponts, tunnels, portions sinueuses, passages rapides et bien d'autres surprises encore.

00D2000000085366-photo-colin-mcrae-rally-04-un-virage-serr-pour-rejoindre-l-asphalte.jpg
00D2000000085367-photo-colin-mcrae-rally-04-ballade-su-doise.jpg
00D2000000085375-photo-colin-mcrae-rally-04-je-vois-le-bout-du-tunnel.jpg

Les 52 spéciales et les 8 pays sélectionnés pour l'occasion permettent une grande variété des décors


Une très bonne réalisation pour ne rien gâcher



Nous l'avons dit, les sensations éprouvées lors des courses sont plutôt "arcade" mais rien à voir cependant avec ce que l'on peut ressentir en jouant à TOCA Race Driver. Que les amateurs de rallyes se rassurent donc : Colin 04 est un vrai jeu tout-terrain. Pas besoin d'être un expert de la conduite pour décrocher d'honorables chronos mais il faut tout de même faire preuve d'une certaine concentration : les routes sont sinueuses, les virages parfois délicats à négocier et les indispensables dérapages pas toujours évidents à bien contrôler. Certains lui reprocheront une tenue de route un peu simplifiée mais c'est aussi le prix à payer pour obtenir une conduite à la fois grisante et pas trop prise de tête pour le plus grand nombre. Compte tenu de son orientation grand public, Colin McRae Rally 04 se distingue tout de même par la qualité des compromis auxquels sont parvenus les développeurs. Débutants comme joueurs accomplis devraient pouvoir s'amuser. La gestion des périphériques de contrôle est à ce titre excellente et que vous soyez un "claviste" invétéré, un inconditionnel du gamepad ou un fou-furieux du volant, Colin 04 s'avère toujours parfaitement jouable... Merci de penser à nous M. CodeMasters ! Enfin, il n'est pas possible de terminer ce test sans parler de la réalisation graphique et sonore qui avait fait couler beaucoup d'encre au moment de la sortie du troisième volet.
00D2000000085374-photo-colin-mcrae-rally-04-quatre-sur-la-ligne-de-d-part.jpg

Ce dernier proposait en effet une modélisation assez remarquable des véhicules et compte tenu du modèle physique particulièrement moyen adopté alors, de nombreux joueurs avaient accusé CodeMasters de privilégier la forme sur le fond. Ce n'est évidemment pas le cas avec Colin 04 qui offre quelque chose de plus abouti à tout point de vue. Nous avons déjà parlé de la qualité du modèle physique du jeu et bien sa réalisation graphique n'a pas à rougir de la comparaison. Même si une nouvelle fois les abords des pistes et en particulier le public sont toujours aussi peu convaincants, le reste est presque un sans faute. La gestion de la météorologie est excellente (en particulier le fin crachin grand-breton) et les effets de poussières et autres particules sont parfaits. Plus impressionnante encore, la modélisation des différents engins est d'autant plus réussie qu'elle tient compte de l'usure et des dégâts. Un petit coup d'œil sur les captures d'écrans vous donnera une idée de la représentation graphique de certains incidents de parcours : fenêtre brisée, pneu éclaté, pare-choc défoncé... Notez au passage que la conséquence de ces dégâts n'est pas que graphique... Essayez donc de faire la moitié d'une course avec une direction faussée ou bien encore de terminer une étape sur une jante !

Cette réalisation presque impeccable est appuyée par une ambiance tout à fait correcte. Je ne suis pas un expert en bruits de moteur, mais dans leur très grande majorité, ceux de Colin McRae Rally 04 m'ont semblé tout à fait convaincants mis à part peut-être celui de la Ford Puma un peu trop nasillard. En dehors des bruitages des véhicules, il faut par contre bien admettre que les développeurs ne se sont pas cassé la tête et mis à part notre copilote (plutôt compétent pour une fois) l'environnement reste particulièrement discret. Cela n'est toutefois pas trop gênant et à la rigueur permet même d'économiser un peu de ressources pour pousser un peu plus haut les graphismes. Dans l'ensemble et compte tenu des autres sorties PC actuelles, on ne peut cependant pas considérer Colin 04 comme particulièrement gourmand. Un processeur à 1.8 GHz, 512 Mo de mémoire et une GeForce 3 devraient ainsi suffire pour jouer de manière fluide en 1024x768 tous détails au maximum. Dernière chose, Colin 04 permet également de jouer à plusieurs. Hélas, aucun des modes proposés ne permet d'affronter de véritables adversaires mais simplement leur "fantôme". Cela ne change finalement pas grand chose aux courses "chacun son tour" et nuit beaucoup à l'intérêt de tels affrontements alors même que CodeMasters avait pourtant prévu de nombreuses combinaisons : réseau local jusqu'à huit bien sûr mais aussi écran partagé jusqu'à quatre.

00D2000000085369-photo-colin-mcrae-rally-04-ma-jante-fait-des-tincelles.jpg
00D2000000085370-photo-colin-mcrae-rally-04-mais-qu-est-ce-que-c-est-que-ce-temps-de-chiotte.jpg
00D2000000085371-photo-colin-mcrae-rally-04-bien-jou-c-est-noy-maintenant.jpg

Entre les contingences météo et les problèmes purements mécaniques, les courses ne sont pas de tout repos !


Conclusion



Autant être clair sur un point, ce n'est pas avec Colin McRae Rally 04 que le véritable amateur de simulations de rallye sera satisfait. La gestion des différents revêtements de la route semble parfois un peu légère et on reprochera en particulier le relatif manque d'incidence de certains d'entre eux (graviers / asphalte) sur la conduite. De la même manière, on ne peut s'empêcher de regretter le comportement un peu trop "arcade" de notre véhicule : arrêt net lors d'un choc quelque que soit la vitesse, impossible de s'éloigner un tant soit peu des tracés... Et que dire de la résistance à toute épreuve de certains obstacles ! Non, rien à faire, la simulation pure et dure de rallye n'est pas pour aujourd'hui.

Il ne faut toutefois pas bouder son plaisir et si Colin McRae Rallye 04 n'enthousiasmera pas les plus intransigeants des puristes, il devrait faire le bonheur de l'immense majorité des joueurs. Depuis la triste version 3, CodeMasters a sans aucun doute remis les pendules à l'heure : beaucoup plus maniable, beaucoup plus jouable et plus riche en émotions, Colin 04 est un vrai jeu de courses, passionnant et accrocheur. On avance de championnat en championnat, on débloque de nouvelles épreuves, découvre de nouvelles voitures le tout dans un cadre technique tout à fait convaincant. Ce n'est bien sûr pas conseillé mais Colin 04 est même jouable au clavier, chose rare pour un jeu de voitures.

Colin McRae Rally 04 aurait sans doute pu être encore meilleur, il n'en demeure pas moins le meilleur jeu de rallye disponible sur PC depuis bien longtemps. Un titre qui sait captiver l'attention du joueur et que tout amateur de vroum-vroum assisté par ordinateur se doit de posséder dans sa logithèque et puis... avouez que votre volant commençait à prendre un peu la poussière, non ?


Colin McRae Rally 04

Les plus
+ Plaisir de jeu au rendez-vous
+ Nombreux véhicules et tracés
+ Modèle physique de qualité
+ Copilote convaincant
Les moins
- Mode multi-joueurs décevant
- Pas encore une simulation pure et dure
Note globale
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
3

Cet article vous intéresse ? Retrouvez le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du jeu Colin McRae Rally 04
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
Huawei sous-estimé par les États-Unis ? C'est ce que pense son fondateur
Après les trottinettes électriques, Usain Bolt dévoile la citadine électrique Bolt Nano
Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?
Huawei banni : les revenus d'AMD plus impactés encore que ceux de Microsoft
En toute discrétion, les Apple Store vendent désormais des moniteurs LG UltraFine 23,7
scroll top