Dawn Of War II : Warhammer 40k remet le couvert

02 septembre 2008 à 08h00
0
00F0000001459634-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
Spécialiste du jeu de stratégie temps réel, Relic Entertainment nous a bercé d'extensions pour Warhammer 40.000 : Dawn Of War durant plusieurs années, confirmant ainsi qu'au succès critique s'est ajouté un succès populaire indiscutable... Du coup et après l'intermède Seconde Guerre Mondiale de Company Of Heroes, Relic s'est lancé dans le développement d'une suite que le studio envisage de sortir début 2009. À seulement quelques mois de sa commercialisation, ce Warhammer 40.000 : Dawn Of War II ne pouvait évidemment pas rater le rendez-vous de Leipzig, ce qui tombe plutôt bien puisque nous étions aussi à la découverte de ce joli coin de Saxe.

Le Devoir ne finit jamais



Inspiré à la fois de Warhammer 40.000 premier du nom et de Company Of Heroes, le nouveau venu risque de trancher avec certaines habitudes des amateurs de STR : les développeurs ont effectivement voulu se débarrasser de certains canons et ont notamment fait l'impasse sur l'aspect création de bases / collecte de ressources. Warhammer 40.000 : Dawn Of War II se focalisera donc sur le micro-management, mais en se limitant à la gestion des troupes. Durant la campagne solo, il sera ainsi question de conduire un ensemble d'une trentaine de Space Marines tout au long des différentes missions imaginées par les développeurs. Ces derniers n'ont pas souhaité en dire plus à ce sujet, mais durant la présentation qui nous a été faite du jeu, les valeureux petits gars à notre service pouvaient appartenir à l'une des trois escouades en présence : les Marines donc, mais aussi les Assault Marines et, enfin, les Scouts.


Bien sûr, selon son appartenance, le soldat aura des compétences sensiblement différentes, mais Relic a souhaité aller plus loin et chacun des Marines aura un nom et un équipement qu'il sera possible de modifier en fonction des missions. Mieux, cet équipement sera amené à évoluer et à s'enrichir afin, par exemple, qu'un Force Commander puisse troquer son basique bolt gun contre un Thunder Hammer. Au fur et à mesure des missions, les Marines ne récupéreront donc pas d'expérience à proprement parler, mais des objets qui leur donneront des compétences améliorées ou carrément des compétences spéciales dans certains cas (bombardement depuis l'orbite...). L'un dans l'autre, il sera nécessaire de faire attention à ses hommes, de ne pas les envoyer au casse-pipe et de privilégier les petites escarmouches, les embuscades. Afin de ne pas rendre son titre élitiste, Relic a toutefois veillé à ce que la mort ne soit pas trop pénalisante.

00F0000001459644-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
Ainsi, durant les missions, les chefs d'escouade devraient pouvoir être ressuscités si on s'y prend assez rapidement. Du côté des membres plus classiques de nos escouades, il sera possible de compenser leur perte en appelant des renforts depuis l'espace ou au travers de zones spécifiques de la carte. Nous l'avons dit, il ne sera pas question d'avoir des bases dans Dawn Of War II. Pour autant, des bâtiments seront présents à certains endroits. Une fois sous notre contrôle, ces structures permettent d'obtenir différents bonus pour améliorer le moral ou l'efficacité de nos soldats, mais aussi d'avoir directement des renforts. La prise de contrôle de ces bâtiments n'est absolument pas une nécessité pour réussir les objectifs de mission, mais cela peut faciliter la chose. C'est notamment le cas lorsque l'on choisit d'investir une structure pour s'y retrancher.

00F0000001560442-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
Reprise de Company Of Heroes, cette idée prend ici tout son sens et, de manière plus générale, il ne faudra pas hésiter à utiliser l'environnement pour repousser les ennemis. Nous avons déjà parlé du besoin de tendre des embuscades, mais les choses vont plus loin puisque l'utilisation de la physique est au programme : il s'agira ici d'utiliser ses grenades pour d'abord fendiller une structure puis carrément la détruire alors que là, c'est un pont bien fragile que l'on fera tomber à l'aide de Space Marines... évidemment équipés de Jet-Pack ! Largement inspirées de Company Of Heroes, ces idées sont à la base du gameplay de Dawn Of War II que les développeurs ont voulu plus prenant, plus tactique. Il sera donc nécessaire de suivre chacun de ses hommes, tout au long de la mission, comme nous en avions plus ou moins l'habitude avec Company Of Heroes.

Dans Dawn Of War II, les objectifs devraient être sensiblement plus variés, mais les développeurs ont tenu à garder un peu de mystère. Durant notre présentation, nous nous sommes donc contentés d'une seule « fin de mission ». Il était question de terrasser une créature spéciale des Orks, une sorte de boss pour reprendre une terminologie davantage hack & slash. Réfugié dans sa tanière, cet imposant ennemi est capable de déclencher des attaques dévastatrices. Plus encore que durant la mission elle-même, il faudra donc mettre au point une tactique d'approche pour le vaincre et récupérer les « récompenses » qui permettront d'aborder plus sereinement le reste de la campagne. Une campagne qui devrait disposer de missions « charnières » imposées, mais qui se distingue surtout par sa relative ouverture : la plupart du temps, le joueur aura effectivement le choix entre plusieurs missions et plusieurs façons de progresser.


À côté de ces exemples, les développeurs de Relic ont profité de la Games Convention pour lever le voile sur la faction des Tyranides. Les informations n'ont toutefois pas été très nombreuses, l'annonce de la faction suffisant au bonheur de nombreux fans du monde imaginé par Games Workshop. Race insectoïde absolument répugnante, les Tyranides se distinguent par leur capacité à « adapter » le terrain sur lequel ils élisent domicile. Ainsi, une planète infestée par les Tyranides recèlera bien d'autres dangers que les créatures elles-mêmes pour les Space Marines. Relic a ainsi décrit un phénomène en trois étapes. D'abord, la végétation amorce une mutation et les arbres libèrent des spores meurtrières. Ensuite, les plantes grandissent démesurément jusqu'à former de véritables points d'artillerie. Enfin, des « pondeuses » apparaissent par endroits générant un flot pratiquement ininterrompu de vilaines bestioles.

Seul moyen à disposition des Marines pour enrayer une telle prise de contrôle : trouver et abattre le Hive Tyrant, une sorte de « reine » de la colonie qui sera, on s'en doute, l'occasion d'un combat aussi tactique que spectaculaire. Nous avons effectivement déjà parlé des possibilités de destruction du terrain, mais il nous faut encore mettre l'accent sur l'aspect plus graphique des choses. Dawn Of War II reprendra effectivement à son compte tous les progrès réalisés par Relic depuis Company Of Heroes afin de pouvoir prétendre au titre de plus beau STR de l'année 2009. Vous pouvez déjà en avoir un aperçu au travers des différentes vidéos présentées, mais, croyez-nous sur parole, voir le jeu « en réel » est encore plus impressionnant. Seul véritable regret de cette présentation très enthousiasmante : Relic ne s'est toujours pas décidé à lever le mystère qui entoure le mode multijoueur. Nous savons donc simplement que, basé sur Windows Live, il sera entièrement gratuit... c'est maigre !

00F0000001560434-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001459638-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001459636-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg

00F0000001356426-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001356432-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001356440-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg

00F0000001560440-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001459640-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
00F0000001560438-photo-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top