Un zest de preview pour Dragon Age : Origins

le 27 août 2008 à 15h30
0
00F0000001565504-photo-dragon-age-origins.jpg
Dire de BioWare qu'il est un studio réputé fleure bon l'euphémisme. Depuis maintenant des années, l'équipe canadienne collectionne effectivement les best sellers et la critique ne tarit pas d'éloges sur les compétences de ce studio qui travaille donc aujourd'hui au développement d'une nouvelle franchise, Dragon Age. Prévu d'abord sur PC et ensuite sur consoles dites next gen, le premier volet de cette franchise, Origins, doit débouler dans le courant de l'année prochaine. Après l'E3 de Los Angeles, les petits gars de chez BioWare avaient décidé de montrer leur bébé durant la Games Convention de Leipzig : nous ne pouvions évidemment pas manquer pareil événement !

Un parfum de Baldur's Gate



Une fois n'est pas coutume, BioWare a décidé de ne pas faire confiance aux règles de Donjons et Dragons pour servir de canevas à son jeu. Le développeur a choisi de faire travailler ses créateurs qui se sont donc creusés la tête pour mettre au point des règles cohérentes et surtout nous proposer un univers tout à fait original qui se rapproche d'ailleurs plus de la dark fantasy que de l'heroic fantasy. S'il sera bien sûr possible d'incarner un vrai héros tenant des valeurs les plus nobles, notre personnage pourra aussi très bien basculer du côté « obscur de la Force » et ne penser qu'à lui-même. Ces choix moraux seront à la discrétion du joueur, mais auront une influence très nette sur le déroulement de l'histoire et sur les relations de notre avatar avec les personnages non joueurs.


Cet élément constituait en fait le point central de la présentation qui nous a été faite à la Games Convention. BioWare souhaitait vraiment mettre l'accent sur cet aspect et nous montrer avec de multiples exemples les implications de la chose tout au long de l'aventure. Sans entrer dans des détails qui pourraient vous gâcher le plaisir de la découverte précisons tout d'abord que Dragon Age : Origins insistera comme son nom l'indique sur l'origine de notre héros. En réalité, toute la première partie du jeu sera consacrée à la découverte de notre personnage afin de mieux le connaître et de parvenir à une meilleure identification, théoriquement garante d'une plus grande immersion. Ces origines seront très importantes durant la suite de l'aventure et les relations avec les PNJ en dépendent nettement.

00F0000001565510-photo-dragon-age-origins.jpg
Quel que soit la classe de personnage que l'on choisit d'incarner (guerrier, voleur, magicien) ou sa race (humain ou elfe par exemple), nous serons toujours dans la peau d'un Grey Warden. Depuis que les Darkspawns ont envahi le monde, ces gardiens se sont dressés pour tenter de maintenir un semblant d'ordre. Ils sont respectés par la plus grande partie de la population, mais de part leur côté « la loi c'est moi », ils sont également craints par la plupart des habitants. D'un autre côté, le monde imaginé par BioWare est profondément emprunt de racisme et alors que les Humains dominent les débats, les Elfes sont le plus souvent à la limite de la mise en esclavage. Du coup, incarner un Humain ou un Elfe changera considérablement les choses.

BioWare a ici pris l'exemple d'un petit campement dans lequel notre héros débarque. Si ce dernier est un Humain, il pourra discuter sans trop de problème avec les « autochtones ». Si, en revanche, nous incarnons une Elfe, celle-ci aura toute les peines du monde à se faire respecter, notamment par le marchand / armurier qui lui fait bien comprendre qu'elle n'est pas la bienvenue. Tout au long de l'aventure, ces différentes réactions auront d'importantes conséquences sur le déroulement du scénario et, dans certains cas, ce sont des informations essentielles que l'on ne pourra obtenir et qu'il faudra dénicher par d'autres moyens : le scénario imaginé par BioWare promet donc des situations radicalement différentes d'une partie à l'autre.


Autre exemple, alors que notre héros s'approche d'une cage dans laquelle est enfermée un prisonnier. Celui-ci attend son jugement qui tarde franchement à venir et notre personnage peut aller lui faire la conversation. Cette fois, la race de notre héros n'a guère d'importance, mais les décisions prises par le joueur sont cruciales. Si nous menaçons le pauvre prisonnier, celui-ci nous parle alors assez rapidement d'un trésor et de la clef qu'il détient. A contrario, si nous décidons de jouer les bons samaritains en cherchant à manger pour lui, celui-ci ne sent pas sa vie menacée et se garde bien de mentionner un quelconque trésor. Moralité, agir vertueusement n'est pas forcément la meilleure façon de se faire du bien dans Dragon Age : Origins !

00F0000001565506-photo-dragon-age-origins.jpg
Des exemples comme celui-là, les développeurs auraient pu en citer des dizaines et tout cela nous montre bien que BioWare a vraiment cherché à mettre le scénario, le déroulement de l'aventure au cœur du jeu. Cela étant dit, l'influence Bladur's Gate est très présente et si nous la ressentons déjà au travers de cinématiques ou des phases de dialogues, les combats constituent sans doute l'hommage le plus appuyé à la fameuse saga. Il nous semble préférable de les aborder en perspective axonométrique, mais BioWare a bien insisté sur le fait que les deux représentations (axonométrique et troisième personne) sont possibles : le passage de l'une à l'autre se fait de manière très fluide, sans véritable changement graphique. Puisque nous avons parlé de Baldur's Gate autant préciser tout de suite que les habitués retrouveront très vite leurs marques.

Le tour par tour n'est plus de la partie, mais le mode temps réel avec possibilité de mettre en pause à n'importe quel moment est finalement très proche. Il permet des combats très tactiques avec distribution des rôles à chacun des membres du groupe, gestion des attaques à distance et des ensorceleurs. Des icônes très classiques sont présentes dans la partie basse de l'écran pour exploiter les compétences des différents héros et ces aptitudes très variées permettent d'affronter toutes les situations. BioWare a apporté un peu d'originalité à ces combats en ajoutant des espèces de combinaisons que l'on doit mémoriser pour affronter plus sereinement certaines situations comme l'extinction d'un incendie avec le sort « blizzard » de notre sorcier par exemple.


Histoire d'enfoncer le clou et surtout de joindre le geste à la parole, BioWare terminait sa présentation par un combat contre une puissante créature. Le style Baldur's Gate était alors clairement visible et, même si la réalisation a bien entendu fait de nets progrès, on se croirait revenu à la belle époque de Khalid, Jaheira ou Minsc ! Dragon Age : Origins ne doit cependant pas sortir avant l'année prochaine et si BioWare espère pouvoir le boucler avant la fin du premier semestre 2009, cela nous laisse encore le temps de vous reparler de ce titre très prometteur, de sa réalisation très agréable, de l'éditeur de niveaux et du fait que l'aventure ne sera jouable qu'en solo. BioWare en a clairement gardé sous le coude, mais ce nouveau contact après le rapide aperçu de l'E3 est extrêmement prometteur... Que les semaines vont nous paraître longues !

00F0000001565508-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565512-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565516-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565514-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565502-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565500-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565498-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565496-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565494-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565492-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565490-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565488-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565486-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565484-photo-dragon-age-origins.jpg
00F0000001565482-photo-dragon-age-origins.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
WWDC 2019 : Apple donnera sa keynote le lundi 3 juin
scroll top