Medal Of Honor : L'Offensive

06 octobre 2003 à 15h39
0
00D2000000060185-photo-medal-of-honor-offensive-oui-chef-bien-chef.jpg
Ca ne traîne pas chez Electronic Arts et moins de dix mois après une première extension quelque peu bâclée (à la fois peu passionnante et bien trop courte), la Seconde Guerre Mondiale revient sur nos machines préférées avec cette fois ci un tour du côté de l'Afrique du Nord et de l'Italie.

Medal Of Honor : Débarquement allié avait su, à sa sortie, charmer nombre de joueurs par son action fortement scénarisée et son gameplay bien huilé. L'extension qu'il nous est donné de tester aujourd'hui ne réinvente rien et il s'agit toujours de prendre le contrôle d'un officier américain au cours de la période 43-44 de la Seconde Guerre Mondiale. Sergent John Baker, c'est votre nom, vous allez vous retrouver une fois de plus livré à vous-même (ou presque) au beau milieu d'armées entières de soldats ennemis. C'est un peu comme dans Rambo, la carrure de Sylvester Stallone en moins.


Tempêtes de sable et spaghettis

Les premières minutes de jeu confirment immédiatement "l'esprit Medal Of Honor". Début de la première mission sur fond de tempête de sable, vous êtes assis sur le siège passager d'une jeep et vous dirigez à vive allure vers le front. Votre supérieur intervient et vous annoncer la couleur, ce qui donne grosso modo quelque chose du genre "ça craint et il va falloir se sortir les doigts du...". La jeep à peine arrêtée, une nuée de balles siffle à vos oreilles... Nous voilà reparti pour briguer la Médaille d'Honneur de l'Armée américaine (NDLR : mon rêve !).

00D2000000060186-photo-medal-of-honor-offensive-des-situations-classiques.jpg
00D2000000060187-photo-medal-of-honor-offensive-seul-contre-un-char.jpg
00D2000000060188-photo-medal-of-honor-offensive-je-vais-encore-devoir-faire-le-boulot-seul.jpg

Des situtations très "Medal Of Honoriennes"

L'extension se subdivise en onze missions réparties sur trois théâtres d'opération chacun doté de décors très différents : la Tunisie de la région de Kasserine, les environs siciliens de Messine, pour terminer avec la bataille de Monte Battaglia au coeur de l'Italie. Dans la mission solo, on retrouve au début les armes que l'on connaît bien et ce n'est qu'au cours des dernières missions que des nouveautés viendront compléter notre arsenal : un fusil lent mais silencieux et extrêmement puissant ainsi qu'une mitrailleuse lourde particulièrement efficace.

00D2000000060189-photo-medal-of-honor-offensive-plus-de-couverture.jpg
Les développeurs semblent avoir écouté les remarques des joueurs (et de la presse) et les phases de conduite de véhicules sont rares et réduites à leur plus simple expression. Il sera donc ici essentiellement question de se déplacer à pied et c'est tant mieux, c'est ce qu'ils savent le mieux faire chez EA / Medal Of Honor. Ca et là, quelques situations originales viennent pimenter le sempiternel "tac-tac-tac" des fusils : l'utilisation d'un détecteur pour se frayer un passage dans un champ de mine (signalons au passage que le graphiste aurait pu faire un effort sur le design de l'appareil), la protection d'un tank anti-mines ou bien encore l'explosion d'une charge un peu avant que vous ayez pu fuir.

En dehors de ces quelques exemples, le gameplay n'a pas vraiment été modifié. Les ennemis se voient toujours greffé des yeux de lynx et sont capables de vous détecter à plus de 200 mètres, en pleine nuit et alors que vous êtes planqué dans les fourrés ! Ils sont par contre toujours aussi bêtes et lorsqu'un bâtiment est rempli de soldats, il suffira (encore et toujours) de les attendre le plus tranquillement du monde à l'extérieur pour les éliminer un à un. Enfin, ils ont une nouvelle fois l'amusante habitude de danser la gigue pour tenter d'éviter vos balles. Consternant.


Moteur un peu grippé

Le moteur graphique n'a pas non plus bougé d'un millimètre depuis le jeu original et nous sommes en dessous de la vérité en affirmant qu'il commence à se faire vieux. Les textures sont parfois grossières, les personnages rencontrés sont coupés au couteau et les effets graphiques (brouillards et explosions en particulier) assez rudimentaires. Il est de ce fait inutile d'espérer mettre en difficulté la dernière des GeForce / Radeon et les instructions DirectX 9 ne sont évidemment pas de mise.

Ce n'est pas tant que les graphismes soient en deçà de l'original, c'est plutôt que depuis, nous avons déjà vu beaucoup mieux ! On aurait aussi apprécié que les développeurs passent quelques heures pour corriger les bugs graphiques qui traînent depuis le premier opus : les casques et autres fusils qui flottent en l'air après que leur propriétaire ait été dessoudé sont toujours d'actualité. Dans le même genre, il est toujours aussi pénible de se retrouver bloqué sur un élément du décor dans un passage étroit par ce que le moteur est trop capricieux.

00D2000000060190-photo-medal-of-honor-offensive-sabotage.jpg
00D2000000060191-photo-medal-of-honor-offensive-sabotage.jpg
00D2000000060192-photo-medal-of-honor-offensive-le-char-anti-mine.jpg

Le moteur graphique n'a pas bougé d'un iota !


Conclusion

Après un "En Formation" décevant, Electronic Arts relève la tête avec cette "Offensive" qui a visiblement bénéficié d'un peu plus d'attention. La durée de vie est par exemple un peu supérieure à ce que proposait la première extension mais ne nous emballons pas trop vite. Cela reste bien sûr du Medal Of Honor avec les défauts et avantages que cela comporte : c'est prenant, pas trop prise de tête et relativement simple.

Les trois niveaux de difficulté devraient permettre d'ajuster un peu les choses mais la campagne reste tout de même dramatiquement courte et en mode "normal", il faudra compter entre 6 et 8 heures pour la boucler. En bref, Medal Of Honor : L'Offensive, c'est un peu comme lorsqu'on va voir un film d'action au cinéma. On rentre dans la salle un peu inquiet en se disant que ça va être comme le précédent. Le film se termine sans qu'on ait vu le temps passer. En sortant de la salle, on se dit que ce n'était finalement pas mal, mais le lendemain... On l'a déjà oublié !


Medal Of Honor : L'Offensive

4

Les plus

  • Un gameplay qui fonctionne bien
  • Scénario pas mal

Les moins

  • Trop facile et trop court
  • Moteur graphique vieillissant
  • Toujours les mêmes bugs graphiques

Note globale6

Réalisation5

Prise en main9

Durée de vie3

Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Medal Of Honor : L'Offensive, en test sur Clubic
Développement terminé pour Max Payne 2
Radeon 9800XT avec 128 Mo de mémoire
Graveurs DVD 4x les prix vont continuer de chuter
Pilotes ATI Catalyst 3.8 dans deux jours
Intel Pentium 4 Extreme Edition en test sur Clubic
Un Athlon 64 en Socket 754 et 32 bits...
Phoenix et ses bios certifiés DRM
ATI R420 et R423 : AGP et PCI-Express
Premières impressions concernant le Treo 600 (Mobilbpit)
Haut de page