Shuttle SN85G4

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
23 septembre 2003 à 18h00
0
0088000000059553-photo-logo-athlon-64.jpg
Jusque là et malgré leur popularité grandissante, les Mini-PC n'étaient pas tout à fait aussi bien considéré des grands constructeurs que les machines plus standards. De ce fait, il fallait souvent se contenter de composants un petit peu plus anciens et la venue des dernières innovations se faisait attendre un peu plus longtemps. Cet état de fait s'est encore vérifié récemment avec l'arrivée les Mini-PC nForce 2 et i865PE qui sont arrivés sur le marché avec un certain retard par rapport au lancement des chipsets sus-nommés. Il semblerait toutefois que cette époque soit révolue avec l'arrivée du petit dernier de chez AMD : l'Athlon 64.

Alors que nous venons tout juste de publier le test complet de ce processeur extrêmement important pour AMD, Shuttle, véritable pionnier du Mini-PC, nous a fait parvenir un exemplaire de son déjà fameux SN85G4. Attendu par tous les amateurs de PC miniatures, il s'agit effectivement de la première machine conçue autour de l'Athlon 64 mais comme nous allons maintenant le voir, ce n'est pas la seule de ses particularités !


Shuttle revoit son design type

Si le carton est très proche de celui des autres modèles Shuttle, la comparaison s'arrête dès l'ouverture de celui-ci. Au cours des différents salons informatiques, Shuttle avait présenté des produits aux designs résolument différents de ce qu'il proposait jusque là et il nous tardait d'en voir la concrétisation. La version définitive du SN85G4 va très clairement dans ce sens. La compagnie inaugure en effet avec la nouvelle gamme de Processeurs AMD, une toute nouvelle présentation pour ses petites machines et on peut donc dire adieu aux styles éculés ("G" et "G2") des anciens modèles : vive le noir et le lecteur multicarte intégré !

0190000000060072-photo-shuttle-sn85g4-de-face.jpg
0190000000060073-photo-shuttle-sn85g4-trois-quarts.jpg

Voilà qui change des façades "plastiques"...

En déballant le système, c'est évidemment cette nouvelle façade que l'on remarque, son lecteur multicarte et son mélange des couleurs. Shuttle ne s'est toutefois pas arrêté à cette seule modification et comptait bien profiter du lancement de la nouvelle gamme de Processeurs AMD pour faire taire les critiques à l'encontre de ces machines. C'est donc de manière plus générale l'ensemble de la conception des "XPC" que Shuttle a décidé de revoir sans toutefois s'éloigner des mensurations de base de ses machines.

Votre Shuttle est... Différent !

00DD000000058093-photo-logo-shuttle.jpg
La façade du SN85G4 est donc résolument différente de ce que proposait Shuttle auparavant. Inutile de décrire très précisément ces différences puisqu'un simple coup d'oeil aux quelques photos de l'article suffit pour se faire une idée bien précise de l'allure du nouveau SN85G4. Sachez tout de même que ces changements ne modifient pas les fonctions directement accessibles en façade à ceci près que l'on dispose maintenant d'un lecteur multicarte (6 en 1) en lieu et place de l'emplacement 3"1/2 (impossible donc d'intégrer un lecteur de disquettes). Nous retrouvons donc les interrupteurs de mise sous tension et de réinitialisation au-dessus de la barre de connecteurs maintenant bien connue de tous. Cette dernière contient deux ports USB2, un port FireWire 4 broches (port non-alimenté donc) et trois connecteurs audio (entrée ligne, entrée microphone, sortie casque).

Ne nous attardons pas sur les parois latérales tout simplement identiques à celles des précédents modèles et parlons plutôt de la face arrière du SN85G4 car elle révèle d'étonnantes surprises. Si on retrouve la classique grille en plein milieu et les deux emplacements pour fixer les cartes d'extension AGP/PCI, on sera pas contre surpris de voir de gros changements au niveau des connecteurs. Shuttle propose ainsi deux ports PS2, deux ports USB2, trois connecteurs audio pour le 5.1 analogique et deux connecteurs audio optiques (entrée / sortie). On retrouve également un port FireWire 6 broches, un connecteur Ethernet RJ45, un port série 9 broches et un port parallèle 25 broches. Ces deux derniers représentent vraiment des vestiges de l'informatique et on se demande d'entrée de jeu ce qu'ils font sur une machine aussi "avant-gardiste". Cette question mérite d'être posée car ce faisant, Shuttle n'a pu proposer que deux ports USB2 alors que par les temps qui courent quatre n'auraient pas été de trop.

00D2000000060030-photo-shuttle-sn85g4-les-connecteurs-en-fa-ade.jpg
00D2000000060031-photo-shuttle-sn85g4-les-connecteurs-arri-res.jpg
00D2000000060032-photo-shuttle-sn85g4-il-y-a-des-choses-tranges-parfois.jpg

Les connecteurs vraiments importants sont tous là mais certains choix de Shuttle surprennent

De la même manière, on se demande bien pourquoi les ports audio optiques se trouve avec tous les autres connecteurs alors que Shuttle a ménagé deux emplacements spécifique sur la partie supérieure du Shuttle (cf. photos). C'est là aussi d'autant plus dommage que Shuttle ne propose qu'un seul et unique port FireWire sur ce SN85G4. Enfin, ces quelques changements auraient permis de dégager un peu plus de place pour, par exemple, un second port RJ45. Comme vous pouvez le remarquer, ce rapide coup d'oeil sur l'extérieur du SN85G4 n'est pas forcément des plus positifs, espérons que la suite soit plus réjouissante !

A l'intérieur, du bon...

L'ouverture du SN85G4 ne change pas nos bonnes vieilles habitudes : on manipule les trois vis moletées qui maintiennent le capot bien en place et ensuite il suffit de faire glisser ce dernier pour découvrir l'intérieur du MiniPC... Un intérieur en revanche bien différent de ce que nous avons pu voir jusque là chez Shuttle. La compagnie taiwanaise a conservé les principaux éléments de son design mais a également procédé à quelques changements notoires. On retrouve donc bien évidemment le système ICE et ses fameux heat-pipe qui garantissent un refroidissement efficace, bon marché et relativement discret. En enlevant le bloc ventilateur, on remarquera pas contre l'un des nombreux petits plus du SN85G4 : Shuttle a en effet collé quatre petits patins de caoutchouc destinés à absorber les vibrations causes de bruit. La fin du démontage du heat-pipe en surprendra plus d'un puisque le bloc radiateur ne semble pas devoir comporter de partie en cuivre : preuve que l'Athlon 64 chauffe moins que ses concurrents. Après ce petit tour du côté du Socket 754, on remarque que la carte mère est globalement agencée de la même manière que les précédentes à un détail près : les emplacements mémoire ont été complètement déplacés, nous verrons plus tard ce que cela implique.

00D2000000060033-photo-shuttle-sn85g4-un-lecteur-de-cartes-6en1.jpg
00D2000000060034-photo-shuttle-sn85g4-quatre-petits-patins-en-caoutchouc-pour-viter-les-vibrations.jpg
00D2000000060035-photo-shuttle-sn85g4-un-berceau-pour-simplifier-le-montage-du-disque-dur.jpg

Lecteur de cartes, patins en caoutchouc et berceau pour disque dur : il y a du mieux !

Les cartes d'extension ne sont ni plus mal, ni mieux loties qu'auparavant puisque nous retrouvons le duo PCI / AGP avec le petit ergot plastique pour ce dernier. Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le chipset NVIDIA nForce 3 150 se compose d'un seul et unique composant et il n'est donc pas question de retrouver un quelconque southbridge sur la FN85 (carte mère du SN85G4). Le nForce 3 150 a ici un autre avantage : n'étant pas doté de solution graphique intégrée, il se contente d'un "bête" radiateur pour être refroidi : voilà qui limite encore les nuisances sonores. Les habitués reconnaîtront les classiques ports IDE UDMA133 alors que les amateurs seront heureux de voir que Shuttle a conservé le port Floppy ce qui, au prix de quelques petites manipulations, devrait tout de même permettre d'intégrer un lecteur de disquettes pour ceux qui en ont réellement besoin. On retrouve également les trois connecteurs pour ventilateurs dont seulement un (pour le ventilateur du heat-pipe) est utilisé sur le SN85G4 et le double connecteur d'alimentation Pentium 4 puisque l'Athlon 64 de Monsieur AMD reste conforme à la norme d'alimentation ATX v2.03.

00D2000000060036-photo-shuttle-sn85g4-de-gros-progr-s-sur-l-alimentation.jpg
Si l'emplacement pour lecteur 5"1/4 externe semble identique, il s'avère qu'en réalité Shuttle a complètement revu son "berceau" pour périphériques de stockage. Il n'y a plus besoin d'enlever l'ensemble des trois emplacements (5"1/4 externe, 3"1/2 externe et 3"1/2 interne) et le lecteur de CD s'insère maintenant par le devant de la machine comme sur n'importe quel PC. Le disque dur passe maintenant sur un berceau que l'on glisse à partir du côté de la machine. Enfin, il nous faut parler de ce que je considère comme étant la principale innovation exception faite bien sûr du couple Athlon 64 / nforce 3 : l'alimentation. Il s'agissait d'une des plus fréquentes critique formulée à l'égard de Shuttle et la compagnie taiwanaise a récemment procédé à différents essais (visibles sur les nombreux modèles de XPC) avant de trouver la solution qu'elle nous présente aujourd'hui et que je pense être en place pour un moment. L'alimentation du SN85G4 est une 240 Watts. Elle permet surtout à Shuttle de faire une croix sur les ventilateurs 40x40 en adoptant un modèle 60x60 fixé sur la parois latéral située du côté du processeur une fois montée.

Une telle modification s'avère être un excellent choix d'ailleurs préconisé par de nombreux bidouilleurs qui n'avaient pas hésité à modifier leur propre Shuttle afin de rendre l'alimentation plus discrète. Celle du SN85G4 se trouve donc être une réponse enfin claire et efficace de Shuttle à tous ces amateurs légèrement frustrés par les alimentations précédentes et les modifications jusque là peu concluantes de Shuttle !

00D2000000060037-photo-shuttle-sn85g4-c-est-un-peu-encombr.jpg

Et du moins bon !

Hélas, si l'alimentation est une vraie réussite pour Shuttle, il est d'autres modifications que l'on regrette amèrement d'autant que parfois il s'agit de retour à des défauts vraiment anciens que l'on espérait bien ne plus jamais retrouver. Le premier d'entre eux est aussi celui qui ne touchera pas le plus de monde malgré son importance indéniable. Il s'agit en effet du cavalier de réinitialisation du CMOS (le fameux Clear CMOS en anglais). Alors que les utilisateurs réclamaient un emplacement plus accessible, Shuttle les avait entendu pour maintenant revenir à un placement tout à fait désagréable en plein milieu de la carte juste sous le disque dur. Ce choix est non seulement parfaitement stupide et incompréhensible, mais il s'agit en plus d'un exemple patent du relatif manque d'écoute de certains ingénieurs.

De la même manière on regrettera le nouvel emplacement des connecteurs mémoire. Ils sont au nombre de deux et permettent au mieux de profiter de la DDR PC3200 pour un maximum de 2 Go, mais leur position rendra les changements de barrettes très délicats et il sera bien souvent nécessaire de démonter l'alimentation pour y accéder plus confortablement. Ce n'est pas vraiment de la faute de Shuttle mais la présence d'un connecteur Serial ATA sur l'alimentation nous fait amèrement regretter qu'aucun port ne soit disponible sur la carte mère : il faudra se contenter des disques UDMA133. De la même manière, la position du port AGP n'est pas parfaite. Ce n'est pas un défaut catastrophique mais alors que les MiniPC Soltek le permettent, il ne sera encore une fois pas possible de mettre en place les imposants refroidisseurs pour carte graphique signés Zalman tels que le célèbre ZM80.

00D2000000060038-photo-shuttle-sn85g4-juste-au-dessus-c-est-l-alimentation-qui-se-fixe.jpg
00D2000000060039-photo-shuttle-sn85g4-le-clearcmos-est-une-nouvelle-fois-inaccessible.jpg

Entre l'innaccessible ClearCMOS et les ports mémoires recouverts par l'alimentation, Shuttle a eu quelques drôles d'idées !

De manière générale, les défauts du SN85G4 ne sont pas rédhibitoires mais étonneront sans doute les habitués de Shuttle car il s'agit souvent de reproches formulés depuis longtemps ou, pire, de retour en arrière annulant des améliorations précédentes. Globalement le SN85G4 propose nettement plus de choses positives, je pense en particulier à l'alimentation et à l'Athlon 64, que d'éléments négatifs mais il faut bien admettre que Shuttle a encore du chemin à parcourir dans certains domaines pour égaler certains concurrents. C'est principalement le cas du confort général à l'intérieur de la machine : avec un agencement mieux pensé, il y aurait sans doute moins de câbles à l'intérieur du SN85G4 et tout serait sans doute plus simple ! Shuttle est cependant sur la bonne voie et nous prouve une fois encore qu'il est en règle générale à l'écoute des consommateurs... Le SN85G4 est un grand cru pour Shuttle, reste maintenant à voir si les performances de l'Athlon 64 sont au rendez-vous !

Etude des performances

Nouveau venu sur le marché, l'Athlon 64 mérite un traitement tout particulier sur Clubic et nous avons décidé de réaliser un dossier complet pour parler du petit dernier d'AMD. Ce dossier vient tout juste de paraître et vous pouvez le consulter en suivant ce lien. Après un tel dossier, il ne nous semble pas très opportun de renouveler tout ces tests pour traiter du cas du SN85G4 et nous avons donc limité au maximum les outils employés. Les machines Shuttle nous ont habitué à proposer des performances à peu de choses près équivalentes à celles de leurs homologues (même processeur, même chipset) "standards", il s'agissait donc bien davantage ici de vérifier que le Shuttle SN85G4 n'est pas l'exception qui confirme la règle. Pour ce faire nous avons opté pour une configuration classique en affublant notre Mini PC d'une GeForce 4 Ti4600 et de 512Mo de mémoire DDR400 répartis sur deux barrettes de 256Mo chacune (Corsair CAS 2.0). Nous avons ensuite comparé les résultats obtenus par le petit nouveau de Shuttle à ceux relevés sur une carte mère Gigabyte GA-8KNNXP qui utilise le même chipset à savoir le nForce 3 150.

01DE000000060069-photo-shuttle-sn85g4-cpumark-99.jpg


Première constatation, sous CPUMark 99 notre Shuttle SN85G4 se montre à la hauteur de son équivalent dans le monde desktop. L'écart séparant le dernier-né de Shuttle de la carte mère Gigabyte GA-8KNNXP est pour ainsi dire nul, les deux plates-formes décrochant des scores identiques.

01D8000000060070-photo-shuttle-sn85g4-quake-iii-arena.jpg


Quake III nous permet de réitérer le même constat déjà formulé auparavant : notre Shuttle SN85G4 délivre de très bonnes performances. D'après ce test le dernier barebone du constructeur affiche des performances identiques à celles obtenues avec notre carte mère GA-8KNNXP.

01D2000000060071-photo-shuttle-sn85g4-3dmark-2001-se.jpg


Terminons cette série de tests par un coup d'oeil aux résultats délivrés par 3DMark 2001 SE. Notre système Shuttle s'en tire plutôt bien et fait jeu égal avec une plate-forme Athlon 64 normale. Voilà donc un bon point pour Shuttle qui pourra se targuer d'avoir conçu un Mini PC qui a tout d'un grand, performances comprises !


Nuisances sonores et dissipation thermique

La seconde partie de ce que l'on peut appeler les "performances" d'un MiniPC concerne son comportement face à la chaleur des composants et bien sûr les nuisances sonores qu'il génère. En raison de problèmes techniques bien indépendants de notre volonté (NDLR : pas très original cette excuse), nous n'avons toutefois pas été en mesure de vérifier précisément ces deux points. Voici cependant quelques pistes qui en définitive devraient s'avérer suffisantes pour juger des qualités de ce nouveau Shuttle.

En ce qui concerne le bruit tout d'abord, Shuttle a clairement fait des efforts. Le chipset nForce 3 150, gravure 0,15µ oblige, ne comporte tout d'abord pas de ventilateur. En outre, la présence de petits patins de caoutchouc sur la "jupe" du ventilateur du heat-pipe permet de réduire les vibrations. Enfin et comme nous l'avons déjà largement expliqué, l'alimentation est radicalement différente des précédents modèles avec son ventilateur 60x60 mm qu'il faut vraiment mettre à l'oreille pour s'apercevoir de sa présence. L'Athlon 64 en lui-même a d'ailleurs permis à Shuttle d'optimiser au mieux la production de bruit. Le processeur d'AMD ne produit en effet pas beaucoup de chaleur et de ce fait le ventilateur du heat-pipe n'a pas besoin de tourner très rapidement. D'autant que la technologie AMD Cool & Quiet est censée réguler la fréquence de fonctionnement du CPU en fonction de la charge.

En réalité, dans un système comme le SN85G4 c'est très probablement la carte graphique qui fera le plus de bruit à moins bien sûr de se contenter d'un modèle sans ventilateur. On peut globalement dire que Shuttle a fait de réels efforts pour rendre son petit dernier aussi discret que possible. Ces efforts ont réussi à être faits sans pour autant modifier l'apparence générale de la machine et pourtant les résultats sont bien là : le SN85G4 est le plus discret de tous les Shuttle... Et de loin !

Conclusion

Malgré quelques défauts pour le moins surprenants, le SN85G4 apparaît tout de même comme une belle réussite pour Shuttle, le point le plus important pour nous utilisateurs étant sans conteste l'arrivée en simultanée de l'Athlon 64 sur les machines dites "de bureau" et sur les MiniPC. Alors que les possesseurs de MiniPC devaient souvent attendre les nouveautés un peu plus longtemps que les autres, c'est évidemment la preuve d'une modification des mentalités. Le marché du MiniPC n'est plus considéré comme une niche par les différents acteurs et, il est même traité à égalité avec le reste du monde PC... Changement très encourageant pour les amateurs !

Shuttle s'est en outre décidé à revenir un peu sur son design "type". Ces derniers mois, la concurrence a mis sur le marché des produits plus innovants, moins bruyants et globalement un peu mieux conçu que les modèles Shuttle. Aucun des produits ne parvenait à cumuler tous ces avantages mais on sentait clairement la position dominante de Shuttle moins assurée. La compagnie taiwanaise devait réagir et même si elle déçoit sur certains points, on peut globalement dire qu'elle a repris un léger avantage. Le SN85G4 devient ainsi le meilleur MiniPC de Shuttle voire même le meilleur MiniPC du marché.

Plus puissant, plus discret et plus pratique que n'importe quel autre MiniPC Shuttle, le SN85G4 est à même de concurrencer la plupart des machines "standards" et devrait redonner un coup de fouet aux ventes de MiniPC à travers le monde... Un excellent produit !


Shuttle SN85G4

8

Les plus

  • Compatible Athlon 64 !
  • Progrès réalisés sur l'alimentation
  • Progrès réalisés en termes de silence
  • Lecteur de cartes intégré

Les moins

  • Pas de solution graphique intégrée
  • Quelques choix surprenants

Note globale8

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation8

Innovation8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test BenQ X1300i : un vidéoprojecteur taillé pour le gaming ?
Surfshark VPN frappe fort avec son offre VPN à moins 81 %
Sony dépose un brevet permettant de créer des manettes avec des objets domestiques comme... des bananes
Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Kings of Leon devient le premier groupe à sortir un album sous forme de tokens non fongibles (NFT)
Test MSI GP76 Leopard : une RTX 3070 très énervée dans une machine équilibrée
The Spy : qui a besoin d'un nouveau James Bond quand Sacha Baron Cohen enquête ?
Haut de page