Toshiba Pocket PC e750

Julien
23 juillet 2003 à 14h15
0

Toshiba e750 : Design et finition

Physiquement le Toshiba e750 ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur le e740. Relativement compact et revêtu d'une coque métallique d'aspect argenté le dernier PocketPC de Toshiba abrite un large écran de 3,8 pouces pour une épaisseur de seulement 1,5cm et un poids inférieur à 200 grammes. Le design des boutons présents sous l'écran a été quelque peu revu de même que le pad central qui à défaut d'être plus précis semble plus confortable à utiliser. Il ne gère toutefois pas les mouvements en diagonal. Non loin du pad se dissimule un haut parleur à la qualité assez moyenne.

Sur sa tranche gauche l'appareil héberge un capteur infrarouge toujours pratique pour beamer une carte de visite ainsi qu'une molette de défilement, un orifice pour le soft reset, et un bouton dictaphone. Si la molette est relativement agréable à utiliser bien qu'elle ait parfois la fâcheuse tendance de rester coincée en position enfoncée, le bouton d'enregistrement de mémo est nettement moins commode. En effet de par son emplacement il est vraisemblable qu'en manipulant l'appareil vous appuyiez par erreur sur ce bouton.

Le sommet du e750 révèle la présence de deux slots d'extension pour cartes mémoires accueillant aussi bien les cartes Compact Flash type I/II que les cartes Secure Digital ou Multimedia Card (MMC). Le système d'éjection de la carte mémoire Compact Flash est assez spécial : il faut dans un premier temps appuyer sur un levier avec le stylet pour déverrouiller le loquet puis réappuyer pour éjecter effectivement la carte. La réinsertion de la carte oblige à la même gymnastique mais dans l'autre sens : pas très commode... Heureusement l'insertion des cartes mémoire Secure Digital est beaucoup plus aisée puisqu'il suffit d'une pression du pouce pour insérer ou éjecter une carte ! On trouve également, outre le logement dans lequel se glisse le stylet, une prise casque au format mini jack et un microphone. Notez que la sortie audio plaquée or est d'assez bonne facture, Toshiba oblige. Toutefois sa puissance est sensiblement inférieure à celle du e740... Un mot sur le stylet : malgré une taille convenable le corps du stylet est tout en plastique ce qui fait un peu cheap lorsqu'on le compare à celui d'un Palm par exemple. La base de la machine regroupe quelques connecteurs : un slot au format propriétaire pour la connexion USB, un connecteur d'alimentation, un bouton hard reset et un bouton permettant de stopper la connexion Bluetooth ou Wi-Fi selon le modèle.

015E000000059312-photo-toshiba-e750-vue-3-de-dessous.jpg
015E000000059313-photo-toshiba-e750-vue-4-de-dessus.jpg

01C2000000059314-photo-toshiba-e750-vue-5-de-c-t.jpg

Toshibe e750 : sens dessus, dessous et de côté

Petit détail appréciable : le Toshiba e750, tout comme le e740 d'ailleurs, est pourvu d'une batterie rechargeable Lithium-Ion de 1000mAh détachable. Ce qui signifie que le jour où la batterie aura rendu son dernier soupir il ne sera pas nécessaire de retourner l'appareil à un quelconque SAV. A la batterie principale, s'ajoute une batterie de secours qui préserve les données stockées en mémoire pour éviter toute perte lorsque la batterie est déchargée ou retirée.

0118000000059302-photo-toshiba-e750-vue-1.jpg
0104000000059304-photo-toshiba-e750-vue-2.jpg

Toshiba e750

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top