Grand Theft Auto : Vice City

Par
Le 22 mai 2003
 0
00a0000000058081-photo-gta-vice-city-merc-des.jpg
Les trois volets précédents ayant connu un énorme succès, l'équipe de Rockstar Games remet le couvert avec ce nouvel épisode des tribulations de Tommy Vercetti. Une suite que les joueurs PC attendaient avec une certaine impatience.

Le scénario prend place en 1986 dans Vice City, ville inspirée par la sulfureuse Miami. Après avoir fait le ménage dans Grand Theft Auto 3 (lire l'article ici), notre ami Tommy Vercetti sort de prison avec sur le dos la perte d'une énorme quantité de drogue et d'argent. Pour être de nouveau dans les bonnes grâces de son patron, il va devoir retrouver les responsables, les liquider et surtout ramener ce qu'il a lamentablement perdu.

Du GTA encore plus GTA


Ames sensibles s'abstenir... C'est maintenant de notoriété publique, Grand Theft Auto est un jeu où règnent le vol, la corruption, les meurtres et un langage peu châtié. Vice City ne déroge pas à cette tradition et tout au long du jeu vous allez devoir effectuer des petits boulots pour les patrons locaux. Ces différents petits boulots vous amèneront par exemple à dissuader des témoins en cassant leur voiture, à faire éclater une guerre des gangs, à voler des livraisons de drogue et j'en passe. Pour réussir ces multiples missions, tout vous sera permis. Au fil du jeu, vous découvrirez les principales nouveautés ajoutées par les développeurs. Outre l'immensité de la ville, vous allez pouvoir conduire des motos, scooters, bateaux, hélicos et même des engins radiocommandés. Des nouveautés qui permettent, avec le grand nombre de missions, de varier incontestablement le jeu et de nous éviter l'ennui. Côté gameplay, c'est du pur GTA avec une prise en main facile et une liberté d'action totale. La conduite des différents types de véhicules est simple tout comme l'utilisation des armes et des différents véhicules radiocommandés. Toutefois l'utilisation d'une manette de jeu est fortement recommandée tant la maniabilité au clavier est approximative.

00d2000000058076-photo-gta-vice-city-un-langage-assez-cru.jpg
00d2000000058080-photo-gta-vice-city-une-carte-tr-s-vaste.jpg
00d2000000058097-photo-gta-vice-city-pleine-vitesse-en-moto.jpg

La ville et ses habitants changent, mais les moeurs restent les mêmes... Usage de la moto mis à part

Voilà donc des atouts qui satisferont les aficionados de la série comme ceux qui la découvrent d'autant plus que l'ambiance du jeu est une pure merveille. On se croirait vraiment dans la série « Deux Flics A Miami » dans les décors, les tenues vestimentaires mais aussi les musiques. Des musiques que vous écouterez dans les véhicules et qui sont des hits tout droit issus du milieu des années 80 avec comme interprètes Michael , Roxy Music, Nena, j'en passe et des meilleures. Les voix des différents personnages n'ont pas été traduites en français mais simplement sous titrées. Vous pourrez donc profiter des intonations de Ray Liotta qui double Tommy Vercetti.

Aspect technique un peu bâclé


Malheureusement ce tableau idyllique est terni par le côté technique. On pourrait à la limite oublier le moteur 3D vieillissant, gérant parfois les lumières d'étrange façon et nous offrant un clipping comme on en n'a plus vu depuis des années, le tout gratiné de quelques petits bugs graphiques. Mais le pire est que le jeu est capricieux suivant les configurations matérielles. Chez certains, le réglage des options audio fait planter le jeu, chez d'autres il plante en plein déroulement d'une mission et les possesseurs de cartes ATI Radeon auront le droit à un magnifique chapelet de bugs graphiques. Sur ce dernier point, un patch 1.1 est sorti résolvant la majeure partie des problèmes.

On pourra exprimer d'autres regrets sur l'intelligence articielle de la police qui vous laisse griller tous les feux rouges sans réagir mais vous sautera dessus dès que vous effleurerez le moindre passant. La ville est quant à elle, gérée de façon scénique et non dans son ensemble. Du coup, il arrive qu'un véhicule que vous avez dépassé disparaisse de la circulation lorsque vous vous retrournez. Cette lacune est sans aucun doute l'héritage de la version console, ces dernières n'ayant pas assez de mémoire pour gérer un grand nombre de données. Il y a tout de même un bon point dans tout cela, c'est que le jeu ne souffre aucunement de tourner sur une petite configuration et l'ensemble du jeu reste fluide.

00d2000000058095-photo-gta-vice-city-j-ai-gagn.jpg
00d2000000058094-photo-gta-vice-city-guerre-des-gangs.jpg
00d2000000058096-photo-gta-vice-city-ah-l-j-ai-perdu.jpg

Les missions proposées sont particulièrement nombreuses, mais peu importe la provenance, il toujours est préférable de les réussir !


Conclusion


Que nous reste-t-il au final ? Un excellent jeu captivant et à la durée de vie très longue, ce qui est une denrée rare. De plus les développeurs ont su donner un coup de jeune à la série Grand Theft Auto tout en préservant ce qui a su faire son succès. La variété des missions, des véhicules et les petits bonus disséminés par ci par là rajoutent encore à la solidité de l'ensemble et font vite oublier les graphismes un peu vieillots. Malheureusement, si les gens de chez Rockstar Games maîtrisent parfaitement le développement sur consoles, il n'en est pas de même sur PC et les malheureux acheteurs du jeu qui rencontreront tous ces bugs auront bien raison d'être dégoûtés. Alors messieurs les développeurs, faites un petit effort et on ne sera pas loin du jeu parfait.

Grand Theft Auto : Vice City

Les plus
+ De nombreuses nouveautés
+ Jeu trés varié
+ Bonne durée de vie
Les moins
- Trop nombreux bugs
- Moteur 3D veillissant
Note globale
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
3
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Logiciel

scroll top