Empire Total War : les batailles navales en preview

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 juillet 2008 à 05h16
0
00F0000001467492-photo-empire-total-war.jpg
En quelques titres et bientôt dix ans de présence, les développeurs de Creative Assembly ont réussi à se forger une excellente réputation auprès des amateurs de véritables wargames. Avec leur série Total War et alors que le jeu vidéo privilégie souvent les réflexes à la stratégie, ils sont parvenus à trouver leur public et à convaincre les éditeurs qu'il y avait de la place pour un peu de tactique ! Après Shogun, Medieval, Rome et Medieval II, le studio britannique s'apprête donc à enfoncer encore le clou en insistant cette fois sur les affrontements du XVIIIe siècle... Empire Total War ne pouvait évidemment pas louper le rendez-vous de Los Angeles et nous ne pouvions manquer de rendre visite à Sega, son éditeur.

Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau...

Autant être clair d'entrée, cette présentation beaucoup trop brève à notre goût a toutefois été l'occasion d'une belle gifle. Creative Assembly n'a pas ménagé ses efforts pour nous convaincre et même si le développeur n'a insisté que sur l'aspect naval des choses, nous n'avons maintenant plus qu'une idée en tête : mettre la main sur une version jouable de la bête ! Il faut dire que les développeurs semblent avoir abattu un travail tout simplement considérable. La présentation qui nous a été faite du jeu se limitait donc à un affrontement entre les flottes américaines et anglaises. Une vingtaine de navires était ainsi représentée, mais la version finale du jeu devrait autoriser des batailles de bien plus grande envergure.

00F0000000922530-photo-empire-total-war.jpg
00F0000000922532-photo-empire-total-war.jpg
00F0000000922534-photo-empire-total-war.jpg

Au premier coup d'œil, on est frappé par deux éléments. Tout d'abord le rendu de l'eau très acceptable, n'est pas non plus à se « taper le cul par terre »... une activité que l'on pratiquera plus volontiers une fois que notre hôte aura joué de la roulette pour nous montrer le niveau de détails au niveau des bateaux. Superbement reproduits, les navires de l'époque disposent effectivement d'un équipage au complet que l'on peut voir s'activer durant toute la bataille ! On peut même aller jeter un œil sur les ponts inférieurs afin d'observer les artilleurs ! Ce saisissant niveau de détails n'est pas juste là pour épater la galerie : il donne effectivement des informations essentielles au joueur, mais nous y reviendrons.

00F0000001467512-photo-empire-total-war.jpg
Après avoir introduit le contexte historique d'Empire Total War, les développeurs nous ont d'abord parlé des principes de base. Ainsi, chacun des bateaux de notre flotte dispose d'indicateurs permettant notamment d'avoir une idée de la direction du vent afin de positionner correctement les choses. La gestion du vent est un élément clef dans le jeu, car les navires avaient à l'époque une inertie énorme qui rendait les batailles extrêmement tactiques : la moindre erreur de placement était immédiatement sanctionnée. Les formations étaient donc très importantes et cet aspect des choses sera bien rendu dans Empire Total War avec la possibilité de créer ses propres modèles ou de se limiter aux positions prédéfinies.

Dans l'exemple qui nous a été présenté, la flotte américaine, constituée de bateaux « légers » comme des goélettes et de navire à trois-ponts plus lourds, envoyait d'abord les premiers sur son adversaire afin de briser sa formation. Ces « petites » embarcations ne sont pas de taille à affronter les puissants navires anglais, mais en harcelant leur adversaire, elles les désorganisent complètement et permettent à leurs compatriotes trois-ponts de se placer au mieux pour lancer de redoutables bordées. Ces bordées sont bien sûr de trois types à choisir selon la cible : coque, voilure, équipage. Viser la voilure est une technique très efficace pour les petits navires qui peuvent ainsi espérer immobiliser, au moins partiellement, un adversaire plus imposant.

00F0000001467502-photo-empire-total-war.jpg
00F0000001467516-photo-empire-total-war.jpg
00F0000001467520-photo-empire-total-war.jpg

Cette immobilisation permet ensuite de se concentrer sur les autres navires de la flotte ennemie ou, selon le cas et les objectifs, d'en finir, et ce, de différentes manières. On peut soit décider d'envoyer l'ennemi par le fond, soit tenter un abordage pour le capturer. Plus risquée, cette seconde option est aussi la plus intéressante dans la mesure où elle inflige un sérieux coup au moral de l'adversaire. Si en plus, le navire en question abritait un officier, l'effet peut simplement être dévastateur ! Le risque est toutefois bien réel dans la mesure où l'abordage monopolise une bonne part de l'équipage laissant ainsi notre propre navire très vulnérable. Durant la présentation, l'intelligence artificielle (plutôt agressive) en a d'ailleurs profité.

00F0000000569599-photo-empire-total-war.jpg
Un autre navire anglais a effectivement envoyé un projectile enflammé sur le bâtiment américain. Le feu s'est rapidement propagé sur l'ensemble du pont principal et de la voilure avant de s'étendre au navire abordé. En seulement quelques minutes, les deux vaisseaux étaient complètement pris par les flammes et ont finalement coulé. Cet épisode a permis à notre hôte d'insister encore sur le niveau de détail du jeu. Ainsi, lorsque le pont principal d'un navire est submergé par les flammes, on peut voir les hommes sauter par-dessus bord alors que l'équipage des ponts inférieurs se retrouve pris au piège. Arrêtons-nous également sur la gestion de la physique qui peut sembler facultative dans des conflits en pleine mer, mais qui accentue en fait le réalisme des combats.

Un coup au but, vient effectivement endommager la coque de manière assez stupéfiante alors que les hommes touchés sur le pont sont balancés tels de vulgaires fétus de paille. Mieux, la gestion très poussée de la balistique contraint à une extrême prudence. Nous avons ainsi pu voir qu'un tir dans la voilure d'un adversaire peut être suffisamment puissant pour toucher un navire situé derrière... qu'il soit ennemi ou non ! De la même manière, les dégâts sont complètement localisés et un coup dans la réserve de poudre peut évidemment faire très très mal ! Cette rapide présentation des combats navals d'Empire Total War s'est terminée par un retour sur la terre ferme.



Le temps manquait à notre hôte, mais celui-ci a tenu à préciser quelques-unes des autres améliorations apportées au jeu. Il est ainsi question d'un système inédit de couverture afin de profiter des bâtiments présents sur certaines cartes. Les développeurs ont également mentionné la gestion de la météo sans toutefois indiquer si cela influencera également les combats navals. Sur terre en tout cas, elle devrait modifier la vitesse de déplacement, le moral et l'efficacité de nos forces... Sous la pluie, la poudre mouillée rendrait effectivement les mousquets complètement inefficaces ! Autant de détails qui devraient rendre les combats plus réalistes que jamais et qui prouvent que Creative Assembly ne se repose pas sur ses lauriers. Les développeurs ont terminé en nous indiquant que nous devrions très bientôt réentendre parler d'eux... Vivement la Games Convention de Leipzig donc !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
scroll top