Red Shark

le 15 avril 2003 à 13h00
0
00D2000000057532-photo-red-shark.jpg
Un jeu mis au point par des Russes ça n'étonne plus personne de nos jours. Depuis Tetris, les développements issues des plaines de l'Est ont fait d'énormes progrès et rivalisent maintenant largement avec les superproductions yankees comme en témoigne la domination aérienne d'un IL2 Sturmovik sur Combat Flight Simulator. Alors lorsque Buka nous a contacté à propos de son jeu d'hélicoptère baptisé Red Shark, nous avons immédiatement pensé à Comanche 4 !

Buka Entertainement est inconnu en France mais il s'agit d'un éditeur renommé dans son pays et c'est par exemple lui qui a eu la charge de distribuer des titres aussi prestigieux que Grand Theft Auto 3. G5 Software en revanche est un petit nouveau et c'est avec Red Shark que cette équipe de développement fait ses premières armes.


Scénaristiquement particulier



Red Shark est un jeu d'action et ce faisant il n'a pas besoin d'un scénario très travaillé pour convaincre. Les concepteurs ont toutefois tenu à nous offrir quelque chose de plus développé et le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont vraiment cherché midi à quatorze heures ! Imaginez donc que dans un futur proche des scientifiques russes ont découvert le moyen de voyager dans le temps. Ce n'est pas avec une DeLorean qu'ils ont cependant choisi de faire leurs essais mais plutôt avec un KA-50.

Ils ont en effet décidé d'envoyer un de ces hélicoptères en pleine Seconde Guerre Mondiale afin d'accélérer le cours de la Grande Guerre Patriotique comme on l'appelle là-bas. Pas de tempête, ni de naufrage cependant et comme ici vos rêves sont étroits c'est pour ça que vous irez là-bas (NDLR : tu nous fais quoi là ?). Donc, je disais que vous serez bien sûr le pilote de cet hélicoptère et aurez à charge de foutre une pâtée monumentale aux forces allemandes.

00D2000000057533-photo-red-shark-attaque-d-une-base-ennemie.jpg
00D2000000057534-photo-red-shark-destruction-d-une-colonne-de-char.jpg
00D2000000057535-photo-red-shark-combats-en-plein-d-sert.jpg

Les missions nous conduisent à voir du pays !


De l'action, encore de l'action et rien que de l'action !



00D2000000057536-photo-red-shark-des-explosions-tr-s-moyennes.jpg
En définitive ce scénario c'est vraiment qu'un prétexte puisqu'au cours du jeu , rien ne vient lier les différentes missions entre elles. Après un premier objectif relativement simple et une première victoire, vous vous retrouvez devant une sorte d'organigramme vous permettant de choisir votre prochaine affectation et en avant la musique vous repartez au combat ! Les captures d'écrans publiées tout au long du développement faisaient immanquablement penser à un "Comanche du pauvre" et une fois la première mission lancée, c'est exactement ce que l'on ressent. On ne peut pas dire que le jeu soit absolument catastrophique mais il est terriblement daté ! Tant du point de vue des objectifs, que du contrôle de l'appareil ou bien encore que de la réalisation graphique, le jeu semble accuser au moins trois ans de retard. Les textures sont répétitives, les détails peu nombreux et mis à part l'hélicoptère principal, les modèles manquent de précision.

Ce retard évident s'explique parfaitement lorsque l'on regarde la configuration pour laquelle le jeu a été développé : un Pentium II 450 et 96 Mo de mémoire avec une petite TNT2 16 Mo suffisent pour faire tourner le jeu sans véritable problème ! Dans de telles conditions on ne pouvait évidemment pas avoir un jeu très riche graphiquement et les objectifs ne pouvaient qu'être sommaires. Notre hélicoptère doit détruire différentes bases en faisant attention à l'armée adverse composée de tanks, de tourelles anti-aériennes ou bien encore d'infanterie. On regrettera évidemment que les missions ne soient pas plus variées et que l'on se borne trop souvent à détruire tout ce qui bouge en essayant de survivre. Le contrôle de l'hélicoptère n'est pas vraiment mauvais et les trois niveaux de difficulté permettront à ceux que la réalisation graphique ne rebutera pas de calibrer le jeu à leur niveau.

L'indulgence dont nous avons jusque là fait preuve s'arrête cependant avec la critique de la bande son car bruitages et musiques sont généralement manqués. Le menu du jeu s'ouvre sur une Charge Des Valkyries à faire se retourner Wagner dans sa tombe et le contexte sonore des missions est du même acabit. Heureusement, les bruitages restent relativement rares et sitôt la partie commencée, la musique s'arrête comme pour nous permettre d'écouter ce que l'on souhaite !

00D2000000057537-photo-red-shark-les-mod-les-ennemis-sont-peu-d-taill-s.jpg
00D2000000057538-photo-red-shark-bien-mal-engag.jpg
00D2000000057539-photo-red-shark-une-belle-colonne-de-fum-e.jpg

La réalisation est dans l'ensemble très terne : seules les fumées sont vraiment réussies.


Conclusion



Red Shark n'est pas encore disponible en France (le sera-t-il un jour ?) et je serais tenté de dire heureusement ! Le jeu n'est assurément pas une réussite mais notre habitude des grosses productions tournant sur des configurations délirantes nous fait peut-être un peu perdre de vue le public potentiel d'un tel titre. Il se contente après tout d'une machine vraiment très raisonnable et procure tout de même quelques correctes petites scènes d'action.

On reste évidemment très loin de Comanche 4 qui pourtant m'avait déjà un peu déçu, mais notre avis définitif dépendra beaucoup du prix de vente de Red Shark. A moins de 20 €, on peut très bien imaginer le prendre pour quelques heures de jeu sur une machine qui n'accepte plus aucune des productions actuelles, mais si le tarif est plus élevé, alors il s'agit tout simplement d'une escroquerie.


Red Shark

Les plus
+ Exigences matérielles très faibles
Les moins
- Réalisation trop datée
- Concept de jeu sommaire
Note globale
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
1
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Mots-clés : Matériel photo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top