Intel Centrino - Asus M2N16

07 avril 2003 à 11h20
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00A0000000056164-photo-logo-intel-centrino.jpg
Pour la première fois de son histoire, Intel lance une plate-forme dédiée aux ordinateurs mobiles et baptisée Centrino. Sous ce nom peu équivoque se cache en réalité un concept innovant favorisant la mobilité des utilisateurs et regroupant trois éléments fondamentaux, aux yeux d'Intel : le processeur, le chipset et une carte réseau sans fil. Depuis leur génèse, les PC portables utilisent une simple adaptation des Processeurs pour Ordinateurs de bureau. De fait leur autonomie est généralement des plus restreintes et ne dépasse que rarement les trois heures. Certes Intel a déjà tenté d'introduire quelques innovations en dotant ses divers processeurs mobiles de techniques d'économie d'énergie, mais jusqu'à présent le fondeur de Santa-Clara ne s'était pas attaqué à l'architecture même du processeur, véritable source du problème. Avec la technologie Centrino, Intel revoit de fond en comble sa copie pour atteindre l'objectif des quatre heures d'autonomie... Tout un programme !

Asus a été le premier constructeur de laptops à pouvoir nous faire parvenir une machine exploitant l'architecture Intel Centrino. Il s'agit d'un portable issu de la famille M2N qui se destine principalement aux utilisateurs recherchant un portable capable de remplacer leurs machines de bureau.

015E000000057430-photo-intel-centrino-lancement-new-york.jpg

0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Intel Pentium M

00B4000000057435-photo-logo-pentium-m.jpg
Le dernier bébé d'Asus est animé par le tout nouveau processeur Intel Pentium M qui est l'un des points d'orgue de l'architecture Centrino. Si la dénomination du processeur est à nos yeux ambiguë, il faut bien savoir que celui-ci est largement plus performant qu'un Pentium 4 M malgré une fréquence de fonctionnement inférieure. Et oui vous avez bien lu ! Intel qui a en quelque sorte instauré la course aux Megahertz, a complètement changé son fusil d'épaule avec le Pentium M, anciennement connu sous le nom de code Banias. Plutôt que de le faire fonctionner à des vitesses élevés les ingénieurs ont apporté une multitude d'optimisations dans le noyau même du processeur. Ceci résulte en une situation sans précédent chez Intel où un Pentium M 1,6GHz est plus performant qu'un Pentium 4 M 2,4GHz. D'après les chiffres du fondeur un Pentium M 1,6GHz est 15% plus rapide qu'un P4M 2,4GHz ! L'intérêt de conserver une fréquence de fonctionnement modérée est bien entendu de ne pas entamer à tort et à travers l'autonomie d'une machine privilégiant ainsi la mobilité des utilisateurs. La recette miracle d'Intel pour parvenir à cet objectif, fort ambitieux au demeurant, est assez complexe.

On retiendra tout d'abord que le Pentium M est en grande partie basée sur l'architecture P6 du Pentium III et embrasse quelques innovations de l'architecture NetBurst. Il s'agit donc là d'un processeur hybride à mi-chemin entre le Pentium III et le Pentium 4 et ne retenant que le meilleur des deux architectures. Le processeur Pentium M est doté de 32Ko + 32Ko de mémoire cache L1 et embarque la quantité phénoménale de 1Mo de mémoire cache L2 (contre 512Ko pour les deniers Pentium 4 de bureau). Il utilise un bus quad pumped de 400MHz et dispose bien entendu des instructions SSE2 mais également d'un tout nouveau mode de prédiction des instructions baptisé Advanced Branch Prediction. Celui-ci réduit d'à peu près 20% les erreurs de prédiction accélérant ainsi les temps de traitement. Le Pentium M est également capable de fusionner plusieurs Micro-Ops en une seule opération qui sera par la suite traitée plus rapidement économisant ainsi quelques cycles d'horloge et améliorant l'efficacité des unités de calcul. Le Pentium M intègre également un gestionnaire de pile dédié : les opérations de gestion de la pile ne sont plus traitées par les unités génériques du processeur mais par une unité spéciale ce qui réduit de 5% l'engorgement du pipeline.

La philosophie de la plate-forme Centrino est l'économie d'énergie, aussi les ingénieurs d'Intel ont intégré dans le processeur divers mécanismes d'économie de l'énergie. Le processeur est ainsi capable de ne pas alimenter les zones inutilisées de la mémoire cache et désactive les Sense amps du bus processeur lorsque aucune donnée ne transite par le FSB. Le Pentium M inaugure également la technologie Enhanced Intel SpeedStep. Celle-ci est la troisième génération de l'Intel SpeedStep. Elle propose sept régulations différentes de la vitesse de fonctionnement du processeur en fonction des besoins de l'utilisateur, contre deux auparavant. De la sorte, le couple fréquence de fonctionnement et consommation est beaucoup plus équilibré. Avec tous ces raffinements, le Pentium M qui est gravé en 0,13µ et livré au format µFCPGA ne compte pas moins de 77 Millions de transistors et fonctionne avec un voltage compris entre 0,85 et 1,5 volts.

0168000000057450-photo-processeur-intel-pentium-m.jpg

Processeur Intel Pentium M

0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Chipset i855GM

00FF000000057453-photo-chipset-intel-i855gm.jpg
Aussi performant soit-il le Pentium M n'est rien sans un chipset adéquat. Pour l'heure seul Intel dispose à son catalogue d'un chipset dédié à ce processeur. Le tout nouveau i855GM, qui équipe notre machine Asus, intègre également un moteur graphique 2D/3D. Le i855G peut gérer un maximum de 2Go de mémoire DDR266 et est compatible avec le FSB 400. Intel affirme avoir apporté des changements significatifs quand à la gestion de la mémoire DDR pour offrir une bande passante encore plus importante et réduire les temps de latence. Bien sûr le chipset a été étudié pour pouvoir communiquer avec le processeur : il désactive les zones du bus et de la mémoire cache non utilisées afin d'économiser la batterie. Alors que la mode est à l'AGP 8x, le chipset i855GM ne gère que l'AGP 4x, ce qui n'est pas si dramatique puisqu'à l'heure actuelle il n'existe pas ou peu de solutions graphiques AGP 8x pour Ordinateurs Portables. Associé à l'ICH4-M le i855GM offre nativement la prise en charge d'un maximum de six ports USB 2.0. Qui plus est le chipset intègre le LAN et gère les périphériques de stockage par l'intermédiaire de deux canaux ATA66/100 IDE. Enfin l'ICH4-M est pourvu d'un circuit sonore compatible AC'97 2.3 et d'une émulation modem.

0190000000057432-photo-diagramme-i855gm.jpg


Le moteur graphique du chipset i855GM est baptisé Intel Extreme Graphics. Cadencé à 200MHz le i855GM affiche des performances supérieures à ce qu'offrent les chipsets i845MP et i830. Bien sûr il ne faut toutefois pas s'attendre à ce que cette puce 2D/3D rivalise avec un GeForce 4 Go 440. De base le circuit Intel Extreme Graphics utilise 8Mo de la mémoire vive en guise de mémoire vidéo. Le i855GM offre également une prise en charge du multi-écran avec la possibilité de connecter deux écrans au même portable. Notez qu'Intel propose également un chipset i855 dépourvu de solution graphique intégrée, laissant ainsi le soin à ses partenaires de choisir un circuit graphique.

0118000000057451-photo-intel-centrino-drivers-i855gm.jpg
0118000000057452-photo-intel-centrino-drivers-i855gm-2.jpg

Drivers graphique Intel i855GM



Intel PRO/Wireless 2100

0085000000056849-photo-logo-wifi.jpg
Le troisième composant indissociable de la plate-forme Intel Centrino est la carte réseau WiFi. Celle-ci est obligatoirement une carte miniPCI de marque Intel. Alors que toutes les composantes de l'architecture Centrino sont particulièrement innovantes, la carte réseau Intel n'a rien d'exceptionnel et ne dispose d'aucun dispositif spécifique d'économie d'énergie. Aussi cet adaptateur est identique à celui que l'on retrouve dans d'autres mobiles Pentium 4 M et ne supporte que le protocole i802.11b. Utilisant une fréquence radio de 2.4 GHz le WiFi autorise un débit fort appréciable de 11 Mbps tout en offrant une portée maximale de 400 mètres. Si Centrino est pour l'heure limité au support i802.11b, Intel précise qu'il lancera dans le courant de l'année un adaptateur i802.11a/b.

012C000000056856-photo-asus-l3c-drivers-intel-wifi.jpg

Design

012C000000057433-photo-asus-m2n16.jpg
Le tout nouveau portable d'Asus adopte un look des plus raffinés. Les lignes du portable évoquent sans ambiguïté possible le new Edge design et se trouvent rehaussées par la présence de quelques boutons et inserts argentés. L'écran est habillé d'une coque de couleur grise métallisée alors que la base du portable est en plastique noir. Une fois ouvert le confortable écran TFT de 14,1 pouces à matrice active révèle le classique couple clavier/touchpad. Le clavier est doté de 89 touches sombres translucides particulièrement élégantes et est relativement confortable. Pour sa part le touchpad offre une bonne surface de contact et quatre boutons (dont deux faisant office de molette). Les ingénieurs d'Asus ont pensé à ajouter quelques touches de fonction. Ainsi on peut accéder par une simple pression au client email par défaut, au dossier Mes Documents et aux propriétés d'affichage. Deux des quatre touches sont reprogrammables afin de lancer le programme de votre choix. Non loin de cette série de touches de fonction, un bouton avec un pictogramme représentant un sportif a piqué au vif notre curiosité. D'une simple pression sur le « bonhomme » vous pouvez changer à la volée le mode performance du portable afin qu'il économise plus ou moins l'énergie et offre plus ou moins de puissance. En face avant du portable, Asus a inclus huit boutons contrôlant les fonctions de lecture des applications multimédia.

Relativement compact ce Notebook affiche les mensurations suivantes : 22mm d'épaisseur pour un poids de 2,2Kg. Si l'écran est très agréable grâce à une surface d'affichage de 14,1 pouces on déplore le fait que la résolution d'affichage soit limitée à 1024x768 au maximum. Sur le flanc gauche de l'appareil on retrouve un port d'extension PC-Card, un connecteur mini FireWire ainsi qu'une fenêtre infrarouge. Le côté droit du portable abrite pour sa part le combo lecteur CD/DVD et graveur CD, le connecteur pour l'alimentation secteur, ainsi que deux connecteurs audio au format mini jack : entrée micro et sortie casque. A l'arrière du portable on trouve un connecteur RJ11 pour le modem, un connecteur RJ45 pour le réseau, un port parallèle, deux ports USB et un port VGA DB15. Un connecteur au format propriétaire est également de la partie et permet d'ajoindre au portable un sabot étendant ses capacités.

0168000000057455-photo-asus-m2n16-vue-5.jpg
012C000000057436-photo-asus-m2n16-vue-3.jpg

Portable Asus M2N16


015E000000057454-photo-asus-m2n16-vue-4.jpg

Connectique arrière du portable



Caractéristiques techniques

Centrino oblige, le M2N16 est équipé d'un processeur Pentium M fonctionnant à 1,6GHz et du couple chipset i855GM et carte WiFi en provenance d'Intel. En plus de ces composants, Asus a choisi de doter son portable de 256Mo de mémoire DDR266 CL2.5 et d'un disque dur de 40Go affichant une vitesse de rotation élevée de 5400rpm. La mémoire vive est extensible à 768Mo par l'adjonction d'une barrette supplémentaire. Toujours du côté des unités de stockage, Asus livre sa machine Centrino avec un combo graveur CD et lecteur DVD en provenance de Toshiba. Celui-ci affiche les vitesses de fonctionnement suivantes : 24x en lecture CD, 10x en lecture DVD, 24x en gravure CD-R et 16x en gravure CD-RW. Le graveur est doté de 2Mo de mémoire tampon, supporte le CD-Text, et est doté d'une techologie de type BurnProof. Pour plus de flexibilité l'unité optique est interchangeable puisqu'elle est logée dans une media Bay. Notez que le disque dur est lui aussi interchangeable. On note l'absence de lecteur de disquette et la présence d'une PC Card pouvant lire indifféremment les cartes mémoires aux formats MemoryStick, SecureDigital, MMC et SmartMedia. Malheureusement cet adaptateur n'est pas compatible avec les CompactFlash ce qui réduit grandement son intérêt. Afin de palier à l'absence du lecteur de disquettes, Asus livre le M2N16 avec une clé mémoire au format USB de 64Mo : une très bonne initiative.

Le portable intègre également un contrôleur Ethernet 10/100 de marque Realtek et un modem RTC V92. En outre le M2N16 est équipé d'un port infrarouge au demeurant fort utile. La partie audio est gérée par une puce AC' 97 offrant des effets 3D. Le dernier né d'Asus intègre deux haut parleurs censé produire un son stéréo. A l'écoute il faut bien avouer que le son est franchement nasillard. Les audiophiles auront donc tout intérêt à se procurer une paire d'enceintes pour Ordinateurs Portables. On ne saurait d'ailleurs trop dire si le circuit son n'est pas aussi à mettre en cause...

Du côté de l'écran il n'y a pas grand-chose à redire. Celui-ci est superbe, dispose d'un très bon piqué et offre un angle de vision des plus larges. A l'usage le M2N16 est particulièrement agréable à utiliser notamment grâce à son silence. Le processeur Pentium M chauffe en effet moins qu'un Pentium 4 M. Aussi la ventilation du processeur n'est que rarement nécessaire ayant pour effet de réduire la pollution sonore mais augmentant sensiblement le dégagement de chaleur du portable. En désossant la machine on observe que le processeur Pentium M est surmonté d'un simple dissipateur thermique en cuivre sur lequel souffle, si nécessaire, un ventilateur dont le but est d'expulser l'air chaud. Par rapport à une machine P4M le dissipateur est beaucoup plus petit. Question autonomie, Asus annonce que son nouveau joyau est capable de fonctionner plus de cinq heures durant. Pour parvenir à cet objectif le portable utilise une batterie Lithium Ion de 2200mAh.
00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Nous l'avons vu l'architecture de la plate-forme Centrino est particulièrement prometteuse. Aussi vérifier ses performances est crucial. Pour ce test nous avons opposé la machine d'Asus à deux portables animés par des Processeurs Pentium 4 M. Il s'agissait d'un Inspiron 8200 et d'un Notebook Asus L3C dont les configurations détaillées figurent ci-dessous :

  • Asus M2N16
  • Pentium M 1.6GHz
  • 256Mo DDR-SDRAM
  • Disque dur 40Go
  • Circuit graphique Intel intégré

  • Asus L3C
  • Pentium 4 M 1.8GHz
  • 256Mo DDR-SDRAM
  • Disque dur 40Go
  • ATI M7 (32Mo)

  • Dell Inspiron 8200
  • Pentium 4 M 2GHz
  • 512Mo DDR-SDRAM
  • Disque dur 40Go
  • NVIDIA GeForce 4 440Go (64Mo)
Toutes ces machines tournaient sous Windows XP Professional Service Pack 1 et utilisaient les derniers Drivers et BIOS disponibles à la date du test.


MobileMark 2002 : les performances

01B1000000057437-photo-centrino-mobilemark-2002-perf.jpg


MobileMark 2002 a été développé exclusivement pour les Ordinateurs Portables. Le test mesure à la fois les performances du système mais aussi l'autonomie. A l'instar de SYSMark 2002, MobileMark 2002 utilise des applications courantes pour mesurer les performances d'un système. Le test s'effectue uniquement sur batterie, adaptateur secteur débranché. L'indice Performance Rating délivré par MobileMark 2002 plaide véritablement en faveur de la machine Centrino. D'après ce test le M2N16 d'Asus est en effet 23% plus rapide que le portable Dell équipé d'un Pentium 4 M 2GHz !


MobileMark 2002 : l'autonomie

01B2000000057439-photo-centrino-mobilemark-2002-autonomie.jpg


Si le premier test démontre sans ambiguïté la suprématie des machines Centrino, il nous fallait encore vérifier l'autonomie de la machine. Pour mesurer avec le plus de justesse l'autonomie de la batterie, le test MobileMark utilise des applications réelles dont l'éxécution est entrecoupée de quelques pauses. Le résultats obtenu est donc particulièrement fiable. Quelle ne fut pas notre surprise de mesurer une autonomie dépassant allégrement les 5 heures pour atteindre 340 minutes ! Le M2N16 est donc deux fois plus endurant que le L3C. Au vu de ces deux tests, la nouvelle architecture d'Intel est effectivement gagnante sur les deux tableaux et ce de bien belle manière !


Ziff Davis CPUMark 99

01B5000000057440-photo-centrino-ziffdavis-cpumark-99.jpg


Afin de confirmer les observations de MobileMark 2002 nous avons employé CPUMark 99. Cet outil, certes assez ancien, mesure les performances brutes du processeur. Ici aussi le Centrino caracolle en tête avec un score processeur 46% supérieur à celui du portable Dell équipé d'un processeur P4M 2.0GHz. Si on compare le score du Centrino à celui du portable Asus P4M 1.8GHz, l'avantage pour le Centrino se monte alors à 60%.


PCMark 2002

0209000000057441-photo-centrino-pcmark-2002.jpg


Terminons notre série de tests par les résultats obtenus avec le Benchmark synthétique PCMark 2002. Celui-ci mesure les performances des trois composants essentiels de tout ordinateur : le disque dur, la mémoire et le processeur. Ici aussi le Centrino truste les podiums. On constate de prime abord que le sous système disque dur de l'Asus M2N16 est plus performant que celui des portables Asus L3C et Dell Inspiron 8200. Le résultat mémoire est également en hausse de près de 6% par rapport au 8200 de Dell. Enfin si l'on en croit PCMark 2002 le Pentium M 1.6GHz est 9% plus rapide que le Pentium 4 M 2GHz et 20% plus véloce que le Pentium 4 M 1.8GHz.
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Conclusion

Vous l'aurez compris, le Centrino d'Intel est sans conteste une brillante réussite et ce sur tous les plans. Avec cette nouvelle plate-forme, Intel révolutionne littéralement le monde de l'informatique mobile qui semblait pourtant, il n'y a pas si longtemps, assez peu réactif. Le coup de génie d'Intel tient au fait que les ingénieurs du fondeur ont réussi à optimiser massivement l'architecture P6 pour non seulement atteindre des performances de haut vol -malgré une fréquence de fonctionnement modeste- mais aussi allonger la durée de vie de la batterie. En révisant de fond en comble l'architecture de son processeur, Intel avait pour but de répondre aux besoins impérieux de performance et d'autonomie exprimés par les utilisateurs nomades. Ainsi la plate-forme Centrino réconcilie enfin puissance et mobilité ! Comme si cela ne suffisait pas Intel a également ajouté un troisième axe à sa vision de l'informatique mobile : la connectivité sans fil. C'est pourquoi les machines Centrino sont toutes dotées de série d'un adaptateur WiFi permettant d'échanger des données sur un réseau, à haut débit. Avec toutes ces qualités l'architecture Intel Centrino mérite amplement la récompense 'Sélection Clubic'.

Avec le M2N16 Asus propose un excellent ordinateur portable incarnant à merveille la vision Centrino d'Intel. Compacte, élégante, performante et complète cette machine a tout pour plaire ! Moderne le M2N16 fait abstraction du lecteur de disquette et offre une prise en charge du FireWire et de l'USB 2.0. Tout juste pourra-t'on reprocher au constructeur asiatique les piètres performances 3D du circuit graphique intégré au chipset i855GM et la piètre qualité du circuit audio. En dehors de ça l'autonomie record de ce Notebook lui confère une longévité d'utilisation sans précédent alors que son graveur intégré vous permettra de graver vos CD n'importe où. Bref, voilà un portable d'excellent niveau qui comblera les travailleurs toujours sur la brèche à la recherche d'une machine puissante et endurante. Reste que le rêve(où la productivité) a un prix : 2499€ TTC qui refroidira les ardeurs de certains.

Architecture Intel Centrino

8

Les plus

  • Cache L2 1Mo
  • Optimisations massives
  • Enhanced Intel SpeedStep

Les moins

  • Vitesse de bus limitée (?)
  • Solution WiFi banale
  • Absence d'AGP 8x

Note globale9

Performances9

Autonomie9

Fonctionnalités8



Asus M2N16

6

Les plus

  • Autonomie renversante
  • Performances ahurissantes
  • Elégant et compact

Les moins

  • Solution 3D peu performante
  • Hauts parleurs médiocres

Note globale8

Performances9

Performances 3D5

Autonomie9

Modularité8





Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple annonce les AirTags, ses alternatives à Tile et aux SmartTag
Apple : l'iPad Pro passe au Mini-LED et se la joue M1
Apple : l'iMac fait peau neuve avec 7 nouvelles couleurs et intègre la puce M1
Apple TV 4K : une seconde génération qui s'accompagne d'une nouvelle télécommande
Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft
Keynote Apple : tout ce qu'il faut retenir de l'événement du 20 avril
L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Haut de page