Comparatif joysticks

20 janvier 2003 à 12h15
0

Introduction

Les plus veinards d'entre vous ont sûrement reçu divers jeux lors d'un certain 25 décembre. Alors que vous vous éclatez royalement avec les derniers blockbusters, un élément capital reste à ne pas négliger pour profiter de la meilleure expérience de jeu possible. Il s'agit de la manette de jeu ou joystick. Nombre de jeux requièrent un joystick comme les simulateurs de vol, les simulateurs de combats aérien, les jeux de combats type MechWarrior, ou bien encore les jeux de course (quoique pour ces derniers il faut bien reconnaître qu'un volant est plus adéquat). Le marché des joysticks est à l'heure actuelle plutôt saturé car nombre de constructeurs proposent une gamme complète de manettes de jeu toutes plus intéressantes les unes que les autres. Afin d'y voir plus clair et de vous aidez à choisir la manette de vos rêves, nous nous sommes penché sur les divers joysticks présents aux catalogues de Logitech, Microsoft et Thrustmaster.


Le retour de force : pour quoi faire ?

Notre comparatif fait la part belle aux joysticks à retour de force. Si pour certains le retour de force peut sembler être, du moins au premier abord, un gadget cette fonction capitale permet de rendre les jeux beaucoup plus réalistes. Piloter un avion avec Microsoft Flight Simulator 2002 devient ainsi beaucoup plus ardu et donc beaucoup plus proche de la réalité. Tout amateur de simulation aérienne ou de jeux de combats (tel MechWarrior) se doit de posséder un joystick à retour de force pour savourer des minutes de pur bonheur.

Pour tester les différents joysticks et évalué leur précision et la qualité du retour de force, nous avons utilisé comme jeux de référence : Microsoft Combat Flight Simulator 3 et Microsoft MechWarrior 4 Mercenaries.

Logitech WingMan Extreme Digital 3D

0056000000055161-photo-logo-logitech-aqua.jpg
00FA000000056315-photo-comparo-joysticks-bo-te-logitech-wingman-extreme-digital-3d.jpg
Historiquement le fabricant suisse Logitech, s'est lancé assez tard sur le marché des joysticks. Toutefois, depuis quelques années, il propose divers périphériques faisant partie de la gamme Wingman. Pour ce comparatif nous avons retenu trois des principaux modèles Logitech dont le très attendu Wingman Cordless Joystick dont la particularité réside dans l'absence de fil.

Le WingMan Extreme de Logitech est un joystick milieu de gamme sans prétentions particulières. C'est le seul modèle de ce comparatif à utiliser nativement un port jeu. Pas de panique toutefois Logitech livre un adaptateur USB. La base du WingMan Extreme est rectiligne et utilise un plastique sombre bien que translucide. Assez lourd, les cinq larges patins circulaires dont est dotée la base du joystick lui confèrent une stabilité exemplaire. La surface de la base abrite deux boutons ainsi qu'une glissière réglant le niveau des gaz. Le manche à balai est entouré, comme sur les joysticks Thrustmaster, d'un anneau métallisé fixé par une ribambelle de vis. L'axe de la poignée est recouvert d'un soufflet en caoutchouc. Si ce dernier est de très bonne facture sur les joysticks Thrustmaster, la matière choisie par Logitech fait vraiment bas de gamme et a pour caractéristique de sentir fortement le « pneu ».

Entièrement en plastique, la base du manche offre une vaste surface pour soutenir votre main. Une fois votre main posée sur la poignée, l'index effleurera naturellement la gâchette alors que le pouce contrôlera les quatre boutons et le bouton champignon présent au sommet du manche. Les divers boutons du joystick sont numérotés de 1 à 7 ce qui permet de ne pas se tromper lors de sa programmation. Facile d'accès, les divers boutons ont tous du répondant et on apprécie particulièrement le stick analogique multidirectionnel qui est l'un des plus agréables que nous ayons eu entre les mains. Ce WingMan Extreme Digital 3D doit son appellation à la capacité de son manche à tourner sur lui-même. Il est possible d'empêcher toute rotation du manche en resserrant un petit écrou prévu à cet effet.

La préhension de la manette en elle-même est excellente et surpasse celle des joysticks Thrustmaster tout en restant un cran en dessous du grip offert par Microsoft. La résistance offerte par le joystick est pour sa part convenable. Si comme tous ses confrères le Wingman Extreme Digital 3D est instantanément reconnu par Windows XP on regrette le fait qu'il nécessite un processus d'étalonnage, digne des joysticks d'avant guerre.

0190000000056316-photo-comparo-joysticks-logitech-wingman-extreme-digital-3d.jpg


Logitech WingMan Extreme Digital 3D

4

Les plus

  • Bonne ergonomie
  • Compatible port jeu
  • Résistance réglable
  • Pilotes

Les moins

  • Etalonnage requis

Note globale7

Ergonomie8

Fonctionnalités6

Précision7

Logitech Wingman Force 3D

00C8000000056317-photo-comparo-joysticks-bo-te-logitech-wingman-force-3d.jpg
Le Wingman Force 3D est une version évoluée du Wingman Extreme Digital 3D qui offre des effets à retour de force. C'est pourquoi il est muni d'un adaptateur secteur externe qui a l'élégance d'être compact. Par rapport à son petit frère on note quelques différences physiques mineures bien que globalement les deux joysticks soient identiques. Ainsi la base du Wingman Force 3D est dotée de petites aérations sur ses deux extrémités. La deuxième différence notable concerne le bouton champignon qui cède sa place à un chapeau chinois octodirectionnel de couleur bleu translucide dont le rôle est parfaitement identique. Le manche à balai étant similaire à celui du Wingman Extreme Digital 3D, la prise en main du Wingman Force 3D est sans surprise.

Disons le d'emblée, les effets de retour de force du Wingman Force 3D ne sont pas aussi bons que ceux du joystick Microsoft mais équivalent ceux des périphériques Thrustmaster. Si les effets sont multidirectionnels le joystick ne peut pas gérer plusieurs effets simultanément et n'utilise qu'un seul moteur. Question sensations ce n'est pas non plus la panacée. Certes les effets de retour de force sont plutôt costaud et réalistes mais au bout de quelque temps ils ont surtout tendance à faire bouger la base du joystick plutôt que le manche. En vol, si aucune sensation n'est ressentie au niveau du moteur, les effets d'effort sont bien présents mais le manche reste bizarrement assez mou. Dernier grief, en tirant sur tout ce qui bouge les vibrations transmissent tiennent plus de l'hoquetement que d'autre chose.

Précisons enfin que le Wingman Force 3D se raccorde en USB et requiert également un fastidieux processus d'étalonnage.

0190000000056318-photo-comparo-joysticks-logitech-wingman-force-3d.jpg


Logitech Wingman Force 3D

4

Les plus

  • Bonne ergonomie
  • Pilotes

Les moins

  • Etalonnage requis
  • Retour de force limité

Note globale7

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Retour de force6

Logitech Freedom Cordless Joystick

015E000000056319-photo-comparo-joysticks-logitech-freedom-2-4.jpg
Lancé très récemment par Logitech, ce joystick est à part... En effet c'est le seul de ce comparatif à être sans fil pour vous offrir une liberté totale lorsque vous vous défoulez avec vos jeux préférés.

Original ce joystick l'est pour sûr ! Son design est en effet innovant. La base en caoutchouc surélève quelque peu le joystick ce qui lui donne une allure élancé grâce à ses trois pieds. Le centre du joystick est recouvert d'un élégant revêtement gris argenté sur lequel apparaissent quatre boutons. La disposition de ces derniers laisse songeur et cela ne sera pas chose aisée que d'appuyer sur le bon bouton, dans le feu de l'action. Le Wingman Cordless Joystick est doté d'une manette des gaz métallique dont le maniement est ferme. Comme sur les autres joysticks Logitech, le manche à balai est recouvert à sa base d'un soufflet en caoutchouc et entouré d'un anneau métallique. Lors de la prise en main de la manette vous noterez que le manche est assez chétif mais cela ne pose pas de problème d'ergonomie particulier. Une petite bosse sur le côté gauche de la poignée supportera votre pouce, mais attention ! Un bouton est dissimulé dans le renfoncement de cette bosse, il faudra alors prendre garde à ne pas appuyer dessus par erreur. Le sommet de la manette est recouvert d'un revêtement de type aluminium brossé et abrite quatre boutons ainsi qu'un cinquième bouton champignon. Celui-ci est creux en son centre ce qui rend son contact peu agréable. Il reste malgré tout assez précis pour des mouvements de caméra ! La gâchette est également en aluminium brossé et son style 'new Edge design' est remarquable. Enfin notons que la poignée pivote sur son axe et offre un support des plus larges pour soutenir votre main.

Pour fonctionner, le Logitech Wingman Cordless Joystick requiert l'utilisation du petit récepteur radio 2.4GHz fournit dont la portée n'excède pas 6 mètres. Celui-ci se branche sur le port USB de votre PC et saura se faire oublier rapidement. L'alimentation du joystick est assurée par trois piles LR6 qui prennent place sous la base du joystick. Celui-ci est équipé d'un mode économie d'énergie qui l'éteint automatiquement en cas de non utilisation. Dès que vous appuyez sur un bouton le Wingman Cordless Joystick reprend du service, et une petite LED orange dissimulé sous le logo translucide Logitech s'allume. Logitech annonce une autonomie moyenne de 50 heures de jeu.

00C8000000056320-photo-comparo-joysticks-r-cepteur-logitech-2-4.jpg


Logitech Freedom Cordless Joystick

6

Les plus

  • Bonne ergonomie
  • Design inédit
  • Sans fil

Les moins

  • Boutons mal positionnés

Note globale8

Ergonomie8

Fonctionnalités7

Précision8




Pilotes WingMan Profiler

Logitech livre tous ses joysticks avec ses propres pilotes qui remplacent avantageusement les Drivers génériques de Windows. L'application Wingman profiler permet de configurer les raccourcis affectés aux différents boutons en fonction du jeu que vous souhaitez utiliser. Les drivers permettent également d'étalonner les joysticks et de régler, pour les modèles concernés, la puissance du retour de force. Il est aussi possible de tester le bon fonctionnement des boutons et des effets de retour de force.

00FA000000056321-photo-comparo-joysticks-driver-logitech-1.jpg
00FA000000056322-photo-comparo-joysticks-driver-logitech-2.jpg

00FA000000056309-photo-comparo-joysticks-logitech-wingman-profiler.jpg
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Microsft SideWinder Force Feedback 2

00C8000000056072-photo-d-tails-manche-sidewinder-force-feedback-2-0.jpg
Alors que la division hardware de Microsoft a sorti une foultitude de périphériques d'entrée (souris & claviers) à l'occasion de la rentrée 2002, les nouveautés en ce qui concerne les périphériques de jeux sont bien minces. Il n'y en a pour ainsi dire pas. En effet Microsoft semble se contenter de relooker légèrement ses produits en changeant le grip et en alternant les couleurs, etc. C'est le cas du joystick haut de gamme de Microsoft, le SideWinder Force Feedback 2, qui fait peau neuve à l'occasion de cette fin d'année. Pour ce tout premier bain de jouvence, le joystick phare de la firme américaine se pare de nouveaux habits mais reste fondamentalement identique à la première mouture comme nous le verrons dans ce test.

On ne change pas une recette qui gagne... Microsoft le sait bien, c'est pourquoi le SideWinder Force Feedback 2 version 2002 garde la même ligne que la première version. Assez lourd, notamment du fait que le transformateur soit intégré au dispositif, le joystick est très agréable à contempler grâce à ses formes arrondies. Le type de plastique choisit respire la qualité et confère au produit un aspect des plus robuste.

Le plus important dans un joystick concerne la préhension du manche à balai. A cet effet, le SideWinder Force Feedback 2.0 offre certainement l'un des meilleurs manches disponibles avec une ergonomie véritablement inspirée des commandes issues de l'industrie aéronautique. La base du manche est dotée d'une large couronne de plastique où votre main reposera naturellement. Votre pouce trouvera quant à lui sa place sur la partie bosselée du manche alors que votre index tombera instinctivement sur la gâchette rouge translucide. On reprochera à cette gâchette son côté trop souris qui donne l'impression de cliquer plutôt que de tirer... Votre pouce pourra atteindre en un clin d'oeil les boutons, dont certains sont également rouges, qui fleurissent sur le pommeau du manche. Le champignon est toujours au programme et permet d'orienter dans bien des jeux la caméra. La principale évolution de cette version rafraîchie du SideWinder Force Feedback 2.0 tient au manche à balai qui est recouvert d'un grip caoutchouc des plus confortables. En pleine partie votre main gauche sera généralement sur la base du joystick et aura donc accès aux boutons supplémentaires et à la manette des gaz.

Le point fort du SideWinder Force Feedback 2 est sa capacité à produire des vibrations simulant un retour de force avec les jeux exploitant cette technologie. Afin d'offrir ce qui se fait de mieux en matière de retour de force et de gérer plusieurs effets à la fois, le SideWinder Force Feedback 2 est doté d'un processeur 16 bits cadencé à 25MHz et secondé par 2Mo de RAM. Ainsi pas moins de 100 effets de retour de forces, sur les 200 disponibles, peuvent être adaptés en fonction de chaque jeu utilisé. Inutile donc de préciser que le SideWinder Force Feedback 2 est le seul joystick de ce comparatif à proposer des effets variés pour un réalisme saisissant. La puissance de ses effets est parfois trop importante et il faudra bien souvent faire un petit tour dans le panneau de configuration pour rendre le maniement du joystick plus souple, voire même moins violent. Lors de nos tests le SideWinder Force Feedback 2 s'est révélé comme le plus performant des divers joysticks testés. Les sensations du moteur sont bien présentes, les contraintes physiques sont intenses (retour du manche lors de décrochage, commande difficile à manoeuvrer si le gouvernail est touché, etc.), le manche a toujours du répondant et pour couronner le tout la mitraille vous clouera dans votre chaise grâce à des vibrations plus vraies que nature. En bref le SideWinder ForceFeedback 2 est sans aucun doute le meilleur joystick de ce comparatif.

Le SideWinder Force Feedback 2 est aussi le seul périphérique dont le manche est doté d'un capteur optique détectant la présence physique de votre main. De fait les effets de retour de force sont systématiquement stoppés lorsque votre main ne repose plus sur la poignée du Force Feedback 2.

015E000000056071-photo-microsoft-force-feedback-2.jpg
015E000000056070-photo-microsoft-forcefeedback-2.jpg


Microsoft Force Feedback 2

8

Les plus

  • Excellente ergonomie
  • Retour de force top niveau
  • Multiples boutons
  • Transformateur intégré

Les moins

  • Drivers à revoir
  • Manque d'innovation
  • Pas de blocage de la rotation du manche

Note globale9

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Retour de force9

Microsoft SideWinder Precision 2

00C8000000056331-photo-comparo-joysticks-microsoft-sidewinder-precision-2.jpg
Le Microsoft SideWinder Precision 2 est plus traditionnel que le Force Feedback et n'offre en conséquence aucun effet de retour de force. Le joystick est donc beaucoup plus léger et moins envahissant, en sus d'être financièrement plus abordable. Le Precision 2 se connecte sur le port USB de votre PC et tout comme la majorité des joysticks de ce comparatif est automatiquement reconnu par Windows XP.

Le manche à balai du SideWinder Precision 2 est en tout point identique à celui du Force Feedback 2 aussi nous ne nous attarderons pas sur ce point. Le socle du joystick est fait d'un plastique robuste mais son design est assez sobre, trop peut être... En retournant le joystick on s'aperçoit que Microsoft l'a doté d'une base métallique. Ce choix est louable puisqu'il permet d'assurer une bonne stabilité du dispositif. Toutefois il aurait été beaucoup plus judicieux de recouvrir cette partie métallique par une couche de plastique afin de prévenir tout dommage éventuel que le Precision 2 pourrait faire subir à des meubles de bureau souvent fragiles. La base du Precision 2 héberge quatre boutons programmables ainsi qu'une manette des gaz. La course de cette dernière était assez molle sur notre modèle de test et son usage s'est avéré assez pénible car il faut doser très précisément ses mouvements sous peine d'avoir de mauvaises surprises.

Microsoft Sidewinder Precision 2

6

Les plus

  • Manche à balai tip top
  • Bonne ergonomie
  • Précision (sans jeu de mot)

Les moins

  • Finition de la base
  • Drivers perfectibles

Note globale8

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Précision8




Pilotes Microsoft SideWinder v4.0

Si Microsoft a revisité l'esthétisme du Force Feedback 2 délaissant le Precision 2, le géant du logiciel n'a pas fait évolué ses pilotes maison d'un iota. C'est indiscutablement l'une des plus grosses déceptions afférant au produit. Les pilotes 4.0 livrés s'avèrent donc plus ou moins (plutôt moins que plus) compatibles avec Windows XP. Je ne donnerai qu'un seul exemple : le joystick Force Feedback 2 est vu par Windows XP comme un volant SideWinder (!) ...

Les Drivers SideWinder permettent toutefois de personnaliser les huit boutons programmables du joystick pour qu'ils effectuent les actions de votre choix avec vos jeux préférés. Il est également possible de configurer la puissance du retour de force et de tester les différents effets disponibles directement depuis les drivers.

00FA000000056087-photo-microsoft-sidewinder-forcefeedback-2-drivers-1.jpg
00FA000000056088-photo-microsoft-sidewinder-forcefeedback-2-drivers-2.jpg

Drivers Microsoft SideWinder

Thrustmaster Fox 2 Pro Shock

015E000000056311-photo-comparo-joysticks-thrustmaster-fox-2-shock.jpg
Thrustmaster est très réputé en matière de conception de joysticks et autres périphériques de jeu. Aussi nous ne pouvions clore ce comparatif sans tester les modèles phares du constructeur français regroupé sous la marque TopGun. Le modèle Thrustmaster de base à retour de force est le Fox 2 Pro Shock. Il s'agit d'un joystick plutôt imposant au look agressif. De tous les joysticks que nous avons testé le Fox 2 Pro est sûrement celui qui arbore le look le plus plaisant. La base est revêtue de plastique gris sur laquelle apparaissent quelques inserts de couleurs orange et deux inserts noir arborant fièrement la marque et le nom du joystick. Deux ellipses entourent le centre du joystick et contribuent à lui donner cette allure si particulière. Trois boutons sont présents sur la base en sus de la manette des gaz. Si le maniement de la manette des gaz ne pose aucun problème il sera parfois pénible d'appuyer sur le troisième et plus petit bouton avec votre main gauche. Les boutons ont en effet un toucher assez dur qui, lorsque la main repose sur la base du joystick, ne sont pas assez réactifs. Le manche à balai est entouré d'une protection caoutchoutée de bonne qualité maintenue par un anneau argenté surplombé de 8 vis cruciformes.

Le plus important dans un joystick est bien entendu le manche à balai. Celui du Top Gun Fox 2 Pro Shock est très réussi au niveau design mais sa prise en main reste perfectible. Au premier contact le manche vous apparaîtra beaucoup trop compact. Il vaut donc mieux avoir des petites mains que des grandes... Comme sur la plupart des joysticks la base du manche à balai offre un socle sur lequel repose votre main. La partie frontale de la poignée est surmontée d'un grip caoutchouc confortable. On retrouve au sommet de la manette un bouton champignon des plus maniables, un bouton de mise à feu au look très 'top gun' (entendez par là qu'il est bariolé d'orange et de noir), ainsi qu'un troisième bouton. Le contact de la gâchette est assez plaisant et la manette pivote bien entendu sur elle même. La curiosité de ce joystick tient au choix fait par Thrustmaster de placer le septième bouton au dessus de la gâchette. Il sera alors délicat de l'atteindre lors de vos parties enflammées, sauf à mettre le majeur sur la gâchette, l'index sur ce bouton et le pouce sur les trois derniers boutons.

A l'utilisation le joystick est plutôt agréable, précis et nous avons particulièrement apprécié la possibilité de régler la dureté de la résistance en manoeuvrant la molette prévue à cet effet et dissimulée sous la base plastique du Fox 2 Pro Shock. De même il est possible de bloquer la rotation du manche via une vis située sous le repose main.

00FA000000056312-photo-comparo-joysticks-pilotes-fox-2-pro-1.jpg
00FA000000056313-photo-comparo-joysticks-pilotes-fox-2-pro-2.jpg

Intégration à Windows XP des pilotes Thrustmaster


Le retour de force prodigué par le Thrustmaster Fox 2 Pro Shock est surprenant à plus d'un titre. Techniquement d'abord : le joystick est le seul de ce comparatif à ne pas nécessiter d'adaptateur secteur ni même de piles ! C'est un véritable point positif qui a cependant quelques inconvénients. Comme il n'y a qu'un seul moteur logé dans le manche à balai, le nombre d'effets de retour de force est des plus limités et aucun effet de positionnement n'est possible. Lors de nos tests le Fox 2 Pro Shock s'est révélé plus proche d'un vibreur de téléphone portable que d'une manette à retour de force. En effet le manche se contente de vibrer lorsque le moteur de votre avion démarre ou lorsque vous tirez. Aucun effort de contrainte n'est ressenti ce qui nuit fortement aux sensations éprouvées. En bref le retour de force du Fox 2 Pro Shock tient plus du gadget que d'un réel retour de force.

Thrustmaster Top Gun Fox 2 Pro Shock

2

Les plus

  • Design sympathique
  • Bonne prise en main

Les moins

  • Poignée trop petite
  • Retour de force trop fébril

Note globale6

Ergonomie8

Fonctionnalités7

Retour de force5

Thrustmaster Afterburner ForceFeedback

Thrustmaster innove perpétuellement et cela est flagrant avec le Top Gun AfterBurner Force Feedback. Ce joystick à retour de force est identique au Fox 2 Pro Shock étudié plus haut à ceci près qu'il est accompagné d'une véritable manette des gaz escamotable. L'AfterBunner ForceFeedback est donc volumineux et nécessite l'utilisation de l'énorme adaptateur secteur fourni. Une fois branchée sur le secteur la manette se calibre automatiquement, il ne faudra donc pas être surpris de voir votre joystick bouger tout seul. Pourvu d'un connecteur USB, l'AfterBurner dispose d'un manche à balai complètement identique à celui du Fox 2 Pro, toutefois, aucun bouton n'est présent sur sa base, ceux-ci étant regroupés sur la manette des gaz.

Le design de cette dernière est fortement inspiré des commandes aéronautiques. Sa prise en main et son ergonomie sont excellentes et le grip caoutchouc qui recouvre une bonne partie de la poignée est fort agréable. Prévue, bien entendu, pour être utilisée de la main gauche, cette manette des gaz embarque trois boutons disposés sur le côté droit et accessibles par votre pouce. L'arrière de la manette héberge un quatrième bouton ainsi qu'un bouton à bascule servant à changer l'axe Z. Sa course est souple et deux crans permettent de passer en position 'Idle' (arreté) et AfterBurner (booster activé), hélas l'amplitude est assez restreinte.

0190000000056314-photo-comparo-joysticks-thrustmaster-afterburner-force-feedback.jpg

Un joystick pour le moins imposant...


La manette des gaz ne dispose d'aucun effet à retour de force ce qui n'est pas le cas du manche à balai qui est pourvu de la technologie Immersion TouchSense. En langage clair le joystick est équipé de deux moteurs. Ceux-ci transcrivent des effets assez convaincants et surtout multidirectionnels. Malgré un progrès sensible face au Fox 2 Pro, les effets ne se mesurent pas, ici non plus au Force Feedback 2. En vol, il n'y a aucune sensation moteur, et les contraintes sont trop limitées. Au contraire, lors de séance de mitraillage les vibrations émissent par la manette sont plutôt convaincantes. Toutefois un bug dû soit à notre jeu de référence (Combat Flight Simulator 3) soit aux Drivers fait qu'au bout de plusieurs dizaines de minutes le joystick se transforme en un véritable marteau piqueur.

Aucune vibration n'est ressentie en vol, les effets d'effort sont présents mais restent faiblard ce qui rend les commandes assez molles, les vibrations ressenties lors de séances de mitraillages sont plus que discrètes et de temps à autre le joystick émet un bruit strident qui peut s'avérer vite agaçant.

Thrustmaster AfterBurner ForceFeedback

4

Les plus

  • Design sympathique
  • Bonne prise en main
  • Concept innovant

Les moins

  • Encombrant
  • Poignée trop petite

Note globale7

Ergonomie8

Fonctionnalités7

Retour de force7



Pilotes Thrustmaster

Chez Thrustmaster on ne plaisante pas avec les drivers. Leurs joysticks sont donc livrés avec Thrustmapper 3. Comme tout bon pilote digne de ce nom le driver s'intègre à Windows XP et permet de vérifier le bon fonctionnement des boutons et effets à retour de force depuis l'application 'Contrôleurs de jeu' du panneau de configuration. Thrustmapper 3.0 est une application indépendante qui permet de créer un profil dédié pour chacun de vos divers jeux. Ainsi dans tout profil il est possible d'assigner à chaque bouton du joystick une action préprogrammée. Le logiciel est d'ailleurs livré avec un grand nombre de profils tout prêts pour nombre de jeux célèbres. Avant de lancer votre jeu de prédilection il suffira de sélectionner le profil à utiliser.

00FA000000056310-photo-comparo-joysticks-thrustmapper-3.jpg

Conclusion

Les divers joysticks passés entre nos petites mimines sont tous bons et dans l'ensemble ils ne présentent pas de défauts particuliers. En matière de retour de force, le Microsoft SideWinder Force Feedback 2 est bien évidemment le plus convaincant grâce à son microprocesseur intégré, la puissance et la variété de ses effets. En toute logique il devance ses concurrents qu'ils soient Logitech ou Thrustmaster. Toutefois c'est aussi le plus cher des joysticks testés ici. A l'inverse, le Thrustmaster Fox 2 Pro Shock est sans nul doute le joystick à retour de force le plus décevant principalement car les vibrations qu'il émet sont très faiblardes. Cela le destine donc aux joueurs occassionnels. Le Logitech Wingman Force 3D offre certes une ergonomie presque irréprochable mais ses effets sont limités. Malgré un moteur puissant, le positionnement de ce dernier fait vibrer la base plus que le manche ce qui n'est pas toujours très agréable. Enfin le Thrustmaster Afterburner Force Feedback bien que plus spécifique est assez convaincant en terme de retour de force mais on regrette qu'il n'atteigne pas la qualité du Microsoft SideWinder Force Feedback 2. Malgré cela la manette des gaz de l'AfterBurner est un must pour les accrocs des simulateurs de vols.

Du côté des joysticks sans retour de force, le Microsoft SideWinder Precision 2 remporte également nos faveurs. Toutefois ses deux concurrents Logitech directs n'ont rien à se reprocher si ce n'est l'agencement des boutons qui reste meilleur chez Microsoft. Le premier joystick sans fil de Logitech est une réussite et constitue une solution idéale pour qui souhaite manier le manche depuis le canapé sans être assis devant son PC.

Dernier point et non des moindres, les Drivers. Ici Microsoft pèche sérieusement et l'on se demande bien pourquoi le géant du logiciel ne fait aucun effort pour améliorer ses vieillissants drivers qui comportent un certain nombre de bugs. Au contraire Thrustmaster et Logitech rivalisent d'efforts pour proposer des drivers superbement intégrés à Windows et répondant aux attentes des joueurs grâce aux fonctions de programmation des boutons.
Modifié le 19/09/2018 à 16h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Nintendo Indie World : le résumé des annonces
Sites 5G ouverts : Orange et Free toujours très en avance sur leurs concurrents
Paper Mario: The Origami King sur Nintendo Switch voit son prix chuter !
Les meilleures batteries externes pour éviter le coup de la panne
Surveillez votre ligne avec la balance connectée Xiaomi Mi Body Composition Scale 2 à prix cassé
Comparatif des meilleures batteries externes (2021)
Amazon Music Unlimited : profitez de 3 mois gratuit pour découvrir le service de streaming Amazon
Bouygues Telecom et H4D dévoilent une cabine de télémédecine connectée en 5G
Huawei va investir un milliard dans les voitures électriques et autonomes
Haut de page