La Panthère Rose : Pinkadelic Poursuite

Par
Le 13 décembre 2002
 0
00d2000000055891-photo-la-panth-re-rose.jpg
   Noël est maintenant très proche et il faut bien avouer que le monde PC n'a pas beaucoup d'atouts à faire valoir en matière de jeux vidéos pour les plus jeunes ! Il serait quand même dommage de devoir prendre une console simplement parce que le petit dernier n'apprécie que très moyennement les boucheries organisées de nos FPS préférés. Alors plutôt que de lui expliquer pourquoi son armée de Zealots n'aura jamais aucune chance de vaincre votre groupe de , installez donc La Panthère Rose et c'est lui qui vous donnera des leçons !

Il faut bien avouer que le monde PC subit chaque jour un peu plus la domination des consoles et s'il reste encore nombre de domaines dans lesquels nos ordinateurs se défendent très bien, celui du jeu pour les plus jeunes est totalement conquis par les petites bêtes made in Sony ou Nintendo. Pour satisfaire sa bruyante progéniture, le choix PC semblait réduit à l'incontournable moutard à lunettes : Harry Potter...


Pala Pala, Pala, Pala Pala Pala Pala Palalala...


   Forcément ça rend beaucoup moins bien à l'écrit ce satané générique... Mais comme tout le monde doit le connaître ce n'est pas très grave ! La Panthère Rose, puisque c'est d'elle que l'on parle, revient en effet sur nos écrans de PC dans un soft au concept maintes fois rabâché mais qui plait toujours autant aux jeunes, et moins jeunes d'ailleurs, joueurs : celui du jeu de plate-formes.

La partie débute avec une bien triste nouvelle pour notre félin préféré (NDLR : enfin après Clarence et Sylvestre quand même !) : son explorateur d'oncle vient d'avaler son bulletin de naissance. Oui enfin, il a passé l'arme à gauche, bouffé les pissenlits par la racine, gagné le territoire des chasses éternelles... En bref il n'est plus de ce monde ! Mais, avant de s'asseoir à la droite de Dieu, le brave tonton a pris soin de laisser à sa descendance une sympathique maison qui renferme un trésor que l'on suppose bien sûr immense ! C'est marrant ça quand on y pense, jamais on ne les suppose minuscules les trésors, mais bon je m'éloigne du sujet puisqu'en l'occurrence le testament du gentil tonton ne parle que d'un trésor sans plus de précision.

00d2000000055892-photo-la-panth-re-rose-introduction.jpg
00d2000000055893-photo-la-panth-re-rose-introduction.jpg
00d2000000055894-photo-la-panth-re-rose-introduction.jpg

L'oncle de la Panthère Rose est mort, mais il lui a laissé un petit cadeau.

Les aventures de notre Panthère Rose commencent une fois la maison en question atteinte : celle-ci recèle un trésor que la panthère est bien décidée à trouver. Toutefois, il faut pour cela se rendre au grenier auquel on ne peut accéder qu'en échange de plusieurs clefs. Ces dernières sont évidemment planquées un peu partout dans la maison et pour les dénicher, une petite visite de la demeure s'impose. Visite qui conduira notre panthère à découvrir à chaque nouvelle pièce l'un des périples effectué par le tonton : Egypte, château de , Préhistoire (oui il voyageait aussi dans le temps l'ancêtre).


Concept traditionnel pour réalisation un peu sommaire


00d2000000055898-photo-la-panth-re-rose-une-plante-carnivore-tr-s-agressive.jpg
   La découverte des différentes pièces (ou niveaux en fait), se fait petit à petit, puisque pour explorer un nouveau niveau il faut en effet déjà posséder quelques clefs. Clefs que l'on trouve évidemment dans les pièces précédentes ! Cette phase d'exploration se fait de manière très classique pour un jeu de plate-formes et la Panthère Rose est capable de la plupart des actions traditionnelles : sauter bien sûr, mais aussi récupérer et transporter des objets, se cacher ou faire la toupie pour se débarrasser des ennemis.

Le jeu est relativement varié et de petites séquences plutôt bien faîtes permettent de renouveler agréablement les parties. Certains passages conduiront par exemple la Panthère Rose a chausser ses patins pour de folles équipées ! Citons également les classiques courses-poursuites avec différents personnages pour la possession de certains objets et en particulier des fameuses clefs. Ces courses, assez amusantes et très proches du dessin animé, permettent de se rendre compte du travail effectué par les développeurs au niveau des contrôles. Que l'on joue au clavier ou à la manette cela ne pose aucun problème et participe au côté grand public du jeu : rien à paramétrer ou presque, une fois le jeu installé tout se passe en quelques clics.

Mais alors que le concept du jeu de plate-formes, certes limité, est parfaitement maîtrisé par les développeurs, on regrettera tout de même que plus d'efforts n'aient été portés sur la réalisation. Ce n'est pas que le jeu soit franchement moche, mais plutôt que l'ensemble manque de panache. Le graphisme est par exemple limité au seul 640x480 et sur un grand écran on peut dire que cela se voit (il est vivement conseillé d'activer l'anticrénelage) ! D'autant que les couleurs, bien que vives et tout à fait dans l'esprit du dessin animé, ont tendance à baver de temps à autres.

Les animations ne sont pas les plus réalistes que l'on ai pu voir, mais comme elles sont, elles-aussi, tout à fait conforme à ce que l'on peut trouver à la télévision, il n'y a pas matière à polémique. Enfin, la bande son est certainement l'élément le plus en retrait. Les voix sont simplement inexistantes et si ce n'est pas une surprise en ce qui concerne la Panthère Rose elle-même, il est regrettable que l'oncle chargé d'expliquer les commandes en début de partie ne le fasse pas de vive-voix. Musiques et bruitages restent pour leur part et tout au long de la partie, relativement discrets.

00d2000000055895-photo-la-panth-re-rose-l-egypte-et-ses-myst-res.jpg
00d2000000055896-photo-la-panth-re-rose-d-gagez-le-passage.jpg
00d2000000055897-photo-la-panth-re-rose-un-niveau-en-patins-roulettes.jpg

Six mondes différents n'attendent que notre vaillante panthère.


Conclusion


   Evidemment destiné aux plus jeunes, la Panthère Rose s'avère être un divertissement tout à fait sympathique. La prise en main est presque instantanée (en particulier à la manette de jeu) et la difficulté relativement bien dosée. Les plus jeunes joueurs y trouveront de ce fait un défi à leur mesure qui les tiendra en haleine un petit moment.

On regrettera quelques lacunes, en particulier graphiques, et un jeu trop enfantin pour plaire à toute la famille. Mais alors que le monde console fait chaque jour un peu plus d'ombre aux PC en termes de divertissements enfantins, voilà un titre qui tombe à point nommé pour changer de l'envahissant Harry Potter au moment des fêtes de Noël.


La Panthère Rose : Pinkadelic Poursuite

Les plus
+ Jeu très enfantin
+ Niveaux variés
+ Très simple d'accès
Les moins
- Jeu très enfantin
- Réalisation un peu terne
Note globale
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
scroll top