Shuttle SK41G

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 novembre 2002 à 18h00
0
00AC000000053765-photo-logo-shuttle.jpg
Les mini-PC marchent de mieux en mieux et les annonces se succèdent maintenant à un rythme plus que conséquent. Il faut toutefois reconnaître que si les amateurs de Pentium 4 ont de quoi se réjouir, il en va tout autrement pour les aficionados d'AMD. Ceux-ci ne peuvent en effet pour le moment que se tourner vers le vieillissant Shuttle SS40G qui ne possède même pas de port AGP...

Aujourd'hui, Shuttle pense enfin aux amateurs d'Athlon et Duron, en commercialisant un mini-PC doté du fameux port AGP ainsi que de toutes les petites innovations introduites depuis le SS40G. En attendant la venue du prochain modèle équipé du très attendu Nforce2, il est intéressant de voir comment se comporte ce premier essai.


Aperçu général

Shuttle reste depuis déjà quelques modèles fidèle au standard XPC qu'il essaye d'imposer. La boîte du SK41G, et donc plus encore le Shuttle SK41G lui-même, sont très proches des versions précédentes. Comme à son habitude Shuttle a tout de même changé la façade du SK41G afin de le différencier au premier coup d'oeil des autres produits. Le modèle Athlon arbore donc sobrement une façade blanche traversée d'une ligne verte du plus bel effet.

00D2000000055470-photo-shuttle-sk41g-les-connecteurs-avant-n-ont-pas-chang.jpg
00D2000000055472-photo-shuttle-sk41g-par-pour-le-sans-fil-et-le-port-parall-le.jpg
00D2000000055471-photo-shuttle-sk41g-apparition-d-un-connecteur-s-video.jpg

Seuls le dos change quelque peu avec l'apparition du S-Video et une zone pour le port parallèle.

Le reste du PC fait furieusement penser aux SB51G que nous avons testé il y a peu. Shuttle a tout de même procédé à quelques petites modifications qui ont leur importance puisqu'elles correspondent à des souhaits depuis longtemps formulés par les utilisateurs. En façade rien n'a changé et c'est au dos du PC que l'on peut voir ces petites modifications. L'entrée digitale optique a disparu pour laisser sa place à une sortie S-Video qui me semble plus appropriée à ce genre de machines. Shuttle a légèrement changé la forme de la grille du ventilateur afin que le flux génère un peu moins de bruit (amélioration mineure, nous verrons pourquoi tout à l'heure) et a surtout ménagé deux découpes dans l'aluminium afin de pouvoir fixer ultérieurement l'extension port parallèle et une antenne pour le sans-fil !


0096000000055466-photo-shuttle-sk41g-un-spacer-bien-inutile.jpg

Des accessoires classiques

Les accessoires livrés avec le SK41G sont eux-aussi très proches de ce que l'on pouvait trouver avec les modèles précédents. Nous disposons de trois nappes facilement identifiables (une floppy et deux IDE), de deux manuels (un pour la carte mère, un pour le montage), d'un CDROM contenant les différents pilotes, de quelques vis et des fameux petits pieds optionnels.

Il nous faut enfin parler de la présence d'un spacer théoriquement destiné à se glisser entre le processeur et le système de refroidissement afin de protéger l'Athlon. Seul problème, ce spacer n'est pas compatible avec les Athlon XP. ce n'est pas bien grave dans la mesure où ce genre d'accessoires est plutôt inutile, mais on aurait aimé que Shuttle le mentionne (Morex, l'importateur en France, devrait le faire) car lorsqu'il est mis en place, ce spacer empêche tout simplement le démarrage correct de la machine.

Une conception habituelle

L'ouverture du SK41G est toujours aussi simple puisque Shuttle fait toujours autant confiance aux fameuses thumbscrews (vis sans tournevis). L'intérieur fait fortement penser à celui du SB51G même si d'entrée de jeu on peut voir que le fabricant a procédé à quelques petites modifications en particulier au niveau du système de refroidissement. Tout en restant fidèle au heat pipe, Shuttle a procédé à quelques changements et, par exemple, l'insert en cuivre qui entrait en contact avec le processeur a disparu, de même que les ailettes.

0136000000055463-photo-shuttle-sk41g-le-nouvel-heat-pipe.jpg
0136000000055464-photo-shuttle-sk41g-le-nouvel-heat-pipe.jpg

Quelques changements au niveau du heat pipe.

La fixation est un peu différente également et si certains utilisateurs préfèrent visiblement le nouveau mécanisme qui exploite quatre thumbscrews, j'en reste pour ma part au clip tout simple des modèles Pentium 4... Question de goûts sans doute ! Tout le monde s'accordera par contre pour regretter que le connecteur lecteur de disquettes de la carte mère n'ait pas été déplacé. Il est toujours aussi peu accessible, coincé sous l'alimentation. Cette dernière est identique à celle que l'on trouve depuis le SS51G. C'est un modèle capable de délivrer une puissance de 200W largement suffisante pour de si petites machines même pour ceux qui désirent y mettre une ATI Radeon 9700 Pro !

Pas de surprise non plus du côté des périphériques qu'il est possible d'intégrer à cette petite bête. Deux baies sont identifiables sur la façade (une pour lecteurs 3"1/2 et une pour lecteurs 5"1/4) et une autre se trouve à l'intérieur pour accueillir un disque dur. Les plus exigeants regretteront d'ailleurs que malgré le gain de place obtenu avec le heat pipe, Shuttle n'ait pas trouvé le moyen d'intégrer un deuxième emplacement pour disque dur (il faudra condamner le lecteur de disquettes pour cela)... Mais on ne peut pas tout avoir !

00FA000000055469-photo-shuttle-sk41g-un-floppy-bien-mal-plac.jpg
Un peu plus gênant, Shuttle a trouvé le moyen de coincer le cavalier de Clear CMOS derrière l'AGP... pas très pratique ! Ce défaut est heureusement plus que largement compensé par la présence d'une puce Chrontel destinée à gérer la sortie TV, tâche dont elle s'acquitte très bien. A titre de comparaison, je dirais que la qualité de rendu se situe au niveau des meilleures ATI, voire peut-être même un cran au-dessus ! Enfin si le cavalier de changement de fréquence de FSB est facilement accessible, on aurait assurément préféré pouvoir tout faire directement dans le BIOS.


Le couple AGP / Athlon

Venons-en en effet à la principale nouveauté de ce Shuttle : le port AGP. De nombreux constructeurs se sont lancés dans les mini-PC mais pour le moment aucun n'avait tenté l'expérience de la cohabitation AGP / Athlon. Aucun problème du côté des spécifications techniques de ce port AGP intégré par Shuttle, puisqu'il supporte sans faiblir les cartes les plus récentes même s'il ne faudra pas compter y connecter un modèle AGP 8X. On appréciera également que Shuttle ait choisi de faire revenir le petit ergot plastique (disparu sur le SB51G) pour bien maintenir la carte graphique en place !

A côté du port AGP on retrouve le classique et unique port PCI qui permettra d'intégrer par exemple une carte TV, un adaptateur SCSI ou même une carte son si le composant intégré à la carte mère (un C-Media 8738) ne vous satisfait pas. Ce dernier n'est certes pas au niveau d'une carte Terratec mais il devrait convenir à la plupart des utilisateurs avec son support du 5.1. La carte intègre évidemment les mêmes solutions que ses petites soeurs montées dans les SS51G et SB51G. On retrouve donc un contrôleur réseau (10/100 Mb/s.), un contrôleur FireWire, un contrôleur graphique (Savage Pro 8), deux ports IDE au standard ATA133 et deux emplacements mémoire prêts à recevoir de la DDR PC1600/2100 pour un maximum de 2 Go.

0136000000055467-photo-shuttle-sk41g-impressionnante-densit-de-composants.jpg
0136000000055468-photo-shuttle-sk41g-le-northbridge-et-son-radiateur.jpg

Aucune place n'est perdue !

Au milieu de la carte mère trône évidemment l'emplacement réservé au processeur avec son Socket 462. Le chipset KM266 n'est certes pas ce qui se fait de plus récent mais il permet tout de même à la carte mère d'accepter la plupart des Processeurs fabriqués actuellement par AMD, à condition de ne pas utiliser le spacer fourni avec le Shuttle. Il sera donc possible d'utiliser n'importe lequel des Duron ou Athlon anciens modèles. En ce qui concerne les Athlon XP il faudra simplement faire attention à ne pas prendre l'un des derniers processeurs fonctionnant sur bus 166 MHz !


Petits détails regrettables

Le BIOS est à ce titre un peu décevant. Il est évident que le SK41G n'est pas destiné aux bidouilleurs dans l'âme qui aiment avoir le contrôle sur tout, mais là il faut bien avouer que plusieurs points déçoivent. Selon que l'on utilise un processeur sur bus 100 MHz ou 133 MHz il faudra changer un cavalier sur la carte et ensuite le BIOS nous donnera dans le premier cas la possibilité de régler le FSB par pas de 1 MHz entre 100 et 132 MHz simplement ! Dans le second cas c'est toujours par pas de 1 MHz mais entre 133 et 165 MHz qu'il faudra faire son choix.

Si le BIOS dispose toujours de l'option Fan Guardian, du fait du choix du processeur celle-ci me semble moins décisive qu'avec les Pentium 4. Il faut en effet choisir une valeur qui servira de seuil (40°C, 44°C, 48°C ou 52°C) à l'accélération du ventilateur du SK41G. Le problème vient du fait qu'en règle général l'Athlon XP (dans notre cas un 2000+) sera le plus souvent au-delà du maximum de ce Fan Guardian (52°) faisant donc tourner le ventilateur assez vite. Pire, lorsque nous ne faisions pas de jeu, l'Athlon restait autour de 48°. Or, comme nous avions opté pour ce seuil, le ventilateur passait son temps à ralentir / accélérer chaque fois qu'il passait en-dessous / au-dessus du seuil !
Afin d'analyser les performances du Shuttle SK41G l'idéal aurait évidemment été de disposer d'un SS40G et de ce fait pouvoir réaliser les progrès réalisés par Shuttle. Hélas, nous n'avions pas en stock ce mini-PC et nous avons donc limité nos tests à une comparaison du SK41G avec un système Athlon plus classique. Pour relativiser ces lacunes, il convient toutefois de signaler que les nouveaux acheteurs n'auront que rarement le choix entre le SS41G et l'ancien SS40G puisque ce dernier n'est pratiquement plus disponible.

Les composants utilisés pour les tests étaient évidemment identiques d'une configuration à l'autre... Enfin, autant que possible. Voici en détail les configurations employées.
- Shuttle SK41G
- Abit KX7-333
- Athlon XP 2000+
- 512 Mo DDR266, CAS2.5
- Western Digital 20 Go UDMA100
- Leadtek GeForce3 Ti 200

022F000000055459-photo-shuttle-sk41g-sisoft-sandra-2003.jpg

Ce test du SK41G était pour nous l'occasion d'inaugurer nos tests sous Sandra 2003 qui supporte quelques technologies nouvelles mais reste globalement très proche des versions précédentes. Du fait de ce changement, évitez cependant de comparer les résultats avec ceux d'autres articles. Ce premier test permet de voir à quel point les machines mises au point par Shuttle sont proches des PC standards. La gestion du processeur ne souffre aucune critique et l'interface mémoire semble tout ce qu'il y a de plus correcte (les réglages BIOS n'étaient pas "agressifs").

Notez au passage que le SK41G était assez nettement distancée lorsque la carte graphique intégrée était activée. Cette différence s'explique évidemment par la présence de mémoire partagée (en l'occurrence 32 Mo) qui a donc une - mauvaise - influence non négligeable sur les performances générales du système.


022F000000055460-photo-shuttle-sk41g-pc-mark-2002.jpg

Le PC Mark 2002 de MadOnion est notre second outil de mesure "général". Il permet de tirer des conclusions sensiblement similaires à celles observées avec Sandra 2003. Les résultats processeur sont identiques sur nos trois configurations alors que ceux qui concernent la mémoire montrent là encore un certain retard pour le Shuttle SK41G lorsque la carte graphique intégrée est activée.

Notez tout de même que le SK41G équipée de la GeForce3 Ti200 dépasse systématiquement notre machine de référence... Plutôt une bonne nouvelle ! Enfin, l'interface disque de la carte mère de Shuttle semble efficace puisque notre configuration standard est à chaque fois battue, avec un écart toutefois relativement mineur.


022F000000055461-photo-shuttle-sk41g-3d-mark-2001-se.jpg

Second programme signé MadOnion de notre test, 3D Mark 2001 SE est l'outil de mesure 3D par excellence. Il nous permet évidemment de mesurer combien la carte graphique intégrée au VIA KM266 qui équipe notre Shuttle est loin, très loin de constituer une solution graphique performante ! A titre indicatif, nous avons choisi de faire figurer les résultats de la solution graphique intégré au chipset SiS d'un Shuttle SS51G pourtant équipé d'un "petit" Pentium 4 1.6 GHz : le résultat est très nettement en faveur de ce dernier !!!

Conclusion importante, le Shuttle SK41G aura donc impérativement besoin d'une carte graphique pour faire tourner le moindre jeu. L'intégration d'une carte AGP ne posera pas plus de problème qu'avec les Shuttle SS51G ou SB51G et notre GeForce3 Ti200 permet d'ailleurs d'obtenir des résultats légèrement supérieurs à ceux observés avec notre configuration de référence.


022F000000055462-photo-shuttle-sk41g-quake-iii-arena.jpg

Nous terminons cette courte série de tests par le traditionnel Quake III Arena. Les résultats obtenus sont à l'image de ce que nous avons observé précédemment et encore une fois le Shuttle SK41G se situe au même niveau qu'une machine Athlon standard pourvu qu'il soit équipé d'une carte graphique digne de ce nom. Les 25 images par seconde produites en 800*600 par la carte intégrée au chipset sont tout à fait insuffisantes pour faire quoi que ce soit et sachez que même en mode "normal" (640*480 en couleurs 16 bits), la carte n'atteignait que 40 images par seconde.

Conclusion

00FA000000055465-photo-shuttle-sk41g.jpg
Devant la faiblesse des innovations apportées par Shuttle, le test du Shuttle SK41G ne pouvait évidemment pas s'éterniser. Le constructeur taiwanais dispose maintenant d'une norme qu'il a bien rodée et il s'y tient ! Il faut dire que mis à part quelques petits défauts techniques (emplacement du connecteur de disquettes), il n'y a pas grand chose à reprocher à la conception des XPC de Shuttle. Le SK41G possède donc les mêmes avantages et inconvénients que ces prédécesseurs à destination des Pentium 4 (SS51G et SB51G) à ceci près qu'il offre une solution graphique intégrée encore plus faible qui ne suffira que pour l'utilisateur de logiciels de bureautique ou l'amateur de DVD. Ce défaut n'en est toutefois pas vraiment un puisque le port AGP est bien évidemment là pour corriger le tir.

Les seuls véritables défauts du SK41G sont liés au processeur Athlon en lui-même. Le bébé d'AMD chauffe en effet beaucoup plus que les Processeurs d'Intel et, ce faisant, il pousse le système fan guardian dans ses derniers retranchements. Le ventilateur sera donc au mieux en train de tourner moyennement vite et au pire, sans cesse à accélérer / décélérer produisant plus de bruit que les autres Shuttle : rien de catastrophique pour en faire une machine de jeux mais désagréable dans un salon à moins de changer le ventilateur fourni.

Même s'il est proposé à un tarif légèrement supérieur à celui du SS51G (environ 30€ de plus, soit 400€), le SK41G tire son épingle du jeu grâce aux prix très modestes pratiqués par AMD sur l'entrée de gamme. Il devient donc tout à fait concevable de mettre au point un mini-PC très performant pour un coût relativement modique. Sachant que rien n'a été sacrifié pour parvenir à ce niveau de prix, ça fait vraiment plaisir !

Shuttle SK41G

6

Les plus

  • Compacité et finition remarquables
  • Connecteur AGP4X
  • Port USB2.0, FireWire en façade
  • Gestion du 5.1 et présence d'un port optique

Les moins

  • Pas de compatibilité FSB 166 MHz
  • Pas de port infra-rouge ou radio intégré
  • Certaines lacunes de conception persistent

Note globale8

Performances8

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation8

Innovation8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Shuttle SK41G en test sur Clubic
Anno 1503 marche très fort outre-rhin
Un bus 400 MHz pour les prochains Athlon XP
Le graveur DVD multiformats Sony enfin en France !
Take Two Interactive se paye Angel Studios
Universal Music vend ses titres sur le Net en « téléchargement unique »
Fossil présente une montre sous PalmOS
La reconnaissance biométrique fait son entrée dans un collège varois
Le sapin de Noël n'échappe pas au e-commerce
DirectGestion rachète NexDom.com
Haut de page