No One Lives Forever 2

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
05 novembre 2002 à 10h00
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00D2000000055221-photo-no-one-lives-forever-2.jpg
Alors que les prochaines aventures de l'ami 007 ne seront pas à l'affiche avant le 20 novembre prochain, il est d'ores et déjà possible d'endosser le costume d'un agent secret et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de la tenue diablement sexy de la très séduisante Cate Archer. L'agence britannique U.N.I.O.N. ne nous avait plus donné de nouvelles d'elle depuis près de deux ans... C'est qu'on avait bien failli nous inquiéter !

Sorti à la fin de l'année 2000, No One Lives Forever avait surpris son monde en renouvelant de manière bien sympathique le jeu d'action à la première personne. Techniquement réussi, il misait surtout sur une ambiance très sixties que ne renierait pas un certain Austin Powers. Utilisant aussi efficacement les armes à feu "Quakienne", que les gadgets "James Bondien", Cate Archer avait apporté un rayon de soleil au milieu de cet hiver de fin de millénaire... Elle retente l'expérience et autant le dire tout de suite, elle n'a rien perdu de son talent !


Her name is Archer... Cate Archer.

Même sans avoir joué au premier volet, il ne faut pas longtemps pour imaginer les influences des développeurs. Dès son titre, No One Lives Forever fait immanquablement penser aux aventures du fameux agent secret au service de sa Gracieuse Majesté : l'inégalable James Bond. Comme nous l'avons déjà dit, d'autres influences et en particulier celle d'un certain Austin Powers sautent carrément aux yeux : ambiance sixties, humour décalé et situations rocambolesques... Il ne fait aucun doute que Cate Archer s'inspire beaucoup du héros barjot imaginé par Mike Myers.

En revanche ceux qui se sont essayé au premier volet savent bien que No One Lives Forever ne se contente pas de reprendre des recettes déjà éprouvées. L'univers mis au point par les concepteurs de Monolith n'est pas bêtement enfermé dans la parodie à outrance et offre de véritables situations de jeu qui ont d'ailleurs permis d'en faire le succès que l'on connaît. Fonctionnant comme un classique jeu d'action à la première personne (FPS), No One Lives Forever rajeunissait le concept grâce à son humour mais aussi grâce à la variété des situations proposées. Cate Archer pouvait aussi bien faire de la plongée sous-marine à l'intérieur de l'épave d'un cargo que se promener dans les couloirs d'une station spatiale.

00D2000000055233-photo-no-one-lives-forever-2-le-jeu-pr-f-r-de-volkov.jpg
00D2000000055234-photo-no-one-lives-forever-2-un-adversaire-redoutable.jpg
00D2000000055235-photo-no-one-lives-forever-2-des-blagues-dans-tous-les-coins.jpg

No One Lives Forever 2 est encore plus délirant que son grand frère.

Enfin et en tout bon agent secret, Cate Archer disposait dans ce premier volet d'un équipement tout ce qu'il y a de plus complet. On retrouvait bien sûr des pétoires très variées (mitraillettes, pistolets, fusils...) mais aussi et surtout tout un tas de petits accessoires tour à tour amusants, surprenants et indispensables. Ces gadgets que ne renierait pas 007 permettaient de se sortir très habilement de situations mal engagées : la pince à cheveux crocheteuse de serrures ou le briquet-chalumeau en étaient les meilleurs exemples.


La revanche d'une brune ?

00D2000000055225-photo-no-one-lives-forever-2-ca-sent-mauvais.jpg
Le succès de ce premier volet a donc conduit les développeurs de Monolith à se lancer dans la suite. Evidemment Cate Archer y tient toujours le rôle principal et se trouve toujours au service de l'U.N.I.O.N., cette agence britannique ultra-secrète. Mais il faut reconnaître que les choses commencent plutôt mal pour notre belle aventurière. L'organisation criminelle du premier épisode, le C.R.I.M.E., est bien décidée à se venger et c'est par la mort de Cate Archer que commence le jeu. Cette fin tragique est bien sûr à peu près aussi crédible que celle de James Bond dans "On ne meurt que deux fois" et après un générique à mon sens moins réussi que dans No One Lives Forever, Cate Archer reprend bien vite du service. Il faut dire que la situation est grave et qu'en cette année 1967, le monde n'a jamais été aussi près de la Troisième Guerre Mondiale depuis la crise des missiles de Cuba.

La petite île de Khios située en mer de Marmara (au large d'Istanbul) est en effet convoitée par les Soviétiques mais comme l'île est parfaitement défendue, cela n'inquiète pas davantage les Américains. De récents rapports indiquent toutefois que le C.R.I.M.E. aurait été contacté par les Soviétiques afin de mettre au point une arme secrète capable de prendre le contrôle de l'île. Les Américains ne peuvent évidemment tolérer cela et ont dépêché deux agents pour en discuter avec l'U.N.I.O.N.. Discussion qui aura tôt fait de conduire, vous vous en doutez, à la mise sur pied de missions taillées sur mesure pour notre espionne de charme. Cate Archer aura donc la délicate besogne de récolter des informations sur cette arme secrète, de la localiser et enfin de contrecarrer les plans du C.R.I.M.E. et des Soviétiques tout en évitant qu'une Troisième Guerre Mondiale ne se déclenche... Vous avez dit chargé ?


Le changement dans la continuité

Avec un tel scénario, il ne fait plus aucun doute pour personne que No One Lives Forever 2 s'inscrit parfaitement dans la continuité de son ancêtre. Les missions proposent des objectifs relativement variés et permettront surtout à notre belle héroïne de voir du pays. Peut-être un peu moins exotiques que les destinations du premier volet, celles du nouvel épisode nous emmèneront tout de même dans l'Ohio pour une mission digne de Twister, mais aussi en Sibérie, en Inde, au Japon, en Antarctique, dans une base sous-marine et enfin sur la fameuse île de Khios ! Ces multiples destinations donnent au jeu le même caractère un peu décousu que l'on pouvait reprocher au premier volet. Mais de la même manière également, les nombreuses séquences cinématiques intermédiaires permettent de lier le tout. Elaborées à l'aide du moteur graphique du jeu, elles offrent de très bons moments comme l'excellente séance de mimes entre un tueur français et l'un de ses subalternes.

00D2000000055222-photo-no-one-lives-forever-2-un-tour-en-sib-rie.jpg
00D2000000055223-photo-no-one-lives-forever-2-les-brises-de-l-ohio.jpg
00D2000000055224-photo-no-one-lives-forever-2-l-inde-et-ses-myst-res.jpg

Cate Archer : espionne sans frontière !

Si Cate Archer voyage à peu près autant que dans No One Lives Forever premier du nom, il faut toutefois reconnaître que la teneur même des missions a quelque peu changé. Il y a toujours des tas de méchants à zigouiller mais dans l'ensemble l'accent est mis sur l'aspect infiltration et savoir rester discret constitue une des clefs du succès. Le jeu propose plusieurs niveaux de difficulté et si le plus facile permet d'appliquer une tactique de bourrin, il faudra un peu plus se creuser la tête pour triompher du mode le plus délicat. La qualité du jeu aidant on aura évidemment tendance à le trouver trop court, d'autant que cette fois il n'y a que quinze missions. Je ne saurais donc trop conseiller aux joueurs expérimentés d'attaquer le jeu en mettant la barre très haut dès le début !
Modifié le 19/09/2018 à 16h43
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top