Sudden Strike 2

Par
Le 18 septembre 2002
 0
00ea000000048694-photo-sudden-strike-panzer.jpg
Novembre 2000, un petit développeur pratiquement inconnu surprenait tout le monde en lançant un véritable pavé dans la mare du jeu de stratégie temps réel. Un pavé intitulé Sudden Strike et mis au point par la talentueuse équipe de Fireglow. Travaillant toujours en partenariat avec l'éditeur qui a su leur faire confiance, Focus, et simplement après avoir pris le temps de développer une petite extension pleine de charme (Sudden Strike Forever), les petits gars de Fireglow nous reviennent aujourd'hui avec une suite fort prosaïquement dénommée : Sudden Strike 2.

Le succès de Sudden Strike s'est vérifié à peu près partout même s'il fut encore plus éclatant en Allemagne, terre d'origine des concepteurs. Malgré un prix assez élevé, l'extension Sudden Strike Forever avait, elle aussi, connu son petit succès, d'ailleurs largement mérité. Tant et si bien qu'aujourd'hui on trouve encore de nombreux joueurs prêts à en découdre sur Internet aussi bien qu'en réseau local. Fireglow comptait évidemment sur ce fort capital sympathie pour faire de ce Sudden Strike 2 une nouvelle réussite...


Second Strike !


Fireglow aime la Seconde Guerre Mondiale et nous le fait savoir puisque cette période historique des plus troubles, sert encore une fois de cadre à leur jeu de stratégie temps réel. Les développeurs ont également conservé leur approche "réaliste" du combat : il n'y a pas de ressources à collecter et nul besoin d'établir la moindre base pour produire des armées. Le joueur se voit confier une mission et dès le début de celle-ci, il dispose de tout ce qui lui est nécessaire pour la mener à son terme. Seule entorse à cette règle : des troupes parachutées pourront parfois venir en renforts.

00d2000000054529-photo-sudden-strike-2-introduction.jpg
00d2000000054530-photo-sudden-strike-2-des-menus-qui-font-grise-mine.jpg
00d2000000054531-photo-sudden-strike-2-vid-o-interm-diaire.jpg

Quelques vidéos parsèment le jeu et égayent un peu des menus tristounets

Le concept général de Sudden Strike est en fait repris dans son intégralité. C'est ainsi que les moyens de parvenir au terme d'une mission sont à peu près les mêmes dans Sudden Strike 2. Les commandes et les ordres que l'on peut donner à ses troupes n'ont pas changé d'un pouce et le "réalisme" des combats est identique : pas la peine d'espérer mettre en déroute un char Tigre avec vos seuls fusiliers anglais. Il faudra également faire attention à ne pas foncer la fleur au fusil et utiliser au mieux les variations de terrain : le relief autant que les différents éléments du décor (bois, bâtiments, champs...) ont leur importance !

00d2000000054532-photo-sudden-strike-2-un-d-barquement-japonais.jpg
La partie solo du jeu est un peu plus riche que celle de son ancêtre et c'est avec plaisir que l'on découvre l'intégration d'un nouveau belligérant : le Japon. Cela porte donc au nombre de cinq les participants au conflit : le Japon donc, mais aussi l'Allemagne, l'Angleterre, les Etats-Unis et l'URSS. Avec une campagne pour chacun d'entre eux et un total d'environ 50 missions de difficulté progressive, Sudden Strike 2 peut se vanter de posséder une bonne durée de vie, d'ailleurs encore supérieure à celle du premier volet. Ces cinq campagnes se basent sur des événements précis de la Seconde Guerre Mondiale qui vous permettront de refaire l'histoire ! De la contre-offensive allemande sur Kharkov à l'attaque de Berlin par les Soviétiques, en passant par l'opération Market-Garden ou la prise du Rhin, vous aurez largement de quoi faire avec, cerise sur le gâteau, les opérations japonaises dans le Pacifique entre 1942 et 1945


Rafraîchissement des troupes


Si la présentation du jeu, les menus et les briefings de missions sont pratiquement identiques à ceux du premier Sudden Strike, il ne faut tout de même pas bien longtemps pour apercevoir la première innovation apportée par les gars de Fireglow : les cartes des champs de batailles sont nettement plus grandes qu'auparavant. Cette taille permet évidemment des affrontements de plus grande envergure (un maximum de 1000 unités simultanément !), mais elle permet également une plus grande variété des décors. Elle implique bien sûr de faire encore plus attention au monde qui nous entoure (les contre-offensives sont plus nombreuses) et accroît le rôle de l'observation.

La venue d'un nouveau belligérant (le Japon) est évidemment l'occasion de nouvelles unités. On regrettera d'emblée et particulièrement en multijoueurs, le fait que les différentes factions soient assez déséquilibrées, mais après tout, c'est aussi une manière de donner un handicap aux meilleurs joueurs. Alors que Sudden Strike nous offrait un nombre assez hallucinant d'unités d'infanterie, la version 2 nous apporte de nombreux véhicules. Les habituels médecins, bazookas, commandos sont évidemment de la partie, mais vous pourrez aussi contrôler avec plaisir quelques babioles plus "robustes" !

0046000000054511-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054512-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054513-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054514-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054515-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054516-photo-sudden-strike-2.jpg

0046000000054517-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054518-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054519-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054520-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054521-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054522-photo-sudden-strike-2.jpg

0046000000054523-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054524-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054525-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054526-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054527-photo-sudden-strike-2.jpg
0046000000054528-photo-sudden-strike-2.jpg

Quelques-unes des très nombreuses unités disponibles

00d2000000054536-photo-sudden-strike-2-un-d-barquement-risqu.jpg
Sachez enfin que l'aspect logistique des affrontements s'est considérablement enrichi par rapport au volet précédent. Il devient ainsi possible d'emprunter de temps à autre des tunnels pour rester à couvert et surgir à des endroits que l'adversaire n'avait pas forcément prévus. Assez novateur également, le joueur pourra exploiter de nombreux appareils de transports pour acheminer troupes, matériel et renforts : avions, bateaux ou trains, vous n'aurez que l'embarras du choix. Certaines unités (les sapeurs) pourront également vous apporter leur aide en construisant des ponts ou des structures provisoires de protection.

Pour changer un peu des adversaires "virtuels", Sudden Strike 2 permet bien sûr de se lancer dans des affrontements avec d'autres humains. Comme on pouvait déjà le remarquer avec le premier volet, ce sont ces combats qui sont les plus intéressants. L'intelligence artificielle proposée dans la partie solo ne peut évidemment pas égaler la perversité d'un autre joueur de chair et de sang. On regrettera par contre que rien n'ait été fait pour rendre les batailles plus vivantes, plus rapides. On s'amuse toujours énormément lors de ces combats, mais comme la moindre erreur est rapidement fatale, on se surprend à pratiquer une guerre beaucoup plus basée sur l'observation et la prise de positions clefs que sur le mouvement.
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top