Incoming Forces Deliverance

28 mai 2002 à 15h52
0
00F0000000053067-photo-incoming-forces-deliverance.jpg
Au contraire de son cousin le cinéma et du fait des progrès technologiques, le jeu vidéo nous a habitué à des suites de meilleure qualité que les originaux. Quand on a goûté aux "joies" du premier Incoming on pouvait se dire en plus qu'il serait de toute façon impossible de faire pire... Et bien on se fourrait méchamment le doigt dans l'oeil.

Incoming premier du nom faisait parti de ces titres qui tiennent davantage de la démonstration technologique que du réel jeu. Sorti en 1998, il démontrait avec brio le savoir-faire de Rage Software en proposant une réalisation technique remarquable. Il fallait en revanche se contenter d'un gameplay pour le moins succinct et au bout de quelques minutes, il faut bien reconnaître qu'on se faisait royalement et passablement ch... !

Ils remettent ça !



Malgré ce relatif échec de la version précédente, les coyotes de Rage Software ont décidé de nous resservir le couvert et franchement on se croirait davantage revenu à la cantine de mon enfance que devant une carte de la Tour d'Argent. Pourtant et malgré les risques encourus, je me suis lancé dans cette grande aventure : j'ai testé Incoming Forces Deliverance !

Le principe d'une suite est d'en faire toujours plus. Rage Software a donc repris le canevas principal de la version précédente et a décidé d'étendre le concept pour offrir davantage de possibilités aux joueurs courageux qui auront bravé mes avertissements. Le scénario si on peut encore parler de scénario est ici identique à celui d'Incoming, à un détail près : ce sont maintenant les aliens qui doivent faire face à une invasion terrienne.

00F0000000053068-photo-incoming-forces-deliverance-l-invasion-a-commenc.jpg
00F0000000053069-photo-incoming-forces-deliverance-enemy-down.jpg
00F0000000053070-photo-incoming-forces-deliverance-a-l-attaque-du-porte-avions-adverse.jpg

La guerre sur tous les fronts : mer, air, sol

Incoming Forces Deliverance vous permettra donc de manipuler différents engins pour tout d'abord limiter l'invasion humaine, puis, au fur et à mesure des (trop peu nombreuses) missions proposées, enrayer leur progression et enfin conduire vos troupes vers la victoire. Voilà encore un jeu qui va vous transformer en ultime rempart des peuples opprimés et vous offrir un peu de gloire pixélisée... Enfin peut-être !

Boum, badabam, badoum



00F0000000053071-photo-incoming-forces-deliverance-premi-re-mission-r-ussie.jpg
Voilà en substance toute la profondeur philosophique proposée par le soft de Rage Software. Vous me direz avec raison que le premier volet des folles aventures d'Incoming au pays du boum-boum n'entraînait pas davantage de bousculade pour nos petits neurones surmenés. Mais je vous ferais remarquer immédiatement que cet Incoming avait au moins le bon goût de nous en mettre plein la vue... Avec cette suite, on est bien loin du compte !

Première surprise, le jeu n'est pas fluide du tout ! J'avais pourtant un Athlon XP 1800+ armé de 512Mo de mémoire et d'une GeForce3 pour en tirer toute la quintessence graphique. Mais non, rien à faire le jeu présente d'affreuses et très gênantes saccades à la moindre animation. Je ne vous parle même de la venue d'adversaires qui peuvent parfois transformer le jeu en un véritable diaporama... Suisse !

Point positif, le jeu annonce la couleur dès l'introduction. Cela faisait quand même longtemps que je n'avais pas vu une introduction aussi saccadée. Mais comme de toute façon elle est inintéressante avec sa musique moche et répétitive, ce n'est pas trop grave. Le plus gênant vient donc du fait que le jeu est totalement à l'image de cette séquence d'introduction ratée.

00F0000000053072-photo-incoming-forces-deliverance-ca-explose-de-partout.jpg
00F0000000053073-photo-incoming-forces-deliverance-ca-explose-de-partout.jpg
00F0000000053074-photo-incoming-forces-deliverance-ca-explose-de-partout.jpg

Une réalisation d'où ne surnagent que les explosions

Les missions ne sont rien d'autre que des séquences d'action. Mais alors qu'elles auraient pu provoquer une certaine excitation chez le joueur, comme savaient le faire les bon vieux shoots de nos salles d'arcades, elles n'arrivent qu'à ennuyer, énerver, exaspérer (rayez les mentions inutiles)... Enfin bref après à peine cinq minutes d'agacement, n'importe quel être humain normalement constitué ne devrait même plus avoir la patience de sélectionner l'option pour quitter... Une pression rageuse sur le libérateur Alt + F4 mettra fin à nos souffrances... C'est sûrement ça la Deliverance dont on nous parle dans le titre !

Il est tout pourri mon jeu...



En un mot comme en cent, n'achetez surtout pas ce jeu. Même au tarif le plus minime qui soit, il n'en vaut pas la peine. Préféré le plus mauvais doomlike du moment à cette horreur suprême parfaitement incapable de remplir le rôle pourtant déjà réducteur de démo technologique du premier volet : ce n'est pas très joli (à part quelques explosions) et c'est insupportablement saccadé !

Enfin ultime reproche, le CD étant pressé, il ne sera même pas possible de remplir les quelques 500Mo inutilisés pour mettre des choses plus intéressantes... Alors à défaut de vous servir dans le PC, vous pourrez toujours le filer à un petit cousin qui en fera certainement un remarquable frisbee !

Incoming Forces Deliverance

Les plus
+ De jolies explosions ?
Les moins
- Action inintéressante
- Contrôles pénibles
- Réalisation manquée
Note globale
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
0
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top