Jedi Knight 2 : Jedi Outcast

Honkytonk Man
18 avril 2002 à 17h37
0
00D2000000052731-photo-jedi-knight-2-duel.jpg
A quelques semaines de la sortie de Star Wars Episode 2, quel fan de la série ne se ruerait pas sur un jeu où la « Force » tient le rôle principal. L'exploitation de la licence Star Wars n'est pas nouvelle et sur l'échelle de la qualité, on a eu droit à presque tout. Jedi Knight, premier du nom était au même titre que X-Wing Vs. TIE Fighter plutôt bon, et jusqu'à Galactic Battlegrounds (passablement inutile), on est passé par une kyrielle de titres plus ou moins réussis comme Star Wars Racer ou Starfighter. Un peu comme tous les jeux sous licence, on attendait Jedi Knight 2 au tournant.


On prend les mêmes et on recommence

C'est Raven Software à qui l'on doit Soldier Of Fortune ou Star Trek Elite Force qui s'est chargé du développement de ce Jedi Knight « Episode 2 ». Il s'agira encore une fois d'incarner l'agent rebelle Kyle Katharn et l'histoire de ce nouvel opus reprend celle du premier volet exactement là où elle s'était arrêtée. Après avoir vengé son père et sauvé la vallée des Jedi des forces obscures, Kyle avait laissé son sabre laser en jurant ne plus jamais utiliser la « Force ». Ce sage engagement ne tiendra pas longtemps et les nouvelles menaces qui pèsent sur la galaxie risquent de contraindre Kyle (moi/vous) à en faire fi. Jedi Knight 2 utilisant le moteur 3D de Quake 3, je ne vous apprend rien en affirmant que c'est donc un Doom-like (de plus). La vidéo d'introduction (pas réalisée avec le moteur du jeu, les premiers tirs de laser et les voix des Stormtroopers suffisent pour se replonger dans l'univers de Georges Lucas.


Un FPS où on se prend la tête

Alors que la vague de FPS qui nous tombe dessus depuis un an a tendance à se baser sur l'action et rien que l'action, Jedi Knight 2 reste davantage fidèle à l'esprit de son prédecesseur voire à celui de Dark Forces. En plus d'avoir les sempiternelles scènes de baston générale digne de la barge de Jabba, vous aurez droit à quelques petites touches qui fleurent bon le jeu d'aventure. Il vous sera ainsi parfois utile de savoir sauter de plates-formes en plates-formes à la manière d'une Lara Croft au mieux de sa forme et vous aurez même à élucider quelques petites énigmes plus proches des jeux d'aventure traditionnels... Rassurez-vous rien de bien compliqué cependant, vous n'interprétez qu'un ersatz de Mark Hamill après tout ! Certaines énigmes n'étaient sont cependant plus « prise de tête » et il arrive parfois que l'on puisse passer une demi-heure à arpenter toutes les pièces d'un niveau débarrassé de ses occupants sans parvenir à deniver la solution.

00D2000000052732-photo-jedi-knight-2-les-strormtroopers.jpg
00D2000000052733-photo-jedi-knight-2-alarm.jpg
00D2000000052734-photo-jedi-knight-2-un-peu-de-discr-tion.jpg

Ce n'est que lorsque, par hasard, on trouvera le « truc » que l'on se rendra compte à quel point elle était évidente. La partie orientée « action » du jeu n'arrange rien à l'affaire puisque la difficulté semblera bien différente selon votre niveau. Les armes disponibles dans les premiers niveaux sont ridiculement inefficaces pour quelque un de peu expérimenté et l'utilisation des touches F12 (sauvegarde rapide) et F9 (chargement rapide) est à ce titre recommandée tellement un affrontement avec un groupe de soldats peu conduire à la catastrophe comme au succès. Autre défaut, plus ou moins lié au précédent, la vitesse des tirs du Blaster est tellement lente qu'il est fréquent de manquer sa cible simplement parce qu'entre le moment où l'on appuie sur la gâchette et celui où le tir est censé atteindre la cible, celle-ci s'est déplacée. Cela ferait presque penser aux petits jeux d'arcade basés sur ce phénomène. Heureusement, les soldats ne sont pas trop intelligents, sinon, la progression tiendrait du cauchemar.

La moitié des joueurs aura certainement déserté, dégouttée par la difficulté, mais c'est après plusieurs heures de jeu que celui-ci prend son intérêt. La « Force » et le sabre laser font leur apparition et avec eux la possibilité de se débarrasser de ce foutu blaster. La « Force », c'est un peu le « Mini-Mir » du rebelle Jedi. Activer des boutons à distance, subtiliser les armes de l'ennemi, envoyer des éclairs, repousser un ennemi ou bien l'amener à soi pour mieux le pourfendre d'un coup de sabre. Voilà ce dont est capable le Jedi qui maîtrise la « Force ». Jedi Knight 2 est un jeu difficile, malgré les quatre niveaux possibles, ce qui lui confère naturellement une durée de vie bien au-dessus de la moyenne. Il faudra beaucoup de pugnacité pour arriver au bout des 8 missions réparties sur 24 niveaux différents.

00D2000000052735-photo-jedi-knight-2-hommes-en-habit-de-star-trek.jpg
00D2000000052736-photo-jedi-knight-2-il-faut-batailler.jpg
00D2000000052741-photo-jedi-knight-2-pilotage-d-un-drone.jpg

S'il est un point que l'on ne peut pas reprocher aux développeurs c'est leur fidélité à l'univers de Georges Lucas. Les soldats de l'Empire sont superbement modélisés, les sons et les musiques d'ambiance soutiennent bien l'aventure. Cette fidélité, qui plaira certainement aux puristes, dessert cependant aussi un peu le jeu. Les ennemis à descendre sont bien trop souvent des Strormtroopers ou des lieutenants en habit de Star Trek, les textures ressemblent trop souvent à de la tôle ou à des tableaux de boutons. Un peu de liberté et de variété dans l'environnement ne nous aurait pas fait de mal. Le moteur de Quake 3 fait sont travail comme on peut l'imaginer. Les niveaux sont grands, et avec une GeForce 3 et un processeur à 1 Ghz, l'animation est parfaitement fluide en 1024x768, tous les détails poussés au maximum.


Multijoueur : Du Quake 3 à la mode sabre laser

En multijoueur, Jedi Knight 2 propose un grand nombre de mode de jeu que l'on peut finalement rapprocher des classiques du genre. Le mode « Deathmatch » est très proche d'un Quake 3 Arena. C'est bourrin au possible, le manque de précision des pistolets conduit la plupart des joueurs à utiliser le sabre laser sauf quelques « parasites » qui « blastent » à distance... Bref, pas terrible ! On préférera à ce mode le style « deathmatch : sabre laser seul » beaucoup plus intéressant et moins brouillon. Les modes capture de drapeau et « King Of The Hill » tirent eux-aussi leur intérêt de l'utilisation du sabre et de la « Force ». A ces trois modes classiques, Jedi Knight 2 ajoute quelques variantes qui restraignent l'utilisation de la « Force » dans certains cas. Pour finir on citera le mode « Duel » qui, comme son nom l'indique, permet le face à face de deux Jedi armés de leur sabre laser. C'est assez sympa et pour peu que l'on trouve un adversaire de son niveau, on y passerait des heures. A l'heure du test, et si l'on en croit le nombre de serveurs disponibles, on peut annoncer que Jedi Knight 2 semble promis à un bel avenir sur son mode multijoueur.

00D2000000052738-photo-jedi-knight-2-fight-little-jedi.jpg
00D2000000052739-photo-jedi-knight-2-les-l-ments-starwars-sont-l.jpg
00D2000000052740-photo-jedi-knight-2-multijoueur.jpg


Jedi Knight 2 : peut mieux faire

Une des licences commerciales les plus courues, un des meilleurs moteurs 3D, un genre très en vogue, Jedi Knight 2 aurait pu (du) être un hit incontesté. Les fans seront déçu... Ce n'est pas la réussite attendue ! Le plaisir de se replonger dans le monde de StarWars est immédiat et à ce niveau-là, les developpeurs de chez Raven ont fait mouche. Mais une série de points que l'on pourrait presque qualifier de détails minent le plaisir du joueur. La résolution de certaines énigmes nous conduit parfois à la limite de l'énervement. Le manque de confort des armes en rajoute une couche et la monotonie des décors finit par décourager. L'arrivée de la « Force » au bout de plusieurs heures de jeu relance heureusement l'intérêt. Jedi Knight est plutôt un bon jeu mais on regrette vraiment que quelques « petits détails » aient à ce point miné le jeu. Quelques semaines de développement supplémentaires auraient peut être réussi à en faire un hit. Dommage.

Jedi Knight 2 : Jedi Outcast

4

Les plus

  • Univers Star Wars
  • Mode « Duel » amusant
  • Utilisation de la « Force »

Les moins

  • Multi-joueurs peu inspiré
  • Relative monotonie de l'aventure
  • Armes peu confortables

0

Réalisation7

Prise en main7

Durée de vie8


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Jedi Knight 2 : JEdi Outcast
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top