NecroVisioN : preview démoniaque sur fond de WWI

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
18 juin 2008 à 15h00
0
00F0000001359816-photo-necrovision.jpg
Formée par des anciens de chez 2015 (Medal Of Honor) et People Can Fly (Painkiller), The Farm 51 est encore une toute jeune équipe ce qui ne l'empêche toutefois pas de mener trois projets de front. Deux d'entre eux restent pour l'heure mystérieux, mais nous avons pu nous essayer au troisième lors du Prague & Play 2008. Intitulé NecroVisioN, ce projet démarré il y a déjà un petit moment, nous invite à découvrir une Première Guerre Mondiale pas tout à fait comme nous l'avions étudiée sur les bancs de l'école. Si les tranchés sont évidemment de la partie, il semble que les démons soient également de la fête... Ou comment réunir Medal Of Honor et Painkiller ?

Le Chemin des Dam(nés) ?

NecroVisioN débute donc en 1916 avec l'enrôlement d'un Américain du nom de Simon Bunker (NDLR : m'était conté ?) dans l'armée de Sa Gracieuse Majesté. Peu de temps après un assaut particulièrement meurtrier, Bunker s'est retrouvé au beau milieu des lignes ennemies et ne doit son salut qu'à l'intervention d'un soldat britannique. Hélas, tout le bataillon de notre héros a été décimé et son sauveur a complètement perdu la tête. Bunker se retrouve donc seul à l'intérieur de ce qui semble être des tranchées allemandes, mais connaissant le curriculum vitae des développeurs de The Farm 51 (ils sont tout de même à l'origine de Painkiller), on se doute déjà que les choses ne sont pas aussi simples et que les ennemis ne se limiteront pas aux troupes allemandes.


Si nous n'en savons pas beaucoup plus sur le scénario du jeu, nous savons tout de même que rapidement, Simon Bunker devra se mesurer à des hordes de démons / vampires qui représentent une véritable menace pour l'Humanité. Il est également question de récupérer un puissant artefact à utiliser contre les forces des ténèbres. Question chiffres, NecroVisioN ne devrait pas être trop mauvais puisque les développeurs tablent sur 12 missions de longue haleine et sur un total de 18 armes mélangeant les répliques réalistes et les articles plus « démoniaques ». Au début du jeu, Simon Bunker doit par exemple faire avec une simple pelle et sa baïonnette alors que plus tard, il mettra la main sur un Luger et le joueur louera alors l'efficacité des armes allemandes !

00F0000001359798-photo-necrovision.jpg
Nous n'avons pu essayer qu'une toute petite portion du jeu alors que les soldats ennemis ressemblent bien davantage à des zombies qu'à autre chose. Il s'agissait de manier avec précision la pelle et la baïonnette pour se frayer un chemin alors que les adversaires surgissaient de toutes parts nous rappelant aux bons souvenirs de Painkiller. L'ensemble est donc très nerveux et les vagues de monstres (quoiqu'un cran en-dessous de ce que proposait Painkiller sur le niveau testé) sont impressionnantes. De temps à autres, quelques boss sont là pour mettre un peu de piment dans les missions et ces créatures, aussi puissantes que résistantes, nécessitent un peu de réflexion pour être vaincue. Il ne suffit plus ici de foncer dans le tas et il faut parfois contourner la bête ou tenter d'exploiter certains éléments du décor.

00F0000001359818-photo-necrovision.jpg
Cette subtilité, toute relative cependant, apporte ce je ne sais quoi de variété qui fait parfois défaut aux autres jeux et pourrait bien permettre à NecroVisioN de faire son trou. Il faut dire que niveau réalisation, les petits gars de chez The Farm 51 ont très correctement travailler et même s'il reste encore pas mal d'optimisations à faire, l'ensemble est déjà très convaincant. L'ambiance Première Guerre Mondiale des débuts est bien rendue avec des environnements sombres et une petite touche « glauque » qui lui sied à merveille : quoique simples, les textures soulignent parfaitement cette ambiance et le ciel semble littéralement nous écraser. Dans les niveaux suivants, on se rapproche là encore de ce bon vieux Painkiller, avec des environnements « infernaux ».

Exclusivement prévu sur PC, NecroVisioN ne doit pas sortir avant la fin de l'année, ce qui devrait laisser suffisamment de temps aux développeurs pour peaufiner un titre déjà prometteur. Quelques problèmes de collisions sont ainsi à déplorer sur la version que nous avons eu entre les mains et de petits soucis au niveau de la maniabilité du personnage doivent encore être corrigés. Dans l'ensemble, NecroVisioN pourrait toutefois constituer une bonne petite surprise d'autant que ses créateurs n'ont pas négliger l'aspect multijoueur avec tous les modes auxquels nous sommes habitués (deathmatch, team deathmatch, capture the flag / artefact) et des cartes jouables jusqu'à 16. Voilà donc un FPS pas encore très connu, mais sur lequel nous allons garder un œil.

00F0000001359834-photo-necrovision.jpg
00F0000001359832-photo-necrovision.jpg
00F0000001359830-photo-necrovision.jpg
00F0000001359828-photo-necrovision.jpg
00F0000001359826-photo-necrovision.jpg
00F0000001359824-photo-necrovision.jpg
00F0000001359822-photo-necrovision.jpg
00F0000001359820-photo-necrovision.jpg
00F0000001359814-photo-necrovision.jpg
00F0000001359812-photo-necrovision.jpg
00F0000001359810-photo-necrovision.jpg
00F0000001359800-photo-necrovision.jpg
00F0000001359796-photo-necrovision.jpg
00F0000001359794-photo-necrovision.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
scroll top